Égalisation Guitare Électrique : Les Fréquences à Connaître | Projet Home Studio

Égalisation Guitare Électrique : Les Fréquences à Connaître

Contrairement à ce qu’on peut penser, l’égalisation de la guitare électrique n’est pas quelque chose d’extrêmement complexe.

En tous cas, je trouve que c’est moins compliqué que l’égalisation d’instruments acoustiques — parce qu’on a instinctivement une idée moins précise du son d’une guitare électrique que de celui, par exemple, d’un violon ou d’une voix.

Dit différemment, le champ des possibles en ce qui concerne le son de la guitare électrique est vraiment large : on peut imaginer un son plus chaud, plus perçant, plus sombre, plus vintage…

Pour autant, au-delà de la maîtrise des fondamentaux de l’égalisation, il est tout de même important d’avoir un certain nombre de repères concernant le spectre de fréquences de la guitare électrique et la manière dont il peut être égalisé.

Il faut en effet savoir où chercher les problèmes sonores que l’on entend — surtout que nos enregistrements en contexte home studio ne sont pas toujours parfaits.

Je vous propose donc de vous donner un maximum de conseils pour l’égalisation de la guitare électrique à travers cet article structuré en trois parties :

  • un mot sur la philosophie d’égalisation ;
  • une description détaillée des fréquences à connaître, avec un graphique « aide-mémoire » que vous pourrez télécharger ;
  • une sélection d’astuces ou de techniques qui vous permettront d’aller plus loin que la simple connaissance des plages de fréquences importantes pour la guitare électrique.
Egalisation d'une guitare électrique

Un mot d’introduction sur l’égalisation de la guitare électrique

Avant de se lancer dans le vif du sujet, il y a deux éléments que je souhaiterais partager avec vous et dont la compréhension est cruciale pour pouvoir travailler correctement ses guitares électriques.

La magie n’existe pas

En cliquant sur cet article, peut-être étiez-vous à la recherche des réglages d’égalisation à appliquer sur vos pistes de guitare électrique ?

Peut-être vous attendiez-vous à des conseils du style « Mettez un filtre en cloche de +4 dB à 200 Hz pour plus de chaleur » ou « Coupez les aigus à 8 kHz avec un filtre passe-bas ».

On voit régulièrement ce genre de choses sur Internet — et c’est normal parce qu’instinctivement on est à la recherche des « bons réglages » qui remplaceront les « mauvais réglages » que l’on pouvait faire jusqu’à présent.

Malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça : il n’y a pas de réglage magique d’égalisation à appliquer sur vos guitares électriques pour les faire sonner de façon pro.

En effet, il est important d’avoir en tête que tout dépend du signal source enregistré.

Typiquement, vous n’égaliserez pas de la même façon une guitare brillante comme ceci :

ou une guitare sombre comme celle-ci :

Il n’y a pas de recette miracle que l’on pourrait appliquer sur nos pistes de guitare de façon systématique.

Exit donc les presets d’EQ pour la guitare électrique.

Par contre, il est possible d’apprendre à reconnaître certains problèmes, sur certaines bandes de fréquences, pour pouvoir les corriger avec un égaliseur.

C’est l’approche que nous allons suivre dans cet article.

Mais mon son de guitare est déjà super… ?!

Si vous êtes guitariste (comme moi), il est fort à parier que vous avez déjà passé du temps à affiner votre son.

Peut-être au niveau des réglages de votre ampli, peut-être via le choix du micro utilisé pour enregistrer votre guitare électrique, ou peut-être encore via l’ajout d’un certain nombre de pédales d’effets plus colorées les unes que les autres.

(Oui, on aime tous acheter des pédales d’effets…)

Pédales d'effet pour guitare

Aussi, à travers cette quête sonore, peut-être pensez-vous que votre son de guitare électrique est déjà parfait : vous l’avez déjà égalisé sur votre ampli, le son est bien lourd comme vous le voulez si vous utilisez de la distorsion, les aigus ne sont pas trop agressifs…

…alors pourquoi vouloir égaliser à nouveau les enregistrements faits ?

Eh bien, pour deux raisons principales :

Tout d’abord le son que vous avez capté n’est pas nécessairement parfait : il peut y avoir des résonances liées à l’ampli, liées au micro utilisé, ou liées à la pièce. Il faut donc corriger ces problèmes.

Mais surtout, votre enregistrement de guitare qui sonne peut-être très bien lorsqu’il est écouté seul doit désormais être intégré au reste du mix.

Donc, au reste des instruments : voix, guitare basse, etc.

C’est pourquoi il est indispensable d’égaliser ses enregistrements de guitare électrique — mais encore plus de les égaliser en contexte, c’est-à-dire en écoutant en même temps le reste du mix.

Si vous égalisez votre guitare électrique en solo, il est en effet fort à parier qu’elle ne s’intègre que très mal avec le reste des instruments.

Les bandes de fréquences à connaître pour égaliser une guitare électrique

Voici les bandes de fréquences dont nous allons parler aujourd’hui. Vous pouvez télécharger le schéma au format PDF imprimable en cliquant ici (n’hésitez pas à le partager autour de vous bien sûr 😉).

Egalisation d'une guitare acoustique

< 50 – 80 Hz : Bruit de Fond

La plupart du temps, le bas du spectre de fréquences de vos enregistrements de guitare électrique vont contenir ce que j’appelle « le bruit de fond ».

Il s’agit tout simplement d’une sorte de grondement, typiquement localisé en-dessous de 80 Hz, qui peut-être lié :

  • aux résonances solidiennes de l’ampli ;
  • aux interférences du réseau électrique ;
  • au son même de l’ampli ou des pédales de distorsion placées avant ;
  • aux bruits de la rue et des voitures qui passent (même si généralement ceux-ci sont rarement un problème car l’ampli est beaucoup plus fort…).

Enfin, c’est souvent un peu un ensemble de tout ces facteurs.

Le fait est que ces grondements dans les basses ne correspondent pas au son que l’on souhaite entendre dans notre mix, et réduisent potentiellement la headroom disponible.

En général, il s’agit donc de fréquences que l’on va atténuer ou plutôt couper, par exemple avec un filtre passe-haut positionné entre 50 et 80 Hz (n’hésitez pas d’ailleurs à utiliser une pente un peu abrupte de 16 ou 24 dB/octave).

Bien entendu, le positionnement exact de ce filtre dépendra de la hauteur des notes jouées, et donc de l’accordage.

Plus vous couperez haut, plus vous impacterez la densité de l’instrument.

100 – 350 Hz : Densité

Parlons de densité, justement.

Généralement, sur la bande de fréquences allant de 100 à 350 Hz, on retrouve une énergie sonore qui permet de contrôler le poids de la guitare électrique dans le mix.

Sa chaleur.

Sa puissance.

Si vous avez l’impression que l’instrument manque de corps et de densité, si la guitare a un son trop fragile, n’hésitez pas à booster un peu ces fréquences.

Au contraire, si vous entendez des résonances et un trop plein d’énergie dans les basses, essayez d’atténuer un peu cette bande de fréquences.

Attention par contre à bien égaliser en écoutant en même temps la guitare basse : en effet, la plage 100 – 350 Hz est typiquement une zone où la basse rentre en conflit avec la guitare.

Pour éviter un recouvrement de fréquences trop brouillon, n’hésitez pas à couper votre guitare plus haut que les 80 Hz dont nous parlions tout à l’heure.

Remarque : c’est aussi dans le haut des basses et dans les bas médiums que l’on retrouve les résonances/surplus d’énergie liés aux fameux palm mutes.

Généralement, un simple égaliseur aura du mal à gérer ces situations. Je conseille plutôt une technique alternative de compression que j’explique dans cet article sur le mixage de guitares électriques hard-rock/metal.

350 – 600 Hz : Fréquences « Brouillonnes »

Toujours la zone la plus compliquée à gérer.

Pour tous les instruments d’ailleurs.

En effet, c’est une bande de fréquence sur laquelle vous allez à nouveau retrouver une partie du corps de la guitare électrique.

Vous allez donc pouvoir l’amplifier un peu pour à nouveau gagner en puissance dans les médiums et obtenir un son un peu plus rock.

Inversement, cela veut dire que si vous l’atténuez trop, votre guitare va devenir fragile et criarde (« puisqu’il ne restera que les aigus »).

Pour autant, attention à deux choses :

  • l’accumulation de fréquences avec les autres instruments : bien souvent, dans les mixages réalisés en home studio, je constate un surplus d’énergie dans cette bande de fréquences avec trop d’instruments qui se chevauchent.
  • le côté brouillon : ces fréquences localisées entre 350 et 600 Hz environ ont tendance à donner un côté brouillon, « muddy » (boueux) comme disent nos amis anglophones, qui nuit à la clarté globale du mix.

1 – 8 kHz : Mordant

Un peu plus facile à gérer, la zone des 1 à 8 kHz permet de gérer le mordant, l’agressivité, le tranchant de votre guitare électrique.

(Au passage, n’oubliez pas, ces fréquences sont simplement des indications : tout dépend de votre enregistrement de base).

En amplifiant cette bande de fréquences, vous allez pouvoir rendre votre guitare plus dure et la faire ressortir dans le mix.

Un petit boost de quelques dB avec un filtre en cloche suffira souvent à rendre le son beaucoup plus frontal, « in your face ».

En vous concentrant notamment sur la zone entre 1 et 4 kHz, vous pourrez d’ailleurs faire ressortir le bruit du médiator.

Attention par contre, ce faisant, aux conflits éventuels avec la voix : cette même plage de fréquences est en effet cruciale pour la clarté du chant et l’intelligibilité des paroles. Soyez donc prudent(e).

Remarque : surtout lorsque vous travaillez avec des guitares vraiment saturées, des résonances peuvent apparaître et nuire à l’harmonie de l’enregistrement.

Bien souvent, ce type de résonances se retrouve sur la bande de fréquences allant 1 à 8 kHz.

N’hésitez donc pas à les atténuer (sans nécessairement les couper de façon extrême) avec un filtre en cloche au facteur Q élevé.

5 – 12 kHz : Buzz

A partir de 5 kHz, on commence généralement à arriver sur des sonorités un peu moins intéressantes et un peu moins musicales.

Typiquement, entre 5 et 12 kHz, on va souvent retrouver le buzz un peu électrique généré par votre ampli et par les éventuelles pédales de saturation ou distorsion que vous utilisez.

Il peut donc s’agir de fréquences que vous allez atténuer avec une petite courbe d’égalisation.

Toutefois, je ne vous conseille pas de les couper de façon trop agressive : mine de rien, ces fréquences participent au grain et à l’agressivité de votre guitare électrique. Si vous les coupez complètement, votre guitare semblera trop sourde.

>10 kHz : Air Inutile ?

Les fréquences supérieures à 10 000 Hz de vos enregistrements de guitare électrique peuvent contenir un peu de présence ou de clarté.

Si vous avez l’impression que votre enregistrement en manque, vous pouvez essayez de soulever un peu ces aigus, par exemple avec un filtre high-shelf.

Toutefois, notamment pour les guitares très saturées, on se trouve souvent à atténuer ou couper ces fréquences avec un filtre passe-bas, ce qui a généralement pour effet de repousser un peu la guitare dans le mix.

Quelques conseils pour l’égalisation de la guitare électrique

Bien entendu, avoir en tête les bandes de fréquences mentionnées plus haut est important.

Mais il existe également un certain nombre d’éléments/conseils plus généraux que je souhaite vous donner pour aller un peu plus loin.

Egalisez à la prise

C’est vrai pour tous les instruments, mais je trouve que c’est encore plus vrai pour les guitares électriques.

De nombreux facteurs influencent la texture et la réponse en fréquence de ces instruments.

Il est donc important, dès la prise, de partir dans de bonnes conditions.

C’est-à-dire, de faire tous les ajustements nécessaires pour éviter d’avoir à faire des égalisations compliquées.

Egalisation sur un ampli guitare
Réglez bien l’égaliseur de votre ampli (d’après une photo CC-BY 2.0 Nenad Stojkovic)

Commencez par changer les cordes avant d’enregistrer. On ne le remarque pas toujours, mais la différence entre des cordes usées et de nouvelles cordes est vraiment remarquable : les nouvelles sont beaucoup plus brillantes et fournissent un son bien plus articulé (qui du coup ressortira mieux dans le mix).

Bien entendu, le choix de la guitare ou des micros montés dessus influencera aussi votre son : pour un même morceau joué dans les mêmes conditions, vous n’égaliserez pas de la même façon une Fender avec des ‘60s Strat® (simple bobinage) et une Ibanez RG avec des Seymour Duncan Black Winter (humbuckers).

De la même façon, les réglages de l’ampli et le positionnement du microphone influenceront fortement la qualité et l’attitude de votre prise de son, ce qui influera nécessairement sur la quantité d’égalisation à faire lors du mixage.

Bref, essayez d’avoir dès le début le son le plus ressemblant à ce que vous voulez entendre dans le morceau final.

► N’hésitez pas à regarder les quelques conseils de mon guide sur l’enregistrement de guitare électrique sur ce sujet.

Egalisez de façon groupée

On a parfois tendance, notamment lorsque l’on débute, à vouloir égaliser individuellement toutes les pistes de guitare.

Ce n’est pas en soi une erreur ou une mauvaise approche, mais ça complexifie le processus de mixage et multiplie les risques d’erreurs / de choix d’égalisation bancal.

Par défaut, je vous recommande plutôt d’envoyer vos pistes de guitare dans un buss (un groupe de piste) et de les égaliser directement sur celui-ci, par exemple en utilisant un plugin type « tranche de console », comme sur la photo ci-dessous.

Une tranche de console SSL lors d'une égalisation d'une guitare électrique

Atténuez avant d’amplifier

On a parfois le réflexe de booster certaines fréquences qui sonnent bien en priorité, plutôt que d’aller atténuer celles qui sont moins harmonieuses.

Ce n’est pourtant pas une pratique conseillée : au contraire, il est plus intéressant d’aller d’abord solutionner les problèmes (résonances, sons un peu durs…) avec une égalisation soustractive.

En théorie, une fois que vous avez fait cela, il ne vous reste du coup que les parties agréables du son — que vous pouvez alors amplifier légèrement si vous le souhaitez avec une égalisation additive.

En conclusion

Voilà, vous avez désormais un maximum d’informations pour égaliser vos pistes de guitare électrique, peu importe le style musical.

► Pour continuer à lire sur un sujet connexe, je vous recommande de regarder ce guide détaillé sur l’égalisation de guitares acoustiques.

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Azedine / Répondre

Bonjour adrien
Merci pour ce très bon article.
J ai une petite requête :
Serait il possible de le decliner pour la basse (avec le même schéma ce serait parfait)

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.