12 des Meilleurs Préamplis Micro de Studio | Projet Home Studio

12 des Meilleurs Préamplis Micro de Studio

Vous cherchez un préampli micro pour votre (home) studio ?

Peut-être pour avoir des enregistrements plus chauds ? Avec plus de feeling « analogique » ? Ou bien pour améliorer vos enregistrements de chant avec un préampli au son plus clair, plus détaillé que celui de votre interface ?

Alors, vous êtes tombé(e) sur le bon article ! 🙂

Les préamplis micro font partie du matériel standard de studio, qu’il ne faut pas négliger : avoir un (ou plusieurs) préampli de qualité vous aidera à donner vie à vos prises de son et pourra même simplifier la phase de mixage.

Pour vous guider dans vos recherches, et surtout pour vous éviter d’acheter un préampli qui ne ferait que nuire à la qualité de vos enregistrements, j’ai décidé d’écrire cet article qui j’espère sera le plus complet possible.

Ceci dit, n’oubliez pas que chaque élément de la chaîne du signal étant important, un préampli seul ne pourra pas tout faire. Assurez-vous également de coupler votre préampli avec un bon microphone de studio.

Contenu de l’article :

A quoi sert un préampli micro ?

Si vous débutez dans l’enregistrement et le (home) studio, vous avez probablement entendu qu’il vous fallait un préampli.

Mais peut-être la définition de ce que c’est n’est-elle pas tout à fait claire.

Alors, avant d’aller plus loin, prenons donc quelques secondes pour apporter des précisions sur ce sujet.

Le concept des préamplis micro

Les microphones de studio, d’une façon générale, émettent un signal très faible.

On parle de mic level ou de signal au niveau microphone.

Pourtant, la plupart du matériel autour de vous, qu’il s’agisse de compresseurs, d’égaliseurs ou de convertisseurs AN/NA pour transférer le signal sur votre ordinateur de home studio  — tout ce matériel attend un signal au niveau ligne pour pouvoir fonctionner.

Et le niveau ligne (line level), lui, est beaucoup plus élevé.

Sans surprise, c’est là que le préampli micro intervient : il va amplifier le signal au niveau microphone pour le remonter au niveau ligne.

Pour vous donner un ordre de grandeur, il faut compter entre 30 et 70 dB de gain pour une utilisation normale (ça dépend du microphone, et bien sûr du volume de la source sonore enregistrée).

Guide d’achat : les caractéristiques des préamplis micro

Il existe toutes sortes de préamplis micro, avec toutes sortes de particularités — que ce soit au niveau du son ou au niveau des connectiques.

Pour faire son choix, il faut donc se poser les bonnes questions.

Aussi, pour vous aider, voici une liste des principales caractéristiques à prendre en compte lors de la sélection d’un nouveau préampli pour votre studio.

Le nombre de canaux

C’est le critère de choix qui est sans doute le plus évident : vous devez définir le nombre d’entrées dont vous avez besoin.

Bien entendu, plus le préampli aura de canaux, plus le prix sera élevé.

Dans la plupart des cas, une ou deux entrées suffisent.

En effet, puisque l’on enregistre généralement les instruments séparément, il n’est que rarement utile de posséder un préampli avec plus de deux canaux…

…sauf si vous souhaitez enregistrer une batterie, par exemple. Dans ce cas, je ne peux que vous conseiller de vous orienter vers des préamplis micros avec 8 entrées qui seront sans doute les plus pratiques à utiliser pour cette application.

Vous trouverez en fin d’article des recommandations autour de ce type de modèles.

Réglage de gain de l'ASP800

Le gain

La quantité de gain que fournit le préampli est le deuxième critère technique à prendre en compte.

Si vous souhaitez amplifier des microphones dynamiques (SM57, SM7B…) ou des microphones à ruban, essayez de choisir un préampli micro avec au moins 60 dB de gain, voire plus.

En-dessous, vous risqueriez d’avoir du mal à obtenir un signal à un niveau correct de la part de votre microphone.

Ou bien, vous seriez obligé(e) de mettre le gain à fond, ce qui tend parfois à générer un bruit de fond supplémentaire et/ou de la saturation.

A noter que les microphones statiques, par contre, ne sont généralement par concernés par ce type de problème.

Entrée instrument (DI)

Les instruments tels que les guitares électriques ou les basses ont un niveau de sortie différent du niveau microphone. On parle d’ailleurs de niveau instrument.

Pour ajuster ce niveau et avoir la bonne impédance d’entrée, certains préamplis incluent une entrée instrument (Hi-Z, haute impédance…), qui contient tout simplement l’équivalent d’un boîtier de DI.

Si le préampli qui vous intéresse ne possède pas ce type d’entrée, il vous faudra utiliser une DI Box dédiée pour fournir au préampli un niveau de signal adéquat.

La couleur du son

Globalement, il existe deux types de préamplis micro :

  • ceux avec un son transparent ;
  • et ceux avec un son coloré.

Les premiers vont avoir tendance à retranscrire le son de façon neutre, sans apporter de coloration. Ils amplifient le signal en minimisant l’impact sur les fréquences et sur la saturation.

Les seconds, par contre, vont modifier le son en influant sur la répartition des fréquences et en générant des harmoniques supplémentaires. Cela peut se traduire par un son plus chaud, plus brillant, plus dense, ou avec une sensation de dimension 3D accrue.

Un préampli micro à lampes
Un préampli micro à lampes (CC-BY Shunichi kouroki)

Pour votre (home) studio, avoir plusieurs options serait idéal. Mais comme ce n’est souvent possible que sur le long terme, essayez de choisir un préampli qui diffère de ce que vous avez déjà.

Si par exemple vous avez déjà un préampli transparent, un autre préampli du même type ne vous apportera pas grand chose : préférez-lui un modèle plus coloré.

Attention toutefois : lorsque l’on parle de son chaud ou de son vintage, on pense souvent au matériel à lampes.

Pourtant, les préamplis micro à lampes ne sont pas nécessairement les plus colorés, et ils coûtent surtout très cher….

… et les modèles moins chers sont souvent très décevants.

A l’exception de ceux cités un peu plus bas dans l’article, je vous conseille donc plutôt, si vous cherchez un son chaud et avec du caractère, de vous orienter vers des préamplis comme le Warm Audio TB12 ou le Stam Audio 1073MPA.

Le prix

Enfin, un préampli microphone, ça coûte assez cher.

Si vous possédez déjà une interface audio, mais que vous souhaitez upgrader vos préamplis, je vous conseille de viser un budget d’au moins 250-300 € par canal.

En-dessous, vous ne trouverez généralement que des préamplis bas de gamme qui ne vous permettront pas d’avoir un meilleur son (à l’exception des deux premiers modèles ci-dessous, un peu spécifiques).


Maintenant que vous avez toutes les informations qu’il faut, voici ma sélection des meilleurs préamplis micro de studio.

Comme d’habitude dans mes articles, j’ai essayé de vous proposer surtout des préamplis relativement accessibles à un budget home studio. Parce qu’il y a bien sûr des préamplis haut de gamme à 3000 €, mais pour la plupart d’entre nous ils restent assez inaccessibles. 😉

1. TritonAudio Fethead

Le préampli micro FetHead de TritonAudio

Marque : TritonAudio

Entrées : 1

Gain : +27 dB

Le Fethead de TritonAudio est un peu particulier, parce que bien qu’il s’agisse d’un préampli il ne saurait à lui seul suffire pour booster un signal.

Mais c’est complètement normal, parce qu’il a un rôle bien particulier : celui d’apporter un gain supplémentaire aux microphones dynamiques ou à ruban avant que ceux-ci rentrent, par exemple, dans le préampli de votre interface audio.

Autrement dit, le Fethead sert comme un étage de gain additionnel extrêmement transparent. Il a même tendance à améliorer le son, notamment sur les transitoires, car il corrige l’impédance de sortie des microphones pour qu’ils s’adaptent mieux aux préamplis venant ensuite.

Enfin, comme il est alimenté via alimentation phantom, il permet aussi de protéger vos micros à ruban de celle-ci. Plus de risque de les abîmer en leur transmettant 48 Volts !

Un accessoire presque indispensable, au final, pour tout home studio 🙂

2. Cloud Microphones Cloudlifter

Le préampli micro Cloudlifter CL-1

Marque : Cloud Microphones

Entrées : 1 ou 2

Gain : +25 dB

Autre option dans le même style que le Fethead mentionné au-dessus : le Cloudlifter.

Fabriqué aux USA, il fournit lui aussi un gain extrêmement propre, très transparent, qui permet d’apporter 25 décibels de gain supplémentaire grâce à des transistors JFET.

