Test : L’EQ Dynamique DynEq de HoRNet Plugins

8.7/ 10

Qualité sonore - 8.5

Fonctionnalités / Interface - 8

Rapport Qualité/Prix - 9.5

Acheter

POUR
La simplicité d'utilisation, l'efficacité générale de l'algorithme

CONTRE
Pas de possibilité de side-chain externe

Connaissez-vous HoRNet Plugins ?

C’est une marque italienne qui se distingue de beaucoup d’autres éditeurs grâce à ses plugins audio de bonne qualité mais surtout disponibles à un prix très accessible.

Parmi les petits derniers de nos amis italiens, on retrouve notamment DynEq — un égaliseur dynamique à première vue très facile d’utilisation.

En effet, nous dit le manuel du plugin, HoRNet « a décidé de suivre une approche simple de façon à proposer un plugin avec peu de contrôles qui vous permettra de vous concentrer uniquement sur le son ».

La couleur est annoncée — voyons donc de quoi il s’agit ! 🙂

Interface et Fonctionnalités

L'interface de DynEQ

Au lancement du plugin dans un DAW, force est de constater que l’interface est sobre et ordonnée, avec une esthétique qui n’est pas sans rappeler celle des autres logiciels de la marque tel que le limiteur Magnus mk2 que j’avais testé il y a quelque temps.

Tous les contrôles sont bien agencés et immédiatement accessibles : pas d’options cachées ou de fioritures à l’utilité discutable.

Si l’interface peut sembler simpliste, c’est avant tout parce que DynEq répond à un besoin de mixage unique et lui-même très simple : corriger des résonances spécifiques.

Le principe de l’égalisation dynamique

DynEq est en effet un égaliseur dynamique à une seule bande.

Concrètement, imaginons une piste de basse dans laquelle une fréquence résonne anormalement mais seulement de façon ponctuelle.

En utilisant un égaliseur standard, avec un filtre en cloche centré sur cette fréquence anormale, la piste serait affectée en permanence. Avec un égaliseur dynamique, l’égalisation n’est appliquée que lorsque la fréquence en question résonne.

Et c’est le seul et unique objectif de DynEq, qui se veut être un outil simple permettant de cibler une bande de fréquences particulière : lorsque le niveau de cette bande dépasse un seuil (threshold) prédéfini, l’égalisation choisie est appliquée. Si le niveau est inférieur au seuil, elle ne l’est pas.

Réglages d’égalisation

Les réglages à gauche de la fenêtre du plugin correspondent à l’égaliseur intégré à DynEq.

La définition de la bande de fréquences sur laquelle l’effet intervient est effectuée de façon assez classique, en réglant :

  • la fréquence centrale de la bande
  • le gain devant être appliqué (à noter que celui-ci peut-être négatif ou positif : il sera donc possible d’utiliser DynEq pour renforcer certaines fréquences qui manqueraient dans le mix)
  • le facteur Q, qui contrôle grosso-modo la largeur de la bande

A ceci s’ajoute un petit bouton nommé « Set EQ », qui désactive le traitement dynamique pour permettre d’écouter uniquement l’effet de l’égaliseur. Ceci est très pratique, et simplifie la façon de travailler avec DynEq :

  1. On sélectionne dans un premier temps la bande de fréquences que l’on souhaite en s’appuyant sur ce mode « Set Eq » ;
  2. On désactive de mode pour pouvoir effectuer les réglages de traitement dynamique.

Réglages dynamiques

Sur les aspects dynamiques justement, les réglages sont également très simples et centrés principalement sur le Threshold ou seuil devant être fixé.

Lorsque le signal dépasse le seuil paramétré, le signal subit l’égalisation telle qu’elle a été réglée.

Rien de plus compliqué ! 😉

(D’ailleurs, pour une utilisation encore plus rapide, il est possible d’activer un mode automatique de gestion du seuil. Durant mes tests, je n’ai pas trouvé à cette option une utilité réelle. Ceci dit cela pourra peut-être être pratique pour les plus débutants…)

Enfin, DynEq inclut également un réglage de la vitesse de l’enveloppe dynamique (Attaque et Release), un peu à la manière des réglages de compresseur. Par défaut, la vitesse est réglée de façon automatique, à la noire, en synchronisation avec le tempo de votre séquenceur/DAW. Toutefois, si vous souhaitez un contrôle plus fin du son, il est possible de gérer manuellement ce paramètre.

En bref, tout est là pour piloter l’égalisation dynamique de vos pistes… sauf une option de side-chain externe qui pourrait s’avérer très utile dans certaines situations. Peut-être la verrons-nous apparaître dans une version ultérieure ?

A l’utilisation

Comme je le mentionnais un peu plus haut, ce plugin cible un besoin très simple de contrôle des résonances spécifiques qu’un simple EQ ne pourrait atténuer correctement. Comme il ne possède qu’une seule bande, il suffira d’ajouter plusieurs instances de l’effet si vous souhaitez traiter plusieurs bandes de fréquences.

DynEq s’avère donc être un véritable outil, intuitif et complètement fonctionnel. Il fait d’ailleurs très bien son travail — comme nous allons le voir avec des exemples audio.

Prenons tout d’abord l’exemple (peut-être un peu subtil) d’une piste de basse. Voici le son brut, à savoir un court extrait du morceau « Outer _ » de Woodfire :

Si vous faites bien attention, sur la fin de la phrase, il y a des résonances plutôt désagréables qui ressortent anormalement fort et rendent le son brouillon.

Avec DynEq, il est possible de les atténuer très facilement (-7 dB à 160 Hz environ) :

Je vous avais prévenu, c’est assez subtil et vous aurez besoin d’un bon casque ou de bonnes enceintes pour bien faire la différence. Mais globalement, les résonances ont été atténuées et le son est désormais plus équilibré, il a gagné en définition grâce au filtrage.

Pour prendre un deuxième exemple un peu plus facile à attendre, écoutons cette piste de batterie basique générée sur Superior Drummer 2.0 avec le kit « Metal Machine » :

Typiquement, ici, le son de la caisse claire est complètement dominé par des résonances qui gênent fortement à l’oreille et ressortiront nécessairement dans le mix.

Cette fois-ci, un filtrage agressif de -15 dB vers 480 Hz permettra d’en atténuer une grande partie. Avec DynEq, c’est l’affaire de quelques clics :

Pour faire bien les choses, on aurait pu utiliser plusieurs instances de DynEq car un certain nombre d’harmoniques de la résonance ciblée sont présentes.

Toutefois, comme vous pouvez l’entendre, le plugin est efficace et surtout intervient de façon très transparente : les problèmes de fréquences identifiés disparaissent mais le spectre audio n’en ressort pas déstabilisé. Autrement dit, seuls les passages avec des fréquences problématiques sont filtrés.

Et bien entendu, cela a pour conséquence de raffermir le son de la caisse claire qui devient plus lourde et plus pêchue.

En conclusion

Au final, DynEq de HoRNet Plugins s’avère être un outil très intéressant et efficient.

De par sa structuration volontairement simpliste et tournée vers l’écoute du son plutôt que vers des réglages à n’en plus finir, ce plugin est très pratique à utiliser et conviendra aussi bien aux débutants qu’aux utilisateurs plus chevronnés.

Associé à un prix d’une dizaine d’euros, c’est assurément une très bonne affaire qui vient s’insérer au bon moment dans un marché d’égaliseurs dynamiques somme toute assez réduit.

A tester (et éventuellement adopter) dès que possible !

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.