Boîtes de Direct (DI Box) – Le Guide Complet

On vous a peut-être dit que vous aviez besoin d’une boîte de direct. Mais savez-vous pourquoi ? Savez-vous à quoi ça sert ?

Elles sont partout. Dans tous les studios, mais aussi dans les salles de concert, on retrouve des boîtes de direct. Elles sont également appelées boîtes de DI, ou “DI Box” en anglais.

Dans un home studio, elles se révèlent indispensables dans de nombreuses situations. Elles sont d’ailleurs souvent conseillées pour enregistrer basses et guitares — et notamment pour faire du reamping d’ampli. Cependant, il est parfois difficile de comprendre pourquoi elles sont nécessaires et de quel modèle on a besoin.

Faut-il acheter une DI passive ou active ?

Ou, tout simplement : comment ça fonctionne ?

Vous trouverez des réponses à toutes ces questions dans cet article.

Qu’est-ce qu’une boîte de DI ?

Les boîtes de DI sont des appareils qui permettent de convertir un signal audio asymétrique à haute impédance en un signal symétrique à basse impédance.

Je sais, dit comme ça, ce n’est pas très compréhensible 🙂

Mais ne vous inquiétez pas, je vais tout vous expliquer.

Conversion Asymétrique → Symétrique

Le signal d’entrée que vous allez envoyer à votre boîte de direct est asymétrique. C’est tout simplement le son de votre guitare, de votre basse, de votre clavier, etc… transmis grâce à un câble jack classique.

Problème : les câbles asymétriques sont beaucoup plus sensibles aux perturbations électro-magnétiques. Celles-ci peuvent être liés à de nombreuses causes, telles que des câbles de mauvaise qualité ou bien un câble traversant un champ magnétique. Plus le câble est long, plus le signal sera mauvais.

Les câbles symétriques n’ont pas ce problème (câbles XLR ou Jack TRS). D’où l’intérêt d’utiliser une DI, qui vous permettra  d’utiliser des câbles longs sans pour autant entendre de buzz électrique.

Attention par contre : le câble que vous branchez en entrée étant asymétrique, assurez-vous qu’il soit le plus court possible.

Le problème des boucles de Masse

L’un des problèmes récurrents en home studio est celui des boucles de masse (ground loops en anglais). Les boucles de masse, c’est lorsque l’électricité a plusieurs chemins d’accès pour aller à mise à la terre. Par exemple, si vous connectez entre eux deux appareils eux-mêmes reliés à la terre, vous avez une boucle de masse.

Si (comme moi) vous n’êtes pas un pro de l’électricité, un schéma vous aidera à mieux comprendre :

Exemple de Boucle de Masse dans un home studio

La conséquence de ce genre de configuration, c’est un bourdonnement à 50 ou 60 Hz (et ses harmoniques respectives) que vous allez entendre dans votre casque ou constater sur vos enregistrements.

Encore une fois, les boîtes de DI apportent une solution : elles vont “couper” les boucles de masses. Donc, pas de bourdonnement.

Connectiques et Impédances

Les boîtes de direct possèdent toutes au moins une entrée et deux sorties.

L’entrée, vous l’avez compris, c’est l’endroit où vous branchez votre instrument. L’entrée est alors “au niveau instrument” (haute impédance).

Pour les sorties, le signal est séparé en deux : THRU et OUTPUT.

  • La sortie THRU laisse passer le signal sans le modifier. Vous pouvez la relier, par exemple, à un ampli.
  • La sortie OUTPUT, elle, vous donne un signal au “niveau microphone” (basse impédance). C’est celle-ci que vous allez relier à votre table de mixage ou à votre interface.

Vous pouvez donc enregistrer à la fois le signal brut de votre instrument (sortie OUTPUT) et votre ampli via un microphone si vous le souhaitez (sortie THRU).

Pour que ce soit plus clair, voici un exemple de configuration classique en home studio.

Exemple de configuration Home Studio avec une boîte de direct

En Résumé…

Les boîtes de direct vont donc vous permettre de :

  • Transformer votre signal asymétrique en signal symétrique beaucoup moins sensible aux perturbations électro-magnétiques et donc utiliser des câbles plus longs
  • “Couper” les boucles de masses et donc d’éliminer les bourdonnements
  • Faire passer votre signal du niveau “instrument” au niveau “microphone” via un changement d’impédance
  • Enregistrer à la fois le signal brut de votre instrument et la sortie d’un ampli

Pratique, non ?

Et puis, une fois que vous avez enregistré votre signal audio, vous pouvez même le renvoyer vers un ampli en utilisant la technique du reamping.

Qu’est-ce qu’une boîte de DI passive ?

Les boîtes de direct passives sont tout simplement des appareils construits autour d’un composant électrique qui s’appelle un transformateur.

Sur l’image ci-dessous, il s’agit de l’élément circulaire couleur aluminium.

Transformateur Jensen dans une boîte de DI
Un transformateur Jensen dans une boîte de direct Radial JDI

Comment ça fonctionne ?

Exemple de Transformateur
Transformateur (d’après une image de BillC – CC BY-SA 3.0)

Comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-contre, un transformateur est composé de deux bobinages. Quand le courant (= le signal audio) arrive à la première bobine, cela génère un champ magnétique. Celui-ci est alors capté par la deuxième bobine, qui le reconvertit en courant électrique. En fait, ce dispositif est une sorte de pont magnétique pour le signal audio.

Les deux bobines ne sont pas en contact électrique. C’est grâce à ça que les bourdonnements électriques liés aux boucles de masse sont éliminés, car le signal d’entrée et le signal de sortie sont électriquement isolés l’un de l’autre.

Bon – assez d’électronique pour l’instant ! Disons un mot sur le son.

Les transformateurs ont l’avantage de saturer de façon douce et progressive. C’est-à-dire qu’avec les DIs passives, votre signal ne risque pas de subir une distorsion si le signal d’entrée est un peu trop fort, mais va au contraire saturer de façon plus agréable.

D’où l’importance de choisir un boîtier avec un transformateur de qualité dedans, pour s’assurer une reproduction sonore la meilleure possible.

Enfin, dernier point important : les boîtes de DI passives sont dédiées aux instruments actifs, tels que les claviers/synthétiseurs, les guitares à micros actifs ou encore les percussions électroniques. Si vous branchez un instrument passif (sans circuit d’amplification intégré) sur une DI passive, vous risquez d’avoir un son manquant de clarté.

Qu’est-ce qu’une boîte de DI active ?

Même si elles ont presque le même nom que leurs consœurs passives, les DIs actives ont un fonctionnement très différent.

En effet, elles contiennent un préamplificateur qui va booster le signal pour en changer l’impédance (passage d’un niveau instrument à un niveau microphone). Celui-ci est alimenté grâce à une batterie, ou plus couramment par alimentation fantôme, par exemple grâce à votre interface.

C’est pourquoi les boîtes de DI actives sont réservées aux instruments passifs, comme un certain nombre de guitares et de basses équipées de microphones passifs.

Notez également qu’à l’inverse des DIs passives qui saturent progressivement, les DIs actives passent de 0 à 100% de distorsion dès que le signal est trop élevé. Attention donc à vos niveaux ! 🙂

Quelle DI passive choisir ?

Il peut sembler assez difficile de choisir une DI : il y en a de tous les prix et de toutes les couleurs !

Cependant, de toutes les marques de boîtes de direct, il y en a une qui fait vraiment référence : il s’agit de la marque Radial Engineering.

Soyons clair : comme vous allez brancher votre instrument sur la DI, elle est va avoir un impact sur votre son. Du coup, mettez de côté les boîtiers “cheap” à 30 € qui vont nuire la plupart du temps à la clarté de votre signal audio. Surtout si vous enregistrez en contexte home studio.

Boîte de Direct JDI de la marque Radial

Le modèle passif que je vous recommande est la Radial JDI.

C’est une DI très solide, adaptée aussi bien à l’utilisation sur scène qu’en studio.

Elle est équipée de transformateurs Jensen fabriqués aux USA, qui conviennent parfaitement au traitement audio. Ils gèrent très bien les signaux de niveau très élevé et adoucissent les transitoires (transients). De fait, vous pourrez sans aucun problème utiliser cette boîte de direct pour des instruments à très haut niveau de sortie.

Elle est un peu chère, mais c’est probablement celle qui vous fournira la meilleure qualité de son pour vos enregistrements.

Toutefois, si jamais son prix est un peu élevé pour votre budget, vous pouvez vous rabattre sur sa petite soeur la Pro DI. Elle contient des transformateurs moins bons que les Jensen mais tout de même supérieurs à de nombreuses autres DIs du marché. Très bon rapport qualité / prix pour votre studio.

Quelle DI active choisir ?

Pour les boîtes de direct actives, c’est pareil : Radial est toujours la marque de référence.

Encore une fois, j’insiste sur le fait que si vous voulez une DI pour améliorer votre son, notamment dans votre home studio, il vaut mieux éviter les boîtiers d’entrée de gamme qui ne valoriseront pas vos instruments.

Pour les DIs actives, il existe principalement deux modèles chez Radial : la J48 et la Pro 48. La J48 est plus chère, mais plus à cause des fonctionnalités supplémentaires que d’une qualité de son supérieure.

La boîte de direct Pro 48 de la marque Radial

C’est pourquoi le modèle actif que je vous recommande est le moins cher des deux, la Pro 48.

Bien qu’alimentée via alimentation fantôme (48 volts, via votre interface par exemple), elle possède un switch “Ground Lift” qui vous permet de bloquer la mise à la terre et donc d’éviter les boucles de masse.

Elle est caractérisée par une faible distorsion et une très bonne plage dynamique, ce qui la rend à mon goût plutôt polyvalent.

Idéale donc pour enregistrer tous vos instruments passifs dans votre home studio 🙂

Cependant, si vous avez un budget un peu plus grand, n’hésitez pas à vous orienter vers la J48. Elle a quelques boutons de plus (filtre passe-haut, inversion de la phase, sommation mono) qui vous seront sans doute utiles dans le futur.

Et pour les instruments stéréo ?

La boîte de direct passive stéréo JDI Duplex

Un certain nombre de situations peuvent nécessiter que vous utilisiez des boîtes de DI pour un signal d’entrée stéréo.

Je pense en particulier aux claviers, qui ont souvent une sortie gauche et une sortie droite.

Bien entendu, il existe aussi des DIs adaptées à ce type de configuration, un peu plus chères. Voici celles que je vous recommande :

DI Stéréo Passives

DI Stéréo Active

(A l’heure où j’écris ces lignes, il n’y a pas d’équivalent stéréo à la Pro48.)

En résumé

Voilà, nous avons fait le tour du fonctionnement des boîtes de direct et des modèles adaptés aussi bien au home studio qu’à la scène.

Même si j’ai donné des détails un peu techniques pour que vous compreniez bien, le choix n’est au final pas très compliqué :

  • Instruments actifs ⇒ Boîte de DI passive
  • Instruments passifs ⇒ Boîte de DI active

Si après cela, vous avez encore des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire juste en-dessous, et je vous répondrai au plus vite 🙂

Commentaires (156)

Laisser un commentaire

Aldo / Répondre

Bonjour Adrien et à tous,

Avant toute chose merci pour cet article et bien d’autres sujets qui sont top !

J’ai deux questions car malgré tout ce que je lis et entends je suis un peu noyé au vu de ma configuration et surtout dans mon expérience de la D.I.

J’ai une guitare acoustique que j’amplifie via un micro rosace LR Baggs M1 actif.
Je branche ma guitare à un ampli Marshall AS100D que je sors en XLR vers ma table de mixage.
(J’ai également un retour bain de pieds).

Je souhaiterais donc avoir ton avis ou vos avis sur le choix de ma D.I active ou passive ?
au vu de mon micro qui est malgré tout actif.

Chez Thomann ils me parlent d’active mais quand je lis instrument actif = D.I passive et vice et versa.
Là je suis perdu

Ma deuxième question est:
Penses-tu où pensez-vous qu’avec une pédale préampli qui fait office de D.I (genre LR Baggs session acoustic ou autre ) je pourrais me passer de mon Marshall ?

Merci d’avance à tous !

Aldo

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Merci à toi déjà pour ton commentaire 🙂 !
Toujours un peu compliqué de conseiller pour les micros rosace etc… j’aurais essayé une DI passive en premier perso…
Pour la deuxième question, oui et non, le marshall doit colorer le son d’une certaine façon. Donc si tu le retires de l’équation, je pense que ça affectera le son (en bien ou en mal du coup)
Adrien

Aldo / Répondre

Bonjour Adrien,

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre !

Pour le coup j’ai trouvé d’occasion un préampli D.I Radial PZ Deluxe que j’attends avec impatience.

Dans tes conseils sur les D.I, j’ai pu découvrir la marque…

J’ai recherché également ensuite sur le net, regarder des tests vidéos.

Donc même si elle ne figure pas dans ta liste (j’imagine bien qu’on ne peut pas toutes les mettre) je pense qu’elle devrait être pas mal au vu des vidéos YouTube.

Elle accepte les micros passifs ou actif.
Comme ça je suis sûr de ne pas me tromper et si mon micro doit changer ça sera parfait.

De Plus Radial semble être une très bonne marque avec des produits de qualité. Ça rassure dur ce point de vu même avant d’avoir essayé…

Dès que je la reçois je vais tester avec et sans mon ampli Marshall afin de voir ce qui sera le mieux.

Merci encore Adrien !

Alan L / Répondre

Bonjour,
J’ai une D.I. active la Radial PZ-DI, elle fonctionne avec une alimentation phantom.
Hors ma carte son n’accepte le niveau ligne que par jack (UAD apollo twin usb)
Puis-je quand même la brancher sur l’entrée micro de ma carte, pour que la DI soit alimentée, sans risquer de flinguer le préamplificateur de ma carte son?
En d’autres termes, est-ce que l’impédance de sortie de ma D.I. est compatible avec celle de ma carte son (entrée micro)?
Merci pour toute ton analyse

Adrien Administrateur / / Répondre

Oui le niveau ligne est toujours par jack. Mais je ne pense pas que la sortie de la PZ-DI soit au niveau ligne, si ?
Adrien

Rieublanc / Répondre

Bonjour Adrien et merci pour cette article.

J’utilise le looper boss rc505 en live et souvent les ingés sons le branche dans des DI.
Du coup je me suis dit que ça serait bien d’acheter les DI pour les avoir à chaque fois.
Je voulais savoir si c’était donc indispensable de passer dans des DI pour ce looper?
Et si c’est des DI actives ou passives qu’il faut utiliser?(d’après l’article je dirai DI passive mais je ne suis pas sur)

Merci d’avance pour ta réponse et bonne journée

Nicolas

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Pour le live je ne saurais dire précisément, je connais moins l’univers de la scène désolé 🙂

Clément / Répondre

Bonjour, et merci pour cet article qui m’a éclairé davantage sur les DI.

Récemment je me suis retrouvé sur scène avec un buzz en façade. J’ai réussi à localiser le problème – en débranchant l’alimentation de mon ordinateur le son disparaissait – mais donc pas à le régler. Je viens alors justement de penser à une boîte DI comme une éventuelle solution et c’est comme ça que je suis tombé sur cette page.

Si je comprends bien, d’avoir une DI stéréo passive pourrai à l’avenir régler le problème si cela m’arrive de nouveau ? Si oui, même le modèle Pro 2 est un peu cher pour moi, aurais tu peut-être une alternative à proposer ?

Merci d’avance pour ta réponse,

Clément

Adrien Administrateur / / Répondre

Ca dépend un peu de la configuration, mais c’est possible que oui. Peut-être regarder du côté de ce que fait Palmer en Allemagne

Fabre / Répondre

Bonjour,
Est-il possible de brancher une paire d’enceintes de monitoring direct après la DI ?
Voici ma config -> basse – zoom b6 (DI intégrées) – casques branché sur sortie (Line/amp)
Connexion pc via USB.
J’aurais voulu brancher une paire de monitoring sur la di du zoom b6.

Vincent / Répondre

Bonjour et merci Adrien pour cette revue sur les DI box.
Est-ce qu’une DI stéréo passive serait la solution pour éviter la ronflette entre un PC (sortie audio asymétrique) et une entrée d’ampli (via un pré ampli) Hi-fi d’un chaîne de salon ?
Merci.

Adrien Administrateur / / Répondre

Je ne pense pas, même si certains phénomènes similaires sont à l’oeuvre.

Bertin / Répondre

Bonjour Adrien, et merci pour cet article trés bien détaillé.
J’ai une petite question.
J’ai fais l’acquisition d’une pédale de chez Universal Audio, la Dream 65. J’aimerai savoir si je dois investir dans un boitier DI afin de la brancher dans deux cas de figure :
– dans une interface audio (la mienne est la UR24C de Steinberg) pour mon ordinateur
– directement sur la table de mixage en concert

merci à toi

Adrien Administrateur / / Répondre

Merci à toi
Pas nécessairement pour l’interface, tu peux rentrer sur une entrée DI. Pour la table, je pense qu’il t’en faut une par contre.
Eventuellement regarde cette vidéo, j’explique comment je relie les miennes : https://www.youtube.com/watch?v=XI9cQHPm8w8
Adrien

de torquat / Répondre

bjr je voudrais reprendre ma basse sur les facades en concert pour apporter plus de chaleur,via mon rumble100.le d.i je dois le cabler entre la table de mixage et mon ampli???? merci pour votre reponse et bravo pour les explications

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Pour les concerts je ne peux pas trop aider désolé 🙁
Adrien

BARBEAUD / Répondre

Bonjour
je me pose la question pour un module de batterie électronique triggué type Yamaha EAD10. Dois-je le connecter à une DI classique ou à une DI stéréo ? ou est-ce que j’utilise simplement un jack stéréo TRS ?

FRELAND / Répondre

Bonjour Adrien,

Très bien cet article sur le sujet des DI, très bien expliqué & très clair ….

Je suis guitariste élec & acoustique dans un groupe (1 bassiste, 1 batteur, 1 chanteur avec guitare élec et acoustique). J’avais l’habitude d’utiliser un multi effet numérique (Helix line 6).
Je suis revenu à un pedalboard analogique, fait maison.
Ma config, guitare strato (+ guit acoustique ponctuellement), raccordée sur mon pédalboard via un switcher d’effets l’ES8 de chez BOSS. l’ES8 est équipé de 2 sorties (L/R) et j’utilise un effet stéréo.
J’utilise 1 sortie de l’ES8 qui est raccordée sur table de mixage via “DI active AR133” BSS Audio (Mono)
J’aimerai exploiter la sortie stéréo de mon switcher.
Que me conseillez vous ?
1) Acheter une deuxième AR133 ?
2) La remplacer par une DI stéréo ? J’imagine active, bien que sur l’AR133, je suis obligé de l’atténuer avec le PAD -20 dB – finalement, pourquoi pas passive ?
D’avance merci pour votre retour.
3) Voir préamp avec DI incorporée
Ce n’est peut-être pas habituel, mais j’aime bien sortir le son de mon SET, directement sur sono (plus pratique & j’aime bien le son en général (habitude du numérique :))
Musicalement
Philippe

Sandra Broucke / Répondre

Bonjour Adrien,

J’ai lu ton article hyper intéressant sur les DI (je suis novice). Je viens d’acheter un Rhodes MK8. Lorsque je veux enregistrer sur ma carte son (entrée double jack sur Scarlett 6i6), le signal d’entrée est trop faible (- 30 db). j’ai essayé de brancher un petit pré-ampli entre mon Rhodes et la carte son. Cela me permet d’augmenter le gain mais j’ai du souffle et en plus c’est un pré-ampli mono. Bref, que me conseilles-tu ? DI passive ou active ? DI stéréo + pré-ampli stéréo ? DI + préamplificateur intégré ? Je suis perduuuuue 🙁

Adrien Administrateur / / Répondre

Arf là comme ça difficile de dire. DI Stéréo dans tous les cas, mais pas 100% sûr que ça résolve le problème.
Sur la carte son, as-tu essayé d’activer les entrées instrument (“Hi-Z”) comme pour les guitares ?
Adrien

Anthony / Répondre

Bonjour, merci tout d’abord pour cet article qui permet à un béotien comme moi sur la technique de tenter d’y voir un peu plus clair !!

J’ai une question complémentaire : dans ma configuration de scène, selon les endroits, j’ai ce bruit parasite qui apparaît (essentiellement sur le canal lead de ma tête d’ampli à lampes – toutes ont été changées en début d’année). Est-ce qu’une boite DI, branchée entre mon pédalboard et l’ampli serait une solution pour atténuer ce bruit ? Si oui, devrais-je brancher sur la sortie thru ou output de la boite DI ?

merci d’avance des éclairages !!

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Possible mais pas certain du tout. Impossible de dire sans tester pour le coup.
Adrien

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.

Swipez pour des conseils de matos !

Adrien Perinot

Découvrez mes 10 produits préférés
pour le home studio

Rejoignez ma newsletter et recevez un eBook gratuit contenant mes recommandations favorites de matériel home studio (interfaces, microphones, casques, enceintes...) et mes astuces perso pour bien choisir !

Oui, je veux l'eBook gratuit

Fermer

Adrien Perinot

J'espère que vous appréciez cet article :)
Si vous voulez que je vous aide à choisir votre matériel, réservez un call avec moi.

Réserver un call