Si enregistrer une guitare ou un clavier peut être assez simple si vous branchez l’instrument directement dans votre interface, ça n’est pas le cas pour la voix ou les instruments acoustiques (guitare, flûte, violon…).

En effet, pour ce genre d’applications, vous avez bien entendu besoin d’un microphone.

Dans les studios professionnels et dans un certain nombre de home studios, vous trouverez une étagère complète de micros différents, des gros, des petits, des dorés, des vintages… et j’en passe. Cependant, il faut bien commencer quelque part et en acheter un premier, mais encore faut-il acheter « le bon ».

D’où ce guide pour… vous guider, eh oui 🙂

Microphone statique ou dynamique ?

Je ne vais pas rentrer dans les détails techniques qui, bien qu’intéressants, peuvent vite être rébarbatifs pour les débutants.

Il existe différents types de microphones, rangés pour la plupart dans deux catégories : les micros statiques et les micros dynamiques.

Les micros statiques ont l’avantage d’être plus sensibles et donc d’enregistrer les sons de façon plus précise. Du coup, ils sont aussi très sensibles aux bruits de manipulation, nécessitent d’être fixés à un pied grâce à une suspension spéciale et ne sont que rarement utilisés pour jouer en live.

Très fragiles, ils ont de plus besoin d’être alimentés par du courant électrique, généralement grâce à l’alimentation fantôme que permet toute interface audio qui se respecte (vous pouvez d’ailleurs consulter ma sélection d’interfaces, si ce n’est déjà fait) ou grâce à une alimentation externe.

Par contre, les microphones dynamiques sont plus solides (donc souvent utilisés en concert) et moins sensibles, ce qui est parfois un avantage pour enregistrer, par exemple, des amplis guitare très bruyants.

Ils sont aussi moins chers, ce qui en fait souvent un premier choix évident pour les débutants.

Alors, dynamique ou statique ?

Si vous n’enregistrez que des voix fortes ou repiquez des amplis guitare, orientez-vous plutôt vers les micros dynamiques.

Si à l’inverse vous souhaitez enregistrer des instruments acoustiques, des voix chuchotées, ou bien tout simplement du chant avec une très bonne définition, prenez plutôt un micro statique.

Astuce : les micros statiques sont plus sensibles à tous les bruits, incluant la pièce dans laquelle vous enregistrez (ventilateur d’ordinateur, voitures à l’extérieur…). Si votre pièce résonne fortement, par exemple, préférez dans un premier temps un micro dynamique moins sensible si vous ne souhaitez pas investir dans des traitements acoustiques souvent très chers.

Les meilleurs micros pour le débutant en home studio

Je trouve qu’il est très difficile de choisir un microphone quand on est débutant dans le monde du home studio. Il y a beaucoup de marques, beaucoup de types, et au final on entend pas toujours de différence flagrante entre les modèles.

Alors lequel acheter ? Celui-ci est-il meilleur que celui-là ? Certains vous diront oui, d’autres non… le cauchemar continue 🙂

C’est pour ça que j’ai préparé cette liste volontairement courte comme d’habitude, pour vous proposer des micros de qualité qui vous satisferont sans aucun doute, en vous évitant de vous prendre la tête avec des comparaisons sans fin.

Une remarque tout de même sur les gammes de prix des microphones :

Certes, il vaut mieux éviter les micros « sans marque » à 10 euros, qui sont souvent mauvais. Par contre, une différence de prix de 50-100 euros entre deux microphones ne témoigne pas nécessairement d’une différence de qualité réelle. Ils sont juste différents. Autrement dit, si vous hésitez entre deux modèles, dites vous qu’ajouter 50 euros n’aura pas nécessairement d’influence sur la qualité du son.

D’ailleurs, le SM57 présenté ci-dessous est un excellent micro utilisé très régulièrement dans les studios professionnels pour enregistrer des amplis guitares. Pourtant, il coûte aux alentours de 100€… Alors ne jugez pas un micro (que) sur son prix !

Mes conseils en microphones dynamiques

Voici une sélection de deux micros de la marque SHURE – de vrais standards dans l’industrie musicale, ayant été utilisés notamment par U2, Van Halen ou encore Björk.