Idéal, donc, pour pouvoir utiliser sans soucis un SM57 ou un SM7B sur une petite interface type Focusrite Scarlett, qui autrement n’aurait pas assez de gain pour amplifier ces microphones.

A noter qu’il existe plusieurs versions du Cloudlifter, dont notamment une version mono et une version stéréo.

► Voir le prix actuel :

3. Golden Age Project Pre-73 Jr

Le préampli micro Pre-73 Jr de Golden Age Project

Marque : Golden Age Project

Entrées : 1

Gain : +70 dB

Si vous cherchez un préampli micro avec un son coloré mais avec un prix accessible, je vous recommande de jeter un œil à ce modèle réduit du Pre-73, inspiré des Neve 1073.

Délivrant un gain allant de 20 à 70 dB, le Pre-73 Jr propose un circuit électrique discret, donc sans circuit intégré, avec une symétrisation du signal via des transformateurs en entrée et en sortie.

Il est également doté d’une entrée instrument haute impédance, et son alimentation située dans un boîtier externe tend sans aucun doute à minimiser les interférences sur le signal audio qui traverse le préampli.

Point intéressant, ce Pre-73 Jr intègre également un réglage de gain de sortie, que l’on pourra au besoin réduire pour pouvoir pousser l’étage de gain principal et ainsi avoir un son avec plus de caractère.

4. Art Pro MPA II

Le préampli micro Art Pro MPA II

Marque : Art Pro Audio

Entrées : 2

Gain : jusqu’à +70 dB

En entrée/début milieu de gamme, comme je le disais au début de l’article, il n’y a pas vraiment de très bons préamplis micro à lampe.

Malgré tout, le Art Pro MPA II se défend plutôt bien pour son prix — surtout qu’il possède deux canaux (avec à chaque fois une entrée instrument haute impédance en façade).

Je dirais même que dans cette gamme de prix, c’est le seul que je recommanderais.

Notamment parce qu’il peut vraiment apporter une certaine couleur au son grâce aux différents réglages disponibles, comme par exemple la possibilité d’ajuster le voltage des lampes ou encore l’impédance d’entrée (très pratique pour obtenir un meilleur son des microphones à ruban).

Doté de vu-mètres sympathiques qui rendront sans doute très bien dans votre studio, le Art Pro MPA II fournit seulement 40 dB de gain nativement, avec toutefois +20 dB supplémentaires avant l’étage de préamplification à lampes et +10 dB en sortie. Ce qui l’amène à une valeur théorique de 70 dB environ.

Petite astuce pour améliorer le son : n’hésitez pas à remplacer les lampes « made-in China » avec lesquelles il est livré par de meilleurs lampes.

5. Focusrite ISA One

Le préampli micro ISA One de Focusrite

Marque : Focusrite

Entrées : 1

Gain : jusqu’à +80 dB

Contrairement aux deux modèles précédent, l’ISA One de Focusrite est un préampli micro beaucoup plus transparent — et ce, malgré le transformateur d’entrée Lundahl LL1538.

En effet, l’ISA One possède un très léger caractère qui met en valeur les prises de son de façon naturelle, mais on est à l’opposé d’un préampli véritablement coloré comme les Neve ou autres API.

Par contre, le préampli possède beaucoup de gain : 60 dB sur l’entrée micro avec +20 dB de gain supplémentaire via le réglage « trim ». Pour l’entrée DI au niveau instrument, par contre, seuls 40 dB de gain sont disponibles.

Par ailleurs, un switch 4 positions permet de faire varier l’impédance d’entrée, et donc d’ajuster le comportement du préampli au micro utilisé.

Très orienté home studios et studios mobiles, l’ISA One inclut également un amplificateur casque de bonne qualité. En option, vous avez aussi la possibilité d’ajouter une carte de conversion AN/NA (sorties AES/EBU, S/PDIF et optique).

6. FMR RNP 8380

Le préampli micro Really Nice Preamp de FMR

Marque : FMR Audio

Entrées : 2

Gain : +66 dB

Si vous cherchez un préampli transparent de très bonne qualité à un prix relativement correct, je vous conseille tout particulièrement de vous tourner vers le « Really Nice Preamp » (RNP) de FMR.

Certes, le design ne plaira pas à tout le monde, mais c’est parce que la marque (américaine) est beaucoup plus tournée vers la qualité du son que vers le marketing.

Le préampli FMR RNP comprend deux canaux, avec à chaque fois une entrée Hi-Z (haute impédance) et une alimentation phantom dédiée.

L’ensemble est excellent en home studio, car le son est à la fois très neutre et très clair, avec beaucoup de headroom disponible au niveau des préamplis. En effet, si le bruit de fond est légèrement plus élevé que sur d’autres modèles, c’est sans doute parce que la clarté du son a été la priorité.

A noter : pour chaque canal, un insert permet de coupler facilement le préampli à des compresseurs, tels que le RNC 1773 de la même marque.

Ma recommandation

7. Warm Audio Tone Beast TB12

Le préampli micro TB12 de Warm Audio

Marque : Warm Audio

Entrées : 1

Gain : +71 dB

Ah, le Tone Beast de Warm Audio !

Si vous cherchez un son coloré, chaud, mais que vous ne voulez pas dépenser plus de 600-700 €, oubliez les préamplis à lampes et prenez un TB12. 🙂

Il s’agit d’un préampli à un seul canal offrant énormément de possibilités sonores, des sons cleans jusqu’aux sons les plus colorés rappelant un peu les API 312.

Avec le Tone Beast TB12, vous avez en effet de nombreuses options :

  • deux transformateurs de sortie Cinemag commutables (acier et nickel) que vous pouvez même bypasser au besoin ;
  • deux amplificateurs opérationnels entre lesquels vous pouvez switcher : le 1731 pour un son plus vintage ou le 918 pour un son plus clair ;
  • idem pour les condensateurs, pour lesquels vous pouvez choisir entre électrolytique ou tantale.

A ceci d’ajoute toute une série de réglages (polarité, filtre passe-haut, ajustement de l’impédance d’entrée…), avec en plus une entrée DI.

A noter la présence d’un réglage de gain de sortie permettant de faire passer facilement le préampli en saturation sans avoir un signal trop fort au final.

Idéal si vous cherchez quelque chose de flexible mais pouvant fournir un son avec beaucoup de caractère.

► Voir le prix actuel sur : Thomann Amazon

8. Stam Audio 1073MPA

Le préampli micro 1073MPA de Stam Audio

Marque : Stam Audio

Entrées : 2

Gain : +70 dB

Si vous cherchez des clones de préamplis micro vintages, je vous conseille de regarder ceux de la marque Stam Audio.

Pourquoi donc ?

Tout simplement parce qu’il s’agit de produits haut de gamme disponibles à un prix plutôt faible. Ceci dit, pas de mauvaises surprises montées en Chine : ici tout est assemblé à la main au Chili avec des composants d’excellente qualité.

Seul inconvénient : si le produit n’est pas en stock, il vous faudra attendre car Stam Audio est connu pour ses longs délais de production. Mais si vous êtes très patient(e), vous obtiendrez un préampli ultra haut de gamme.

Le 1073MPA présenté ici est, comme son nom l’indique, un clone du Neve 1073.

Doté de deux entrées instrument et d’une impédance ajustable, il inclut par défaut des transformateurs Carnhill (entrée/sortie), qui peuvent être échangés contre des Sowter à la commande.

En termes de son, on est sur un son assez clair et précis, mais coloré. Idéal, typiquement, pour faire ressortir la voix dans le mix.

► Voir le prix actuel sur le site officiel de Stam Audio

9. Heritage Audio HA73 Elite (et consorts)

Le préampli micro HA73 Elite de Heritage Audio

Marque : Heritage Audio

Entrées : 1

Gain : +80 dB

Le matériel de Heritage Audio est un gros coup de cœur pour moi d’une façon générale : la qualité est là, et le prix reste tout de même très correct.

Avec le HA73 Elite, vous retrouvez un autre préampli inspiré des Neve 1073 et doté de toutes les options que l’on attend sur ce genre de matos : gain d’entrée élevé (80 dB), gain de sortie pour pouvoir mieux faire saturer les transformateurs Carnhill intégrés, entrée DI, filtre passe-haut, contrôle d’impédance et switch d’inversion de phase.

Après le TB12 mentionné plus haut, c’est sans doute ma deuxième recommandation si vous êtes à la recherche d’un premier préampli micro pour votre home studio.

Notez d’ailleurs qu’il existe plusieurs versions : un ou deux canal, avec ou sans égaliseur.

► Voir le prix actuel :

10. Universal Audio Solo 610

Le préampli à lampe Solo 610 d'Universal Audio

Marque : Universal Audio

Entrées : 1

Gain : +61 dB

Le Solo 610 d’Universal Audio est, nous dit-on, inspiré de la console à lampes 610 de Bill Putnam.

De fait, c’est un très bon préampli à lampes, doté d’un son caractéristique : détails et chaleur analogique sont au rendez-vous, avec de surcroît un feeling vintage appréciable.

Comme souvent, l’impédance d’entrée est ajustable pour une flexibilité accrue.

La présence d’un réglage de gain de sortie permettra de solliciter plus fortement les lampes sans obtenir un signal trop fort en sortie. Attention toutefois à appairer ce préampli avec les bons microphones, car il est probablement le moins polyvalent de cette liste.

Pour amateurs de son à lampe avec du caractère !

11. Focusrite Scarlett OctoPre

Le préampli micro Octopre de Focusrite

Marque : Focusrite

Entrées : 8

Gain : +50 dB

Si vous avez besoin de beaucoup d’entrées préamplifiées, par exemple pour enregistrer une batterie, c’est l’un des deux modèles que je vous recommande.

L’OctoPre de Focusrite se positionne en entrée de gamme, mais ce qui ne l’empêche pas d’être de bonne qualité.

Les préamplis sont bons avec un gain un peu léger, surtout pour les microphones dynamiques / à ruban. Globalement, ils sont d’ailleurs identiques à ceux que l’on trouve sur les interfaces audio 2i2, 2i4 etc : le son est plutôt transparent et clair, suffisant pour une utilisation simple.

L’OctoPre intègre deux entrées DI, qui s’avéreront sans doute très utiles, et permet via une connectique ADAT de sortir le son en numérique.

Très bien pour les petits budgets.

12. Audient ASP800

Le préampli micro ASP800 d'Audient

Marque : Audient

Entrées : 8

Gain : +70 dB

Certes, l’ASP800 d’Audient ressemble un peu à l’OctoPre mentionné juste avant, mais on est ici sur du bon milieu de gamme. Donc, plus cher, mais fournissant tout de même un meilleur son.

On retrouve tout d’abord deux entrées DI basées sur un circuit utilisant des transistors JFET et proposant un son très détaillé. A l’instar, en fait, de ce qu’on retrouve sur les interfaces audio de la gamme telles que l’Audient iD22.

Par ailleurs, sur les deux premiers canaux, l’ASP800 vous propose des effets de saturation (désactivables) qui pourront dans certains cas s’avérer utiles, à base de transistors MosFET et de transformateurs.

Au total, vous avez toutefois accès à 8 préamplis micros solides, ainsi que des convertisseurs Burr Brown de très bonne qualité (dynamique de 116 dB) accessible via la sortie ADAT OUT.

Un must si vous avez besoin de beaucoup d’entrées…

En conclusion

Avoir un ou plusieurs bons préamplis micro est important dans un studio ou un home studio.

Si les préamplis intégrés aux interfaces usuelles suffisent sans aucun doute pour débuter, il arrive nécessairement un moment où vous chercherez d’autres sonorités, d’autres couleurs.

Et avec les modèles présentés sur cette liste, qui correspondent tous à des valeurs sûres, je suis certain que vous trouverez votre bonheur pour votre prochain upgrade de matériel ! 🙂

Continuez à lire : le Guide Complet des Microphones de Studio

Commentaires (157)

Laisser un commentaire

Lionel / Répondre

Bonjour Adrien,
J’ai une question technique qui m’a été évoqué par ta proposition 11, focusrite Scarlet octopre. S’il est effectivement nécessaire d’avoir le plus grand nombre d’entrées et donc de micros pour faire un bel enregistrement batterie (d’ailleurs merci pour l’excellent article sur le sujet !), à quoi ça m’avance d’avoir 8 entrées sur mon pré ampli si je n’ai pas la carte son pour les gérer derrière ? Perso, je n’en sais rien c’est pour ça que je me permets de te poser la question. Avec ma RME Babyface, es-ce que je pourrai router toutes mes entrées pré amp sur des pistes séparées de mon DAW ? Question basique sans doute, mais cruciale pour moi en l’état de mes modestes connaissances en matière de prise de son.

