Comment Egaliser une Caisse Claire ?

Un bon son de caisse claire est essentiel à la dynamique d’un mix.

Toutefois, un peu comme pour la grosse caisse, l’égalisation de cet instrument est complexe. Il est très facile de déstabiliser son mix en amplifiant les mauvaises fréquences.

Grâce à ce petit guide, vous allez apprendre à utiliser efficacement un égaliseur sur une caisse claire. En particulier, vous connaîtrez précisément les fréquences posant généralement problème et celles qu’il faut au contraire mettre en valeur.

Et surtout, vous saurez pourquoi il faut les corriger.

Pour cela, nous allons voir ensemble :

  • la théorie à appliquer ;
  • un cas concret illustré avec un exemple audio.

Une petite note : n’oubliez pas que lorsque l’on mixe, il n’y a pas de règle absolue. Par exemple, si votre caisse claire sonne déjà bien, sans doute n’est-il pas nécessaire de lui appliquer l’ensemble des réglages que je vais vous suggérer.

Caisse Claire et Baguettes

Nettoyez les fréquences avec l’EQ

La première chose à faire va être une égalisation soustractive. Autrement dit, vous allez devoir nettoyer votre piste de caisse claire avec un égaliseur en atténuant (ou coupant) certaines fréquences.

Les basses fréquences inutiles

Comme souvent, il est utile de retirer les sub-basses qui n’apportent rien au son. Pour cela, je vous conseille de positionner un filtre passe-haut entre 60 et 100 Hz.

Bien entendu, c’est à vous de trouver exactement à partir de quelle fréquence vous pouvez commencer à filtrer.

Faites bien attention à ne pas faire perdre d’énergie à votre caisse claire. L’idée est juste de retirer les fréquences qui polluent le bas du spectre audio.

250-650 Hz : Effet carton et résonances

Cette bande de fréquences, assez large, est probablement celle qui vous donnera le plus de fil à retordre.

Le premier problème que vous allez y rencontrer, c’est ce qu’on appelle en anglais la boxiness. C’est-à-dire, un son de boîte en carton, qu’il faut absolument éviter.

Le deuxième problème, ce sont les résonances. Avec les caisses claires, il y a souvent des fréquences qui résonnent de façon assez métallique. Elles font partie intégrante de votre instrument : c’est pour ça que de nombreux artistes accordent leur caisse claire à la tonalité du morceau qu’ils jouent.

Par exemple, voici un exemple sonore dans lequel j’ai isolé une bande de fréquences centrée sur 370 Hz.

Comme vous pouvez l’entendre, ça manque de définition, et il y a beaucoup de résonances. Pas du tout le type de son que l’on veut entendre !

La plupart du temps, vous aurez donc besoin de nettoyer cette bande de fréquences approximativement située entre 250 et 650 Hz.

Pour cela, je vous conseille d’agir en deux temps :

  1. Atténuez les résonances et l’effet de boîte en carton avec un filtre en cloche assez large
  2. Recherchez et retirez de façon chirurgicale les résonances et si nécessaire leurs harmoniques en utilisant un ou plusieurs filtre(s) en cloche avec un facteur Q très élevé (15 et plus).

Si besoin, vous pouvez même vous aider d’un plugin d’analyse de spectre comme SPAN pour identifier les résonances :

Résonance d'une Caisse claire

Attention : si votre caisse claire manque vraiment de corps, il est parfois nécessaire de faire l’inverse, à savoir booster un peu vers 250-300 Hz.

Ajoutez du punch et de l’attaque

Une fois que votre piste est correctement nettoyée, vous allez pouvoir mettre en valeur les bandes de fréquences que vous trouvez agréables…

…mais seulement si nécessaire !

Si votre enregistrement a déjà tout le punch et le claquant que vous souhaitez, vous pouvez très bien le laisser comme ça. 🙂

150-250 Hz : Le corps de la caisse claire

C’est généralement entre 150 et 250 Hz que se trouve l’énergie, le corps de la caisse claire.

Il est donc souvent intéressant d’accentuer cette zone avec un EQ en cloche assez large, pour ajouter un peu de punch.

Faites toutefois attention à ce que les fréquences que vous amplifiez ne soient pas les mêmes que celles que vous avez mises en valeur sur la grosse caisse. Autrement, vous risquez de faire perdre de l’énergie et de la cohésion aux deux !

1-4 kHz : l’attaque

Si vous souhaitez ajouter de l’attaque et du claquement à votre caisse claire, c’est globalement entre 1 et 4 kHz que vous trouverez les fréquences correspondantes.

Je vous conseille toutefois d’être assez prudent avec votre EQ. En effet, dans cette partie du mix, il y a souvent beaucoup de choses qui se passent : guitares, voix, guitare basse… Il est donc important de s’assurer que tous les instruments cohabitent correctement.

Aussi, utilisez un égaliseur en cloche avec un facteur Q relativement resserré (1.5 à 3) pour éviter d’impacter trop de fréquences.

Encore plus de texture…

Suivant le son vers lequel vous souhaitez aller, il est possible d’utiliser votre EQ pour obtenir plus de texture et de présence.

Pour cela, vous pouvez éventuellement ajouter quelques décibels aux fréquences situées entre 5 et 10 kHz. Elles correspondent au son du timbre (le rideau métallique en acier qui se trouve sous l’instrument).

Si le son devient alors trop aigu ou agressif, n’hésitez pas à ajouter un filtre high-shelf vers 10-15 kHz pour mieux le contrôler, voire même un filtre passe-bas (mais en étant prudent).

Si vous avez enregistré votre caisse claire avec deux microphones — un au-dessus, un au-dessous — vous pourrez d’ailleurs mixer subtilement celui du dessous pour faire ressortir le son du timbre.

Exemple de réglages d’égalisation

Comme d’habitude, je vous ai préparé un petit exemple audio de façon à mettre en pratique la théorie que je viens d’expliquer.

J’ai donc utilisé un sample tout simple de caisse claire (diffusé par Surfjira sous licence CC-BY) et je l’ai mis en boucle.

Voici le son sur lequel nous allons travailler, brut, sans aucune égalisation :

L’enregistrement n’est pas horrible, mais ce n’est pas parfait non plus.

Etape 1 : Nettoyage du spectre

J’ai tout d’abord cherché à nettoyer le son en retirant les fréquences inutiles ou bien qui posaient problème.

En particulier, j’ai atténué fortement la résonance métallique qui était très présente autour de 340 Hz avec un EQ en cloche très resserré (facteur Q de 15).

Exemple de nettoyage d'une caisse claire avec un EQ

Voici le résultat après nettoyage :

Comme vous pouvez l’entendre, il y a beaucoup moins de sonorités métalliques après cette première égalisation. Le son est plus propre.

Etape 2 : Amélioration du punch et de l’attaque

J’ai alors décidé d’utiliser mon égaliseur pour booster les fréquences que j’aimais bien, de façon à donner du corps mais aussi du claquant et de la présence à la caisse claire.

Boost des bonnes fréquences de la caisse claire

Le résultat en audio :

Maintenant, le son est beaucoup plus pêchu et organique. Si vous réécoutez l’enregistrement du début, vous verrez que notre caisse claire est désormais nettement plus efficace et agréable à entendre.

Pour aller plus loin

C’est bon, vous êtes maintenant prêt(e) à égaliser au mieux vos caisses claires ! 🙂

Pour aller plus loin dans le mixage de la batterie, n’hésitez pas à regarder par exemple mon article sur le mixage des cymbales, sujet beaucoup plus simple qu’il n’y paraît…

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.