Le Meilleur Filtre Anti-Pop ? | Projet Home Studio

Le Meilleur Filtre Anti-Pop ?

Vous recherchez un filtre anti-pop pour mettre devant votre micro pour vos prises de voix ?

Parfait, vous êtes au bon endroit ! 🙂

Le fait est que le filtre anti-pop est un accessoire indispensable en home studio puisqu’il permet d’améliorer nettement la qualité des enregistrements de chant et autres voix off. Impensable d’obtenir un résultat professionnel sans avoir ce type d’outil.

Mais lequel choisir ? Quels sont les meilleurs filtres anti-pop ? Est-ce qu’ils se valent tous ? Y a-t-il plusieurs types ?

Y a-t-il une différence manifeste entre les filtres anti-pop pas chers et ceux qui coûtent une centaine d’euros ?

Eh bien, vous trouverez toutes les réponses à ces questions dans cet article dans lequel nous aborderons les sujets suivants :

Un filtre anti-pop devant un microphone

A quoi sert un filtre anti-pop ?

Lorsque l’on enregistre une voix, qu’il s’agisse de chant ou de voix parlée, certaines consonnes dites plosives ou occlusives (comme les lettres « P » ou « B ») sont susceptibles de générer des pressions d’air plus fortes que la normale, et qui viennent frapper la capsule du microphone.

A chaque fois que cela se produit, on entend sur l’enregistrement un « pop » désagréable avec beaucoup d’énergie dans les basses fréquences.

Ecoutez par exemple l’enregistrement ci-dessous :

Si certaines techniques permettront peut-être d’atténuer légèrement ce type de problème en post-production, il ne sera jamais possible de le corriger en totalité avec des égaliseurs ou des compresseurs.

Conséquence : pour un bon enregistrement, il est essentiel d’avoir une prise de son absolument sans pop.

Vous l’avez compris : c’est ici qu’intervient notre filtre anti-pop, également appelé pop filter, pop shield ou pop screen en anglais.

Le filtre anti-pop est un petit écran, généralement en tissu synthétique ou en métal, que l’on positionne entre le chanteur (ou la chanteuse) et le microphone.

Sa simple présence, pour peu qu’il ait été bien positionné, permet d’éliminer ou a minima de réduire fortement ces fameux pops.

Voici un exemple audio, enregistré dans les mêmes conditions que précédemment mais avec cette fois un filtre anti-pop positionné à mi-distance entre ma bouche et le microphone :

Comme vous pouvez l’entendre, c’est beaucoup mieux : le filtre anti-pop a réduit l’énergie des consonnes plosives en interceptant à chaque fois le plus d’air non souhaité.

Notez toutefois que ce n’est pas sa seule utilité !

En effet, le filtre anti-pop sert également à protéger le microphone des postillons, qui avec le temps peuvent abîmer la capsule du microphone.

Pas très glamour certes, mais c’est tout de même important à avoir en tête… 😉

Comment choisir un filtre anti-pop ?

Avant de passer à mon petit comparatif des meilleurs filtres anti-pop, voici quelques conseils pour que vous puissiez faire votre choix.

Le prix

En moyenne, les filtres anti-pop se vendent à des prix allant de 15 à 150 euros.

Donc, il y en a plutôt pour toutes les bourses.

Cependant, la qualité des modèles que l’on trouve sur le marché varie fortement.

Par pitié, évitez les modèles à 2 euros sur Aliexpress.

Evitez également les produits similaires mais vendus à une quinzaine d’euros sur Amazon sous des marques inconnues (Tuloka, Yotto…) ou plus connues (Neewer).

D’une part, la durée de vie de ces produits est faible, mais d’autre part ils sont généralement difficiles à positionner devant le microphone : parfois le col de cygne est trop rigide, parfois il n’est pas capable de rester en position et votre filtre n’est jamais bien placé par rapport à votre micro.

Pour autant, je ne vous conseille pas nécessairement de mettre des centaines d’euros : certains filtres anti-pop, comme ceux de la marque allemande K&M dont je vais vous parler un peu plus bas, sont très fiables et ne coûtent qu’une vingtaine d’euros.

Après, vous avez également la possibilité d’investir dans un modèle plus onéreux autour des 100 euros (et vous retrouverez quelques exemples plus loin).

Ces filtres anti-pop ressortent souvent par une excellente qualité de fabrication et par une vraie efficacité : oui ils sonnent un peu mieux, donc il peut s’agir d’investissement sur le long terme.

Ceci dit, il faut être conscient qu’un filtre anti-pop à 20 ou 30 euros peut largement faire le job (pour peu qu’on achète le bon).

Le matériau

Il existe globalement deux grands types de filtres anti-pop :

  • ceux en nylon / tissu synthétique ;
  • ceux en métal.

Cependant, d’autres matériaux sont parfois utilisés, comme des mousses.

Objectivement, le choix du matériau relève plus de la préférence personnelle qu’autre chose : il existe de très bons pop filters en nylon, et de très bons pop filters en métal.

Ceux en métal sont par contre un peu plus faciles à nettoyer, je trouve, puisqu’ils sont rigides.

Et puis, ils ont tendance à faire un peu plus « haut de gamme » lorsqu’on les voit dans un home studio.

Ca fait un peu plus joli, quoi.

Le type de fixation

Chaque filtre anti-pop a son système de fixation.

Généralement, il s’agit d’une pince ou d’un système à vis que l’on installe sur le pied du microphone, comme sur la photo ci-dessous :

Système de fixation à vis d'un filtre anti-pop

Cependant, il existe quelques modèles avec des fonctionnements un peu plus ésotériques (voire nécessitant un matériel bien précis), aussi vérifiez bien le type de fixation avant d’arrêter votre choix.

La taille

Bien sûr, il existe différentes tailles de filtres anti-pop.

Je pense à la taille du col de cygne, mais également à la taille du filtre par lui-même.

En effet, si la plupart des modèles ont un diamètre modéré, il existe des modèles « XL » avec un diamètre large.

Cela peut être utile dans certains cas (par exemple plusieurs chanteurs qui utiliseraient le même microphone), même si je préfère généralement les modèles un peu plus petits qui sont suffisants.

Fabriquer soi-même un filtre anti-pop, une option ?

Oui, il est possible de fabriquer son filtre anti-pop maison — typiquement avec un cintre en métal et un collant.

Oui, ça fait le job.

Ca l’a bien fait pour Michael Jackson (et quelques autres artistes bien connus), dans la chanson « We Are The World » :

Cependant, sauf à ce que vous soyiez particulièrement amateur(-trice) de DIY, je ne trouve pas que cela soit une excellente idée :

  • ce n’est pas très esthétique ;
  • c’est potentiellement compliqué à bien positionner devant son microphone ;
  • et au final, comme il existe des filtres anti-pop à 15 ou 20€ qui sont très efficaces, je trouve que ça ne vaut pas le coup de se lancer dans le processus de fabrication.

Mais le choix reste le vôtre 🙂 !

Filtre anti-pop ou bonnette ?

On peut parfois se poser la question de l’utilisation d’une bonnette en lieu et place d’un filtre anti-pop.

Dans les faits, à part quelques rares exceptions pour lesquelles la bonnette est particulièrement efficace (je pense au SM7B par exemple), il est bien plus efficace d’utiliser un filtre anti-pop.

La bonnette, quant à elle, est plutôt à réserver pour des usages extérieurs ou lorsque l’utilisation d’un filtre anti-pop est vraiment impossible.

Ma sélection des meilleurs filtres anti-pop

Pour vous aider dans vos recherches, j’ai consolidé ci-dessous une sélection des meilleurs filtres anti-pop pour le studio et le home studio (et j’inclus dans ces mots tous les usages liés au streaming, au podcasting et à la voix off, bien entendu).

1. K&M 23956 Popkiller

Le filtre anti-pop 23956 Popkiller de K&M

Marque : K&M
Matériau : Nylon
Diamètre : 13 cm

Le filtre anti-pop classique par excellence.

K&M est une marque allemande très réputée et que j’apprécie énormément notamment pour la qualité de fabrication de ses produits.

Sans surprise, leur filtre anti-pop est lui aussi de très bonne qualité, avec pourtant un prix somme toute réduit (autour de 20-22 euros).

C’est donc le modèle que je recommande par défaut aux personnes qui recherche un filtre anti-pop standard pour une utilisation en home studio.

2. Gravity MA 3D A POP 1

Le filtre anti-pop MA 3D A POP 1 de Gravity

Marque : Gravity
Matériau : Nylon
Diamètre : 15,7 cm

Un peu plus grand que le K&M présenté juste avant, ce filtre anti-pop de la marque Gravity ressort du lot par un petit prix mais également une technologie de mise en place intéressante.

En effet, plutôt que d’utiliser un col de cygne qui est parfois difficile à positionner, le Gravity emploie un système de joints facilitant largement l’installation.

Le système de fixation par pince à serrer va également dans le sens d’une installation rapide.

L’ensemble est très stable, et comme la partie filtre peut se dévisser, vous pouvez même imaginer y fixer autre chose.

Bref, ce modèle-ci est vraiment pratique !

3. Aston Microphones Shield

Le filtre anti-pop Shield de Aston Microphones

Marque : Aston Microphones
Matériau : Acier inoxydable
Taille : 15,8 x 13,5 cm

Une option élégante chez Aston Microphones.

En effet, ce filtre anti-pop en acier est (du moins je trouve) vraiment esthétique et rendra bien dans votre (home) studio.

Cependant, il est aussi vraiment efficace : d’une part il couvrira bien vu sa forme votre microphone, mais de surcroît il coupe bien les plosives grâce à la grille aux performations hexagonales dont la forme, semble-t-il, est optimale pour le déplacement de l’air.

L’ensemble est par ailleurs plutôt facile à positionner, avec une pince de fixation et un col de cygne noir mat de bonne facture à la finition caoutchoutée.

4. Aspen Pittman Designs PFM+

Le filtre anti-pop PFM+ de Aspen Pittman Designs

Marque : Aspen Pittman Designs
Matériau : Acier inoxydable
Taille : 14.0 x 8.9 cm

Le PFM+ est un autre filtre anti-pop en métal, mais qui est cette fois-ci un peu plus plat avec toutefois une forme et des perforations qui redirigent le flux d’air de façon optimale.

Bien entendu, il est conçu pour être le plus transparent possible et donc minimiser l’impact de sa présence sur le son.

Si le support de fixation est à vis (ce qui prend toujours un peu de temps à installer), le PFM+ ressort du lot par le fait que l’écran est magnétique.

En effet, via un ingénieux système d’aimants, l’écran peut s’attacher potentiellement à n’importe quelle suspension pour microphone (du moment qu’elle est en métal bien sûr).

Cependant, il est bien sûr livré avec un col de cygne pour une installation plus standard.

5. Rycote Invision Universal Popfilter

Le filtre anti-pop Invision de chez Rycote
InVision USM PopFilter Kit (045002)http://www.rycote.com/products/045002

Marque : Rycote
Matériau : Mousse
Diamètre : 15.2 cm

Le filtre anti-pop de Rycote est assez original, puisqu’il est fabriqué non pas en métal ou en nylon, mais en une sorte de mousse conçue spécifiquement pour couper les « pops » des enregistrements.

Cette mousse est bien sûr amovible : elle peut être lavée, mais il est également possible d’acheter des filtres de remplacement.

Petit point « négatif » par contre : ce filtre anti-pop ne peut être installé que sur les montures USM de la même marque.

J’ai intentionnellement mis le mot « négatif » entre guillemets car en réalité ces montures sont vraiment qualitatives — et aussi ça peut être une bonne occasion que d’investir à la fois dans une monture et dans un filtre anti-pop.

6. JZ Microphones Pop Filter

Le filtre anti-pop de chez JZ Microphones

Marque : JZ Microphones
Matériau : Métal
Diamètre : 9,5 cm

Le filtre anti-pop de chez JZ Microphones (très sérieuse marque de micros) coûte certes un peu plus cher que d’autres filtres, mais il est particulièrement efficace.

Il ressort tout d’abord par sa forme : le diamètre est réduit, et la forme en vague du filtre vise à contrôler les surplus de flux d’air générés par la prononciation de nos fameuses consonnes plosives.

Et ce contrôle, il le fait très bien : même en faisant exprès, il sera très difficile d’obtenir quelque « pop » que ce soit avec votre microphone et ce filtre.

Bref, l’occasion d’avoir un filtre anti-pop à la fois design et vraiment utile dans votre studio !

7. Pauly P120 T-30

Filtre anti-pop P120 T-30 de la marque Pauly

Marque : paulyTon
Matériau : Tissu
Diamètre : 12,0 cm

Comme pour le JZ Microphones juste au-dessus, on est ici sur un filtre anti-pop haut de gamme.

Fabriqué en Allemagne, ce filtre a été designé pour être complètement transparent : il n’affecte vraiment pas la réponse en fréquence de la voix, et ne fait que retirer les « pops ».

Les perforations sur les côtés de l’anneau principal participent à l’évacuation de l’air, de même que le tissu et la façon dont il est monté (par exemple, les deux couches de tissus sont alignées dans des directions différentes et leur tension est mesurée avec précision).

Certes, le prix peut sembler un peu élevé, mais on est vraiment sur un filtre anti-pop de qualité qui jouera son rôle sur le long terme dans votre studio.

En conclusion

Voilà, vous avez désormais toutes les infos pour choisir votre prochain filtre anti-pop, qu’il soit basique en nylon ou bien plutôt haut de gamme en métal ! 🙂

► Continuez à lire avec mon dossier complet sur les microphones de studio.

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.