Matériel Home Studio : Le Guide du Débutant

Quel est le matériel nécessaire pour monter son home studio ?

S’enregistrer chez soi est aujourd’hui plus facile que jamais grâce aux nombreux produits, interfaces audio et autres microphones disponibles sur le marché.

Le problème, c’est le nombre d’options.

Le (très joli) home studio de Width Sound Music (écoutez ses productions sur sa chaîne YouTube)

A l’heure du choix, et surtout lorsque l’on est débutant(e) et/ou que le budget est limité, on se trouve vite bloqué(e) — avec le risque toujours trop fort d’acheter quelque chose qui ne serve pas ou bien qui soit incomplet.

Ou pire, qui ne soit pas de la qualité attendue.

Je me souviens de la première fois où, voulant construire un mini-studio à la maison, je me suis rendu dans une boutique pour acheter mon matériel de studio.

J’ai pris deux choses : un casque Shure et une table de mixage que l’on pouvait brancher en USB.

Aujourd’hui, je les ai encore chez moi — mais les deux sont dans le grenier : le casque était tout sauf adapté au mixage (basses littéralement absentes), et la table de mixage pas vraiment efficace ni adaptée à l’utilisation que je voulais en faire.

Du coup comment monter son home studio ?

Pour vous éviter de faire les mêmes erreurs et d’acheter des choses dont vous seriez déçu(e), j’ai décidé de rédiger ce guide du matériel home studio qui devrait, je l’espère, vous aider dans votre recherche.

N’hésitez pas, d’ailleurs, à suivre les différents liens de l’article : ceux-ci vous mèneront vers des ressources plus détaillées concernant chaque type de matériel nécessaire dans un home studio.

1. L’ordinateur de studio

L'ordinateur arrive en premier sur la liste du matériel nécessaire en home studio

L’ordinateur est quasiment essentiel puisque aujourd’hui, la plupart des enregistrements sont numériques.

Pour enregistrer votre musique et la mixer, vous aurez donc besoin d’un endroit où stocker les fichiers et installer les différents logiciels que vous serez amené(e) à utiliser.

C’est pourquoi il est important de choisir un bon ordinateur : c’est la base de votre configuration home studio.

Si vous avez déjà un PC qui fonctionne suffisamment bien, je vous conseille de le conserver. Le conseil peut être un peu évident, mais je préfère le dire : évitez de dépenser votre budget dans des choses que vous avez déjà, même si elles ne sont pas parfaites.

Par contre, si votre ordinateur est vieillissant ou pas assez puissant, vous aurez sans doute besoin de vous en procurer un nouveau : en effet, l’utilisation home studio est relativement intensive en termes de ressources (RAM, rapidité du disque dur, rapidité du processeur…). Ce qui explique pourquoi, bien souvent, les ordinateurs les plus adaptés à une utilisation home studio sont ceux pensés pour le gaming.

Bien sûr, rien ne vous empêche de monter votre propre tour pour économiser un peu d’argent et surtout choisir exactement ce qu’il vous faut.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur mon guide des ordinateurs pour le home studio (N.B. : il faut que je mette à jour les modèles recommandés, mais les conseils de l’article sont toujours d’actualité).

2. L’interface audio

L'interface audio fait partie du matériel essentiel en home studio
Une interface audio adaptée au contexte home studio (illustration Universal Audio)

Autre élément absolument essentiel parmi le matériel permettant de s’enregistrer chez soi, c’est l’interface audio (ou carte son).

Et non pas la table de mixage, rarement utile en home studio.

Une interface audio, c’est tout simplement un boîtier à poser sur le bureau ou à monter en rack, branché sur l’ordinateur en USB/Firewire/Thunderbolt, et qui va combiner tout un tas de fonctionnalités :

  • Préamplification — Votre interface intègrant des préamplis, c’est sur celle-ci que vous allez brancher vos microphones et vos instruments.
  • Conversion AN/NA — Pour que le signal analogique puisse être compréhensible par votre PC ou votre Mac, il va falloir qu’il soit convertit en signal numérique. Bien sûr, votre interface va pouvoir gérer cela sans problème.
  • Amplification Casque — Les interfaces ont toutes une ou deux sortie(s) casque. Nécessaire pour l’enregistrement (pour écouter, par exemple, une instru tandis que vous enregistrez votre voix) et pour le mixage.
  • Sorties Enceintes — C’est également sur l’une des sorties de votre interface que vous allez brancher vos enceintes, via des câbles RCA, Jack ou XLR.
  • MIDI — Certaines interfaces, en plus de gérer tout ce qui est signal audio, gèrent aussi les signaux MIDI. Si c’est le cas, vous pourrez par exemple brancher vos synthés dessus pour les contrôler depuis votre DAW.

Vous l’aurez compris : l’interface audio devient très vite la pièce centrale de votre home studio, sur laquelle à peu près tout est branché.

Il est donc important de ne pas la choisir au hasard.

Pour vous aider sur ce sujet, je vous renvoie vers mes conseils concernant les interfaces audio en home studio.

3. Le DAW

Un exemple de DAW, le logiciel par excellence du home studio

Le DAW, également appelé STAN ou séquenceur, c’est le logiciel avec lequel vous allez travailler 99% du temps.

Pour simplifier, c’est via ce logiciel que vous allez pouvoir effectuer vos prises de son et mixer les différents enregistrements entre eux.

Vous allez ainsi pouvoir éditer les pistes sonores, ajouter des effets, régler les niveaux des signaux audio — bref, tout ce qu’il faut pour le mixage et le mastering.

S’il existe quelques options gratuites (telles que Cakewalk by Bandlab), la plupart des DAW sont payants avec des prix assez variables.

Personnellement, j’utilise Ableton Live et Presonus Studio One. Toutefois, choisir un DAW est quelque chose qui est assez personnel : tous les DAW permettent de faire les mêmes actions de bases, et ils ont tous le même son.

Par contre, ils diffèrent sur la façon de travailler — autrement dit, le workflow.

Je vous parle un peu plus de tout ça dans ce gros article sur les DAW.

4. Les Enceintes de Monitoring

Une enceinte de monitoring dans un home studio

Maintenant que vous avez votre ordinateur, votre interface et votre DAW, il va bien falloir que vous puissiez entendre les sons que vous produisez ou que vous enregistrez.

Pour celà, il va vous falloir des enceintes adaptées à l’utilisation home studio, c’est-à-dire des enceintes de monitoring.

Rien à voir avec des enceintes hi-fi ou des enceintes de PC standards : les enceintes de monitoring sont conçues pour être les plus plates, les plus neutres possibles en termes de fréquences et de qualité du signal.

Et cette neutralité est vraiment importante.

Imaginez que vous utilisiez des enceintes sur lesquelles les basses soient trop présentes : lorsque vous allez mixer vos morceaux, vous allez croire qu’il y a suffisamment de basses et régler vos niveaux en conséquence.

Mais dès que vous allez écouter votre morceau sur d’autres enceintes, vos basses auront disparu, car vous les aurez réglées trop bas !

D’où l’utilité des enceintes de monitoring, qui vont vous aider à prendre les bonnes décisions durant le mixage.

Le fait est que votre budget va nécessairement être le facteur limitant, puisqu’il y a tous les prix possibles, de 70€ à 3000€ par enceinte. Évitez toutefois de prendre des enceintes de monitoring vraiment bas de gamme, qui pour le coup ne seront pas au niveau.

Point d’attention : avoir de bonnes enceintes, c’est bien. Toutefois, pour vraiment pouvoir en profiter, il est important que l’acoustique de la pièce soit traitée — du moins si votre budget vous le permet. Nous en reparlerons un peu plus loin.

Pour voir mes recommandations, rendez-vous sur mon guide d’achat des enceintes de monitoring.

5. Le casque audio

Un casque audio pour le studio

Les casques audio font aussi partir du matériel standard en home studio.

Généralement, ils sont branchés directement sur l’interface audio, mais il est également possible d’utiliser des amplis externes.

Pour faire simple, il existe deux types de casques : les casques fermés et les casques ouverts.

Pour une utilisation en tracking / monitoring, c’est-à-dire pour écouter quelque chose durant une phase d’enregistrement, on va souvent s’orienter vers des casques fermés. Cela évite la « repisse » du son du casque dans le micro.

Mais un casque peut aussi être utilisé pour le mixage (même si on vous dit parfois le contraire — je vous laisse regarder la vidéo ci-dessus sur le sujet). Et dans ce cas là, on va plutôt utiliser un casque ouvert.

A noter d’ailleurs qu’utiliser un casque lors du mixage vous permettra potentiellement de pallier les problèmes acoustiques de votre pièce. En effet, où que vous vous trouviez, un casque aura toujours le même son.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à lire cet article sur les casques audio en home studio.

6. Les microphones

Le microphone est un outil essentiel du home studio (photographie CC-BY Dejan Krsmanovic)

Bien entendu, sauf à ce que vous cherchiez simplement à enregistrer votre guitare électrique en la branchant directement sur une interface, vous allez avoir besoin de microphones pour capter le son de votre voix, de vos amplis ou encore de votre batterie.

Heureusement ou malheureusement, il existe des tonnes de modèles différents de microphones, qui se répartissent en plusieurs catégories telles que les microphones dynamiques ou les microphones statiques.

Suivant l’utilisation que vous voulez en faire, vous n’allez donc pas vous orienter nécessairement vers le même type, le même modèle ou la même marque.

Mon guide sur les microphones de studios vous donne toutes les informations nécessaires pour choisir votre microphone.

7. Le traitement acoustique

Un exemple de traitement acoustique en home studio
Exemple de traitement acoustique en home studio

Dans le budget que chacun alloue pour monter son home studio, le traitement acoustique n’occupe généralement qu’une place restreinte.

Si jamais il est présent.

Il faut le dire : acheter des panneaux acoustiques, c’est beaucoup moins excitant qu’acheter un nouveau microphone ou un nouveau préampli.

Mais ça n’en reste pas moins l’un des éléments essentiel en studio ou en home studio.

En effet, toutes les pièces ont des problèmes acoustiques.

Toutes.

Des problèmes dans les basses d’abord. Mais aussi diverses réverbérations dans les médiums et les aigus.

Le traitement acoustique, c’est tout simplement une association de panneaux et autres réflecteurs qui vont vous permettre de minimiser ces problèmes.

En home studio, nécessairement, c’est toujours compliqué — notamment parce qu’on ne peut pas toujours choisir la pièce dans laquelle on est et que celle-ci est généralement trop petite.

Ceci dit, avoir un traitement acoustique de base peut déjà apporter une grosse amélioration (si bien sûr vous utilisez des enceintes de monitoring).

Rendez-vous sur mon article de référence sur le traitement acoustique en studio pour en savoir plus… 🙂

8. Le(s) préampli(s)

Un preampli micro de studio
L’un de mes préamplis favoris pour home studio, à savoir le TB12 de Warm Audio

On lit parfois des conseils adressés aux débutants selon lesquels, pour améliorer vos prises de son, il vous faut acheter tel ou tel préampli.

Mais de quoi s’agit-il ?

Tout simplement, un préampli, c’est ce qui va vous permettre d’amplifier le signal audio d’un microphone.

Votre interface audio possède déjà des préamplis (intégrés aux entrées pour lesquelles vous avez un réglage de Gain.).

Pour débuter, vous n’aurez donc pas besoin d’acheter de préampli externe.

Toutefois, il s’agit d’un upgrade assez courant dans les home studios pour aller plus loin en termes d’enregistrements.

Typiquement, utiliser un préampli externe peut permettre d’ajouter une couleur au signal pour lui donner un caractère plus chaud ou plus vintage.

Autre option : certains préamplis micros ont plusieurs canaux ce qui, dans la bonne configuration, permet d’enregistrer plus de microphones que votre interface ne vous le permettrait à elle seule.

Je ne vous en dit pas plus, mon guide des préamplis micro vous donnera toutes les informations nécessaires sur ce thème.

9. Claviers MIDI et Surfaces de contrôle

Un clavier MIDI en home studio
Un petit clavier MIDI, idéal pour le home studio (photographie CC-BY-SA Wolfgang Lonien)

Si votre home studio n’est dédié qu’à des enregistrements d’instruments acoustiques, de guitares ou de voix, alors le clavier MIDI ne fera pas partie du matériel de base à acheter.

Par contre, si votre objectif est de faire de la M.A.O. dans votre studio, avec des synthés virtuels ou non, alors avoir un clavier MIDI de bonne qualité ou une surface de contrôle MIDI sera presque essentiel.

Un clavier MIDI, c’est tout simplement un clavier qui ne contient pas de son, mais qui est capable d’envoyer des messages électroniques indiquant :

  • quelles notes sont jouées ;
  • et avec quelle force (quelle vélocité) elles sont jouées.

Certains se branchent directement en USB, tandis que d’autres ont des sorties MIDI que vous pourrez relier à vos synthés hardwares ou à l’entée MIDI de votre carte son.

La notion de « surface de contrôle », quant à elle, est un peu plus large puisqu’on va retrouver aussi bien des contrôleurs MIDI avec des pads sur lesquels vous pourrez tapoter pour concevoir vos rythmes, vos mélodies, et déclencher vos samples, ainsi que des surfaces avancées dédiées au mixage audio (et là, on dépasse la simple utilisation de type M.A.O.).

Suivant vos besoins, vous aurez donc besoin soit d’un clavier, soit d’une surface de contrôle, soit des deux ! 🙂

Cliquez ici pour consulter ma sélection des meilleurs claviers MIDI

Quelques conseils pour bien choisir votre matériel home studio

Au-delà de la seule liste du matériel nécessaire pour monter un home studio, j’ai pensé qu’il serait également utile de partager avec vous quelques conseils génériques sur l’achat de matos.

Typiquement, des conseils que j’aurais aimé qu’on me donne lorsque j’ai débuté dans mon studio. 🙂

Evitez le matériel très bas de gamme

C’est un fait : le matériel home studio, ça coûte cher.

Quand on débute, on a donc souvent tendance à regarder à juste titre ce sur quoi on peut faire des économies.

Est-ce que tel microphone à 30€ suffira ? Est-ce que telle interface à 40€ suffira ?

Pourtant, il y a une juste limite entre acheter de l’entrée de gamme qui conviendra parfaitement pour un débutant et acheter du très bas de gamme qui va apporter plus de problèmes qu’il va n’en résoudre.

Des microphones pas chers sur Amazon
Au-delà des apparences, ces marques sont tout sauf adaptées à une utilisation home studio. Au mieux, certains accessoires pourraient être utiles, mais pas les micros en eux-mêmes.

Par exemple, sur certains microphones de marque inconnue chinoise, tels qu’on peut en trouver sur Amazon ou Aliexpress, j’ai déjà vu des câbles branchés à l’envers. Sur des cartes sons ultra bas de gamme, le bruit de fond ou la latence vont être trop élevés. Et ainsi de suite…

Si nécessaire, essayez donc d’économiser un ou deux mois de plus pour acheter un modèle de qualité reconnue, plutôt que du très bas de gamme.

N’achetez pas tout votre matériel en même temps

Pour produire un morceau de bonne qualité, il n’y a pas besoin de beaucoup de matériel.

Autrement dit, monter un home studio pas cher, pour un débutant, c’est possible.

Pourtant, en lisant des articles ou en demandant des conseils sur le net, on se retrouve vite avec l’impression qu’il va falloir acheter une quantité de matos impressionnante à des prix toujours plus élevés.

