Utiliser un Delay à la Place d’une Réverbe ?

Par défaut, si l’on a besoin de recréer une ambiance durant le mixage, on a souvent la réaction d’ajouter une réverbe.

D’ailleurs, il y en a de tous types : plate, room, hall… avec des noms plutôt équivoques. Il semble donc logique de les utiliser pour ajouter de la dimension aux enregistrements.

Par contre, le delay ou écho est lui bien souvent perçu comme un simple effet spécial, créatif, et utilisé seulement marginalement, « pour le fun ».

Pourtant, la différence entre réverbe et delay est bien moindre qu’il n’y parait. En effet, tous les deux sont très utiles pour ajouter de l’espace et augmenter l’image stéréo d’un mix.

Mais alors, quand faut-il utiliser l’un plutôt que l’autre ? Un delay peut-il vraiment remplacer une réverbe ?

C’est ce que nous allons voir… 🙂

Exemple de mixage avec un delay

Petite définition d’un delay…

Un delay, c’est tout simplement un écho.

Comme si vous criiez dans la montagne, et que le versant d’en face vous renvoyait votre voix après quelques secondes.

En gros, le son est reproduit à l’identique, mais de façon décalée dans le temps.

Certes, de nombreux plugins de delay permettent d’ajouter de la couleur aux répétitions grâce à des filtres ou à de la saturation, mais globalement chaque réflexion est perceptible individuellement. Autrement dit elles sont toutes différentiables les unes des autres.

Voici un exemple tout simple d’écho sur une caisse claire :

…et d’une réverbe

En quelque sorte, une réverbe est constituée d’une multitude d’échos, qui deviennent rapidement indissociables les uns des autres.

Ici, ce ne sont pas de simples répétitions qui sont simulées, mais bien des réflexions multiples qui rebondissent de mur en mur.

Le tout forme ainsi un ensemble sonore complexe qui donne l’illusion que l’enregistrement a lieu dans une pièce, un hall, une arène…

Il y a bien sûr toutes sortes de plugins de réverbe, mais d’une façon générale ils placeront tous l’instrument ou la voix que vous mixez dans un espace virtuel, au lieu de répéter simplement le son.

Dans un soucis de clarté, voici donc à nouveau un exemple de cet effet :

Utiliser un Delay au lieu d’une Réverbe ?

Malheureusement, il n’y a pas de réponse unique du style « toujours mettre une réverbe pour la voix » ou bien « il faut mettre des delays courts sur la guitare électrique ».

En effet, le choix delay/réverbe dépend notamment :

  • du goût de la personne qui mixe ;
  • des fréquences et des instruments présents dans le mixage ;
  • du style de musique
  • de la densité du mix.

La vraie question à se poser est donc plutôt :

« Que peut-on faire avec un delay ? »

Le problème de la réverbe

Dans l’absolu, on peut positionner les réverbes partout ou presque, dès que l’on souhaite donner de la dimension à ses enregistrements et plus précisément une sensation d’espace. En particulier, elles sont très pratiques pour donner l’illusion d’espaces en 3D réalistes.

Toutefois, les réverbes nous confrontent bien souvent à un problème de taille : elles prennent de la place dans le mix.

Autrement, dit, elles couvrent un spectre de fréquences large, et sont par définition plus dense que le delay car construites autour d’un ensemble de réflexions.

Réécoutez les exemples audio des paragraphes précédents.

Sur celui de la réverbe, on a l’impression d’un son beaucoup plus complexe que sur celui du delay, non ?

L’apport du delay

Le grand intérêt du delay, c’est que dans un mix chargé, il va vous permettre d’apporter de la dimension à vos enregistrements sans rendre le son confus ou brouillon. Et ce, grâce à la simplicité de son fonctionnement.

Imaginez par exemple un morceau de heavy métal, avec des guitares saturées et une batterie agressive.

Dans ce type de situation, il n’y a pas toujours la place pour une réverbe, qui va se noyer dans le son des guitares et faire perdre de la clarté au mixage.

Par contre, un écho sera peut-être une bonne alternative, car il sera plus subtil.

Sans surprise, cet effet est d’ailleurs particulièrement efficace sur les voix rock et rap/hip-hop…

Ce qu’on peut faire avec un delay

Option 1 : le Slapback Delay

Il s’agit d’un écho très court, réglé en général entre 30 et 100 ms (millisecondes), et utilisé la plupart du temps sur des voix.

Une seule répétition doit avoir lieu : il faut donc s’assurer qu’il n’y a pas de réglage de feedback activé.

Pour le coup, l’effet d’espace va être assez faible, mais le slapback delay va faire gagner en corps à l’enregistrement et ajouter un peu de dimension.

Prenons un exemple simple avec la voix rappée de l’artiste canadien Admiral Crumple, extraite de son morceau Keeps Flowing (et avec son aimable autorisation).

Voici le mix brut :

Avec une réverbe (un peu forcée pour le coup), c’est sympa, mais on perd en punch, en dynamique :

Par contre, avec un slapback delay (à nouveau un peu exagéré) c’est mieux, et nettement plus adapté au style :

Option 2 : Un delay long

Une autre astuce consiste à augmenter le réglage de Feedback pour générer des réflexions multiples, un peu comme une réverbe.

Ce faisant, une partie du signal en sortie est réinjecté dans le plugin, donnant une sensation d’espace souvent typée vintage, mais moins dense que ce qu’on pourrait avoir avec une réverbe.

Voici un exemple de création d’un espace ressemblant à celui d’une réverbe mais grâce à un delay :

A noter que bien souvent, si les répétions sont synchronisées avec le tempo du DAW, l’effet sera plus intéressant car il ne nuira pas au rythme du morceau.

Astuce : pour les nappes de synthés, utilisez un delay de type « ping pong » pour une image stéréo plus large

Et pour aller plus loin

Pour encore plus de texture et surtout pour avoir un son plus coloré ou du moins plus personnalisé, une autre option reste à votre disposition : enchaîner un delay puis une réverbe sur la même piste.

Certes, cela peut sembler extrême, mais ça vaut le coup d’essayer si vous aimez le côté un peu expérimental et que vous voulez trouver « votre propre son ».

En conclusion

Au final, il est clair que les delays sont aussi puissants que les réverbes pour donner un effet d’espace dans vos mixages.

S’ils offrent un son assez différent et moins réaliste, leur densité sonore plus faible, aussi bien temporellement qu’en termes de fréquences, les rend plus faciles à mixer.

Et peut-être un peu plus originaux.

Alors, sur vos prochains mix, essayez de mettre un delay au lieu d’une réverbe (par exemple un de ces plugins gratuits) – ça faut vraiment le coup 😉

2 thoughts on “Utiliser un Delay à la Place d’une Réverbe ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :