Sonimus Satson : Le Test Complet

9.0/ 10

Qualité sonore - 9

Fonctionnalités / Interface - 9

Rapport Qualité/Prix - 9

Acheter

POUR
La simplicité, la subtile coloration analogique ajoutée, le prix accessible

CONTRE
Peut-être un peu trop subtil

Sonimus fait partie des marques de plugins audio que j’apprécie fortement.

Sans doute parce qu’au-delà de proposer des effets à des prix très accessibles, la marque conçoit depuis 2009 des plugins de grande qualité qui conviennent aussi bien aux débutants qu’aux professionnels.

Bien que j’aie testé il y a près d’un an le fameux Britson, je n’avais pas encore pris le temps de regarder en détail Satson — son confrère aux couleurs bien plus sombres.

Si Britson vise à simuler le son d’une console vintage Neve, Satson quant à lui émule l’attitude sonore et la couleur des consoles SSL.

Du moins, c’est ce qu’il semble à première vue et au regard des commentaires existants en ligne sur le plugin.

Voyons donc ce qu’il en est — et si effectivement Satson peut vous aider à donner de la dimension et du caractère à vos mix…

Concept & Interface

Un workflow « analogique »

Avant tout, il est important de comprendre le concept de Satson, qui contient en réalité deux plugins :

  • Satson Channel — conçu pour être placé sur des pistes individuelles ;
  • Satson Buss — conçu pour être placé sur des groupes de pistes, et pour pouvoir contrôler via un système classique de groupes les instances de Satson Channel existantes.

La logique est donc la suivante : pour simuler au mieux le workflow analogique, vous ajoutez le plugin Satson Channel sur l’ensemble de vos pistes ; vous l’utilisez pour faire un gain staging à l’intérieur du DAW ; vous ajoutez Satson Buss sur vos groupes de pistes et/ou sur le master buss.

De cette façon, vous allez colorer très légèrement chaque piste, mais le mix tout entier gagnera en profondeur et en caractère.

Satson Channel

L'interface de Satson ChannelL’interface de Satson Channel est peut être un peu petite, mais elle reste en tous cas esthétique et complètement fonctionnelle, puisque l’on ne retrouve globalement que trois ou quatre réglages :

  • Gain — qui permet bien sûr d’ajuster le gain, et donc aussi la coloration de la piste (plus vous tapez fort dans le vu-mètre, plus la piste sera colorée) ;
  • Fat — qui va augmenter la quantité de saturation générée par le plugin ;
  • High Pass et Low Pass — deux filtres passe-haut et passe-bas très efficaces et musicaux, qui vous serviront à nettoyer vos pistes.

En cliquant sur le logo, sur la gauche de la fenêtre du plugin, un certain nombre d’options deviennent visibles, de façon à ce que vous puissiez ajuster le comportement du plugin.

On retrouve ainsi la possibilité d’activer l’Output Compensation, de manière à ce que le réglage de gain ne fasse qu’ajuster la saturation de la piste mais n’influe pas sur le volume.

Satson Buss

L'interface de Satson Buss

L’interface de Satson Buss, similaire en termes de design à Satson Channel, peut sembler à première vue un peu déroutante puisqu’il n’y a quasiment aucun réglage.

En effet, il n’y a qu’un seul bouton « Fat »…

…mais c’est normal : le plugin est là pour ajouter un certain caractère, et non pas pour permettre des ajustements sonores à outrance.

Ceci dit, via un click sur le logo, plusieurs options supplémentaires apparaissent : gestion du crosstalk, loud processing (pour augmenter la distorsion analogique dans les graves et les aigus) et surtout activation du Grouping, qui donnera alors accès au panneau suivant :

Le panneau de grouping de Satson Buss

Chaque instance de Satson Channel et Satson Buss peut être affectée à un groupe.

A partir de ce panneau nouvellement déployé, il vous sera donc possible pour chaque groupe :

  • d’ajuster le niveau de gain ;
  • d’activer ou non le mode « Fat » ;
  • d’activer ou non le plugin.

A noter que via l’option « Trim as Drive », le niveau de gain restera le même et vous ne ferez que modifier la quantité de saturation analogique simulée par les différentes instances du plugin.

Pratique, non ?

Une vibe analogique mais subtile

En termes de qualité de son, ce que propose Sonimus Satson est excellent mais très subtil — ce qui pourra peut-être vous perturber au début (je vous conseille, alors, de pousser votre plugin un peu plus pour bien identifier ce qu’il apporte à vos pistes).

Le son est soyeux, relativement sombre avec toutefois un certain accent dans les hauts-médiums.

A l’utilisation, on se rend compte que Satson affecte légèrement l’image stéréo, apportant une certaine profondeur au mix avec une sensation de cohésion et d’espace 3D plus marquée.

Écoutons donc quelques exemples, basés sur le morceau Eliza Jane de James May.

A noter : pour une comparaison plus honnête, l’ensemble de ces exemples utilisent la compensation de gain fournie par le plugin pour que seul le caractère de l’effet ressorte.

Prenons tout d’abord une piste de grosse caisse toute simple :

Comme vous pouvez l’entendre, la saturation est très agréable et a tendance à donner du corps aux instruments. Plus on pousse le plugin, plus on va obtenir une coloration intéressante. Attention toutefois à ne pas en abuser !

Ceci dit, la qualité du plugin se révèle encore plus lorsque l’on écoute son effet, cumulatif car appliqué sur l’ensemble des pistes, au niveau d’un buss :

…ou encore sur un mix complet :

L’effet reste subtil mais l’image stéréo évolue (pour le mieux) et l’enregistrement prend vie.

La voix gagne en densité, et la batterie semble plus cohérente.

Notez aussi, par exemple, le son de la caisse claire qui tend à se raffermir et à mieux prendre sa place dans le mix.

En conclusion

Si bien sûr il est possible de pousser le plugin dans la distorsion, Satson de Sonimus est avant tout un effet que l’on ajoute au début de la phase de mixage et auquel on ne touche plus ou presque plus.

Il n’y a que peu de réglages disponibles, mais la simulation de console analogique est très convaincante. Visant à embellir vos mixages et à leur donner de la vie, elle affectera aussi bien la balance en fréquences, les harmoniques ainsi que l’image stéréo de vos pistes et de vos buss.

Un outil très intéressant, quelque part similaire à Britson de la même marque mais proposant une coloration sonore complètement différente.

► Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page officielle de Sonimus Satson.

Laisser un commentaire