Remarque : attention aux contrefaçons si vous achetez ces microphones sur eBay, il y en a beaucoup !

Shure SM57

Site web : Le SM57 sur Shure.com (en Anglais)

Microphone Shure SM57
Le microphone dynamique SM57 de Shure

Un micro absolument essentiel si vous souhaitez repiquer des amplis de guitare, notamment pour enregistrer des musiques puissantes comme le hard rock ou le métal.

Il est également très bons sur les caisses claires, les cuivres (trompette, trombone…), et parfois utilisé pour le chant (notamment les chants saturés type death metal/black metal).

Caractéristiques :

  • Directivité : Cardioïde
  • Réponse en fréquence : 40-15000 Hz
  • Poids : 284 g
  • Très solide
  • Polyvalent

Comparez le prix du SM57 sur : WoodbrassThomann

Shure SM58

Site web : Le SM58 sur Shure.com (en Anglais)

 

Microphone Shure SM58
Le microphone dynamique SM58 de Shure

La légende des microphones.

Si certains les trouvent similaires parce qu’ils partagent la même capsule, le SM58 est en fait assez différent du SM57.

C’est effectivement un micro spécialisé pour le chant. Très utilisé en live, il est également employé régulièrement dans des conditions studio. Par exemple, par les choeurs de Björk sur la chanson Mouth Mantra.

Aussi, c’est un choix simple mais très correct pour le débutant home studio qui souhaite enregistrer des voix sans prise de tête.

Caractéristiques :

  • Directivité : Cardioïde
  • Réponse en fréquence : 50-15000 Hz
  • Poids : 298 g
  • Très solide

Comparez le prix du SM58 sur : WoodbrassThomann

Mes conseils en Microphones STATIQUES

Avoir au moins un micro statique est essentiel dans un home studio, surtout si vous enregistrez des voix ou des instruments acoustiques.

Les deux modèles que j’ai sélectionnés ici sont des micros à condensateur large membrane. Ils sont assez classiques et s’adapteront bien aux différentes utilisations que vous pourrez en faire.

Volontairement, je n’ai pas choisi de microphone à ruban ou à lampe, qui sont souvent réservés à un usage un peu plus professionnel. Du moins, ce ne sont pas les plus adaptés pour débuter.

RØDE NT1-A (Kit)

Microphone RØDE NT1-A
Le microphone à condensateur NT1-A de Microphone RØDE

Site web : Le NT1-A sur Rode.com

Bien qu’il soit un peu cher, ce microphone de très bonne qualité est un très bon choix pour se lancer dans les microphones statiques à condensateur.

Il a un son assez naturel, avec quand même une légère bosse entre 100 et 200 Hz qui lui confère un peu de chaleur.

Il est également très versatile : voix, cymbales, instruments acoustiques… les possibilités sont presque illimitées.

Point positif qui justifie le prix un peu élevé, il est livré avec un câble XLR, une suspension et un filtre anti-pop.

Caractéristiques :

  • Directivité : Cardioïde
  • Réponse en fréquence : 20-20000 Hz
  • Poids : 326 g

Comparez le prix du RØDE NT1-A sur : WoodbrassThomannAmazon

MXL V67G

Site web : Le V67G sur Mxlmics.com (en anglais)

Le microphone à condensateur V67G de MXL
Le microphone à condensateur V67G de MXL

MXL est une marque que j’apprécie beaucoup et qui fabrique de très bons microphones, c’est pourquoi je n’ai pas résisté à l’envie de vous parler du V67G.

Il donne un son très clair, mais en même temps assez coloré, comme le suggère son look « vintage ». Excellent pour le pop/rock, mais aussi pour le rap et r’n’b. Il est plutôt orienté pour la voix, mais fonctionne très bien sur la guitare acoustique, par exemple.

En d’autres termes, ce n’est pas un micro au son transparent, mais il permettra de donner à vos enregistrements un peu plus de caractère et de personnalité.

Caractéristiques :

  • Directivité : Cardioïde
  • Réponse en fréquence : 30-20000 Hz
  • Poids : 590 g
  • Sonorité un peu « old-school »

Voir le prix du MXL V67G sur Thomann (actuellement pas disponible chez Woodbrass ou Amazon)

A noter qu’il est livré avec une pince micro utile mais qui n’est pas une vraie suspension pour microphone dynamique. Il vous en faudra donc une meilleure adaptée au diamètre du microphone (47mm), comme la suspension officielle MXL 57 Shockmount.