Cristof / Répondre

Bonjour Adrien,
Cela a t il du sens que j’achète un pré ampli avec une Apollo twin MK2 et un TLM 193, pour avoir un meilleur son sur mes prises de voix ? si oui, quel pré ampli me conseilles tu ?
Merci d’avance

Cyril / Répondre

Salut,

Merci pour toutes les précieuses infos sur ton site !

Je voulais ton avis parce que je ne trouve pas… :

Je cherche un preamp ou tranche en rack 19″ pour principalement la basse électrique et sûrement à terme le chant. Avec DI donc, EQ (si y en a pas c’est pas grave mais c’est mieux), un étage de comp qui fonctionne parfaitement avec la basse (type LA2A ou VCA160).

Le tout idéalement à moins de 1000€ et pas de made in China ou de trucs exotiques (pas de matos fait par des enfants qui vont pas à l’école ou des prisonniers politiques ou des minorités ou dans des dictatures)

Made in Germany (fan de SPL), made in Europe ou made in USA éventuellement.
En fan de SPL justement (!!), j’ai la channel one qui m’appelle !! Mais 1300€ même si c’est un bon rapport qualité prix pour la bête et ses capacités, je trouve indécent de mettre une telle somme dans du matos… De plus, je reste dubitatif sur l’efficacité du comp de la channel one sur une basse..

J’aimerais, stp, avoir ton avis sur la channel One mk2 et si tu avais connaissance d’un preamp qui irait bien par rapport à mes critères ci-dessus (parce que je ne trouve pas un preamp/tranche qui colle à 100% mais je suis très loin de tout connaître).

Bon dimanche et merci pour tout.

Adrien Administrateur / / Répondre

Hello,
Merci bien pour ton message !
Sans made in china ça sera peut-être un peu compliqué :/
Je n’ai pas testé le SPL, donc je n’ai pas d’avis net… Le prix ne me choque pas pour du matos rack en tous cas, c’est vrai que c’est cher, mais c’est un investissement sur le long terme quoi.
C’est vrai que sur des channel strips sur ce budget tu auras du mal à trouver. Ca pourrait être plus facile de regarder des préamplis type Heritage Audio HA-73 EQ Elite et d’ajouter dessus un compresseur. Ca fait monter le budget un peu ceci dit…
Adrien

Julien / Répondre

Bonjour, je viens d’acheter un ART pro Channel 2. Si vous avez des retours sur ce produit je suis preneur, j ai vu des cols sur Thomann et y a du positif et négatif.
Bonne soirée

Adrien Administrateur / / Répondre

Boah, il y a mieux mais ça fonctionne. Je trouve que ça n’apporte pas nécessairement quelque chose d’incroyable au son, par contre.
Adrien

bast / Répondre

Bonjour, est ce que le préampli cloud fonctionne avec le micro akgc314 ?

Adrien Administrateur / / Répondre

Non, il faudrait par exemple un Fethead Phantom qui laisse passer l’alim fantôme. Par contre, comme c’est un micro statique, peu probable que le C314 en ait besoin…
Adrien

antho / Répondre

Bonjour, je possède un micro AKG C314 qui est un micro statique a condensateur, est ce qu’il fonctionne avec le préampli cloud que j’ai déjà acheté, je voudrais savoir si je dois le retourner. Merci, j’attends votre réponse

Adrien Administrateur / / Répondre

Non, il faudrait par exemple un Fethead Phantom qui laisse passer l’alim fantôme. Par contre, comme c’est un micro statique, peu probable que le C314 en ait besoin…
Adrien

Baron Nichts / Répondre

Bonjour Adrien,

Ma question est peut-être hors sujet mais je la tente quand même. Est-il intéressant d’utiliser un preampli pour un micro dynamique sur scène afin notamment de gagner en puissance ? Si oui, quel modèle conviendrait ? Merci d’avance pour votre réponse

Adrien Administrateur / / Répondre

Je suis peu familier avec le matériel de scène. Dans l’absolu on peut en utiliser un, mais pas de raison que ça apporte « de la puissance », sauf si les préamplis de la table de mixage sont faiblards.
Adrien

Alex Le N / Répondre

Bonjour ! article super intéressant ! Que pensez-vous du twinfinity 710 qui a la possibilité de blend une partie solid state avec une partie lampe ? Est-ce bien pour les voix ? 🙂

Merci d’avance !

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Oui c’est un bon choix pour aller avec le TLM 103 🙂
Adrien

Alex Le N / Répondre

(je détiens un TLM 103 c’est pour savoir si le 710 irait bien 🙂 )

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.