Comment Enregistrer une Guitare Acoustique : le Guide Complet

Vous souhaitez enregistrer votre guitare acoustique sur PC, mais vous ne savez pas exactement comment faire ? Vous enregistrez déjà votre guitare sèche (folk ou classique), mais vous voudriez connaître les bonnes méthodes pour améliorer vos prises de son ?

Ca tombe bien, nous allons aborder tous ces sujets dans cet article — dans lequel j’ai combiné un maximum d’informations concernant l’enregistrement de guitare acoustique.

Enregistrement d'une guitare acoustique

Parce que, c’est vrai : autant mettre un microphone devant une guitare n’est pas en soit compliqué, autant bien le positionner pour obtenir des prises de son de qualité n’est pas si évident.

Et puis, cela implique aussi de bien connaître les bases et le matériel nécessaire pour pouvoir enregistrer une guitare sèche.

Bref, voici les différents sujets que nous allons aborder :

Les bases de l’enregistrement de guitare acoustique

Le processus permettant d’enregistrer une guitare acoustique n’est pas nécessairement complexe — en tous cas pas si vous êtes déjà un peu familier(-ère) avec les principes de base et avec le matériel standard de home studio.

(D’ailleurs, si c’est le cas, vous pouvez tout de suite passer à la partie 2.)

Mais si vous débutez, ou que vous n’êtes pas sûr(e) de bien maîtriser toutes les bases, je vous conseille de lire les quelques paragraphes qui suivent, et qui vous permettront de bien comprendre le reste de cet article.

Le signal source

Peu importe la méthode d’enregistrement utilisée, elle consiste toujours à capter ce que l’on appelle un signal source.

A la différence de l’enregistrement de guitare électrique, par contre, le signal source de la guitare acoustique correspond toujours au bruit des cordes jouées — qui prend la forme d’une onde sonore avec des variations d’intensité mesurées en dB.

Remarque : pour le cas un peu spécifique de l’enregistrement de guitare électro-acoustique, j’aborde le sujet dans la FAQ en bas de cet article.

Et pour enregistrer cette onde sonore, vous avez bien entendu besoin d’un dispositif de captation.

Autrement dit, d’un ou plusieurs microphones que vous allez placer autour de votre guitare.

Jusque là, rien de bien compliqué. 🙂

L’interface audio, au cœur du studio

Une fois votre signal de guitare acoustique capté, vous allez bien sûr vouloir l’enregistrer sur votre PC ou votre Mac.

Pour ce faire, vous allez avoir besoin d’une interface audio.

(Au cas où vous ayez un doute : non, il n’est pas possible ni souhaitable de brancher un micro via les prises mini-jack de votre ordinateur).

Interface Audio Audient iD4

Cette interface audio va faire le lien, notamment, entre votre microphone et votre ordinateur — typiquement via une connectique USB.

C’est elle qui va vous permettre d’enregistrer le son sur votre PC.

Si vous débutez, vous n’avez pas besoin d’investir dans des modèles très chers : la petite Audient en photo ci-dessus, par exemple, possède des préamplis de qualité qui seront très bien pour l’enregistrement de votre guitare acoustique.

Notez au passage qu’il n’existe pas « d’interface audio pour guitare » : toutes les interfaces audio peuvent être utilisées pour ce genre d’application.

► Je vous recommande de lire ma sélection des meilleures interfaces pour le home studio.

Quel logiciel utiliser pour enregistrer votre guitare acoustique ?

Nécessairement, les signaux audio que vous captez via votre microphone et qui transitent vers votre PC par l’interface doivent être enregistrés par le biais d’un logiciel dédié.

Si votre objectif est vraiment l’enregistrement pur et simple, sans traitement, des logiciels gratuits comme Audacity sur Windows ou GarageBand sur Mac (même si ce dernier peu déjà faire pas mal de choses) peuvent être des options intéressantes pour débuter.

Le DAW Ableton Live utilisé pour un enregistrement de guitare acoustique
Le DAW Ableton Live

Cependant, en contexte studio ou home studio, on travaille plutôt avec un DAW (Digital Audio Workstation) ou STAN en français (Station de Travail Audio-Numérique) — c’est-à-dire un logiciel professionnel permettant ensuite d’ajouter des effets ou de mixer un morceau complet.

C’est plutôt vers ce genre d’outils que je vous conseille de vous tourner, même si vous débutez.

► Pour en savoir plus, rendez-vous sur mon article détaillé sur les logiciels de MAO.

