Table de Mixage : Pourquoi vous n'en avez pas besoin | Projet Home Studio

Table de Mixage : Pourquoi vous n’en avez pas besoin

Quelle table de mixage faut-il acheter pour un home studio ?

La réponse est simple : aucune.

Je vous l’accorde : quand on parle de studio d’enregistrement, on pense souvent aux grandes tables de mixage, avec tous leurs boutons et leurs curseurs. Du coup, pour un home studio, il semble logique de s’orienter vers le même genre de matériel, quoique de taille plus modeste.

D’autre part, il est vrai que pour beaucoup de monde, il est plus agréable d’avoir une console de mixage physique, avec des curseurs que l’on peut bouger et régler.

Peut-être est-ce le cas pour vous – pour moi, ça ne fait aucun doute. 🙂

Cependant, il faut se rendre à l’évidence : pour un home studio, c’est rarement le meilleur choix.

Explications…

Table de Mixage de Studio

La table de mixage, une nécessité ?

Une table de mixage, nous dit Wikipedia, « est un outil permettant de mixer (mélanger) plusieurs sources de musique ou de tout autre signal audio. »

Donc, pas vraiment dédié à l’enregistrement, mais plutôt au mélange des différents instruments et voix.

En effet, la première utilité d’une table de mixage, c’est de pouvoir gérer le volume de chaque piste séparément. Par exemple, vous aller pouvoir monter le volume du microphone de la piste 1, et baisser celui de la piste 2.

Vous pouvez également gérer le panoramique (ou pan) de chaque piste, c’est-à-dire la position du son entre la gauche et la droite.

Utile pour les concerts… mais quel est l’intérêt lorsque vous enregistrez votre musique chez vous ?

Concrètement, aucun.

Le fait est que les logiciels de mixage sont aujourd’hui extrêmement performants. Ils vous permettent d’effectuer tous ces réglages de volume et de pan, et bien plus encore.

Il est donc beaucoup plus astucieux d’enregistrer tous les instruments au même niveau, pour ensuite les mixer directement sur votre ordinateur. Cela permet, notamment, de corriger facilement des erreurs à n’importe quel moment !

Et pour cela, pas besoin d’une table de mixage ! Une interface audio, même toute simple, suffit généralement :

L'interface USB 2i2 de Focusrite
L’interface USB 2i2 de Focusrite

POURQUOI UNE TABLE DE MIXAGE EST UN MAUVAIS CHOIX

Les préamplis

Les préamplis, ce sont les circuits électroniques qui permettent d’ajuster le volume de votre signal audio entrant.

Pour enregistrer des instruments ou des microphones et obtenir un son de qualité, il faut de bons préamplis. Sinon, vous risquez de perdre en définition, d’avoir des problèmes de souffle et autres bruits de fond.

Entre une table de mixage avec carte son intégrée (donc que l’on peut brancher en USB) et une interface audio, vous allez parfois constater des différences de qualité sur ces préamplificateurs.

En effet, la table va contenir plusieurs préamplis, avec un grand nombre d’autres options et composants. A l’opposé, à prix égal, l’interface offrira moins d’options mais avec une qualité accrue.

Les égaliseurs

La plupart du temps, les tables de mixage ont sur chaque piste une série d’égaliseurs, sous la forme de potentiomètres permettant le réglage des basses, des médiums et des aigus.

S’ils sont très pratiques pour gérer de nombreux instruments dans un concert ou lors d’une répétition, ils deviennent absolument inutiles dans un home studio.

Egaliseurs d'une table de mixage

En effet, comme ils n’ont que peu de paramètres, ils ne vous permettront pas de faire des égalisations précises. Donc si vous voulez corriger précisément une fréquence qui résonne dans le son de votre voix ou de votre guitare, ça sera impossible.

Par contre, c’est exactement le type de réglages que vous pourrez faire sans problème à partir de votre logiciel séquenceur avec un plugin d’égalisation. Votre travail sera plus précis, plus facile, et surtout vous pourrez changer d’avis et modifier l’égalisation sans avoir à tout réenregistrer.

Exemple de plugin d'égalisation
Exemple d’un plugin d’égalisation, beaucoup plus précis que l’égaliseur d’une console de mixage

L’interface usb et les convertisseurs

Pour transformer un signal audio en signal numérique compréhensible par l’ordinateur, il faut utiliser ce qu’on appelle un convertisseur analogique-numérique (AD/DA).

Comme pour les préamplis, il est assez important que celui-ci soit de bonne qualité, de façon à retranscrire le son au format digital le plus fidèlement possible.

A nouveau, il est utile de se poser la question de la qualité des composants pour une table de mixage et une interface à prix égal…

D’autre part, si vous choisissez une table de mixage non-USB, vous allez rencontrer d’autres problèmes.

En effet, pour enregistrer vos instruments, vous allez devoir la brancher à une interface audio. Comme vous ajoutez un maillon (somme toute inutile) à la chaîne du signal, vous allez ainsi augmenter les risques de bruit de fond et de perte de qualité. Surtout si l’un des deux matériels est plutôt bas de gamme.

Autant utiliser directement une interface !

Les effets

De plus, les tables de mixages contiennent assez souvent un module d’effets ou la possibilité d’ajouter des effets externes (Send FX). Par exemple, des réverbes ou des delays.

Réglages d'effets d'une table de mixage
Module d’effets internes d’une table Alesis

Toutefois, comme les égaliseurs, il est beaucoup mieux de les ajouter dans votre logiciel, après l’enregistrement. Il existe d’ailleurs plein de plugins de réverbe qui vous donneront entièrement satisfaction.

Ainsi, d’une façon générale, je vous conseille d’enregistrer vos instruments avec le moins d’effets possible. Cela vous laissera plus de flexibilité durant votre mixage.

Ca prend de la place !

Ça, vous l’aviez sans doute remarqué.

Ceci dit, mon article ne serait pas complet si je ne l’avais pas mentionné : une table de mixage, c’est assez gros. Et lourd.

Bien plus qu’une interface audio.

C’est donc un peu moins pratique à transporter et à stocker. Si votre bureau est déjà petit, ça peut vite devenir embarrassant. N’oubliez pas cet aspect de la question.

Et si j’ai besoin de plus d’entrées ?

Il est vrai qu’un grand nombre d’interfaces audio orientées « home studio » n’ont que deux entrées. Si vous souhaitez enregistrer une batterie, vous allez avoir besoin de plus d’entrées pour pouvoir brancher simultanément tous vos microphones.

C’est peut-être pour ça que vous pensiez avoir besoin d’une table de mixage.

Cependant, vous avez deux autres possibilités largement plus adaptées à un contexte de home studio.

La première, c’est tout simplement une interface plus évoluée, comme par exemple la Scarlett 18i20 de Focusrite, qui a 8 entrées avec préamplis :

Interface USB Focusrite 18i20

C’est suffisant (et même trop) pour un grand nombre d’utilisateurs home studios.

Autre option, si vous disposez d’une interface qui le permet, c’est de brancher via un câble ADAT un préampli multi-canaux comme un Octopre, qui agira comme une extension de votre interface :

Préampli multi-canaux Focusrite Octopre mkII

Avec ça, vous ajoutez 8 entrées supplémentaires avec préamplis à votre carte son. Largement assez pour couvrir la plupart des situations que vous rencontrerez.

En résumé

Vous l’aurez compris, une table de mixage est bien souvent inutile dans un home studio.

Certes, il y a toujours des exceptions, mais si vous débutez, c’est juste le meilleur moyen de vous compliquer la vie.

Et puis je dois l’avouer : j’ai fait il y a longtemps l’erreur d’acheter une table de mixage, justement. Et j’aimerais vous éviter de faire la même chose 😉

Du coup, même si elles ont moins d’options, je vous conseille de vous orienter vers les interfaces audio. Elles sont beaucoup plus communes en home studio, et bien plus pratiques à utiliser.

Enfin, n’hésitez pas à poser vos questions dans un commentaire ci-dessous — j’y répondrai au plus vite…

Commentaires (179)

Laisser un commentaire

emmanuel / Répondre

Bonjour
Merci beaucoup pour tes videos et site internet.. c’est vraiment super bien fait et accéssible.

je suis guitariste et je pousse la chanson pour le plaisir.
j’attendais avec impatience les appro de la nouvelle table Zoom R20.

mais en regardant differente videos, c’est exactement la question que je me posais.
a prix égale pourquoi la zoom aurait un coté plus « attrayant »

mon PC ne possesede pas de carte USB C
la ID14 mk2 semble vraiment performante par rapport au prix..
la sortie casque avec un branchement USBA semble plutot insuffisante par contre

j’ai vu aussi la VOLT
les fonctions compresseur et 76 me charmais..
je fais du teletravail.. .. et j’utiliserais la carte son également avec mon micro

du coup… je reste perdu dans mon choix 😀

il y a des avantages et inconveniant sur chaque modele…

la zoom R20 : avanage , nombre d’entree, autonome, effet integree, carte son
inconveniant : qualité de l’electronique ? pas de logiciel

la volt 276/476 : avantage : facile a utiliser, effet integrés simple prix , bundle logiciel
inconviant : pas de feedback, pas d’extension d’entree possible et chipset un peu vieillot

ID4 mk2 : avantage : prix, qualité
inconviant : une seule entree XLR 🙁 sortie casque usbA faible

ID14 mk2 : avantage : prix, qualité, ADAT
inconviant : sortie casque usbA faible, seulement deux entrées XLR

je joue sur une guitare Electroaccoustique avec une sortie jack.. j’aimerais ajouter un micro (mon AT2020) pour la prise de son complementaire ou autre chose peut etre a suivre.
mon micro est un rode procaster.. assez gourmand aussi

merci à toi

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Merci bien pour ton message, content que le site te plaise 🙂 !
Pas encore testé les Volts donc je n’ai pas d’avis. Les Audient n’ont aucun problème au niveau de la sortie casque par contre, cf. ma review ici par exemple.
Adrien

gauthier / Répondre

bonjour,

j’ai un home studio avec déjà une focusrite ancienne génération qui marche encore mais trop limité en entrée et sortie, et je me tourne de plus en plus sur du matériel dawless. Dans le cas où :

– je dois relier plusieurs appareils à ma paire d’enceinte sans forcément avoir l’ordi pour la carte son
– que je ne souhaite pas devoir débrancher rebrancher les câbles à chaque utilisation
– que je garde ma focusrite pour les enregistrements micro et instrument

Serait-il intéressant de prendre une table de mixage fonctionnant sur prise pour intégrer mon système dawless ?
Si oui en auriez vous à me proposez ? Si non auriez vous une carte son à me conseiller qui pourrait remplacer ma focus et qui fonctionnerait sans ordi ?

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Difficile de conseiller précisément et de façon personnalisée sans connaître l’ensemble du système… Peut-être regarder du côté de Soundcraft ?
Adrien

Alka / Répondre

Bonjour,

J’ai suivi vos conseils et acheté une iD14. Je sais bien que l’idée de faire de l’enregistrement / studio Mais peux t on mixer en temps réel avec cette carte son?

Je m’explique: il m’arrive de l’utiliser avec mon PC ou iPad en entrée sur le port USB-C ou je mets des back tracks et puis j’utilise le micro Aston (la aussi j’ai suivi vos conseils :-)) via une des 2 entrées xlr, mais je ne m’entends pas même si il ya bien un signal en entrée…y a t il une astuce de réglage sur ma carte???

Merci pour votre retour

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Il y a un réglage dans le logiciel iD fourni par Audient avec la carte. Il est possible d’avoir du direct monitoring en renvoyant le signal de l’entrée dans le casque, de mémoire.
Adrien

Mike / Répondre

Bonjour, j’ai une petite question (peut être un peu bête)… peut on coupler une carte son externe avec une table de mix ?

Adrien Administrateur / / Répondre

Oui c’est possible, généralement en utilisant des entrées et sorties ligne (line in / line out)

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.