Plutôt que de construire des listes à rallonge pour votre home studio, je vous conseille plutôt d’acheter votre matériel au fur et à mesure.

Commencez par le minimum dont vous ayez besoin : ordinateur, interface audio, casque, microphone.

Et puis, ajouter de nouvelles choses au fur et à mesure.

En faisant comme ça, vous aurez le temps de mieux cerner vos besoins, et de mieux comprendre ce qui vous manque vraiment.

Par exemple, comme je disais plus haut, pas besoin d’acheter un préampli externe lorsque vous débutez. Par contre, après quelques mois/années, c’est sans doute l’une des premières choses que vous achèterez pour améliorer votre home studio.

Pensez à votre home studio de demain

(Pour modérer ce que je viens de dire dans le chapitre précédent.)

Acheter par étape, ça ne veut pas nécessairement dire se contenter à chaque fois des fonctionnalités minimum.

Imaginons qu’aujourd’hui, vous soyez à la recherche de matériel pour enregistrer votre voix et votre guitare acoustique. Donc, avec un seul micro, puisque vous enregistrez les deux à la suite.

Dans ce cas, vous allez sans doute vous orienter vers une carte son de type Scarlett Solo, avec une seule entrée micro. C’est idéal.

Une carte son très simple
La Focusrite Solo est très bien pour débuter, mais si possible prenez un modèle avec plus de fonctionnalités et d’entrées/sorties

Mais imaginons maintenant que dans 6 mois, vous souhaitiez enregistrer votre guitare en stéréo, donc avec deux micros.

Eh bien dans ce cas là, la Scarlett Solo va vous bloquer, puisqu’elle n’a qu’une seule entrée adaptée, ce qui ne sera pas suffisant.

[Moralité :] Avant d’arrêter votre choix de matériel pour votre home studio, essayez de vous projeter un peu : pas besoin d’acheter une énorme interface avec 50 entrées et connectiques, mais à l’inverse acheter celle qui correspond strictement aux besoins d’aujourd’hui sans offrir aucune évolution possible n’est sans doute pas stratégique…

En conclusion

Voilà, vous connaissez maintenant quel matériel vous permet de monter un home studio complet.

N’hésitez pas, bien sûr, à suivre les différents liens « pour en savoir plus » de chaque paragraphe, qui vous permettront d’aller plus loin et, typiquement, de connaître mes recommandations pour chaque type de matériel.

Toutefois, si jamais il vous reste encore des questions après, n’hésitez pas à les poser en commentaire : je réponds à tout le monde 🙂

35 commentaires sur “Matériel Home Studio : Le Guide du Débutant

    • Philippe Répondre

      Juste un grand grand merci !!
      Cela fait des années que je recule le moment de faire le « grand saut du home studio » : Trop de choix, trop de forums, trop de modes d’emploi…
      Bref, votre site sera mon guide ! Il est simple, fluide, pratique et nous épargne le bla bla d’érudits insupportables et snobs !
      Super !!

  1. AURAT Répondre

    Bonjour,
    Je suis musicienne , j’aimerai pouvoir enregistrer « proprement » ce que je fais, sans pour autant aller en studio.
    J’ai donc pensé à me monter un « studio » à la maison. J’ai lu avec attention votre article et je commence à me dire que: pourquoi pas!
    Une question me vient à l’esprit, nous sommes en décembre 2019, les informations que je vais trouver dans le différents « guide » sont-elles encore d’actualité ou bien faudrait-il revoir quelque peu la donne?
    En ce qui concerne l’idée d’acheter par étape c’est bien , seulement je vis à l’étranger et si vraiment je veux « monter » quelque chose je dois avoir le plus de matos d’un coup, ici (Côte d’Ivoire) on ne trouve pas de matériel très performant et très fiable (le fait en RPC domine le marché)
    Merci pour le blog
    Véronique

    • Mediator Répondre

      Bonjour Aurat,

      Pour donner mon avis en toute amateurisme et sans prétention aucune, je pense que dans votre cas, si vous n’avez pas la possibilité d’acheter « souvent », ou à une certaine fréquence, alors le mieux est peut-être d’acheter tout en même temps (si tant est que votre budget le permette, et que le transport des pièces soit fait en toute sécurité).

      Après, il y a des marques qui tiennent la route depuis des années (la gamme focusrite de scarlett est tout à fait adaptée à bon nombre d’utilisation). Les éléments dans les différents guides du site sont, à mon sens, toujours d’actualité aujourd’hui. Certes, entre temps il y aura peut-être l’une ou l’autre nouvelle référence.

      Voila, si j’ai pu vous éclairer, j’en suis content, en attendant l’avis d’Adrien, qui sera surement plus éclairé que le mien.

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,
      Les informations dans les différents guides sont toujours d’actualité.
      Seul l’article sur les PC doit être mis à jour à date, mais les recommandations de performance qu’il contient sont toujours les mêmes.
      N’hésitez pas si vous avez des questions plus précises sur tel ou tel matos 🙂
      En vous souhaitant un excellent démarrage dans l’univers du home studio…
      Adrien

  2. Trisolini Cosimo Répondre

    Bonjour et merci pour vos conseille utile. faut il configurer tout le matériel sur mon DAW, ou il le reconnais . je suis Musicien mais novice en la matière
    Merci de votre réponse..

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,
      Il y a une phase de configuration mais généralement cela reste assez simple.
      Adrien

  3. Alain Répondre

    Bonjour, j’utilise une carte son externe audient id14 brancher sur le pc , j’aimerai envoyer le son d’une table de mixage pioneer djm 750 mk2 sur cette carte son en parallèle via une entrée quand je ne fais pas de mao , est-ce possible ? comme cela, j utiliserai mes enceintes actives dans les 2 cas.. merci d avance

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,

      Pas sûr de tout à fait comprendre la question, mais si la pioneer djm a une sortie au niveau ligne (line level, line out… cf. le manuel pour identifier la bonne sortie), dans ce cas il sera possible de la bracher sur les entrées « line » de l’Audient 🙂
      Adrien

  4. Louis Répondre

    Bonjour,
    Merci pour tous ces précieux articles !
    Questions bêtes (je n’ai pas trouvé l’info, peut être ai-je mal cherché) :
    – quel câble faut-il utiliser pour relier une guitare acoustique à une interface audio ?
    – est-il fourni lorsque on achète une interface type focusrite ?
    – une fois branchés, l’interface n’a besoin de rien d’autre pour enregistrer le son généré par la guitare ?
    Merci

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,

      Il n’y a pas de questions bêtes 🙂 !

      Pour la guitare acoustique, vous voulez dire une guitare électro-acoustique ? Dans ce cas, il suffit d’un câble jack instrument classique, type câle guitare.

      Du coup, non, les interfaces ne sont jamais livrées avec des câbles à ma connaissance (hors câbles USB pour les brancher au PC et éventuellement câbles MIDI)

      Pour la troisième question : Si on parle de guitare électroacoustique branchée en direct, non. Si l’on parle de guitare acoustique, il faut ajouter un microphone que l’on branchera sur l’interface via un câle XLR : l’interface en elle-même permet simplement, disons, la connexion à l’ordinateur.

      Adrien

  5. gwen Répondre

    Bonjour Adrien,
    bravo pour tous ces articles, c’est clair et accessible, même pour les novices, et c’est exactement mon cas! 😉 Je suis musicien, je n’utilise que des synthés hardware et j’aimerai m’informatiser pour élargir mes possibilités de sons via des VSTI et faciliter les sessions de répètes et de live. J’imagine un combo avec un macbook pro + mainstage3 + une carte son + un clavier midi (que je possède déjà). Concernant le mac, difficile pour moi d’en acheter un neuf, je me suis donc tourné vers les reconditionnés et j’en ai vu un (2,9 ghz, 16 go ram) de 2012. Je ne suis pas habitué des mac, sais tu s’il y a un OS minimum pour mainstage3 et si tous les mac sont upgradable quelque soit leur année de production ? Concernant la carte, dès lors que je vais jouer des sons de plugin VST je dois donc entrer en midi dans la carte son ? Désolé pour la question basique mais c’est une 1ère pour moi et je constate qu’il y a des cartes avec et sans entrée midi d’où mon interrogation … Je pensais à la focusrite 2i4 mais peut être n’est ce pas judicieux ?
    Merci pour ta réponse, mon besoin n’est pas en priorité d’enregistrer mais de pouvoir accéder à des banques d’instruments virtuels et de pouvoir les jouer en live.
    A bientôt

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,

      Merci pour ce retour – content de pouvoir aider un peu 🙂

      Pour le coup je suis plutôt Windows, aussi je ne pourrai pas répondre à la question sur les mises à jour de MacOS, désolé 🙁 Ceci dit, si ton budget est limité, pourquoi ne pas partir sur un PC windows, justement ?

      Pour le MIDI, si le clavier peut se brancher en USB, il n’y a pas besoin de passer par la carte son en entrée (mais elle peut être nécessaire pour récupérer le son en sortie et l’envoyer vers un casque ou des enceintes). Si ton clavier-maître n’est pas USB, alors effectivement il faudra une carte son (comme la Focusrite qui est très bien) pour le brancher sur une entrée MIDI.

      Adrien

  6. J.F. Zanek Répondre

    Bonjour Adrien.
    Merci pour ce site, pour toutes les infos qui y sont révélées de façon claire et pour tous les comparatifs prix/qualité du matériel.
    J’ai un bureau de 9m2 avec un piano droit dans mon dos, des tas de CD et de livres dans la pièce, un rideau sur ma porte, rien sur ma fenêtre et deux gros tapis posés l’un sur l’autre au sol. Je vais prochainement effectuer les mesures acoustiques de la pièce grâce au ECM800 et à vos conseils. J’aimerais savoir quel type d’enceintes de monitoring choisir selon cette configuration. J’ai un budget limité et j’hésite à prendre les yamaha HS5 qui entreraient péniblement dans mon budget mais bon 5″… et non pas 7″ comme préconisé. Donc attendre ? selon les conseils que vous proposez ou bien peut être une solution miracle sur une enceinte 5″ un peu moins cher que HS5 chez
    Thoman ?
    D’avance merci pour le conseil.

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire – content que le contenu du site vous plaise 🙂 !
      Je conseille d’attendre pour partir sur des 6.5″ ou 7″ – pas vraiment de solution miracle malheureusement (à part un bon casque) 🙁
      Adrien

  7. J.F. Zanek Répondre

    Merci pour le conseil sur les enceintes.
    Et un grand merci pour les conseils d’élaboration du home studio.
    J’ai reçu mon matériel la semaine dernière et le premiers résultats sont au delà de mes espérances !! Jugez plutôt: une carte audio Audient ID14, le DAW Reaper, un casque de mix ouvert AKG K701 (en attendant les enceintes 7″ donc), un casque d’enregistrement fermé audio technica ATH M50X, une paire de M5 de chez Rode. Enregistrer le piano avec ce matos fut véritablement émouvant et le résultat fut bluffant. Mon piano sonne et l’enregistrement est fidèlement restituer. UN BONHEUR !
    Merci encore pour vos explications généreuses qui m’ont beaucoup aidé dans mes choix.
    JF

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour votre feedback, content d’avoir pu aider 🙂 !
      Adrien

  8. Gaylord Répondre

    Excellent ce blog ! Des articles complets, précis, détaillés, nuancés, tout en restant clairs, simples, accessibles, pratiques… Ça tombe à point, merci.

    Que penses-tu de la solution alternative d’utiliser une machine spécialement dédiée (en l’occurrence le fameux Tascam) plutôt qu’un ordinateur et des tas d’extensions, logiciels, etc. ? As-tu déjà essayé ?
    https://www.thomann.de/fr/tascam_dp_32_sd.htm

    C’est peut-être une question d’âge, j’ai grandi dans les années 80, avec les vinyles (puis CD), le matériel analogique.. Je suis attaché à certaines pratiques old-school et à un son qui tend vers de l’analogique, du vintage, quelque chose de plutôt vivant, organique, chaleureux, plutôt que trop numérique, digital.
    Quand on a beaucoup rêvé à une certaine esthétique, on a plutôt envie de tendre vers ça, même si c’est peut-être moins pratique et rationnel. Mais comme j’ai l’impression que tout le monde ou presque utilise l’ordinateur exclusivement, je n’ai pas non plus envie d’être à côté de la plaque.

    En fait j’aime bien l’idée d’avoir une machine qui ne fait que de l’enregistrement et du mixage, qui rappelle un peu un studio professionnel en miniature, quelque chose à part, vraiment consacré à ça, complet en soi, un peu comme un instrument de musique, finalement…
    Et ce plutôt qu’utiliser mon ordinateur, qui me sert aussi déjà pour les loisirs et même le travail, avec toutes les distractions que ça implique, les bugs, mies à jour, etc., et qui deviendrait de toute façon (je le crains) un bazar technologique un peu hétéroclite et bancal, qui sera toujours à améliorer, à compléter, jamais satisfaisant en soi.
    Mais encore faut-il que cette solution alternative soit viable.

    Sachant que de toute façon dans un premier temps j’envisage de me contenter d’enregistrer des démos guitare acoustique-voix, avec seulement deux micros, un logiciel gratuit, sans doute une interface audio, et un casque pour écouter tout ça.
    Mais ensuite quand j’ajouterai des guitares électriques, avec les amplis et tout, ça va se compliquer et cette configuration de base ne suffira pas, donc c’est là que j’envisage de passer à cette machine.

    Voilà, désolé du pavé, si jamais tu peux laisser un retour, ce serait génial.

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonsoir,

      Merci pour ton message – ça fait toujours plaisir de lire que le site est utile 🙂 !

      J’adore le hardware mais pour moi ce type de machine est pas mal dépassée. Après, certes, c’est une façon de travailler, un « workflow » comme on dit — mais je ne suis pas fan. Ceci dit, si pour toi ça fait du sens, alors vas-y 🙂

      La configuration que tu décris avec une carte son peut suffire dès que tu rajoutes des guitares électriques, puisque tu vas enregistrer les instruments un par un 🙂

      Adrien

  9. Gaylord Répondre

    OK, merci pour ton retour, en fait je continue à réfléchir à cette question, et ta réponse correspond assez à ce que je craignais. A voir…
    Merci en tous cas !
    Ce blog est vraiment une mine d’or…

  10. Gaylord Répondre

    Bonjour Adrien,
    J’ai réfléchi et effectivement il est très probable que je suive ton conseil, que j’abandonne l’idée du Tascam et me rabatte sur l’informatique.
    Pour info, gros coup de bol, je viens de déménager et mon voisin de palier a un home studio.
    En fait j’ai fait sa connaissance en déménageant, il m’a chaleureusement accueilli, il est très sympa et a environ mon âge, il m’a proposé de boire un verre, m’a aidé pour le déménagement, bref, le voisin idéal.
    Tout ça pour dire qu’il a vu mes guitares, m’a dit qu’il était aussi musicien et m’a proposé qu’on joue ensemble. En fait il est prof de musicologie à la fac. Sa femme est également musicienne, et prof de musique au conservatoire.
    Je lui ai parlé de mon projet de home studio, je lui ai montré la pièce que je vais utiliser, qui lui semble pas mal du tout, il va me conseiller, m’aider et me prêter du matos. Bref, je ne pouvais pas mieux tomber.
    A suivre…
    Et merci encore à toi !

    • Adrien Post authorRépondre

      Ah c’est sympa ça ! Ce n’est pas tous les jours qu’on tombe sur quelqu’un avec des passions similaires ! Très content pour toi 🙂 !

  11. Najib Répondre

    Bonsoir , est ce que je peux utiliser mon clavier Yamaha Psr 463 avec Homme Studio ?
    En Matière de PC je suis bien équipe.
    Merci.

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,
      Je pense que vous pouvez le brancher via la sortie « output » à l’arrière sur une interface audio (cf. mon article sur le sujet ici)
      Adrien

  12. Djé Répondre

    Bonsoir Adrien,

    Quel boulot ! Merci pour tout !
    Pile poil ce que je cherchais !

    Passionné de musique, j’ai débuté par la batterie bien qu’intimement passionné par la basse. Puis une période « machines » pour du live sans ordi pour en arriver à la MAO. La majeure partie du hardware est parti d’okaz hormis certains trucs qui me semblaient utile dans le futur.

    Donc coté matos :

    – une petit Mapple Custom (Yamaha) dénuée de cymbales !
    – iMac qui doit avoir une bonne dizaine d’années,
    – Ableton Live 7 Suite,
    – Une paire de Near 05,
    – un UC16 (Évolution),
    – un BCR2000 (Behringer),
    – un SH201 (Roland),
    – une petite Midex 8 in / 8 out (Steinberg),
    – une MX-1 (Roland) bien plus récente qui va faire l’objet de questions…

    Enfin mis à la basse il y’a 2 ans, tout doucement, après une longue pause musicale avec :

    – une jolie Cort Artisan C4 plus ZBMH,
    – un ampli A100 (Hartke),
    – un Pocket Amp Bass (Palmer) pour jouer au casque,
    – une paire de TDC5 (Prodipe) trouvée à un prix cassé dernièrement,
    – SR18 (Alesis),
    – FS6 (Boss),
    – MG06 (Yamaha), ces trois dernier me permettant de ne pas allumer l’ordi pour bosser.
    – un PO-12 et un 14 (Teenage Engineering) juste pour le fun !

    Pour en venir à l’essentiel, j’ai trouvé ton site en baladant sur @ car à la recherche depuis quelques jours d’une petite interface me permettant de travailler la basse bien plus librement encore. Je réécrit beaucoup sur Reflow sur l’iPad tout ce qui m’intéresse, j’ai donc pensé à un Apogee Jam ou iRig pour balancer tout ça en AirPlay ou Bluetooth ailleurs que dans la pièce dédiée à la musique.

    J’aimerai passer la vitesse supérieure pour mon petit home studio. La MX-1 fait aujourd’hui office d’interface mais me semble insuffisante, j’aimerai avoir ton avis à ce sujet. Car en prévision de demain je ne voudrais pas investir dans une mini interface alors que, comme tu le dis, le cœur du home studio c’est l’interface. Mon but aujourd’hui n’est pas de faire de l’enregistrement mais plus de la MAO, mais demain…

    Questions :

    – Le Pocket Amp fait-il office de boîtier DI ? De reamping ? (Termes et fonctions que je viens de découvrir grâce à toi !)

    – Quid de la MX-1 (OUT sur MG06) ? Bonne interface ? Suffisante ? Le cas échéant la dédier à Ableton comme contrôleur ? Ou en tirer un bon prix d’okaz pour investir dans un bon contrôleur midi plus récent que mes deux dinosaures (UC16 et BCR200)

    – Que faire des deux dinosaures cités au dessus et la Midex ? Utiles ? En tirer un petit prix aussi ?

    – iRig, Apogee Jam et/ou ou une vraie interface home studio ? J’aimerai relier la basse via le Pocket Amp, le SR18, une entrée pour les PO, et que faire de l’ampli basse ?

    – La MG06 toujours utile me semble-t-il, pour le SR18 ? Les PO ? Fait-elle doublon avec les entrées d’une interface ou le permet- elle une interface avec moins d’entrées ?

    – j’envisage de déménager tout ça dans une pièce de 30m2, que faire des deux paires de monitoring ? Suffisantes ?

    – Un contrôleur de monitoring serait-il nécessaire ?

    Voilà, j’espère n’avoir rien oublié… l’idée c’est peut-être de me séparer de matériel aujourd’hui inutile pour m’aider (un peu !) à réinvestir…

    Vraiment désolé pour le pavé mais tu me semble être la personne parfaite pour répondre à mes questions avec aussi la patience et la passion nécessaire vu le travail que tu as fourni

    (ps : j’ai bien pris en compte tes affiliations, il suffit de cliquer sur les liens que tu fournis ?)

    Merci encore,

    Djé

    • Adrien Post authorRépondre

      Bonjour,
      Merci pour ton message 🙂

      • Le Pocket Amp fait-il office de boîtier DI ? De reamping ? ==> oui pour le boîtier DI, pour le reamping j’ai l’impression que non
      • Quid de la MX-1 ? ==> pas terrible a priori, après ce n’est pas un matériel que je connais bien. Si elle peut servir de contrôleur, pourquoi pas – en tous cas si tes contrôleurs fonctionnent bien d’une façon générale je ne vois pas l’intérêt d’upgrader sur cet aspect (même si ils datent un peu)
      • Que faire des deux dinosaures cités au dessus et la Midex ? Utiles ? En tirer un petit prix aussi ? => du coup, oui potentiellement, je pense que c’est toujours utile d’avoir des contrôleurs même anciens. Après ça dépend si toi, tu les utilises. Si tu te rends compte que tu ne les utilises pas, tu peux les revendre.
      • iRig, Apogee Jam et/ou ou une vraie interface home studio ? => j’éviterais tous les trucs « portables » qui sont avant tout des trucs ultra débutants ou si tu veux enregistrer « sur la route » et j’investirai plutôt dans une vraie interface. Pour l’ampli basse, tu peux le repiquer avec un micro, à termes, mais souvent on enregistrer la basse en DI
      • La MG06 toujours utile me semble-t-il, pour le SR18 ? Les PO ? Fait-elle doublon avec les entrées d’une interface ou le permet- elle une interface avec moins d’entrées ? => difficile de répondre sur les questions de type « est-ce toujours utile », car ça dépend vraiment de ton besoin et de ton utilisation. J’aurais gardé tout ce qui est instruments, dont les PO de Teenage Engineering.
      • j’envisage de déménager tout ça dans une pièce de 30m2, que faire des deux paires de monitoring ? Suffisantes ? => une pair suffit, mais éventuellement tu peux revendre les deux pour acheter plus haut de gamme
      • Un contrôleur de monitoring serait-il nécessaire ? ==> pas si tu as une interface audio avec un bouton de volume 🙂

      Voilà j’espère aider un peu avec mes réponses 🙂 N’hésite pas si tu as d’autres questions.

      Pour l’affiliation, oui il suffit de cliquer sur les liens, merci 😉

      Adrien

  13. Djé Répondre

    …je viens de lire ton guide concernant le choix d’une table de Mix ou pas et surtout tous les commentaires. Et il me semblait bien avoir oublié quelques chose concernant la MX-1 mais aussi l’utilité de mon home studio.

    J’aime le hardware comme beaucoup d’entre nous et j’ai beaucoup aimé ma période live avec plusieurs machines, j’aimerai pouvoir avoir la liberté d’éventuellement brancher plusieurs machines reliées en midi…

    J’aimerai aussi avoir la possibilité d’en faire une petite salle de répèt..

    La MX-1 prendrait tout son sens non ? Reliée elle-même éventuellement à une interface de meilleure qualité ?
    Mais reliée comment ?
    Pour contrôler Live il faut bien bien qu’elle soit reliée en USB ? Si le son passe par contre par une autre interface, puis dire à Live :
    – contrôleur MX-1
    – audio via une autre interface ?

    Je commence à comprendre que tout dépends du projet.. mais s’il s’agit de faire du live avec du hardware tout autant qu’Ableton, peux-tu me confirmer que la Mx-1 possède un mode contrôleur tout autant que table mix en même temps ?

    Encore merci beaucoup pour tout ce que tu fais 🙂

    • Adrien Post authorRépondre

      Re-bonjour 🙂

      Dans le scénario que tu décris, effectivement la MX-1 peut faciliter l’utilisation en mode répète. Après pour brancher plusieurs machines, je préfère utiliser un patchbay plutôt qu’une table de mixage, ça évite de passer par deux circuits d’amplification + d’avoir deux fois du bruit qui s’ajoute (console + interface).
      Je connais mal la MX-1, ceci dit, donc difficile de répondre aux autres questions sur son fonctionnement exact. Si elle peut servir de contrôleur, je serais toi, je l’utiliserais uniquement pour ça et je brancherais le reste sur ma carte son.

      Bien cordialement,

      Adrien

      • Djé Répondre

        Salut Adrien,

        Merci beaucoup pour tes deux réponses.

        – Concernant la MX-1, je vais voir, j’ai du temps pour ça… Bien qu’il s’agit de la pièce qui me rapporterai le plus pour investir dans une bonne interface.

        – Pour les PO il s’agirait de les relier à l’interface

        – Le SH-201, sans aftertouch, je l’avais acheté pour m’initier à la modélisation, mais je suppose qu’aujourd’hui des pluggins feraient nettement l’affaire, non ? Et comme clavier maître, je suppose que bof bof…

        – La MG06 est là pour éviter d’allumer l’ordi et y connecter le SR18 pour bosser la basse… mais si l’interface possède suffisamment d’entrées pour les PO et d’éventuels futur synthés hardware, le SR18 peut directement être branché sur l’ampli basse…

        – Enfin pour les monitoring… merci pour ton conseil, j’hésitais. Mais est-ce que ça se revends bien… je ne sais pas…

        En définitive, que me conseillerais-tu comme interface avec à minima 2 entrées, voire un peu plus ?
        Mais aussi comme une bonne paire de monitoring pour les futur 30m2 ?
        Le tout dans un prix raisonnable… l’idée serait de faire cet achat d’un coup si mes reventes se passent bien… le clavier maître, les pluggins viendront plus tard.

        D’avance merci, encore !

        Cordialement,

        Djé

        • Adrien Post authorRépondre

          Bonjour,

          Pour le SH201, certains plugins (U-He…) sont excellents mais je préfère souvent utiliser du matériel hardware. Après c’est une histoire de préférence, et on peut avoir un super son avec des plugins.

          Comme interface avec minima deux entrées, l’Audient iD22 si possible (voire RME), sinon les Focusrite 2i2 sont sympa même si plus entrée de gamme.

          Pour les monitoring, pourquoi pas les Yamaha HS7 ?

          Adrien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *