10 des Meilleurs Câbles XLR pour Microphones (et autres) en 2024

Ca me semble évident : avoir de bons câbles XLR pour ses microphones (ainsi que pour toute autre application studio ou live) est crucial.

Personne n’aimerait que son enregistrement de voix, par exemple, soit gâché par un câble de mauvaise qualité, qui génère du bruit de fond ou tout simplement qui ne marche pas au moment où on a besoin de lui.

Parce qu’on le sait bien : c’est toujours lorsqu’on en a le plus besoin que les câbles ont un problème.

Bref, il faut dans la mesure du possible investir dans de bons câbles XLR si vous souhaitez éviter tout problème, donc dans des câbles qui ont fait leurs preuves maintes fois en home studio, en studio, ou en live.

Mais lesquels faut-il acheter, parmi la multitude de marques et de modèles disponibles ?

Un câble XLR

Eh bien, si vous êtes à la recherche de câbles XLR de qualité, peu importe votre budget, vous êtes arrivé(e) au bon endroit : dans cet article, je vais vous partager un maximum de conseils pour choisir vos câbles XLR, et surtout je vous proposerai une sélection de modèles fiables que vous pourrez utiliser sans prendre de risque.

Voici les sujets que nous allons traiter dans l’article :

En très résumé

Si le temps vous manque et que vous recherchez rapidement quelques recommandations de câbles, voici un résumé concis des meilleurs modèles présentés ici, avec mes deux options favorites :

A quoi sert un câble XLR ?

Si l’on en croît l’Audio Engineering Society, “XLR” est une marque déposée à l’origine par ITT-Cannon en 1958. A l’époque, Cannon fabriquait une série de connecteurs circulaires très prisés pour les microphones, la série P (aujourd’hui connue sous le nom de série EP). Les micros utilisaient la version P3 à 3 broches.

Essayant de fabriquer un connecteur plus petit pour le marché des microphones, Cannon lança alors la série UA, avec des connecteurs en forme de “D” qui furent utilisés sur des micros tels que les Electro-Voice 666 et 654.

Mais le désir d’un connecteur plus petit se faisant sentir, quelqu’un fit référence à la petite série X circulaire de la marque, mais elle n’avait pas de loquet de verrouillage (Latch en anglais, qui fut alors ajouté. Le connecteur fut appelé “XL” (série X avec un Latch).

Plus tard, un embout en caoutchouc fut également ajouté. Un Rubber en anglais.

Vous l’avez compris, on appela donc cette nouvelle connectique “XLR” ! 🙂

Aujourd’hui la connectique s’est démocratisée et est utilisée dans de nombreuses situations, aussi bien en home studio, en studio ou dans un contexte de concert live ou d’évènement.

Les connecteurs XLR avec 3 broches

Concrètement, les connecteurs XLR sont composés de trois broches distinctes, chacune ayant une fonction spécifique. La broche 1 est généralement la masse, la broche 2 transporte le signal positif, et la broche 3 transporte le signal négatif.

Cela implique que les câbles XLR sont conçus pour transporter des signaux audio symétriques, assurant ainsi une transmission de signal de haute qualité tout en minimisant les interférences électromagnétiques.

De fait, la principale utilisation de ces câbles, c’est pour connecter des microphones à d’autres équipements audio, comme des tables de mixage ou des interfaces audio.

Toutefois, ce n’est pas la seule application possible : on retrouve en effet des connectiques XLR sur différents autres appareils comme des enceintes de monitoring (c’est le cas sur mes Adam A7X par exemple) ou des périphériques d’effets au format rack (c’est le cas sur mon compresseur Heritage Audio Successor).

Dans le premier cas, sans qu’il s’agisse à ma connaissance d’une norme, c’est juste LE connecteur par défaut sur 99% des microphones du marché.

Dans le deuxième cas, l’avantage est la solidité inhérente aux connecteurs XLR, notamment puisqu’ils sont dotés d’un mécanisme de verrouillage, ce qui garantit une connexion sécurisée et stable, évitant tout débranchement accidentel.

► Si vous voulez avoir plus d’informations sur les types de câbles en studio / home studio, cliquez ici pour lire mon guide détaillé sur le sujet.

Comment choisir un câble XLR ?

Avant de vous lister mes recommandations en ce qui concerne les câbles XLR ou de proposer quelque comparatif que ce soit, il y a quelques éléments qu’il est important d’avoir en tête lorsque l’on choisit un câble XLR.

Le type de connecteur

Niveau connecteur, c’est assez simple, et en tous cas plus que pour les câbles jack.

Il existe globalement un seul connecteur XLR, qui se décline en versions mâle et femelle : il a trois broches comme nous l’avons vu juste avant, et c’est tout.

Connecteurs XLR mâle et femelle
Des connecteurs XLR femelle (à gauche) et mâle (à droite)

Bon, il existe aussi une version “mini XLR”, mais elle est très spécifique à certains matériels, et très rarement utilisée (c’est parfois employé pour les microphones cravates…).

De fait, à partir du moment où vous allez acheter un câble XLR classique, il va fonctionner avec n’importe quel matériel XLR — il n’y a pas de soucis.

Après, il y a deux points à noter qui peuvent ou non faire la différence pour vous :

  • certains connecteurs XLR disposent d’un loquet complet, alors que d’autres pas. Si vous pouvez prendre des câbles avec un loquet, c’est mieux je trouve parce qui peut le plus peut le moins, mais en même temps ce n’est pas indispensable (et ça rend souvent le connecteur un peu plus massif, ce qui peut être un problème suivant la proximité des connectiques sur votre matériel) ;
  • certains connecteurs XLR ont des pins plaqués or, alors que d’autres non. Cela n’impacte pas réellement la qualité sonore, donc je ne vous conseille pas d’en faire un critère de choix.

Remarque : évitez à tout prix les câbles bas de gamme / qualité Aliexpress. D’une part ce ne sont pas des câbles fiables, mais d’autre part il arrive régulièrement que les connecteurs ne soient pas 100% de la bonne taille, car les tolérances d’usinage ne sont pas optimales. Résultat : vous pouvez vous retrouver avec un câble qui tient mal, qui ne rentre pas, ou qui force sur le connecteur de l’appareil où vous voulez le brancher.

La qualité des connecteurs

Globalement, si vous achetez un des câbles XLR recommandés sur cet article, vous allez retrouver des connecteurs de bonne qualité.

Cependant, il est intéressant d’avoir en tête que tous les connecteurs ne se valent pas en termes de qualité.

Je ne pense pas nécessairement à l’aspect sonore mais plus à la solidité sur le long terme, et à la facilité de branchement.

Il faut savoir que lorsqu’une marque fabrique des câbles, généralement ce n’est pas elle qui fabrique les connecteurs : elle achète des connecteurs chez une marque spécialisée.

LA grande marque de connecteurs XLR, c’est Neutrik.

C’est elle qui fait référence, dont tout le monde parle, et que tout le monde aime.

Donc si vous avez des connecteurs Neutrik sur les câbles que vous achetez, ça sera top.

Ceci dit, il existe aussi d’autres marques qui font des connecteurs un peu moins chers mais de très bonne qualité, et qu’à titre personnel je n’ai aucun soucis à acheter, à savoir Rean (qui appartient à Neutrik) et Amphenol.

Les connecteurs plus entrée de gamme, eux, vont quand même faire le job.

Ceci dit, ils vont parfois avoir tendance à s’user plus vite.

A titre d’exemple, voici un connecteur d’une marque sans nom après une quinzaine d’années d’utilisation occasionnelle :

Un connecteur XLR abîmé

Vous voyez, le revêtement s’abîme, ce qui n’est pas terrible. Ceci dit le câble en lui-même fonctionne toujours sans problème !

La longueur du câble XLR

Comme toujours lorsqu’on achète un câble XLR, il est important de prendre la bonne longueur.

Votre choix va bien sûr dépendre du contexte spécifique dans lequel vous allez utiliser le câble.

Voici les éléments que vous devez avoir en tête pour faire votre choix :

  • Distance entre les appareils : même si on est souvent moins concerné par ce point en home studio, suivant l’application souhaité cela peut être important. Généralement si votre câble fait au maximum 10 ou 15 mètres, vous n’allez pas avoir de soucis. Ceci dit, si vous utilisez des câbles vraiment longs, le risque de capter des interférences augmente de façon non négligeable, ce qui va se traduire par du bruit de fond et des parasites. Donc dans la mesure du possible, sélectionnez un câble juste un tout petit peu plus grand que ce dont vous avez besoin.
  • Flexibilité : certains câbles sont plus flexibles que d’autres. Si vous prenez un câble très peu flexible car très épais, vous aurez potentiellement plus de mal à le gérer ou à le ranger.
  • Stockage et encombrement : Plus le câble est long, plus il va être encombrant et risquer de s’enrouler sur lui-même si il n’est pas totalement déroulé. Et bien sûr, il prendra plus de place à l’endroit où vous le stockerez. Evitez de prendre un câble long si ce n’est pas nécessaire.
  • Polyvalence : Il peut être intéressant de disposer de câbles XLR de différentes longueurs pour pouvoir vous adapter à toutes sortes de situation. Par exemple, un câble court pour enregistrer vos prises de voix lorsque vous êtes seul(e), et un câble long pour d’autres configurations lorsque vous enregistrez des amis avec leur guitare.

Très concrètement, si vous êtes en home studio et que vous souhaitez acheter un câble XLR pour relier votre microphone à votre interface audio, généralement il est pertinent d’avoir un câble entre 3 et 5 mètres.

10 mètres, c’est souvent trop.

1 mètre 50, c’est souvent trop court, et ça ne va pas être pratique : ça va tirer sur votre interface dès que vous déplacez un tant soit peu le pied du micro.

Le blindage

A l’intérieur du câble, vous retrouverez toujours un blindage.

C’est-à-dire un matériau qui va entourer les deux fils qui passent le signal, pour le protéger des interférences électromagnétiques.

Exemple de structure intérieure d’un câble microphone, chez la très sérieuse marque allemande Sommer Cable

Plus le blindage est de bonne qualité, plus cela va protéger votre signal audio : il y aura moins de bruit de fond, moins de bourdonnements, moins d’artéfacts sonores non souhaités.

De fait, un blindage efficace contribue à préserver l’intégrité du signal audio en le préservant des interférences et des perturbations.

Il existe trois types de blindage :

  • le blindage “braided” (en tresse), où des fils d’étain ou de cuivre sont tressés autour du câble central ;
  • le blindage en spirale, où ces fils sont cette fois enroulés en spirale autour de la partie centrale du câble ;
  • et le blindage de type “foil”, cas dans lequel c’est juste une sorte de feuille d’aluminium ou d’un autre matériau qui vient entourer la partie centrale.

En théorie, les câbles avec un blindage “foil” ont une durée de vie un peu plus courte, car c’est un peu plus fragile même si ça isole mieux le câble des interférences.

Et bien sûr, les câbles haut de gamme ont tendance à avoir un blindage de meilleure qualité, offrant ainsi une protection maximale contre les interférences.

Dans les faits, si vous avez besoin d’un câble XLR pour un microphone en contexte home studio et que vous faites plutôt attention à votre matériel, un câble de bonne qualité à la base peut durer très longtemps.

Si par contre vous cherchez un câble XLR pour du live, là il faudra sans doute être vigilant à prendre un câble dont la solidité est reconnue, car en concert le matériel s’abîme plus vite.

Quoiqu’il en soit, n’oubliez pas que plus le câble est long, plus il est susceptible de capter des rayonnements électromagnétiques, et donc d’apporter du bruit à votre signal.

La qualité sonore (vs. le coût)

Alors, qu’en est-il de la qualité sonore ?

Est-ce que ça vaut le coup d’acheter un câble XLR cher, à 50 ou 100€, pour profiter d’une meilleure qualité sonore dans vos prises de son ?

La réponse est claire : non.

Certes vous avez sans doute des câbles Aliexpress ou équivalent, qui sont vraiment mal conçus, et qui affectent d’une certaine façon le son.

Certes vous avez des câbles ultra bas de gamme avec un blindage si mauvais que votre câble peut servir d’antenne radio.

C’est sans surprise : à moins de 2€ le câble chez Aliexpress, il ne faut pas s’attendre à de la qualité

Mais dans la plupart des cas, vous n’allez pas entendre de différence réelle de son entre les câbles.

Ils passent tous le signal correctement, et ils sonnent tous pareil.

Là où il y a une différence, en fait, c’est sur la solidité : est-ce que les connecteurs sont bien soudés. Est-ce que le blindage est suffisamment résistant à la torsion pour continuer à jouer son rôle sur le long terme.

Mais il n’y aura pas de différence de son.

Concrètement qu’est-ce que ça veut dire ?

Eh bien :

  • Si vous avez un budget vraiment bas, vous pouvez bien sûr prendre un câble XLR entrée de gamme (de préférence ceux que je recommande un peu plus bas, pour ne pas prendre de risque).
  • Si vous avez un budget vraiment élevé, vous pouvez vous faire plaisir et prendre un câble XLR à 50€. Au-dessus, c’est vraiment inutile.
  • Et de façon globale, même si ça peut sembler un peu cher, ça faut le coup je trouve de prendre des câbles à 25/30€, c’est-à-dire milieu de gamme : vous profiterez d’un meilleur blindage, et surtout le câble sera plus solide sur le long terme. Donc si ça peut sembler un peu cher pour un câble aujourd’hui, dites-vous que dans 10 ans il sera encore là, ce qui est moins sûr pour le câble à 5€.

Ma sélection des meilleurs câbles XLR (pour microphone ou hardware)

Comme prévu, maintenant que vous avez tous les conseils qu’il faut en tête pour faire votre choix, voici ma sélection des meilleurs câbles XLR.

1. the sssnake SMBK

Le câble XLR the sssnake SMBK

Marque : the sssnake (marque Thomann)
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 6 mm
Niveau de qualité : entrée de gamme

Bon, clairement, ce câble XLR est vraiment le câble le plus bon marché que vous trouverez sur cette liste.

J’ai un peu hésité à le mettre, parce que clairement il n’est pas parfait, mais en même temps je pense que dans certaines situations on peut être à la recherche d’un câble qui fait le job, pas nécessairement de façon ultra durable mais au moins associée à un prix vraiment bon marché.

Et le fait est que les câbles sssnake (qui est une marque appartenant à Thomann) remplissent sans soucis ce cahier des charges.

Certes c’est un câble XLR basique, très entrée de gamme, mais il peut faire l’affaire pour dépanner ou bien si vous avez un budget très serré.

► Voir le prix des câbles the sssnake SMBK :

2. Cordial CFM

Le câble XLR Cordial CFM

Marque : Cordial
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 5,8 mm
Niveau de qualité : entrée de gamme

Autre option en entrée de gamme, mais un peu plus qualitative : les câbles Cordial CFM.

La gamme CFM est en effet conçue pour proposer quelque chose avec un très bon rapport qualté/prix, et une utilisation possible aussi bien en studio, home studio, en studio de répétition, ou par exemple sur scène.

On notera en particulier que malgré le prix bas, vous avez de bons connecteurs montés sur le câble, à savoir des Rean plaqués argent.

Si le budget est restreint mais que vous voulez quand même prendre quelque chose de solide, ça peut être un très bon choix.

► Voir le prix des câbles the Cordial CFM :

(les liens Amazon pointent vers des câbles similaires de la même marque, les CCM)

3. Klotz M2

Le câble XLR Klotz M2

Marque : Klotz
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 6,5 mm
Niveau de qualité : milieu de gamme

Avec ce câble Klotz, on passe dans ce que j’appelle “le milieu de gamme”, à savoir des câbles XLR vraiment solides, avec un bon blindage, mais qui de fait sont aussi associés à des prix un peu plus élevés.

D’ailleurs, je recommande souvent les Klotz M2 plutôt que leur version un peu moins chère Klotz M1 car ils ont des connecteurs Neutrik très qualitatif, là où les connecteurs des câbles M1 sont des connecteurs plus basiques.

Au niveau du câble, le blindage en spirale de cuivre est sérieux, et avec ces M2 vous n’aurez absolument aucun soucis. J’ai utilisé pendant longtemps des câbles Klotz justement pour connecter mes enceintes de monitoring, et ça fonctionnait super bien.

► Voir le prix des câbles Klotz M2 :

4. Sommer Cable Stage 22

Le câble XLR Sommer Cable Stage 22

Marque : Sommer Cable
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 6,4 mm
Niveau de qualité : milieu de gamme

J’aime beaucoup la marque Sommer Cable, et c’est celle que je recommande d’ailleurs par défaut.

Plutôt épais, les câbles XLR Stage 22 sont une option intéressante en contexte studio aussi bien que pour le live (ne vous faites pas avoir par le nom “Stage” qui peut être trompeur).

Le câble est robuste et assez épais (6,4mm), mais cela ne l’empêche pas d’être assez facile à manipuler et à enrouler en raison d’une grande flexibilité.

Le blindage est aussi de bonne qualité (et 99% de la surface du câble est recouverte), et les connecteurs sont des Neutrik (il existe aussi une version avec des connecteurs HiCon, qui sont bien aussi).

Bref, un câble XLR de bonne qualité, pour les budgets intermédiaires, et qui n’a pas vraiment de point négatif.

► Voir le prix des câbles Sommer Cable Stage 22

5. Cordial CPM

Le câble XLR Cordial CPM

Marque : Cordial
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 6,4 mm
Niveau de qualité : milieu de gamme

Autre option chez Cordial, plus qualitative que la version proposée un peu plus haut dans l’article : les câbles CPM.

Sans qu’il s’agisse de câbles ultra haut de gamme, on est sur des câbles XLR de qualité dotés de connectiques Neutrik et construits avec du câble brut solide et qui n’aura aucun soucis à reproduire le son.

Suivant où vous achetez le câble, différentes couleurs seront disponibles, ce qui pourra potentiellement vous intéresser.

Un câble idéal pour les budgets moyens lorsque vous voulez être tranquille sur le long terme.

► Voir le prix des câbles Cordial CPM :

6. Sommer Cable Galileo

Le câble XLR Sommer Cable Galileo

Marque : Sommer Cable
Section de câble : 2 x 0,38 mm²
Diamètre extérieur : 7 mm
Niveau de qualité : milieu de gamme

Encore plus qualitatif ceci dit, vous avez les câbles Galileo de la marque Sommer Cable.

Là, on commence à être un peu plus sur le haut du panier au sein du milieu de gamme.

Ca se ressent tout de suite lorsque l’on regarde la section du câble, très épaisse, ce qui se justifie par la présence de fils de 0,38 mm² dans le câble, alors que précédemment on était uniquement sur du 0,22 m².

Et lorsque l’on regarde le blindage aussi, puisqu’il y a un double blindage en spirale de cuivre, ce qui est vraiment optimal.

De fait, ce câble fait partie des références sur le marché en termes de rapport prix/performance, et à titre personnel j’ai câblé une grande partie de mon studio avec.

C’est par défaut le câble XLR que je vous recommande si vous souhaitez investir dans un très bon câble XLR sans pour autant dépenser des mille et des cents.

► Voir le prix des câbles Sommer Cable Galileo :

7. Van Damme XKE

Le câble XLR Van Damme XKE

Marque : Van Damme
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 6.35 ± 0.15 mm
Niveau de qualité : plutôt haut de gamme

Option moins connue que les autres de cette liste je pense, les câbles XLR de la marque anglaise Van Damme sont toutefois des câbles que l’on peut commencer à classer dans le haut de gamme, notamment en raison du prix un peu plus premium.

Et de fait, il s’agit de câbles vraiment sympathiques qui n’ont rien à envier à des modèles plus chers : assez peu épais, ils se caractérisent par une excellente flexibilité, une vraie durabilité, et bien sûr un très bon blindage.

J’ai moi-même quelques câbles XLR de cette marque que j’avais pu récupérer en promotion sur Amazon il y a quelques années, et ils fonctionnent toujours aussi bien qu’avant.

Si votre budget le permet et si vous aimez l’idée de sortir un peu des sentiers battus, ça peut être intéressant de regarder ces câbles !

► Voir le prix des câbles the Van Damme XKE :

8. Mogami / Enoaudio

Le câble XLR Mogami / Enoaudio

Marque : Enoaudio
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 6 mm
Niveau de qualité : haut de gamme

Les câbles Mogami font eux clairement partie du haut de gamme. Ce sont des câbles ouvertement dédiés à un public professionnel, et de fait on les retrouve assez souvent en studio pro.

Ceci dit, toutes les boutiques ne les ont pas en stock. En tous cas pas les câbles montés par Mogami, mais vous pouvez retrouver différents fabricants tiers qui montent des câbles avec du câble Mogami, ce qui permet parfois d’avoir la qualité mais en ayant un prix un peu plus réduit.

C’est typiquement ce que j’ai voulu mettre en évidence avec le câble XLR que je vous suggère ici : le câble est du Mogami 2534, les connectiques sont du Neutrik, et le tout est assemblé à Berlin par la marque Enoaudio.

Du haut de gamme donc, mais à un prix plutôt accessible au final !

► Voir le prix des câbles Enoaudio Mogami :

Mes recommandations pour les câbles XLR – Jack

La plupart du temps, les câbles XLR dont on a besoin sont des câbles XLR – XLR.

Pour brancher des microphones typiquement.

Mais dans certains cas, il peut être utile ou nécessaire d’utiliser des câbles XLR-Jack TRS, par exemple si vos enceintes de monitoring ne proposent que du XLR sur les sorties symétriques.

Ou pour relier différents périphériques hardwares comme des compresseurs au format rack.

Si c’est ce que vous recherchez, voici deux suggestions de câbles XLR-Jack (Mâle-Mâle, mais ça existe dans les autres formats également) pour ce type d’utilisations.

Remarque : Attention à ne pas prendre des câbles XLR-Jack TS au lieu de TRS. Sauf cas très particulier, les câbles TS ne sont pas adéquats pour être reliés à des connectiques XLR (les premiers étant asymétriques et les autres symétriques).

Si cela ne vous parle pas trop, rendez-vous sur cet article.

9. Cordial CPM

Le câble XLR Jack Cordial CPM

Marque : Cordial
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 6,4 mm
Niveau de qualité : milieu de gamme

A nouveau, vous retrouvez un type de câble que vous connaissez puisqu’on en a déjà parlé un peu plus tôt : le CPM de chez Cordial.

Le prix est correct, la qualité complètement au rendez-vous, donc si vous cherchez quelque chose de qualitatif, qui fait bien le job sans pour autant que ça ressemble à un investissement, c’est probablement le premier câble à acheter.

► Voir le prix des câbles Cordial CPM (XLR-jack) :

10. Sommer Cable Stage 22

Le câble XLR Jack Sommer Cable Stage 22

Marque : Sommer Cable
Section de câble : 2 x 0,22 mm²
Diamètre extérieur : 6,4 mm
Niveau de qualité : milieu de gamme

Une alternative consiste par exemple à s’orienter vers la marque Allemande Sommercable.

A ma connaissance, vous ne retrouverez pas de câbles Galileo déjà assemblés pour ce type d’application, mais il existe sans problème des Stage 22 qui feront parfaitement l’affaire, surtout que ce type de câbles XLR-Jack ont tendance à être beaucoup moins souvent débranchés que les XLR-XLR.

Une option intéressante, donc, qui correspond à un milieu de gamme sérieux.

► Voir le prix des câbles Sommer Cable Stage 22 (XLR-jack) :

Et si vous fabriquiez vos câbles XLR ?

Pour clôturer l’article, je voudrais souligner le fait qu’il existe une autre option pour les câbles XLR : celle de fabriquer les câbles soi-même.

Si vous débutez en home studio et que avez besoin d’un seul câble, franchement ça ne vaut pas le coup de s’embêter.

Par contre, peu importe l’application, si vous avez besoin de plusieurs câbles XLR, très rapidement il devient plus intéressant financièrement de les fabriquer soi-même.

L’économie peut en effet être substantielle…

Si le sujet vous intéresse, je pourrai vous préparer un article et pourquoi pas faire une vidéo sur le sujet. Dites-moi s’il vous plaît dans les commentaires ce que vous en pensez ! 🙂

En conclusion

Voilà, vous avez à travers cet article toutes les informations nécessaires pour pouvoir acheter votre prochain câble XLR.

N’hésitez pas bien sûr à laisser un commentaire ci-dessous si vous avez des questions ou que vous hésitez entre différents modèles (même si, vous l’avez compris, c’est la marque Sommer Cable que je recommande par défaut).

► Et puis, pour aller plus loin, cliquez ci pour découvrir mon guide complet du matériel home studio.

Commentaires (3)

Laisser un commentaire

Marc Souet / Répondre

Juste une petite précision issue de mon expérience ! Les prises Neutrik mâles Neutrik NC3 MX ont tendance à rester bloquées dans les embases combo (plusieurs fois sur la table Presonus, StudioLive 64S) alors que les Neutrik NC3 MXX (Sans lumière sur le cylindre) mais 1€ plus cher, ne débranchent sans problème !

Tobiah / Répondre

Merci beaucoup pour tous ces articles et vidéos très enrichissants. Un article / vidéo sur la fabrication des câbles serait bienvenue !

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.

Swipez pour des conseils de matos !

Adrien Perinot

Découvrez mes 10 produits préférés
pour le home studio

Rejoignez ma newsletter et recevez un eBook gratuit contenant mes recommandations favorites de matériel home studio (interfaces, microphones, casques, enceintes...) et mes astuces perso pour bien choisir !

Oui, je veux l'eBook gratuit

Fermer

Adrien Perinot

J'espère que vous appréciez cet article :)
Si vous voulez que je vous aide à choisir votre matériel, réservez un call avec moi.

Réserver un call