Accessoires de base pour votre microphone

Le pied du micro

N’oubliez pas d’acheter un pied pour aller avec votre microphone ! Si les microphones dynamiques peuvent en théorie être tenus à la main tout en produisant un minimum de bruits de manipulation, les statiques ne doivent surtout pas être tenus durant l’enregistrement.

Pour des pieds de micros pas cher mais de qualité correcte, je vous conseille le MIC50 de chez Woodbrass et le Millenium MS2003 de chez Thomann, qui ont un bon rapport qualité/prix.

Par contre, évitez les pieds les moins chers avec les micros plus lourds (notamment les micros statiques qui sont aussi plus fragiles), car les vis de serrage sont souvent un peu limite et pas suffisantes pour tenir votre microphone.

Orientez-vous alors vers des marques un peu plus chères comme K&M :

Comparez les prix chez : WoodbrassThomannAmazon (attention ces modèles sont tous un peu différents car les magasins n’ont pas les mêmes stocks)

Le cable XLR

Câble XLR
Un câble XLR

Parfois, le microphone est livré avec un câble, ce qui est vraiment pratique pour commencer à l’utiliser sans délai. Cependant, si ce n’est pas le cas, il va vous falloir en acheter un.

De quelle taille avez-vous besoin ? Si le câble reste dans votre home studio, prenez une longueur de 3 mètres. Une taille plus grande serait probablement inutile, et vous perdriez en qualité de son.

Comme vous vous en doutez sûrement, il existe plusieurs qualités de câbles. Si votre budget est faible, achetez des câbles moins chers mais efficaces, comme le

Eagleton MC21 : voir le prix sur WoodbrassAmazon

ou encore le Planet Waves PW-CMIC-10 : voir le prix sur ThomannAmazon

Si vous avez un budget un peu plus élevé et que vous souhaitez un câble de bonne qualité et plus durable dans le temps, orientez-vous vers des câbles

Van Damme : voir le prix sur ThomannAmazon (j’utilise régulièrement cette marque, qui a un très bon rapport qualité/prix)

ou encore Klotz : voir le prix sur Woodbrass

Le filtre anti-pop

Un Filtre Anti-pop pour microphone
Un filtre anti-pop devant un microphone statique

Le filtre anti-pop, c’est simplement cette grille qui est placée devant le micro pour enregistrer des voix. Elle est en tissu ou en métal, et permet d’éliminer (ou du moins d’atténuer) les sons que produisent les lettres telles que « p » et « b » (ça s’appelle des « plosives »).

Autrement dit, si vous souhaitez avoir un son pro, il est fortement recommandé de posséder un tel filtre.

Pas besoin de chercher bien loin et de dépenser des centaines d’euros, je vous en recommande un bon de chez K&M :

Comparer le prix chez ThomannWoodbrass

En conclusion

Voilà, vous êtes arrivé(e) à la fin de ce guide pour les débutants en home studio 🙂 !

En théorie, vous avez tout ce qu’il faut pour débuter : votre ordinateur, votre interface audio, votre système d’écoute (casque et/ou enceintes) et maintenant votre microphone !

Alors, il ne me reste qu’à vous souhaiter un bon enregistrement et d’excellentes heures dans votre home studio.

Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire et j’essaierai de vous aider !

2 réactions au sujet de « Choisir son Premier Microphone de Studio »

  1. cedric Réponse

    Bonjour,

    vous ne parlez pas des écrans acoustique, est ce un élément qui est interessant et qui a un intéret ?
    si oui lequel ?

    Cédric.

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Oui, c’est un sujet sur lequel il est prévu que j’écrive quelque chose ! 🙂

      Et oui, les écrans acoustiques sont souvent très utiles, surtout si vous enregistrez dans des conditions « moyennes » comme c’est souvent le cas dans un home studio, c’est-à-dire avec une pièce pas ou peu traitée acoustiquement. L’écran acoustique permet déjà d’éviter un certain nombre de réflexions, et ce qui est très pratique.

      Bien cordialement,

      Adrien

Laisser un commentaire