PSP E27 : le Test Complet

9.7/ 10

Qualité sonore - 10

Fonctionnalités / Interface - 9.5

Rapport Qualité/Prix - 9.5

Acheter

POUR
Les courbes d'égalisation ultra-musicales, la possibilité d'utiliser l'EQ pour le mixage ou pour le mastering, le mode Mid/Side, le bouton 28k

CONTRE
Rien, si ce n'est l'interface un peu petite

PSP fait sans aucun doute partie de ces éditeurs qui font référence sur le marché des plugins audio.

Leurs effets sont la plupart du temps de grande qualité.

Je pense notamment à l’excellente réverbe PSP 2445, ou encore au très sympathique compresseur FETpressor que j’avais testé sur Projet Home Studio il y a quelques temps.

Mais il y a aussi le PSP E27, un égaliseur semi-paramétrique modélisant un hardware plutôt original et recueillant généralement de très bons commentaires.

Jusqu’à récemment, je n’avais pas pris le temps de me pencher dessus — c’est désormais chose faite avec cet article ! 🙂

L'EQ E27 de PSP Audioware

Un plugin basé sur un EQ original

L’E27 de PSP n’est pas un égaliseur comme les autres, en ceci qu’il modélise un EQ hardware bien précis : le E27 d’Avedis Audio.

Contrairement à ce que l’on pourrait s’attendre car c’est la mode, le E27 n’est pas un égaliseur vintage des années 60 mais bien une création originale de la marque Avedis Audio, avec une topologie de circuit électronique relativement unique en son genre.

Disponible uniquement au format 500 (lunchbox), il s’agit d’un égaliseur haut de gamme, polyvalent mais doté d’un certain caractère.

L’interface du plugin de PSP, skeuomorphique (oui c’est un mot 😉 ), est très esthétique bien qu’un peu petite. Elle ressemble d’ailleurs comme deux gouttes d’eau au hardware d’origine.

Par défaut, au lancement du plugin, deux modules d’égalisation sont présents — un pour le canal de gauche, un pour le canal de droite.

Un simple clic sur la LED « x2 » fait apparaître deux fois plus de tranches d’EQ, dans l’éventualité où vous auriez besoin d’effectuer des réglages plus précis.

Enfin, un clic sur la LED « PA11 » révèle un autre panneau lié plus particulièrement à la préamplification et à la saturation du signal.

Un module d’EQ aux courbes très musicales

Le module d'égalisation de PSP E27

Chaque module contient trois bandes d’égalisation dont les fréquences ne se recouvrent pas : une bande pour les basses (33 Hz à 550 Hz), une bande pour les médiums (680 Hz à 5.6 kHz) et une bande pour les aigus (6.8 kHz à 28 kHz).

Les fréquences sont fixes mais parfaitement choisies : elles s’avèrent suffisamment nombreuses pour la plupart des tâches de mixage que vous pourriez être amené(e) à réaliser.

A chaque fois, un potentiomètre permet d’ajuster le gain de -16 à +16 dB.

Le facteur Q, lui, n’est par contre pas réglable, mais il est important de noter qu’il se comporte de façon relative par rapport au gain appliqué : plus on booste, plus la bande de fréquences concernée se resserre.

Comme deux canaux sont disponibles, il est possible d’égaliser vos pistes de façon similaire ou pas pour les canaux Gauche/Droite, mais aussi de travailler en mode Mid/Side. Point important à garder en tête : les deux canaux présents par défaut dans le plugin possèdent quelques différences, qui retranscrivent les subtiles variations existant entre deux hardwares.

A l’utilisation, on se rend compte rapidement que PSP E27 est un égaliseur coloré : il a une attitude en termes de réponse harmonique qui ne passe pas tout à fait inaperçue.

Mais surtout, il est coloré car les courbes d’égalisation sont extrêmement musicales.

Que ce soit pour amplifier une bande de fréquence ou pour la couper, E27 s’en sort toujours très bien : seules les résonances très précises ne pourront être traitées, et devront alors être prises en charge avec un plugin plus chirurgical.

De fait, faire ressortir une voix ou un instrument dans un mix devient extrêmement facile avec le E27 — et même en applicant l’effet directement sur un buss ou un master.

Ecoutez ainsi cet exemple audio rapide, basé sur un morceau de Chris Finegan (https://chrisfinegan.bandcamp.com/) :

Même si quelques corrections dans les basses et dans les médiums ont été appliquées, la principale différence entre les deux versions est la clarté de la voix.

Plus précisément, c’est l’ajout de +4dB à 24 kHz qui a permis de faire ressortir la voix et de la mettre encore plus en évidence, tout en lui donnant un aspect plus moderne.

Un jeu d’enfant avec PSP E27, notamment grâce aux fréquences fixes présélectionnées qui s’avèrent extrêmement utiles.

Le PA11 , pour contrôler la saturation

Le module de préamplification PA11 du PSP E27Le module PA11, lorsqu’il est activé, vient compléter très efficacement les modules d’égalisation présentés plus haut.

Concrètement, il apporte un certain nombre de réglages intervenant sur plusieurs aspects du circuit modélisé, dans une logique de contrôle de préamplification.

On retrouve tout d’abord un potentiomètre de Drive, qui comme son nom l’indique contrôle la quantité de saturation apportée par le plugin. Cela permet d’avoir au choix quelque chose de très coloré, ou au contraire de beaucoup plus transparent.

D’autres réglages sont également disponibles sur ce panneau :

  • un filtre passe-haut musical ;
  • un contrôle du niveau de sortie ;
  • ainsi que 4 boutons bien pensés :
    • 28K — pour soulever les aigus d’une façon particulièrement magique ;
    • Ø — pour inverser la phase ;
    • TrafoX — pour désactiver la simulation des transformateurs d’entrée et de sortie ;
    • AmpX — pour supprimer la distorsion dans l’émulation du circuit de filtrage actif.

Toutes ces options portent un message clair : il est possible d’utiliser PSP E27 aussi bien pour le mixage que le mastering, grâce à la possibilité de désactiver tout ou partie de la saturation harmonique qu’il apporte au signal.

Écoutons rapidement ce que ça peut donner à partir d’une piste de batterie basique :

Si l’on ajoute E27 avec une égalisation assez marquée mais surtout un réglage de drive poussé à fond, on obtient cela :

Mais par contre si l’on désactive la saturation, on obtient quelque chose de beaucoup plus transparent :

En conclusion

L’interface très agréable de PSP E27 est à l’image de la qualité de cet égaliseur, qui offre des courbes d’EQ extrêmement musicales construites autour de fréquences fixes mais bien pensées.

A chaque instant, le plugin s’avère efficace pour ajuster l’équilibre fréquentiel de pistes ou de buss, aussi bien en mixage qu’en mastering.

Et car il est toujours intéressant d’aller plus loin, les possibilités d’égalisation différentielle Gauche/Droite et Mid/Side s’avèrent très pertinentes pour des usages avancés.

Sans aucun doute un EQ qui restera désormais sur un grand nombre de mes pistes, tant il est difficile de trouver un EQ plus musical !

Un grand bravo à PSP ! 🙂

Laisser un commentaire