Préparez-vous à enregistrer votre guitare acoustique

Avant de commencer à positionner vos microphones et à cliquer sur le bouton d’enregistrement, un certain nombre d’étapes doivent être suivies — ou plutôt un certain nombre d’éléments doivent être vérifiés.

Ces éléments sont cruciaux pour permettre une prise de son de bonne qualité, notamment en contexte home studio où les conditions ne sont pas toujours optimales.

Bien sûr, je partirai ici du principe que le musicien sait jouer le morceau le mieux possible, parce que nécessairement la performance artistique est le premier facteur de qualité.

Le choix de l’instrument

Cet aspect est parfois mis de côté en home studio, dans le sens où tout le monde ne possède pas plusieurs guitares.

Toutefois, je voudrais attirer votre attention sur le fait que l’instrument par lui-même a un impact fort sur l’attitude et la texture de vos prises de son de guitare acoustique :

  • Si vous souhaitez un son sombre, et que votre instrument est ultra-brillant, vous aurez beaucoup de mal à atteindre votre objectif.
  • Si le son de votre guitare est faible, fin et léger, il sera difficile d’obtenir un enregistrement qui prendra toute la place dans le mix.
  • Etc.

L’impact de l’instrument sur le son est donc quelque chose dont il faut être vraiment conscient. Et dans la mesure du possible, il convient donc de choisir la guitare qui convient le mieux au type de musique que vous souhaitez enregistrer.

Réglez votre guitare

Rien de pire, pour la prise de son d’une guitare acoustique, qu’un instrument mal réglé.

Cela peut vraiment nuire à vos enregistrements.

Bien sûr, il faut penser à accorder la guitare. Même si vous l’avez accordée quelques heures avant, faites-le à nouveau. Et n’hésitez pas à vérifier régulièrement que l’accordage n’a pas bougé.

Mais ce n’est pas le seul point auquel il faut faire attention.

L’âge des cordes a un impact vraiment important sur la qualité des enregistrements que vous pourrez faire : plus les cordes sont usées, moins le son sera brillant.

Je vous recommande donc de changer les cordes avant toute session d’enregistrement. Evitez bien sûr de les changer juste avant, car les cordes neuves ont tendance à bouger : faites-le la veille ou au moins quelques heures avant d’enregistrer.

Un passage chez le luthier avant les grosses sessions de recording peut aussi être bénéfique à votre guitare : cela vous permettra de vous assurer que l’intonation soit la plus juste possible, mais aussi corriger les problèmes usuels de cordes qui frisent.

Choisissez la bonne pièce

La pièce dans laquelle vous enregistrez va jouer un rôle essentiel sur les propriétés du son capté par votre microphone — encore plus s’il s’agit d’un microphone statique (par définition plus sensible qu’un micro dynamique).

Pour prendre un exemple improbable, si vous faites votre prise de son de guitare acoustique dans votre salle de bain, vous n’obtiendrez jamais un résultat qualitatif.

Commencez donc par choisir la pièce dans laquelle vous allez enregistrer avec attention : peut-être votre salon sonne-t-il mieux que votre chambre ? Ou bien, peut-être que la chambre X permettra d’avoir un son plus propre, car elle n’est pas côté rue, contrairement à la chambre Y ?

Ensuite, si possible, utilisez des traitements acoustiques pour atténuer les réflexions qui seraient gênantes et mieux contrôler l’acoustique de la pièce.

Choisissez votre médiator

Pour finir ce chapitre sur la préparation avant d’enregistrer une guitare acoustique, parlons des médiators ou picks en anglais.

Leur impact sur le son de la guitare est énorme.

Entre un Dunlop Tortex et un Fender Medium en celluloïde, il y a une grosse différence — différence qui va nécessairement s’entendre sur vos enregistrements.

Avant de lancer l’enregistrement, choisissez donc un médiator qui convient au style et au son que vous souhaitez obtenir, de façon à mettre toutes les chances de votre côté.

N’hésitez pas, d’ailleurs, à en tester plusieurs avant de commencer la session !

Quel microphone choisir pour enregistrer sa guitare acoustique ?

Il existe de nombreuses options de microphones pour l’enregistrement de guitare acoustique (classique ou folk).

Toutefois, cela n’en rend pas le choix du dispositif de captation moins important.

Les microphones statiques (à condensateur), le choix de base

Un microphone statique adapté pour l'enregistrement de guitare acoustique

La guitare sèche est un instrument délicat, avec de nombreux détails que l’on souhaite souvent capter lors des prises de son.

Et qui dit nombreux détails, dit bien souvent microphone statique (« à condensateur »).

En effet, ce type de micro a tendance à être particulièrement capable de restituer les détails du jeu et du son de l’instrument.

C’est donc plutôt sur ce type de microphones que je vous conseille de vous orienter pour votre (home) studio.

Après, il vous reste tout de même le choix des microphones à large ou petite membrane.

Objectivement, les deux vont bien — même si les microphones à petite membrane sont souvent utilisés sur la guitare acoustique en raison de leur bonne retranscription des transitoires.

► Je vous propose donc de jeter un œil à ma sélection des meilleurs microphones pour la guitare acoustique.

Une autre option : les microphones dynamiques

Honnêtement, lorsque je dois enregistrer une guitare acoustique, qu’il s’agisse d’une folk ou d’une guitare classique, les microphones dynamiques ne sont pas mon premier choix.

Ils sont souvent moins détaillés, avec une plage de fréquences plus réduite.

Un microphone dynamique pour enregistrer une guitare acoustique

Toutefois, ça ne veut pas dire qu’ils sont inutilisables : un bon vieux Shure SM57 peut tout de même rendre de bons services — mais je trouve que cela dépend vraiment de l’instrument et du mix.

En tous cas, si les morceaux que vous souhaitez enregistrer sont vraiment orientés guitare, orientez-vous plutôt sur des microphones statiques plus détaillés. Si par contre la guitare est en arrière-plan, petite partie d’une instrumentation plus globale — alors un microphone dynamique pourra sans doute faire le job.

Et les enregistreurs portables ?

On entend parfois parler des enregistreurs portables — vous savez ces petits boîtiers alimentés sur piles qui permettent de faire des prises de son stéréo via deux microphones placés à une extrémité.

Objectivement, ce n’est pas une solution viable ni fiable dans un contexte de (home) studio.

Toutefois, pour enregistrer une démo rapide ou bien si vous voulez simplement vous enregistrer sans vous prendre la tête avec une interface audio, il peut s’agir d’une option intéressante.

Personnellement, j’utilise un Zoom H4N pour faire des prises de son en extérieur et cela fonctionne plutôt bien.

Certes, il ne faut pas s’attendre à de super prises (il y a notamment un bruit de fond non négligeable), mais pour une utilisation non-critique (= pas pour un album) la qualité des enregistrements reste exploitable.

Les techniques de prise de son de guitare acoustique

Il existe énormément de techniques différentes pour enregistrer une guitare acoustique, folk ou classique.

Et chaque ingé son apporte potentiellement sa touche en fonction du son recherché, du style musical…

A travers les chapitres suivants de cet article, je vous propose toutefois une revue des principales méthodes — n’hésitez pas à en tester plusieurs pour voir celle qui vous convient.

La méthode à éviter absolument

Méthode à éviter pour l'enregistrement de guitare électrique

Le premier réflexe lorsque l’on commence à enregistrer sa guitare sèche, c’est de positionner le microphone en plein devant la rosace.

Ca semble logique : « c’est par là que sort le son ».

Pourtant, c’est une très mauvaise idée, et je vous déconseille fortement de placer de cette façon votre microphone (à défaut de pouvoir vous l’interdire 😀 ).

En effet, c’est un endroit où les basses fréquences ont tendance à s’accumuler.

Résultat : le son est très brouillon, contient beaucoup trop de basses, et est « boomy » comme disent nos amis anglophones.

Bref, à éviter au maximum — mieux vaut continuer de lire pour découvrir les autres techniques.

Méthode n°1 : Un microphone à la 12ème frette

Enregistrement d'une guitare acoustique avec un microphone à la 12ème frette

C’est la méthode la plus simple à mettre en place pour enregistrer une guitare acoustique, car elle marche 99% du temps.

De fait, c’est aussi la méthode de base à maîtriser absolument, je trouve, avant de s’attaquer à des positionnements de microphones plus complexes.

Elle consiste à placer un unique microphone (cardioïde de préférence, mais ce n’est pas obligatoire) au niveau de la 12ème frette de la guitare, à une distance de 15 à 30 centimètres de l’instrument.

Vous pouvez bien sûr vous reculer encore un peu pour capter en plus le son de la pièce, si c’est votre souhait.

Avec cette position, le son de la guitare est généralement bien équilibré en termes de puissance du corps et de nervosité des cordes.

De surcroît, simplement en orientant le microphone, vous pouvez changer la texture du son :

  • si vous le tournez un peu vers la rosace, vous entendrez de façon plus marquée le médiator et son attaque sur les cordes ;
  • si vous le tournez un peu vers la tête, votre son sera plus fin, moins profond (attention à ne pas perdre tout le corps de l’instrument, toutefois).

Méthode n°2 : Un microphone au niveau du chevalet

Enregistrement d'une guitare acoustique avec un microphone au niveau du chevalet

Autre option pour enregistrer une guitare acoustique avec un seul microphone : placer le micro au niveau du chevalet, ou même entre le chevalet et la main.

Certes, avec cette technique, vous aurez plus de basses et de médiums que dans la méthode précédente. Cependant, le son sera beaucoup plus doux avec moins de bruit de cordes, ce qui peut être intéressant suivant le style recherché.

Par défaut, je vous recommande de positionner le microphone un peu en-dessous du chevalet, en l’orientant vers le haut.

Toutefois, vous pouvez bien sûr expérimenter avec le placement, par exemple en remontant le micro pour qu’il soit au contraire incliné vers le bas.

Attention par contre au masquage des hautes fréquences qui peut se produire si la main passe devant le microphone lorsque le musicien joue.

Méthode n°3 : Deux microphones « libres »

Enregistrement d'une guitare acoustique avec deux microphones libres

Passons maintenant aux techniques de prises de son stéréo.

Parce qu’en effet, rien ne vous empêche d’utiliser plusieurs microphones plutôt qu’un.

Dans cette technique, que j’appelle « libre », l’idée est d’utiliser deux microphones espacés pour capter différents aspects du son de la guitare sèche.

Peut-être, comme sur le schéma, allez-vous positionner un micro à la 12ème frette et un micro au niveau du chevalet ?

Il n’y a pas vraiment de règle, il faut expérimenter en faisant toutefois attention à la phase.

La Règle 3:1 — pour minimiser les problèmes de phase lorsque vous utilisez deux microphones, assurez-vous que la distance entre les deux micros soit au moins égale à 3 fois la distance entre chaque microphone et la source sonore (la guitare, en l’occurrence).

Vous pouvez bien sûr utiliser deux microphones identiques, mais ce n’est pas obligatoire du tout (au contraire, personnellement j’aime beaucoup utiliser des microphones différents mais complémentaires).

Le champ des possibles est large !

Une fois que vous avez fait votre enregistrement avec cette technique, vous avez même deux options :

  • soit vous traitez cela comme un enregistrement stéréo, avec un microphone placé à gauche et un microphone placé à droite dans l’image stéréo ;
  • soit vous mélangez les signaux des deux microphones pour construire un signal « plus équilibré ». On peut par exemple imaginer une situation où l’on mélangerait subtilement le signal d’un SM57 qui aurait capté beaucoup de médiums au son plus neutre d’un microphone statique.

Méthode n°4 : La prise AB

Bien que la méthode précédente soit parfois assimilée à une prise AB, la « vraie » méthode AB consiste à utiliser une paire de microphones omnidirectionnels, positionnés de façon parallèle et espacés d’une distance allant environ de 15 à 60 centimètres.

Un bon point de départ est d’avoir un premier micro positionné vers la 5ème frette, et un deuxième vers la 12 ou 14ème.

Avec cette technique de prise de son de guitare sèche, l’effet stéréo est très marqué — ce qui peut presque être gênant dans certaines situations. Heureusement, il est possible de jouer sur la distance entre les micros et l’instrument pour corriger cela.

Petite astuce : il existe des barres de couplage, parfois graduées, sur lesquelles vous pouvez monter vos microphones pour ce type de prises de son.

Méthode n°5 : La prise XY

Enregistrement d'une guitare acoustique avec deux microphones libres en prise XY

Probablement l’une des techniques stéréo les plus connues et les plus utilisées, car elle est extrêmement facile à mettre en place et présente l’avantage de minimiser les problèmes de phase entre microphones.

Dans cette méthode XY, on utilise deux microphones cardioïdes superposés et formant un angle allant de 90° à 120°.

Bien sûr, cela implique d’utiliser des microphones à petite membrane pour pouvoir faire le montage correctement.

De plus, cette technique est particulièrement adaptée à l’enregistrement à proximité de l’instrument, plutôt que de façon éloignée. Essayez de vous positionner à une distance allant de 15 à 30 centimètres de l’endroit où le manche rejoint le corps de la guitare, pour commencer.

Si le son a trop de basse (« boomy »), ce qui arrive assez souvent en raison de l’effet de proximité des microphones cardioïdes, essayez de reculer légèrement vos micros.

Méthode n°6 : La prise ORTF

Enregistrement d'une guitare acoustique avec deux microphones libres en prise ORTF

Une technique française !

En effet, ORTF fait référence à l’Office de Radiodiffusion-Télévision Française.

La méthode est très précise : vous devez positionner deux microphones à un angle de 110°, et avec 17 centimètres d’espacement entre les capsules des deux micros.

Idéalement, vous utiliserez des microphones similaires et appairés.

La technique est plutôt efficace pour avoir un son très large, assez naturel, mais elle fonctionne du coup plutôt sur des prises relativement distantes : n’hésitez pas à vous éloigner de 30 centimètres à 1 mètre de l’instrument dès le début.

Méthode n°7 : La prise Mid-Side

Enregistrement d'une guitare acoustique avec deux microphones libres en prise Mid-Side

Dernière méthode présentée dans cet article — sans doute un peu moins répandue, mais ce qui ne l’empêche pas d’être très efficace pour enregistrer une guitare acoustique en stéréo tout en évitant les problèmes de phase.

Pour cette méthode Mid-Side, vous allez avoir besoin de deux microphones :

  • 1 microphone cardioïde, qui jouera le rôle du signal « Mid » ;
  • 1 microphone figure en 8 (à ruban ou non), qui jouera le rôle du signal « Side ».

Le placement de ces microphones est très important :

  • le microphone figure en 8 est positionné à 90° par rapport à la guitare, c’est-à-dire que l’axe d’enregistrement est parallèle à l’axe de la guitare ;
  • le microphone cardioïde est placé le plus près possible, juste au-dessus.

En sortie de ce montage, vous obtenez donc deux pistes, qu’il faut traiter de façon particulière pour pouvoir profiter correctement de l’image stéréo. En effet, vous devez dans votre DAW réaliser les manipulations suivantes :

  • positionner la piste du microphone cardioïde au centre en termes de panoramique
  • dupliquer la piste du microphone figure en 8 pour obtenir deux pistes identiques :
    • positionner la première complètement à gauche
    • inverser la phase de la seconde et la positionner complètement à droite.

Le schéma ci-dessous résume cette manipulation :

Traitement d'un enregistrement en mid-side avec deux microphones

FAQ de l’enregistrement de guitare acoustique

Toutes les informations ci-dessus devraient d’ores et déjà vous aider à faire vos prises de son de guitare électrique.

Cependant, en complément, voici quelques réponses aux questions les plus courantes.

Comment enregistrer une guitare électro-acoustique ?

Nombreux sont les home-studistes qui possèdent une guitare électro-acoustique (moi le premier), et qui se posent la question suivante : faut-il enregistrer son instrument avec un microphone comme décrit plus haut, ou bien est-il mieux d’utiliser le micro intégré à la guitare ?

A cette question, je vous propose d’écouter la vidéo suivante (j’ai sélectionné le bon passage) puisque j’ai déjà répondu à une question similaire dans le premier épisode de #CaféStudio.

Mais pour donner une réponse résumée et simple : je vous déconseille d’utiliser les micros piezo ou autres microphones intégrés à votre guitare électro-acoustique pour la prise de son.

En effet, la qualité de vos enregistrements ne sera pas optimale — en tous cas pas si l’instrument est mis en valeur dans le mix. S’il est noyé parmi de nombreux autres éléments, dans ce cas là on pourra sans doute obtenir un résultat à peu près correct via les micros intégrés.

Faut-il enregistrer sa guitare sèche en mono ou en stéréo ?

Il n’y a pas de bonne réponse.

C’est en fonction du style musical et du type de morceau que la plupart du temps vous allez faire le choix entre une prise de son mono et une prise de son stéréo pour votre guitare acoustique.

Si votre objectif est simplement d’enregistrer une piste de guitare qui va rejoindre une instrumentation assez complexe et ne sera du coup pas trop mise en avant, dans ce cas une prise mono sera sans doute très bien, puisqu’elle ne prendra pas trop de place dans le mixage.

Par contre, si vous enregistrez un morceau dans lequel la guitare a un rôle très important (je pense par exemple aux chanteurs solos qui jouent de la guitare en même temps qu’ils chantent), dans ce cas avoir une prise stéréo vous permettra de mettre plus facilement l’instrument en avant, avec sans doute un peu plus de réalisme.

Faut-il enregistrer la voix séparément ou en même temps que la guitare acoustique ?

Si vous chantez en même temps que vous jouez de la guitare, vous vous posez sans doute la question de la meilleure façon d’enregistrer les deux.

Personnellement, j’ai tendance à préférer faire des prises de son séparées de chaque instrument, en jouant au clic. Cela permet d’avoir une bonne cohérence d’ensemble, et de s’assurer que le tempo soit bien suivi.

Par contre, si vous travaillez dans un contexte plus typé « songwriter », où il n’y a pas d’autre instrument que votre voix et votre guitare, là je pense qu’il peut être intéressant de faire une prise de son simultanée.

Cela donnera sans doute un peu plus de « feeling », un peu plus de naturel à la musique.

Vous pouvez bien sûr utiliser un seul microphone dans ce cas, mais je vous recommande de tester une configuration à deux microphones pour faciliter le mixage : ce faisant, vous aurez accès à une piste voix et une piste guitare, et vous pourrez traiter les deux séparément.

En conclusion

Voilà, vous savez désormais tout ou presque de l’enregistrement de guitare acoustique.

S’il vous reste des questions, vous pouvez bien sûr les poser ci-dessous, en commentaire… 😉

Continuez à lire : Le matériel nécessaire pour monter un home studio.

Commentaires (11)

Laisser un commentaire

  1. Aurélien Répondre

    Génial ce dossier, merci de l’avoir fais ! 😀
    Petite question : j’ai un AKG C214 et un Oktava MK012, est-ce qu’avec ces micros je peut avoir un bon rendu ?
    (je joue en picking)
    Merci d’avance !

    • Adrien Administrateur / Répondre

      Merci beaucoup 🙂
      Oui complètement, le mk012 est top d’ailleurs !
      Adrien

  2. Pedro Répondre

    Bonjour,

    Si l’on ne doit acheter qu’un seul micro pour enregistrer plusieurs types d’instruments et voix, quel choix est le plus polyvalent selon toi ?

    Merci

  3. christian fontaine Répondre

    Super cet article, bien que je sache m’accompagner un peu à la guitare, je ne m’en sers que pour retrouver des accords … ou vérifier en passant devant que j’ai toujours le 440 Hz dans l’oreille (j’entends surtout le mi dans ma tête , rien qu’en passant devant !). En tout cas je vais essayer de suivre tes conseils. je pourrai prendre mon SM57. Sinon, si je voulais utiliser mon ZOOM H2n, dois-je le mettre en XY ou en MS (il y a aussi les options 2ch et 4ch) … et surtout où le positionner ? (je l’ai obtenu chez Thomann avec le petit trépied dans les accessoires).
    Merci par avance. Amicalement, Christian

    • Adrien Administrateur / Répondre

      Merci pour ton retour Christian 🙂 !
      Je l’aurais mis plutôt dans une logique XY, assez proche pour éviter d’avoir à pousser trop le préampli
      Adrien

  4. Pierre vigneron Répondre

    Bonjour Adrien. Peux-tu me confirmer que, d’expérience, les formats de guitare concert et auditorium sonnent plus facilement en situation de studio que les guitares plus grosses ? Est il facile selon toi d’obtenir un son puissant, de type dreadnought à partir d’une guitare plus petite en renforçant notamment les basses ?

    • Adrien Administrateur / Répondre

      Bonjour,
      Je trouve que ça dépend surtout des guitares et du style recherché. Et du micro, bien sûr.
      Par contre la source est bien sûr importante, donc plus la guitare sera petite plus il sera difficile justement d’avoir un son plus profond.

  5. pierre vigneron Répondre

    Merci pour ta réponse Adrien. Du coup j’en profite pour une seconde : je comptais investir dans une second micro qui me permettrait de faire des prises stéréo guitare et aussi d’avoir une alternative intéressante à mon Aston Origin pour des prises voix, guitare, percussions légères, bruitages. Me conseillerais-tu :

    – un second Aston Origin (prise A B )
    – un Aston Spirit (pour le mid/side et une couleure plus vintage)
    – un Sm57 (pour son coté polyvalent qui me permettrait aussi d’enregistrer d’autres sources) ou son frère le Audix i5 présenté dans ton super article sur l’enregistrement batterie
    – un Avantone CK-1 : de quoi être ultra flexible concernant les directivités (mais peut-être pas hyper adapté à un environnement acoustique traité très localement).

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.