Boîtes de Direct (DI Box) - Le Guide Complet | Projet Home Studio

Boîtes de Direct (DI Box) – Le Guide Complet

On vous a peut-être dit que vous aviez besoin d’une boîte de direct. Mais savez-vous pourquoi ? Savez-vous à quoi ça sert ?

Elles sont partout. Dans tous les studios, mais aussi dans les salles de concert, on retrouve des boîtes de direct. Elles sont également appelées boîtes de DI, ou “DI Box” en anglais.

Dans un home studio, elles se révèlent indispensables dans de nombreuses situations. Elles sont d’ailleurs souvent conseillées pour enregistrer basses et guitares — et notamment pour faire du reamping d’ampli. Cependant, il est parfois difficile de comprendre pourquoi elles sont nécessaires et de quel modèle on a besoin.

Faut-il acheter une DI passive ou active ?

Ou, tout simplement : comment ça fonctionne ?

Vous trouverez des réponses à toutes ces questions dans cet article.

Qu’est-ce qu’une boîte de DI ?

Les boîtes de DI sont des appareils qui permettent de convertir un signal audio asymétrique à haute impédance en un signal symétrique à basse impédance.

Je sais, dit comme ça, ce n’est pas très compréhensible 🙂

Mais ne vous inquiétez pas, je vais tout vous expliquer.

Conversion Asymétrique → Symétrique

Le signal d’entrée que vous allez envoyer à votre boîte de direct est asymétrique. C’est tout simplement le son de votre guitare, de votre basse, de votre clavier, etc… transmis grâce à un câble jack classique.

Problème : les câbles asymétriques sont beaucoup plus sensibles aux perturbations électro-magnétiques. Celles-ci peuvent être liés à de nombreuses causes, telles que des câbles de mauvaise qualité ou bien un câble traversant un champ magnétique. Plus le câble est long, plus le signal sera mauvais.

Les câbles symétriques n’ont pas ce problème (câbles XLR ou Jack TRS). D’où l’intérêt d’utiliser une DI, qui vous permettra  d’utiliser des câbles longs sans pour autant entendre de buzz électrique.

Attention par contre : le câble que vous branchez en entrée étant asymétrique, assurez-vous qu’il soit le plus court possible.

Le problème des boucles de Masse

L’un des problèmes récurrents en home studio est celui des boucles de masse (ground loops en anglais). Les boucles de masse, c’est lorsque l’électricité a plusieurs chemins d’accès pour aller à mise à la terre. Par exemple, si vous connectez entre eux deux appareils eux-mêmes reliés à la terre, vous avez une boucle de masse.

Si (comme moi) vous n’êtes pas un pro de l’électricité, un schéma vous aidera à mieux comprendre :

Exemple de Boucle de Masse dans un home studio

La conséquence de ce genre de configuration, c’est un bourdonnement à 50 ou 60 Hz (et ses harmoniques respectives) que vous allez entendre dans votre casque ou constater sur vos enregistrements.

Encore une fois, les boîtes de DI apportent une solution : elles vont « couper » les boucles de masses. Donc, pas de bourdonnement.

Connectiques et Impédances

Les boîtes de direct possèdent toutes au moins une entrée et deux sorties.

L’entrée, vous l’avez compris, c’est l’endroit où vous branchez votre instrument. L’entrée est alors « au niveau instrument » (haute impédance).

Pour les sorties, le signal est séparé en deux : THRU et OUTPUT.

  • La sortie THRU laisse passer le signal sans le modifier. Vous pouvez la relier, par exemple, à un ampli.
  • La sortie OUTPUT, elle, vous donne un signal au « niveau microphone » (basse impédance). C’est celle-ci que vous allez relier à votre table de mixage ou à votre interface.

Vous pouvez donc enregistrer à la fois le signal brut de votre instrument (sortie OUTPUT) et votre ampli via un microphone si vous le souhaitez (sortie THRU).

Pour que ce soit plus clair, voici un exemple de configuration classique en home studio.

Exemple de configuration Home Studio avec une boîte de direct

En Résumé…

Les boîtes de direct vont donc vous permettre de :

  • Transformer votre signal asymétrique en signal symétrique beaucoup moins sensible aux perturbations électro-magnétiques et donc utiliser des câbles plus longs
  • « Couper » les boucles de masses et donc d’éliminer les bourdonnements
  • Faire passer votre signal du niveau « instrument » au niveau « microphone » via un changement d’impédance
  • Enregistrer à la fois le signal brut de votre instrument et la sortie d’un ampli

Pratique, non ?

Et puis, une fois que vous avez enregistré votre signal audio, vous pouvez même le renvoyer vers un ampli en utilisant la technique du reamping.

Qu’est-ce qu’une boîte de DI passive ?

Les boîtes de direct passives sont tout simplement des appareils construits autour d’un composant électrique qui s’appelle un transformateur.

Sur l’image ci-dessous, il s’agit de l’élément circulaire couleur aluminium.

Transformateur Jensen dans une boîte de DI
Un transformateur Jensen dans une boîte de direct Radial JDI

Comment ça fonctionne ?

Exemple de Transformateur
Transformateur (d’après une image de BillC – CC BY-SA 3.0)

Comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-contre, un transformateur est composé de deux bobinages. Quand le courant (= le signal audio) arrive à la première bobine, cela génère un champ magnétique. Celui-ci est alors capté par la deuxième bobine, qui le reconvertit en courant électrique. En fait, ce dispositif est une sorte de pont magnétique pour le signal audio.

Les deux bobines ne sont pas en contact électrique. C’est grâce à ça que les bourdonnements électriques liés aux boucles de masse sont éliminés, car le signal d’entrée et le signal de sortie sont électriquement isolés l’un de l’autre.

Bon – assez d’électronique pour l’instant ! Disons un mot sur le son.

Les transformateurs ont l’avantage de saturer de façon douce et progressive. C’est-à-dire qu’avec les DIs passives, votre signal ne risque pas de subir une distorsion si le signal d’entrée est un peu trop fort, mais va au contraire saturer de façon plus agréable.

D’où l’importance de choisir un boîtier avec un transformateur de qualité dedans, pour s’assurer une reproduction sonore la meilleure possible.

Enfin, dernier point important : les boîtes de DI passives sont dédiées aux instruments actifs, tels que les claviers/synthétiseurs, les guitares à micros actifs ou encore les percussions électroniques. Si vous branchez un instrument passif (sans circuit d’amplification intégré) sur une DI passive, vous risquez d’avoir un son manquant de clarté.

Qu’est-ce qu’une boîte de DI active ?

Même si elles ont presque le même nom que leurs consœurs passives, les DIs actives ont un fonctionnement très différent.

En effet, elles contiennent un préamplificateur qui va booster le signal pour en changer l’impédance (passage d’un niveau instrument à un niveau microphone). Celui-ci est alimenté grâce à une batterie, ou plus couramment par alimentation fantôme, par exemple grâce à votre interface.

C’est pourquoi les boîtes de DI actives sont réservées aux instruments passifs, comme un certain nombre de guitares et de basses équipées de microphones passifs.

Notez également qu’à l’inverse des DIs passives qui saturent progressivement, les DIs actives passent de 0 à 100% de distorsion dès que le signal est trop élevé. Attention donc à vos niveaux ! 🙂

Quelle DI passive choisir ?

Il peut sembler assez difficile de choisir une DI : il y en a de tous les prix et de toutes les couleurs !

Cependant, de toutes les marques de boîtes de direct, il y en a une qui fait vraiment référence : il s’agit de la marque Radial Engineering.

Soyons clair : comme vous allez brancher votre instrument sur la DI, elle est va avoir un impact sur votre son. Du coup, mettez de côté les boîtiers « cheap » à 30 € qui vont nuire la plupart du temps à la clarté de votre signal audio. Surtout si vous enregistrez en contexte home studio.

Boîte de Direct JDI de la marque Radial

Le modèle passif que je vous recommande est la Radial JDI.

C’est une DI très solide, adaptée aussi bien à l’utilisation sur scène qu’en studio.

Elle est équipée de transformateurs Jensen fabriqués aux USA, qui conviennent parfaitement au traitement audio. Ils gèrent très bien les signaux de niveau très élevé et adoucissent les transitoires (transients). De fait, vous pourrez sans aucun problème utiliser cette boîte de direct pour des instruments à très haut niveau de sortie.

Elle est un peu chère, mais c’est probablement celle qui vous fournira la meilleure qualité de son pour vos enregistrements.

Toutefois, si jamais son prix est un peu élevé pour votre budget, vous pouvez vous rabattre sur sa petite soeur la Pro DI. Elle contient des transformateurs moins bons que les Jensen mais tout de même supérieurs à de nombreuses autres DIs du marché. Très bon rapport qualité / prix pour votre studio.

Quelle DI active choisir ?

Pour les boîtes de direct actives, c’est pareil : Radial est toujours la marque de référence.

Encore une fois, j’insiste sur le fait que si vous voulez une DI pour améliorer votre son, notamment dans votre home studio, il vaut mieux éviter les boîtiers d’entrée de gamme qui ne valoriseront pas vos instruments.

Pour les DIs actives, il existe principalement deux modèles chez Radial : la J48 et la Pro 48. La J48 est plus chère, mais plus à cause des fonctionnalités supplémentaires que d’une qualité de son supérieure.

La boîte de direct Pro 48 de la marque Radial

C’est pourquoi le modèle actif que je vous recommande est le moins cher des deux, la Pro 48.

Bien qu’alimentée via alimentation fantôme (48 volts, via votre interface par exemple), elle possède un switch « Ground Lift » qui vous permet de bloquer la mise à la terre et donc d’éviter les boucles de masse.

Elle est caractérisée par une faible distorsion et une très bonne plage dynamique, ce qui la rend à mon goût plutôt polyvalent.

Idéale donc pour enregistrer tous vos instruments passifs dans votre home studio 🙂

Cependant, si vous avez un budget un peu plus grand, n’hésitez pas à vous orienter vers la J48. Elle a quelques boutons de plus (filtre passe-haut, inversion de la phase, sommation mono) qui vous seront sans doute utiles dans le futur.

Et pour les instruments stéréo ?

La boîte de direct passive stéréo JDI Duplex

Un certain nombre de situations peuvent nécessiter que vous utilisiez des boîtes de DI pour un signal d’entrée stéréo.

Je pense en particulier aux claviers, qui ont souvent une sortie gauche et une sortie droite.

Bien entendu, il existe aussi des DIs adaptées à ce type de configuration, un peu plus chères. Voici celles que je vous recommande :

DI Stéréo Passives

DI Stéréo Active

(A l’heure où j’écris ces lignes, il n’y a pas d’équivalent stéréo à la Pro48.)

En résumé

Voilà, nous avons fait le tour du fonctionnement des boîtes de direct et des modèles adaptés aussi bien au home studio qu’à la scène.

Même si j’ai donné des détails un peu techniques pour que vous compreniez bien, le choix n’est au final pas très compliqué :

  • Instruments actifs ⇒ Boîte de DI passive
  • Instruments passifs ⇒ Boîte de DI active

Si après cela, vous avez encore des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire juste en-dessous, et je vous répondrai au plus vite 🙂

Commentaires (88)

Laisser un commentaire

Dominique Bercier / Répondre

Bonjour à toutes et à tous. J’ai parcouru avec intérêt vos échanges et je vous soumets mon problème du moment. J’espère ne pas trop vous ennuyer.

J’ai besoin d’enregistrer une guitare branchée dans un ampli à lampe.
La guitare (et le guitariste) sont dans une pièce où se trouvent une O1V96i qui sert de carte son, des écoutes, un ordi pour enregistrer. L’ampli est dans une autre pièce.
Un multipaire permet de faire le lien entre les deux endroits.

L’objectif est de ne pas avoir dans la même pièce les écoutes sur lesquelles on entend le mix du morceau en cours et l’ampli sur lequel on est en train de jouer et d’enregistrer les pistes de guitare.

Je dispose de deux DI Actif (BSS AR133 et Radial J48). Comment brancher ?
Il est nécessaire de symétriser le signal en raison de la distance sur laquelle il est transporté via le multipaire, puis sans doute de le désymétriser ensuite, pour entrer dans l’ampli ?

Pour le moment, je branche la guitare dans la J48 qui entre dans une entrée de la console. Il faut ensuite que le signal puisse en ressortir pour aller jusqu’à l’ampli via le multipaire. Je compte utiliser une sortie auxiliaire, reliée au multipaire. Que faut-il faire à l’autre extrémité du multi pour aller vers l’ampli :
Est-il impératif de se servir, par exemple d’un boitier de réamp pour « inverser la symétrisation » du signal. Comme je n’en ai pas, je cherche une autre solution ?
Peut-on envisager un simple câble XLR/Jack ? Le niveau du signal risque d’être élevé .
L’autre DI (BSS AR 133), peut-elle servir à quelque chose, par exemple en utilisant l’entrée XLR, puis la sortie Link pour aller vers l’ampli ? (Il serait alors sans doute nécessaire de mettre une pile parce que la DI ne pourrait recevoir l’alim phantom de la table).

Sans doute existe t-il d’autres solutions de branchement, comme par exemple de connecter directement la sortie de la DI, dans laquelle je branche la guitare, au multipaire car je n’ai pas forcément besoin d’enregistrer le son de la guitare avant ampli.
Je ne l’ai pas envisagé toujours en raison du fait qu’il ne serait pas possible d’alimenter la DI par la table.

Merci d’avance pour vos réponses

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour Dominique,
De combien de mètres parle-t-on ? Si c’est quelques mètres, peut-être qu’un long câble de guitare peut suffire ?
Adrien

claude Proux / Répondre

Bonjour,

Je possède une carte son 1818vsl presonus relier à un dp88 digimax sur pc daw studio one 5.
Ma question est puis-je brancher des enceintes de sono behringer 1200 watt sur ma carte son, sans risques de l’endommager ? Merci

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Si vous allez d’une sortie ligne vers une entrée ligne, oui pas de soucis
Adrien

gilsil / Répondre

Bonjour Adrien,

Merci pour les infos précieuses de ton site.
J’ai cru comprendre que les DI passifs pouvaient aussi être utilisés dans l’autre sens, pour désymétriser un signal, est-ce correct ?
J’ai un mélangeur vidéo qui n’as comme entrée audio que des mini jack stéréo asymétriques je voudrais donc pouvoir désymetriser le signal avant d’entrer dans le mélangeur. Merci d’avance pour ta réponse

SOULEBEAU / Répondre

Bon j’ai appris des choses intéressantes mais n’ai pas eu réponse à ma question: sur la notice d’un ampli AER compact 60/2 que j’utilise en branchement jack habituellement je souhaite brancher un micro pour mandoline
prodipe gl21lanen qui nécessite une alimenatation phantôme or dans la notice de l’ampli il est question d’alimentation phantome mais sur cette prise il n’y a pas les 3 trous pour mettre une prise XLR mais seulement un jack et il est précisé qu’elle reçoit les 2 (jack/xlr) j’ai essayer un jack d’un coté et une prise xlr coté micro et ça ne fonctionne pas alors dois-je acheter une alimentation phantôme? Je suis un peu long mais je patouille. Merci de m’aider
Jacques s

SOULEBEAU / Répondre

Bon je viens de trouver la solution: il y a bien une prise xlr avec alimentation fantôme 48v sur mon AER-60/2, qui n’en a pas l’air car on ne voit pas les 3 trous de contact xlr mais on peut se brancher dessus à la prise channel 2 . C’est en partie grâce à mon prof de mandoline qui a le même ampli que j’ai trouvé la solution et à ma recherche sur internet de la notice qui en parlait sans montrer d’ailleurs quel type de fiche allait dessus(mâle avec 3 picots).
Ouf car je commençais à désespérer et m’apprêtais à acheter inutilement une alimentation fantôme. Enfin, je relirai vos infos pour mieux maîtriser le sujet de l’alimentation fantôme.
En fait , pour moi, ce qui manque dans l’article de départ comme dans tous ceux que j’ai consultés, c’est un catalogue de formes que peuvent prendre les prises XLR pour pouvoir les identifier ainsi que les cordons qui vont avec. Cette prise avait l’air d’une prise jack bizarre et non d’une prise XLR habituelle donc je ne voyais pas comment me brancher dessus.

Adrien Administrateur / / Répondre

Du coup je vois ce deuxième message, c’est effectivement la bonne solution. 🙂

Shankar / Répondre

Bravo et merci pour les conseils et les descriptions.

Quel est la meilleure connectique pour relier une boîte DI (depuis un synthé), vers la table de mixage ? Câble jack symétrique ou câble avec prise XLR ?

jeannot / Répondre

Bonjour, j’utilise un pédalier Vox tonelab SE, c’est un préampli avec sim de hp et via sa sortie jack je peux envoyer la sortie directe vers console mais je souhaite utiliser un ampli perso en retour donc la DI passive que j’ai déjà peut le faire avec sa sortie sauf que j’envoi le son à la console en cable xlr au lieu de la sortie jack ligne de mon tonelab cela fonctionne mais j’aimerai votre avis sur le fait d’attaquer la console en XLR au lieu de sa sortie jack? merci d’avance

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Pas sûr d’avoir bien compris la question, mais la connectique sur la table n’est pas importante tant que vous arrivez dans un ampli micro au niveau de la table
Adrien

Mansuy / Répondre

Bonjour Adrien,

J’ai un buzz à 50 hz (plus harmoniques) quand j’enregistre ma Gretsch G5620T via ma Scarlett 4i4 alors même que je suis en système « flottant », c’est à dire sans avoir branché l’ordi sur l’alim.

Pense tu que l’achat d’une DI passive est pertinent ?

Merci !

Adrien Administrateur / / Répondre

Non je ne pense pas, car le problème doit venir de la Scarlett ou du réseau électrique, donc la DI se retrouverait « avant le problème » d’une certaine façon. Ca vaut le coup de tester d’enregistrer dans une autre pièce, sur une autre prise électrique (reliée à un autre fusible du tableau bien sûr)

Martin / Répondre

Bonjour

Excellent ce post explicatif sur le fonctionnement et l’intérêt d’une boîte DI.

Mais une question me taraude et je n’y ai pas trouvé la réponse : Je joue de la basse (Jazz Bass V passive) et ai depuis peu investi dans une pédale de préamp AMT Brick A Bass que j’adore. J’aime vraiment beaucoup son son quand je la branche dans ma carte son et que je joue au casque. Je suis par contre un peu déçu quand je l’envoie dans mon ampli, je ne retrouve pas autant ses qualités.

J’avais donc dans l’idée de l’envoyer directement dans la table de mixage du groupe dans lequel je joue et de m’acheter un baffle de retour dédié.

Est-il nécessaire pour cela de passer par une DI en la plaçant entre mes pédales (un compresseur suivi du préampli puis d’un octaver et d’ici peu un enveloppe filter) et la table de mixage (DI passive vu que le préamp est placé avant, n’est ce pas ?) ou cela ne sert-il à rien? Et surtout est ce qu’ainsi j’ai plus de chance de retrouver le son intact de ma pédale de préamp ?

Merci encore pour la qualité de ton post.
Martin

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Merci pour le message 🙂
Il faudrait vérifier dans le manuel de la pédale AMT le niveau de sortie du signal : si on parle d’une sortie au niveau ligne, pas besoin de DI. Si on parle d’une sortie au niveau instrument, une DI permettra de brancher la pédale sur une entrée microphone.
Adrien

Martin / Répondre

Et une dernière petite question : est-il adapté de brancher un retour sur la sortie thru du boitier de la radial pro DI ou vaut-il mieux la relier à un ampli basse ?
Merci
Martin

Adrien Administrateur / / Répondre

Sur les utilisations live, je ne saurais pas trop dire désolé :/

Martin / Répondre

Ah si encore une question tant qu’à y être : est ce qu’envoyer la DI directement sur une enceinte active sans passer par une table pourrait avoir un bon rendu ?

Adrien Administrateur / / Répondre

Si l’enceinte active intègre un préampli micro, oui. Sinon, non 🙂

Arnaud / Répondre

Salut !!
Un grand bravo pour ce site, très gros boulot encore une fois afin de faire passer des notions complexes simplement !!
Je souhaiterai avoir une précision sur les instruments actifs et passifs. J’ai bien compris qu’il ne faut pas utiliser un instrument passif sur une « DI » passive, en revanche qu’en est-il des instruments actifs sur une « DI » active ?
J’ai une Guitare électrique avec des micros EMG actifs, mais j’enregistre également des lignes de basses, ou claviers qui eux sont passifs. Afin d’éviter moultes investissements et compte tenu du prix élevé de ces dispositifs, est-il possible d’utiliser une « DI » active pour tout ?
Merci par avance pour vos retours !!
Arnaud

Adrien Administrateur / / Répondre

Merci beaucoup Arnaud pour ce message très positif 🙂 !
Je pense que ça peut passer oui 🙂
Adrien

Jules / Répondre

Bonjour Adrien,

J’ai récemment fait l’acquisition d’enceintes de monitoring (actives, amplifiées)
Voici mon setup :
PC Tour ==> Contrôleur USB Traktor S2 MK3 ==> RCA ==> KRK RP5 ROKIT G3

Le problème, c’est qu’à la seconde ou je lance Traktor (donc quand je leur envoie une source), les enceintes émettent un hiss constant (un grésillement, une sorte de bruit blanc continu) assez fort, je l’entends à 10m. Aucun bruit lorsque qu’elle sont simplement branchées sur secteur.

Lorsque je branche un casque au contrôleur, aucun souci.

J’ai aussi remarqué que lorsque je bouge la souris du PC, le bruit s’intensifie un peu.

J’ai alors réalisé plusieurs tests pour trouver la cause :
Déconnecter tous les périphériques non essentiels, changer les multiprises, brancher le tout sur une seule multiprise, brancher le tout dans une autre pièce, brancher le tout directement sur prise murale, etc ==> rien ne change.

J’ai enfin pris mon vieux PC portable, branché sur secteur, fait exactement les même branchement, et là surprise, plus aucun problème ! J’en déduis que le problème est entre le PC Tour et le contrôleur.

Est-ce qu’une DI Box pourrait m’aider ?

Merci d’avance

Adrien Administrateur / / Répondre

Hello,
Non, une DI box ne pourrait pas aider, ce n’est pas adapter pour les enceintes.
Mais effectivement, ça ressemble à un problème de masse. As-tu essayé de changer de prise USB ? Le problème pourrait venir des câbles RCA, qui sont asymétriques, mais si ils ne font que 1 ou 2 mètres c’est assez peu probable.

Gilles / Répondre

Bonjour Adrien,
quelle clarté et pédagogie !
Je ne sais pas si ma question est en lien avec une DI… mais je tente.

Ma problématique :
Je voudrais, sur scène, brancher des pédales d’effets (type compresseur, delay, reverb…) sur le micro.
faut il passer par une DI ? Peut on à la fois brancher le Micro sur la DI et les pedales (jack) sur la DI pour ressortir de la DI en XLR vers la console ? Est ce utile…
Je ne sais meme pas si je me comprends moi meme ? :-)))

Adrien Administrateur / / Répondre

Sur une utilisation live je ne saurais pas trop répondre malheureusement 🙁

Yves / Répondre

Bonjour,
Je dois brancher 2 guitares vers une table de mixage.
L’une (Martin) a un préampli Fishman (donc avec une pile)
L’autre est une Epiphone montée avec des micros Gibson P-94R et p-94T (donc sans pile)
Qu’est qui est préférable ? active ou passive ?
Merci

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Peut-être brancher tout ça sans DI, directement sur des entrées instrument ?
Autrement, j’aurais testé une DI active en premier
Adrien

VERDONCK / Répondre

Bonjour Adrien Meilleurs vœux pour 2022 et un grand bravo pour la pertinence des informations sur les boîtes DI
Je suis musicien chanteur et utilise clavier arrangeur Yamaha genos et sonorisation bose
J’aimerais affiner le son et prendre du temps pour améliorer la qualité de restitution
Existe-t-il chez toi des cours ou solutions de perfectionnements pour m’améliorer dans ce domaine ? Si oui quelles seraient les modalités coûts etc….
Merci beaucoup
Éric 0614153826

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Meilleurs vœux également !
Sur l’aspect affinage du son, pas tout à fait. N’hésite pas à m’envoyer un email pour détailler un peu ton besoin (via la page « Contact »).
Adrien

adri / Répondre

Bonjour.

Mes enceintes ( KRK 10 3 G4) ne semblent posséder que d’entrées symétriques (Input Impedance
5.12KΩ Balanced)

Hors, je sors de mon ordi en asymétrique et rentre directement dedans…
Le son me convient parfaitement.

Mais y a t’il un risque pour le système de fonctionner de la sorte?

Merci beaucoup

Adrien Administrateur / / Répondre

Non pas de risque particulier, tant que ça fonctionne c’est bon 🙂

Gaël / Répondre

Bonjour,
Voici mon petit soucis, je branche ma guitare dans un amplis Valvestate, je ressort sur la sortie line out (le volume sonore de cette sortie est gérer par un potard, mais le son ne ressort pas par le HP, petite modification de l’ampli) pour rentrer sur une table de mixage. Le son en distorsion est franchement mauvais sur la sortie line out, alors que si je met le hp avec un micro devant, le son est bon.
Le but de la manoeuvre étant d’enregistrer ou diffuser via une SONO le son sans le HP via la line out.
Faut il mettre une DI + simulation de HP entre la line out et la table de mixage ?

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
DI je ne pense pas, mais il faut surtout une simulation de HP effectivement.
Adrien

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.