Égalisation Guitare Acoustique : Les Fréquences à Connaître

Egaliser une guitare acoustique est plus compliqué qu’il n’y paraît, notamment pour les home-studistes débutants.

En effet, autant l’enregistrement peut sembler assez simple — autant lorsque l’on essaye d’intégrer une piste de guitare acoustique dans votre mix, on se rend souvent compte d’un certain nombre de problèmes assez difficiles à corriger avec un EQ : résonances désagréables dans les basses, bruits de la main sur les cordes…

Aussi, je vous propose via cet article de vous donner un maximum de conseils et d’astuces de façon à vous guider dans la maîtrise de vos égaliseurs sur cet instrument bien précis.

Bonne lecture ! 🙂

Egaliseur et guitare acoustique
(modifié d’après une photo CC BY 2.0 TIGER500)

Un mot d’introduction sur l’égalisation de la guitare acoustique

Lorsque vous avez cliqué pour lire cet article, peut-être étiez-vous à la recherche de réglages d’égalisation standards à appliquer sur vos enregistrements de guitare acoustique.

Peut-être imaginiez-vous trouver des conseils du style « coupez les aigus à 8000 Hz avec un filtre passe-bas » ou « amplifiez les médiums de 4 dB à 320 Hz ».

C’est ce qu’on trouve régulièrement sur le net — et il est vrai que c’est logique, lorsque l’on est home-studiste amateur, de rechercher « la bonne façon de faire » pour utiliser tel ou tel effet.

Toutefois, notamment dans le cas des égaliseurs, je ne vous aiderais pas beaucoup si je vous donnais justement ce genre de conseils.

Tout simplement parce que tout dépend de l’enregistrement de base ! 🙂

Imaginons que vous ayez une guitare jumbo très sombre que vous avez enregistrée avec un microphone mettant en valeur les basses.

Dans ce cas, il est probable que vous vous retrouviez avec trop de basses et que vous deviez les atténuer.

Imaginons maintenant que vous enregistriez avec une guitare parlor très brillante et un microphone dont la réponse en fréquences dans les basses est atténuée : dans ce cas, votre son risque de manquer de densité, et il vous faudra sans doute soulever les basses avec un filtre en cloche ou low shelf.

De la même façon, l’égalisation que vous allez faire sur votre guitare acoustique dépendra toujours du style musical : si vous enregistrez un morceau guitare/voix, la guitare sera mise en valeur bien plus que si elle sert simplement d’accompagnement dans un morceau plus complexe.

Bref, vous l’aurez compris à travers ces exemples : il n’y a pas de réglage magique d’EQ pour la guitare acoustique.

Par contre, pour bien égaliser cet instrument, il est important d’apprendre à entendre ce qui se passe sur certaines bandes de fréquences — pour pouvoir corriger les problèmes lorsque vous les entendez.

Et c’est justement ce que nous allons voir dans cet article…

Les bandes de fréquences à connaître pour égaliser une guitare acoustique

Voici les bandes de fréquences dont nous allons spécifiquement parler. Vous pouvez télécharger le schéma au format PDF imprimable en cliquant ici (n’hésitez pas à le partager autour de vous 😉 ).

Egalisation d'une guitare acoustique

< 50 – 80 Hz : Bruit de Fond

Bien souvent sur les enregistrements de guitare acoustique, les fréquences les plus basses contiennent ce que j’appelle pour simplifier du « bruit de fond ».

C’est-à-dire de l’énergie liée à des sons qui ne sont tout simplement pas ceux que l’on souhaite enregistrer à la base.

Il peut s’agir par exemple :

  • d’un bruit de fond électrique lié à l’alimentation du préampli ;
  • de ronronnements d’appareils dans la pièce (climatisation, ordinateur…) ;
  • du bruit de la rue d’à côté ;
  • de vibrations basses liées à l’instrument mais que l’on ne souhaite pas capter ;
  • etc.

C’est donc généralement une bonne pratique que d’atténuer ou de couper les fréquences correspondantes, pour éviter que cette énergie sonore ne prenne trop de place dans le mix (voire ne nuise à la définition de votre ligne de basse ou de votre grosse caisse).

Généralement, cela se matérialise par un filtre passe-haut positionné entre 50 et 80 Hz, par exemple avec une pente de 18 dB par octave (mais vous pouvez bien sûr expérimenter).

Attention toutefois à ne pas aller trop haut, puisque la fréquence fondamentale de la corde la plus grave sur une guitare (E2) est de 82,41 Hz.

70 – 100 Hz : Densité

Maintenant que nous avons mis de côté le bruit de fond, nous pouvons nous concentrer sur les fréquences plus importantes pour la guitare.

Sur la bande de 70 à 100 Hz, on va généralement retrouver de l’énergie qui contribue à la densité de l’enregistrement.

C’est-à-dire à la capacité de votre piste de guitare à avoir du punch, à être suffisamment percutante et puissante.

Si ces fréquences sont sous-représentées, votre guitare sonnera de façon assez faible, assez fragile — dans ce cas n’hésitez pas à utiliser votre EQ et booster de quelques dB.

Si au contraire cette bande de fréquences a trop d’énergie, vous entendrez des résonances marquées et votre piste contribuera à rendre les basses fréquences de votre mix brouillonnes.

Remarque : Notez d’ailleurs que si votre guitare acoustique sert juste d’accompagnement et n’a pas un rôle primordial dans le morceau, vous n’aurez peut-être pas besoin de mettre cette bande de fréquence trop en évidence, car c’est plutôt la basse et la grosse caisse qui seront mises en valeur à ce niveau.

100 – 350 Hz : La Zone Compliquée

Eh oui, un peu comme pour l’égalisation de la voix, bien régler un EQ sur une piste de guitare acoustique n’est pas toujours simple.

Cette bande de fréquences allant de 100 à 350 Hz est souvent compliquée à égaliser car il s’y passe beaucoup de choses. Il est donc important de réussir à l’ajuster sans pour autant nuire à l’équilibre de l’enregistrement.

Tout d’abord, notez que la qualité de l’enregistrement est essentielle pour minimiser les réglages d’EQ devant être appliqués à ce niveau.

En effet, on est pile au niveau des fréquences fondamentales de la guitare acoustique (qui va de 82,41 Hz à 329,63 Hz en accordage normal) — et on y retrouve également différentes résonances de l’instrument émises au niveau de la rosace.

Il est donc important de bien positionner son microphone lors de l’enregistrement pour avoir le son le plus propre possible.

Bien souvent ceci dit, vous allez avoir besoin d’atténuer au moins certaines fréquences entre 100 et 250 Hz pour contrôler les résonances et rendre la piste de guitare acoustique moins « boomy » comme disent les anglophones, c’est-à-dire moins empâtée dans les basses et les bas-médiums.

Sur la partie plus haute de la bande de fréquences, disons entre 200 et 350 Hz, c’est plus le corps de l’instrument que vous allez retrouver.

Si votre son semble trop fin, trop fragile, cela peut valoir le coup d’amplifier ces fréquences. Attention toutefois, vous constaterez que le son devient vite boueux (« muddy ») et brouillon. N’hésitez pas à écouter le reste du mix en même temps que votre piste de guitare acoustique lorsque vous intervenez sur ces fréquences en particulier.

400 – 800 Hz : Fréquences « Carton »

Comme pour de nombreux instruments, cette bande de fréquences génère un son de « boîte en carton » lorsqu’elle est trop mise en valeur, ce qui rend les médiums particulièrement brouillons.

Notez d’ailleurs que ces problèmes peuvent se propager jusqu’à 2 kHz environ, en prenant alors une apparence plus nasale, plus métallique (le choix des cordes est donc nécessairement important !).

Cependant, en règle générale, sauf si vous constatez un problème majeur de ce type, il n’est pas vraiment nécessaire d’égaliser cette bande de fréquences si l’enregistrement a été bien fait.

Astuce : pour bien identifier le type de son dont je parle, prenez une piste de guitare acoustique et un EQ et boostez à +12 dB vers 500 Hz. Prenez le temps de bien écouter le son produit.

2 – 6 kHz : Clarté

La bande de fréquences allant de 2000 à 6000 Hz est généralement la plus facile à contrôler.

C’est sur celle-ci que vous allez retrouver principalement l’aspect claquant et tranchant des cordes.

Un peu comme pour la voix, si vous souhaitez mettre la guitare au devant du mix et en renforcer l’impact, ajouter 2 ou 3 dB sur ces fréquences devrait vous amener dans la bonne direction.

Si par contre votre guitare est trop agressive ou trop froide, n’hésitez pas au contraire à les atténuer un peu avec un filtre en cloche.

Notez au passage que généralement, c’est plutôt la voix que l’on va prioriser sur ces fréquences : si c’est le cas dans votre mix, évitez de booster également la guitare acoustique sur celles-ci.

> 8 kHz : Air

Enfin, il existe une technique sympathique et plutôt facile à mettre en place pour ajouter de la brillance et donner de l’espace à vos enregistrements de guitare acoustique — on parle souvent « d’ajouter de l’air ».

Il vous suffit en effet de prendre un filtre high-shelf (ou pourquoi pas un filtre en cloche, mais personnellement je suis moins fan) et de soulever gentiment les aigus au-dessus de 8 kHZ (à vous d’identifier la fréquence de coupure exacte idéale pour votre mix).

Instantanément, le son devient plus ouvert.

Attention toutefois : l’effet est souvent très appréciable, mais le risque d’en faire trop est réel. Quelques décibels sont suffisants la plupart du temps.

Quelques conseils généraux pour l’égalisation de la guitare acoustique

Certes, il est important voire essentiel d’avoir une bonne compréhension des principales bandes de fréquences associées à la guitare acoustique pour pouvoir bien égaliser ses pistes.

Toutefois, en complément, voici quelques conseils plus généraux qui, eux aussi, vous aiderons à manipuler vos EQs avec cet instrument.

Egalisez dès l’enregistrement

Attention, ne prenez pas trop au mot ce titre de chapitre.

Je ne vous conseille pas d’égaliser vos enregistrements à la prise.

Ce que je veux par contre souligner, c’est que la façon dont vous enregistrez votre guitare acoustique influe sur la quantité et la complexité de l’égalisation que vous allez faire après.

Dans les premiers paragraphes de l’article, je prenais l’exemple du type de guitare : si vous voulez un son brillant, évitez d’utiliser une guitare sombre.

Et inversement.

N’oubliez pas également de changer les cordes avant toute session d’enregistrement sérieuse : plus les cordes vieillissent, plus le son est terne. Mettez donc de nouvelles cordes et profitez ainsi d’un son plus clair et plus qualitatif, qui nécessitera moins d’égalisation pour être agréable.

Bien entendu, le choix du ou des microphone(s) et la technique de prise de son utilisée influent fortement sur la répartition en fréquences de l’énergie sonore : lisez mon article sur l’enregistrement de guitare acoustique et testez différentes méthodes d’enregistrement pour trouver celle qui convient le mieux au son que vous recherchez.

Meilleur sera l’enregistrement, moins vous aurez besoin d’utiliser un égaliseur lors du mixage.

Parfois, vous n’aurez même pas besoin d’EQ !

Egalisez de façon groupée

Si vous avez plusieurs pistes de guitare acoustique similaires (par exemple pour les répartir à gauche et à droite en termes de panoramique), n’hésitez pas à les grouper dans un buss (groupe de pistes) pour les traiter de façon semblable.

En effet, on a parfois le réflexe de se dire que pour mieux faire, il vaut mieux être plus minutieux et égaliser chaque piste indépendamment.

Dans la réalité, cela fait souvent perdre du temps mais est également source d’erreurs, qui peuvent rendre votre mix plus bancal.

Simplifiez donc l’approche et groupez vos pistes de guitare acoustique avant d’ajouter des plugins.

Contrôlez les résonances

Nous avons dit un peu plus haut que certaines résonances liées à l’instrument pouvaient apparaître dans les bas médiums.

Toutefois, l’ensemble du spectre de fréquence est potentiellement sujet à résonances : celles-ci peuvent en effet provenir du microphone sélectionné, du réseau électrique ou bien de l’acoustique de la pièce.

Il est donc important, si vous entendez ce genre de problèmes dans vos prises de son et surtout si ça ressort dans le mix, de les atténuer avec un filtre en cloche doté d’un facteur Q élevé.

Parfois une réduction de quelques dB suffit, mais dans certains cas vous devrez avoir la main plus lourde et obtenir quelque chose comme cela :

Egalisation de résonances sur une guitare acoustique

Atténuez avant d’amplifier

Enfin, un dernier conseil qui s’applique aussi bien à l’égalisation de guitare acoustique qu’à tout autre instrument : avant d’amplifier des bandes de fréquences, commencez par couper celles qui posent problème.

En effet, si vous atténuez les aspects du son les plus problématiques, il ne vous restera en théorie « que ce qui sonne bien ».

Ce faisant, vous n’aurez plus besoin (ou alors beaucoup moins) d’amplifier le reste du spectre de fréquences.

En conclusion

Voilà, désormais vous êtes spécialiste de l’égalisation de guitares acoustiques ! 😉

Du moins, vous avez toutes les informations pour vous entraîner à reconnaître l’impact d’une égalisation sur telle ou telle bande de fréquence en ce qui concerne la guitare acoustique.

N’hésitez donc pas à appliquer tous les conseils de cet article la prochaine fois que vous égaliserez une piste de cet instrument !

► Continuez à lire avec mon guide détaillé sur l’enregistrement de guitare acoustique.

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.