Table de Mixage : Pourquoi vous n’en avez pas besoin

Quelle table de mixage faut-il acheter pour un home studio ?

La réponse est simple : aucune.

Je vous l’accorde : quand on parle de studio d’enregistrement, on pense souvent aux grandes tables de mixage, avec tous leurs boutons et leurs curseurs. Du coup, pour un home studio, il semble logique de s’orienter vers le même genre de matériel, quoique de taille plus modeste.

D’autre part, il est vrai que pour beaucoup de monde, il est plus agréable d’avoir une console de mixage physique, avec des curseurs que l’on peut bouger et régler.

Peut-être est-ce le cas pour vous – pour moi, ça ne fait aucun doute. 🙂

Cependant, il faut se rendre à l’évidence : pour un home studio, c’est rarement le meilleur choix.

Explications…

Table de Mixage de Studio

La table de mixage, une nécessité ?

Une table de mixage, nous dit Wikipedia, « est un outil permettant de mixer (mélanger) plusieurs sources de musique ou de tout autre signal audio. »

Donc, pas vraiment dédié à l’enregistrement, mais plutôt au mélange des différents instruments et voix.

En effet, la première utilité d’une table de mixage, c’est de pouvoir gérer le volume de chaque piste séparément. Par exemple, vous aller pouvoir monter le volume du microphone de la piste 1, et baisser celui de la piste 2.

Vous pouvez également gérer le panoramique (ou pan) de chaque piste, c’est-à-dire la position du son entre la gauche et la droite.

Utile pour les concerts… mais quel est l’intérêt lorsque vous enregistrez votre musique chez vous ?

Concrètement, aucun.

Le fait est que les logiciels de mixage sont aujourd’hui extrêmement performants. Ils vous permettent d’effectuer tous ces réglages de volume et de pan, et bien plus encore.

Il est donc beaucoup plus astucieux d’enregistrer tous les instruments au même niveau, pour ensuite les mixer directement sur votre ordinateur. Cela permet, notamment, de corriger facilement des erreurs à n’importe quel moment !

Et pour cela, pas besoin d’une table de mixage ! Une interface audio, même toute simple, suffit généralement :

L'interface USB 2i2 de Focusrite
L’interface USB 2i2 de Focusrite

POURQUOI UNE TABLE DE MIXAGE EST UN MAUVAIS CHOIX

Les préamplis

Les préamplis, ce sont les circuits électroniques qui permettent d’ajuster le volume de votre signal audio entrant.

Pour enregistrer des instruments ou des microphones et obtenir un son de qualité, il faut de bons préamplis. Sinon, vous risquez de perdre en définition, d’avoir des problèmes de souffle et autres bruits de fond.

Entre une table de mixage avec carte son intégrée (donc que l’on peut brancher en USB) et une interface audio, vous allez parfois constater des différences de qualité sur ces préamplificateurs.

En effet, la table va contenir plusieurs préamplis, avec un grand nombre d’autres options et composants. A l’opposé, à prix égal, l’interface offrira moins d’options mais avec une qualité accrue.

Les égaliseurs

La plupart du temps, les tables de mixage ont sur chaque piste une série d’égaliseurs, sous la forme de potentiomètres permettant le réglage des basses, des médiums et des aigus.

S’ils sont très pratiques pour gérer de nombreux instruments dans un concert ou lors d’une répétition, ils deviennent absolument inutiles dans un home studio.

Egaliseurs d'une table de mixage

En effet, comme ils n’ont que peu de paramètres, ils ne vous permettront pas de faire des égalisations précises. Donc si vous voulez corriger précisément une fréquence qui résonne dans le son de votre voix ou de votre guitare, ça sera impossible.

Par contre, c’est exactement le type de réglages que vous pourrez faire sans problème à partir de votre logiciel séquenceur avec un plugin d’égalisation. Votre travail sera plus précis, plus facile, et surtout vous pourrez changer d’avis et modifier l’égalisation sans avoir à tout réenregistrer.

Exemple de plugin d'égalisation
Exemple d’un plugin d’égalisation, beaucoup plus précis que l’égaliseur d’une console de mixage

L’interface usb et les convertisseurs

Pour transformer un signal audio en signal numérique compréhensible par l’ordinateur, il faut utiliser ce qu’on appelle un convertisseur analogique-numérique (AD/DA).

Comme pour les préamplis, il est assez important que celui-ci soit de bonne qualité, de façon à retranscrire le son au format digital le plus fidèlement possible.

A nouveau, il est utile de se poser la question de la qualité des composants pour une table de mixage et une interface à prix égal…

D’autre part, si vous choisissez une table de mixage non-USB, vous allez rencontrer d’autres problèmes.

En effet, pour enregistrer vos instruments, vous allez devoir la brancher à une interface audio. Comme vous ajoutez un maillon (somme toute inutile) à la chaîne du signal, vous allez ainsi augmenter les risques de bruit de fond et de perte de qualité. Surtout si l’un des deux matériels est plutôt bas de gamme.

Autant utiliser directement une interface !

Les effets

De plus, les tables de mixages contiennent assez souvent un module d’effets ou la possibilité d’ajouter des effets externes (Send FX). Par exemple, des réverbes ou des delays.

Réglages d'effets d'une table de mixage
Module d’effets internes d’une table Alesis

Toutefois, comme les égaliseurs, il est beaucoup mieux de les ajouter dans votre logiciel, après l’enregistrement. Il existe d’ailleurs plein de plugins de réverbe qui vous donneront entièrement satisfaction.

Ainsi, d’une façon générale, je vous conseille d’enregistrer vos instruments avec le moins d’effets possible. Cela vous laissera plus de flexibilité durant votre mixage.

Ca prend de la place !

Ça, vous l’aviez sans doute remarqué.

Ceci dit, mon article ne serait pas complet si je ne l’avais pas mentionné : une table de mixage, c’est assez gros. Et lourd.

Bien plus qu’une interface audio.

C’est donc un peu moins pratique à transporter et à stocker. Si votre bureau est déjà petit, ça peut vite devenir embarrassant. N’oubliez pas cet aspect de la question.

Et si j’ai besoin de plus d’entrées ?

Il est vrai qu’un grand nombre d’interfaces audio orientées « home studio » n’ont que deux entrées. Si vous souhaitez enregistrer une batterie, vous allez avoir besoin de plus d’entrées pour pouvoir brancher simultanément tous vos microphones.

C’est peut-être pour ça que vous pensiez avoir besoin d’une table de mixage.

Cependant, vous avez deux autres possibilités largement plus adaptées à un contexte de home studio.

La première, c’est tout simplement une interface plus évoluée, comme par exemple la Scarlett 18i20 de Focusrite, qui a 8 entrées avec préamplis :

Interface USB Focusrite 18i20

C’est suffisant (et même trop) pour un grand nombre d’utilisateurs home studios.

Autre option, si vous disposez d’une interface qui le permet, c’est de brancher via un câble ADAT un préampli multi-canaux comme un Octopre, qui agira comme une extension de votre interface :

Préampli multi-canaux Focusrite Octopre mkII

Avec ça, vous ajoutez 8 entrées supplémentaires avec préamplis à votre carte son. Largement assez pour couvrir la plupart des situations que vous rencontrerez.

En résumé

Vous l’aurez compris, une table de mixage est bien souvent inutile dans un home studio.

Certes, il y a toujours des exceptions, mais si vous débutez, c’est juste le meilleur moyen de vous compliquer la vie.

Et puis je dois l’avouer : j’ai fait il y a longtemps l’erreur d’acheter une table de mixage, justement. Et j’aimerais vous éviter de faire la même chose 😉

Du coup, même si elles ont moins d’options, je vous conseille de vous orienter vers les interfaces audio. Elles sont beaucoup plus communes en home studio, et bien plus pratiques à utiliser.

Enfin, n’hésitez pas à poser vos questions dans un commentaire ci-dessous — j’y répondrai au plus vite…

22 thoughts on “Table de Mixage : Pourquoi vous n’en avez pas besoin

  1. Mael Aunave Réponse

    J’ai malheureusement fait la même erreur il y a peu, attiré par la beauté de l’objet et ses nombreux potards. J’ai acheté un Yamaha MG166 c-USB qui, même si elle fait un très bon travail, me gêne plus qu’elle ne m’aide. En effet, comme c’est si bien dit dans l’article, les préamplis sont de moyenne qualité, le convertisseur USB se fait parfois lent (enregistrement avec délai) et ne reproduit pas sur l’enregistrement toute la rondeur et la beauté du son enregistré. La différence s’en ressent même entre la sortie directe de la table et apres un enregistrement !
    J’ai quand même eu de la chance, j’ai eu la table avec un rack pour 150€, ce n’est donc pas non plus une perte d’argent monstrueuse. Je pense rentabiliser les quatre entrées que j’utilise 🙂
    Tout cela pour dire que malgré la beauté de l’objet et l’envie de toucher à tous ces boutons, il est bien plus intelligent d’investir dans une carte son adaptée à votre utilisation ! De plus, les avancées technologiques permettent de plus en plus de se passer d’entrées analogiques, en utilisant des instruments MIDI.
    Investissez plutot dans un bon micro ! =)

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Merci pour ce commentaire et retour d’expérience 🙂

      Effectivement, même si une table peut-être utile, ce n’est pas le meilleur choix dans bien des cas. Par contre, c' »est vrai, vous pouvez profiter de ces 4 entrées ce qui est quand même le gros point positif des tables de mixage, à mon sens.

      Adrien

      • Mael Aunave Réponse

        Malheureusement, j’étais ironique, ma table possédant 16 entrées et n’en utilisant que 4, je ne suis pas sur que ce soit un réel avantage…

        • Adrien Auteur ArticleRéponse

          Ah mince, je pensais que c’était une petite table 🙂

          A la limite pour enregistrer une batterie à l’occasion ?

          • Mael Aunave

            En espérant qu’un jour j’en aurais l’occasion ^^ (je n’ai pas encore les micros nécéssaires =) En tout cas bravo pour le site, c’est très utile et bien fait !

          • Adrien Auteur Article

            Merci beaucoup pour ce commentaire encourageant 🙂

  2. CARBONNEL Cyril Réponse

    Et que pensez vous de l’utilisation d’une bonne console de mixage pour récupérer les sorties de votre DAW et en faire un summing analogique toujours meilleur que le summing de votre DAW ?

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Cyril,
      J’ai envie de répondre « ça dépend ».

      Pour moi, si par exemple vous avez des convertisseurs sont de très bonne qualité, et que la table de mixage est également vraiment de très bonne qualité et qu’elle ajoute vraiment quelque chose d’intéressant au son, dans ce cas là je trouve que c’est utile.

      Par contre, c’est aussi conditionné, pour moi, à ce que les enregistrements aient été effectués dans les meilleures conditions possibles. Car si le 1% de « mieux » ajouté par le summing analogique n’aura pas beaucoup de sens si les enregistrements sont moyens, à mon goût. Dans bien des cas, et je parle en conditions home studio hein 🙂 , des plugins type Tape de Softube ou bien Britson de Sonimus (dont je suis en train de finaliser le test) peuvent être largement suffisants pour obtenir une certaine vibe, sans qu’une table de mixage soit nécessaire.

      Bien cordialement,

      Adrien

  3. HuguesP Réponse

    Bonjour,
    Super article !!
    Je compte faire un petit home studio, et j’ai déjà une table, 24 pistes Behringer Eurodesk, bref. Je fais de la batterie, donc besoin de pas mal de pistes aussi, je me demandais si il n’y avait pas avantage à utiliser des FX analogiques ET numériques, rentrer les signaux de la carte son dans la table et mettre les FX analos en send. Pour du mastering un bon vieux limiter et un EQ analogique ça peut aider non ? 🙂

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Merci bien ! 🙂

      Il faudrait que j’écrive un article sur le sujet. J’ai un point de vue peut-être assez tranché sur la question, mais bon :

      Les effets numériques sont aujourd’hui au top, presque identiques aux effets hardware. Et surtout pour les hardwares les moins cher, je trouve que les plugins peuvent largement les surpasser. Du coup, notamment pour le mastering que tu mentionnes, je pense que les effets numériques sont largement suffisants.

      Et même, un EQ de mastering doit généralement être super plat et ajouter 0 couleur, et sur les modèles < 1000€ par exemple ça me semble difficile de trouver quelque-chose de bien. Bref, autant j'adore l'analogique, autant je te conseille d'utiliser plutôt des plugins, du moins dans un premier temps. :p Adrien

  4. marion Réponse

    Bonjour
    je commence tout juste à mixer sur platine vinyle et je voulais savoir s’il est possible de combiner une table de mixage + une carte son afin d’enregistrer mon son!
    Ma table de mixage actuelle ne dispose que d’une sortie master que j’utilise pour mes enceintes, donc pas possible de l’utiliser pour l’enregistrement!

    Merci
    Marion

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.

      Pourriez-vous indiquer exactement quel matériel vous possédez ? A première vue, il me semble possible de faire le montage suivant : la sortie de la platine est branchée sur une entrée de la carte son, et les enceintes elles sont branchées sur la sortie de la carte son.

      Bien cordialement,

      Adrien

  5. Nicodem Bernard Réponse

    je vous remercie pour votre article. je voulais avoir un home studio, je pensais en achter un table mixer. Maintenant je me sens un peu soulagé.
    Que pensez-vous d’un audio interface UM2, serait-il capable de me donner un bon mixage, svp?

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,
      Je vous conseillerai de partir plutôt sur une Focusrite Scarlett Solo ou équivalent, un peu plus cher mais la qualité sera meilleure 🙂

      Bien cordialement,

      Adrien

  6. franckson Réponse

    Bonjour,
    Et que pensais vous des tables 01v96 et mackie 1640i qui semblent etre tres a l aise en studio, non?
    merci pour votre site
    Cordialement

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour, je pense que les deux sont bien, mais avez-vous besoin d’autant d’entrées 🙂 ?

  7. Ant0 Réponse

    Bonjour, tout d’abord merci pour le travail que vous fournissez, vos articles sont très utiles quand on débute comme moi.

    Je dois faire le choix d’une carte son externe (Focusrite – Scarlett 2i2) ou table de mixage (Yamaha AG03)
    Dans mon cas, je débute la Mao et mes projets sont intégralement faits sur clavier midi et VST dans mon DAW
    j’ai fait l’acquision d’un casque beyerdynamics 250 ohm pour avoir un casque studio « neutre  » pour le mix et je voudrais avoir une carte son dédiée afin d’avoir le meilleur rendu possible ( j’ai également un problème d’interférence électromagnétique dans mon casque quand je suis relié sur les jack de la carte mère et je pense que mettre une carte son externe résoudra le problème).
    Mais j’hésite également avec la table de mixage Yamaha car je fais parfois des live auxquels j’aimerais pouvoir balancer des samples comme en radio, et la table de mixage m’aurais permis d’y brancher un cartoucheur pour faire cela + contre du volume et retour casque
    Le problème c’est que je me demande si la table de mixage Yamaha AG03 bien que « reconnu de bonne qualité » me permettrait de faire du mixage et d’obtenir un son d’aussi bonne qualité que si je prenais la Focusrite – Scarlett 2i2?

    Merci d’avance pour l’aide que vous m’apporterez !

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Merci pour vos mots 🙂

      Effectivement vous avez deux besoins différents. Pour le coup je pense que la table de mixage y répondra mieux : je ne l’ai pas testée moi-même mais je ne pense pas qu’il y aura pas une différence monstrueuse de qualité avec la Scarlett.

      Par contre, je vois aussi deux possibilités :
      – pour le problème du casque, si vous ne souhaitez pas brancher d’instrument mais juste avoir un convertisseur / ampli casque de bonne qualité, ça existe. Par exemple, pour de la très bonne qualité, je vous recommenderais ce que fait Schiit, et notamment le Fulla : http://www.schiit.com/products/fulla-2

      – autrement, si la qualité du son est importante pour vous (ce que j’entends dans votre explication), vous pourriez éventuellement jeter un oeil au modèle le moins cher d’Audient (à savoir l’Audient id4) en termes de carte son, qui aura un rendu supérieur à la 2i2 (meilleurs convertisseurs, en particulier) et restera minimaliste. A voir si cela vous permet quand même d’utiliser le cartoucheur (je ne connais pas très bien ce genre de matos, pour le coup).

      bien cordialement,

      Adrien

  8. Alain VIANA Réponse

    Bonjour
    Bravo et merci pour votre site, mais quand même je suis toujours indécis quand à mon choix.
    J’hésite entre une petite table « Soundcraft Notepad-8FX » et l’interface FOSCURITE 2X2 pourriez-vous me donner votre avis SVP. Merci

    Cordialement

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      La Notepad-8FX est assez récente, aussi de mon côté je n’ai pas entendu beaucoup de choses à son propos. Par défaut, si vous n’avez pas besoin de plus de 2 entrées en simultané (2 micros ou instrument stéréo branché via jack), je partirais plutôt sur le Focusrite Scarlett 2i2.

      Bien cordialement, Adrien

  9. Med Réponse

    Bonjour Adrien, j’aimerai faire un home studio et m’enregistrer pour faire des covers à mettre sur Youtube ou à envoyer pour des castings, je dispose actuelle d’un système Bose L1 modèle 2 avec une tonematch pour la table de mixage, ma question est : tu penses que je devrai m’acheter une interface audio usb pour m’enregistrer et garder le système bose pour le live ou bien le faire avec la tonematch sans besoin d’acheter une interface audio usb ?

    Cordialement.
    Med

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Je connais mal le système Bose avec la Tonematch mais de ce que je vois, dans l’absolu la tonematch peut effectivement être utilisée comme interface USB.

      Bien cordialement,

      Adrien

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :