10 Façons d’Améliorer vos Enregistrements de Voix

Vous trouvez que vos enregistrements de voix ne sonnent pas aussi bien que dans les mix professionnels ? Qu’ils manquent de clarté ?

Il est vrai qu’enregistrer du chant peut s’avérer assez vite difficile. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte, et avoir un bon son est plus complexe qu’on pourrait le croire.

Et du coup, il y a beaucoup de petites techniques à connaître pour avoir les meilleurs enregistrements possibles. Même si vous enregistrez dans votre chambre, vous pouvez optimiser vos prises de son dès le début et ainsi simplifier votre travail de mixage !

Pour vous faire gagner un peu de temps, j’ai regroupé ces techniques dans l’article que vous êtes en train de lire 🙂

Bien entendu, comme d’habitude dans un contexte studio, il est important d’expérimenter. Toutefois, si vous appliquez ces conseils correctement, vous sentirez sans aucun doute une nette amélioration de vos enregistrements.

Enregistrement du chant d'une femme

Le plus important, c’est la distance

Eh oui !

Que de fois ai-je voulu m’enregistrer trop près ou trop loin du micro ! Et à chaque fois, j’obtenais des résultats presque décourageants…

Heureusement, si l’on sait où se positionner, tout s’améliore !

En moyenne, une distance allant de 20 à 25 centimètres du microphone est un bon point de départ.

Si vous vous éloignez, vous ferez ressortir la réverbe naturelle de la pièce, ce qui est rarement bon dans les home studios amateurs car les pièces n’ont que rarement une acoustique adaptée au chant. Mais suivant le style de musique, ça peut être utile d’avoir ce genre de son.

Pour des musiques un peu plus intimes ou par exemple pour le rap, il est par contre intéressant de se rapprocher du micro (10-15 cm) pour profiter de l’effet de proximité. C’est-à-dire, un phénomène qui fait que plus l’on se rapproche d’un microphone, plus la quantité de basses augmente.

Vous pourrez ainsi utiliser cet effet à votre avantage pour ajouter de la chaleur à une voix. Attention toutefois à ne pas perdre en intelligibilité !

L’angle du microphone

On a souvent tendance à placer le microphone juste en face du chanteur, pile dans l’axe de sa bouche.

Je suis largement coupable de ça, je l’avoue.

Il est pourtant utile d’expérimenter un peu avec l’angle du microphone. Par exemple, au lieu de chanter pile en direction de la capsule, visez un peu sur le côté. Ou bien, positionnez le micro un peu plus bas et orientez-le en direction de votre gorge (ou de celle du chanteur / de la chanteuse que vous enregistrez).

Ce genre d’approche vous aidera notamment à vous débarrasser de la sibilance (les sons sifflants comme le « s » du mot « serpent »).

Bref, n’hésitez pas à faire quelques tests de ce type avant de lancer l’enregistrement jusqu’à ce que vous trouviez le son qu’il vous faut.

Le filtre anti-pop, accessoire indipensable

Un filtre antipop devant un microphone statique
Un filtre anti-pop tout simple s’avérera souvent être un outil précieux, surtout devant les microphones à condensateur

Incontournable si vous comptez enregistrer du chant de bonnes conditions.

Le filtre anti-pop, c’est tout simplement un filtre en nylon ou en métal que l’on place devant le microphone.

Sa première fonctionnalité (celle que tout le monde connaît), c’est de limiter les plosives. C’est-à-dire les sons percussifs produits lorsque l’on prononce les lettres « b », « p », etc.

La plupart des microphones ont tendance à être très sensibles à ces sons. Avec un filtre anti-pop devant le micro, le problème est résolu – et la qualité de votre enregistrement instantanément améliorée.

Cependant, ce filtre a une deuxième utilité, parfois sous-estimée : celle de protéger la capsule du microphone. En effet, lorsque vous chantez, il y a toujours un peu de salive qui est projetée vers le microphone – même si vous ne vous en rendez pas compte.

Hors, les capsules de certains d’entre eux sont très fragiles et particulièrement sensibles à l’humidité. C’est notamment les cas des micros statiques. Grâce aux filtres anti-pop, vous prolongerez nettement la vie de votre matériel en minimisant la quantité d’humidité atteignant la capsule.

Pratique, non ? 🙂

Si vous en avez déjà un, c’est parfait. Si vous n’en avez pas, eh bien dépêchez-vous de vous en procurer un. Pas besoin de payer très cher, un modèle d’entrée de gamme comme celui, très fiable, de la marque K&M, sera suffisant dans la plupart des cas.

Réduisez les bruits de bouche

Une pomme verte pour minimiser les bruits de bouche
Mangez une pomme verte pour réduire les bruits de bouche

Les cliquetis et autres bruits de bouche s’entendent le plus souvent sur les passages parlés ou chantés à voix basse.

Les retirer au mixage, donc une fois l’enregistrement terminé, peut vite être épuisant.

Sans parler du temps perdu…

Heureusement, il existe quelques astuces pour limiter ces bruits.

Tout d’abord, évitez de boire quoi que ce soit qui ait tendance à assécher la bouche. En ce qui me concerne, je trouve que le café en particulier est à proscrire, mais les boissons sucrées sont également une très mauvaise idée.

Au contraire, essayez de vous hydrater avec des boissons simples comme de l’eau, du thé, ou du jus de pomme. D’ailleurs, aussi bête que ça puisse paraître, manger des pommes vertes aide souvent à minimiser les cliquetis de bouche.

L’acoustique de la pièce

Le problème des petits home studios, c’est qu’on a rarement la place d’organiser l’espace comme on le souhaiterait.

Idéalement, vous devriez positionner des traitements acoustiques pour limiter la réverbération du son dans les murs. Cela vous permettrait de faire des prises de voix plus neutres.

Pour en savoir plus sur le traitement acoustique d’un studio, rendez-vous sur ce guide.

Si ce n’est pas possible, une solution très pratique et relativement peu onéreuse est de vous procurer un écran acoustique. Vous savez, ces structures en forme de demi-cercle qui se positionnent derrière le microphone (comme ceci).

Ça ne sera pas parfait, mais ça limitera les réflexions sur le mur qui vous fait face, et donc le son capté par votre microphone en sera amélioré.

Astuce : contrairement à ce qu’on entend parfois, ce n’est pas une bonne idée d’enregistrer dans un placard ou bien sous une couverture.

En effet, si l’espace est vraiment « mort », sans aucune réflexion, alors vos enregistrements n’auront pas un son naturel.

Encore pire : si l’espace dans lequel vous enregistrez n’a pas été protégé correctement (par exemple seul la moitié est recouvert d’une couverture), alors des réverbérations seront tout de même captées par votre micro. Le problème, c’est qu’elles seront très courtes et très peu agréables à l’oreille. A éviter absolument !

l’ambiance

Améliorer ses enregistrements de voix, ça ne veut pas seulement dire appliquer des techniques prouvées mathématiquement.

En effet, la performance du chanteur est aussi à prendre en compte.

Pour que vous donniez le meilleure de vous-même (ou de l’ami(e) que vous enregistrez), il est important que vous vous sentiez à l’aise.

L’ambiance de la pièce est donc très importante.

Assurez-vous qu’il fasse suffisamment chaud et que la décoration soit agréable. Si vous avez besoin de lire les paroles, faites en sorte de pouvoir le faire tout en chantant, sans devoir adopter une posture inconfortable.

Si vous enregistrer quelqu’un que vous ne connaissez pas ou peu, n’hésitez pas également à laisser à disposition une bouteille d’eau (et quelques pommes, du coup, si vous avez bien lu l’article 😉 ). Ça l’aidera à se sentir en confiance pour chanter dans de bonnes conditions.

Vous n’oubliez pas l’échauffement, j’espère ?

Combien de chanteurs et chanteuses ne prennent pas le temps de s’échauffer avant d’enregistrer leur chanson chez eux ?

Beaucoup plus qu’on pourrait le penser.

Pourtant, échauffer sa voix est essentiel. Tout d’abord, pour éviter d’abîmer ses cordes vocales – mais également pour la qualité de la performance.

Par exemple, si vous arrivez du froid (ce qui est particulièrement d’actualité à l’heure où j’écris ces lignes) et que vous souhaitez vous enregistrer directement, vous ne pourrez sans doute pas donner le meilleur de vous-même. Vous manquerez de puissance, vos notes seront moins précises — les symptômes sont nombreux.

Aussi, prenez le temps de vous échauffer, et vous verrez qu’en général vos enregistrements s’en verront énormément améliorés. Ne serait-ce que parce que vous vous êtes remis les paroles en tête !

Astuce : j’espère que vous enregistrez aussi les prises de test, n’est-ce pas ? On ne sait jamais, il est possible que dès votre première prise vous fassiez quelque chose de génial, mais que vous n’arriviez pas à le refaire ensuite! Alors, enregistrez tout 🙂

Multipliez les prises

Justement – à propos des prises de son.

N’allez surtout pas croire que vos chanteurs favoris enregistrent leurs chansons en une seule fois.

En effet, pour la voix, il est monnaie courante de pratique le « comping« , c’est-à-dire la compilation de plusieurs enregistrements pour produire une version finale optimale.

Imaginons que vous enregistriez deux phrases. Sur la première prise, vous chantez bien la première mais la deuxième sonne un peu faux. Sur la deuxième prise par contre, c’est l’inverse.

Il ne vous reste alors qu’à combiner la première phrase de la première prise avec la deuxième phrase de la deuxième prise pour obtenir une version finale parfaite (j’espère que vous me suivez avec tous ces numéros).

Si vous souhaitez améliorer vos enregistrements de chant, n’hésitez donc pas à faire autant de prises que nécessaire ! Au moins deux ou trois — pour vous donner plusieurs options durant le mixage.

Optez pour un casque fermé

Casque de Mixing AKG
Un exemple de casque ouvert (AKG K-240 kmII)

Comme vous le savez peut-être, certains casques sont ouverts, tandis que d’autres sont fermés. Du coup, les premiers ont tendance à laisser passer le son vers l’extérieur, tandis que les seconds sont plus isolants.

Si vous utilisez un casque ouvert pour écouter votre morceau pendant que vous chantez, le son de la piste va fuiter et risque d’être repiqué par votre microphone.

Si c’est à volume très faible, ce n’est pas trop grave — ceci dit il est préférable d’avoir un enregistrement le plus pur possible.

Avec un casque fermé par contre, le problème est solutionné !

Et bien sûr, le microphone

Microphone Neumann TLM102Certes, la distance, l’angle de votre microphone sont absolument essentiels à un bon enregistrement. Idem pour l’acoustique de la pièce ou les prises multiples — enfin, toutes les astuces présentées ci-dessus.

Cependant, si vous avez un mauvais micro, non adapté au chant, vous ne commencez pas dans les meilleures conditions.

Si vous n’avez pas le choix : aucun problème, je vous invite fortement à garder celui que vous avez et surtout à ne pas brider votre créativité à cause de problèmes de son.

Toutefois, si vous en avez la possibilité, je ne peux que vous recommander d’investir dans du matériel de qualité éprouvé pour les prises de voix. Vous pouvez par exemple commencer par jeter un œil sur ma sélection de micros adaptés au chant — ça devrait être un bon point de départ.

Et vous, vous avez d’autres astuces pour vos prises de sons ? Quelles sont vos techniques favorites ?

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire ci-dessous 🙂

7 thoughts on “10 Façons d’Améliorer vos Enregistrements de Voix

  1. Bruno Réponse

    Quand j’enregistre des podcasts ou des vidéos, j’ai tendance à parler trop proche car je n’entends pas bien. Pire, je boost le pré-ampli de ma carte de son! Faudrait que j’investisse là-dedans!

    Le truc pour l’angle du micro et réduire les bruits de bouche vont me servir! Merci!

  2. Thomas Réponse

    « les réflexions sur le mur qui vous fait fasse »? Face peut être, haha.
    Sinon très bon article qui m’aide beaucoup, merci infiniment!

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Oh mon dieu !
      Merci beaucoup pour ce commentaire, la coquille est corrigée ! Ça m’apprendra à relire mes articles à 23h 🙂
      D’autre part, je suis content de lire que cet article vous a aidé – n’hésitez pas si vous avez des questions.
      Bien cordialement,
      Adrien

  3. lignon Réponse

    Merci! mon problème est un peu différent: je dois déchiffrer des paroles de jeunes enfants ( spontanées) qui sont en alternance proches du cri, de vocalises, parfois à voix haute, et … souvent chuchotées. De plus le matériel doit rester discret

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Je ne suis pas sûr de comprendre la question, il s’agit d’enregistrer discrètement des enfants ? Dans ce cas là, peut-être qu’un microphone lavalier sera plus adapté, si la discrétion est importante ? Certains peuvent même être facilement branchés sur un téléphone. La qualité ne sera sans doute pas identique, mais certains sont largement assez sensibles pour faire les enregistrements que vous décrivez.

      Adrien

  4. Benjamin Katagena Réponse

    J’ai adoré votre article même si ce n’est pas vraiment ce que je venais chercher… Auriez-vous des informations sur les réglages du micro ? Personnellement j’essaye de configurer mon Audio Technica AT 2020 ( que contrairement à vous, je trouve génial 😀 ) sur Reason 8 et je cherche des conseils de réglages matériels (compression, tout ça) à appliquer. Je ne trouve ça nulle part….

    Sinon, bravo pour cet article, j’ai beaucoup appris !

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Merci beaucoup pour ce commentaire 🙂 !

      J’ai l’impression qu’il y a plusieurs questions dans votre question : le positionnement du micro et le mixage des enregistrements. Est-ce qu’on parle principalement d’enregistrements de voix, ou bien de n’importe quel instrument ?

      Pour l’AT2020, c’est vrai, je recommande l’AT2035 qui est mieux mais le 2020 est tout de même très sympa pour le home studio…

      Il y a certes un grand nombre d’articles que j’aimerais/dois écrire sur pas mal de sujets, toutefois vous trouverez sans doute quelques conseils utiles sur les pages suivantes :

      N’hésitez pas également à télécharger mon eBook (gratuit) mentionné dans la barre de droite du site, pour des conseils plus généraux sur le mixage 😉

      En espérant vous avoir éclairé – n’hésitez pas si vous avez d’autres questions 🙂

      Adrien

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :