ADAM Audio T8V : le Test Complet

9.0/ 10

Qualité sonore - 8

Fonctionnalités / Fabrication - 9

Rapport Qualité/Prix - 10

Voir le prix sur
Thomann - Woodbrass

POUR
Le très bon rapport qualité/prix, la profondeur du son (notamment dans les basses), la qualité de fabrication

CONTRE
Le voile sur les médiums, le bouton on/off à l'arrière des enceintes

ADAM Audio fait partie, du moins je trouve, des marques de référence en ce qui concerne les enceintes de monitoring;

Notamment en raison de leurs célèbres enceintes A7X, que j’ai d’ailleurs testées ici même, sur les pages de Projet Home Studio.

Depuis 2018 toutefois, ADAM Audio propose une série de modèles plus abordables sous la forme de la Série T. Comprenant initialement les T5V et T7V (respectivement des enceintes avec des boomers de 5 et 7 pouces), cette série s’est étoffée cette année d’un modèle 8 pouces, les T8V, que j’ai eu l’occasion de tester.

Regardons-donc si ces enceintes peuvent ou non avoir leur place dans un home studio.

(Bon, si vous avez vu la note plus haut, vous vous doutez de la réponse — mais je vais vous expliquer tout ça en détail).

Les enceintes de monitoring T8V d'Adam Audio
Merci à la photographe !

Apparence & Fabrication

Boomer de 8 pouces oblige, les T8V sont massives.

Le design est plutôt moderne, reprenant les codes des autres modèles de la série et dans une certaine mesure de la série AX.

L’ensemble donne une sensation de quelque chose de plutôt propre et de bonne qualité : certes, le plastique frontal n’est peut-être pas le matériau le plus noble, mais il reste agréable au regard. Après tout, sur cette gamme de prix, il ne faut pas s’attendre à des matériaux ultra haut de gamme.

Ceci dit, la finition est très bonne (on sent qu’il s’agit d’une marque allemande), ce qui fait que les T8V inspirent immédiatement confiance.

A l’avant des enceintes, on remarque immédiatement le boomer de 8 pouces en polypropylène pouvant descendre jusqu’à 33 Hz, ce qui est fortement appréciable.

Juste au-dessus, on retrouve le fameux tweeter U-ART développé par la marque, lequel est entouré d’un guide d’onde « HPS » aidant à contrôler la dispersion des aigus. Au vu de la forme de celui-ci, il est fort à parier que les enceintes soient beaucoup plus efficaces en position verticale qu’en position horizontale.

Connectique des Adam Audio T8V

La face arrière des T8V, quant à elle, est somme toute assez classique (cf. la photo ci-dessus).

On retrouve ainsi :

  • un évent conçu pour améliorer la réponse dans les fréquences basses ;
  • un réglage de gain ;
  • une option d’égalisation pour les aigus et pour les basses (+/- 2 dB), qui permettra d’ajuster la réponse de vos enceintes à votre pièce si nécessaire ;
  • le bouton on/off, que j’aurais pour le coup préféré voir sur la face avant à l’instar des A7X.

Niveau connectique enfin, vous avez le choix entre une prise XLR femelle attendant un signal symétrique (à privilégier dans la mesure du possible) et une prise RCA attendant bien sûr un signal asymétrique.

Bref, aussi bien en termes de fonctionnalités que d’apparence, les T8V se défendent plutôt bien ! 🙂

Un son de qualité au vu du prix

Tester des enceintes est toujours un exercice un peu compliqué, car nécessairement subjectif.

Certains préféreront des enceintes plus analytiques, tandis que d’autres ne jureront que par des enceintes plus musicales.

De plus, mon test des T8V d’ADAM Audio s’est avéré plus compliqué que je pensais, car immanquablement je les comparais à mes A7X (de la même marque, donc), qui sont bien meilleures mais aussi bien plus chères.

Pourtant, les T8V proposent un son très sérieux et qui permet de mixer dans de bonnes conditions. Ainsi, les mixages que vous ferez sur ces enceintes rendront généralement très bien sur d’autres enceintes ou d’autres supports d’écoute. Et c’est bien ce qui est le plus important à constater : oui, les T8V sont de bonnes enceintes pour le home studio.

Toutefois, pour rendre ce test un peu plus objectif, je vous propose quelques commentaires vis-à-vis de mes écoutes-tests de morceaux bien précis.

Daft Punk – Get Lucky

Surtout pour des enceintes 8 pouces, commencer par un mix moderne et avec des basses précises est souvent un bon moyen d’avoir un premier aperçu de la qualité des enceintes.

Avec ce morceau de Daft Punk, j’ai immédiatement pu constater que les T8V offraient des basses profondes, très rondes et sans distorsion audible.

L’image stéréo était bonne, avec une bonne répartition des différents instruments — renforcée par une vraie capacité à faire ressortir certains détails dans les aigus : je pense particulièrement aux transitoires des claps.

Ed Sheeran – I See Fire

I See Fire est ce magnifique morceau de Ed Sheeran utilisé pour la bande son du Hobbit.

La production est d’une qualité impressionnante, et la montée en puissance progressive de la chanson permet de tester de façon intéressante la puissance des enceintes.

A l’écoute, les T8V m’ont surprises par une clarté générale très appréciable. Certains détails ressortent agréablement, comme la grosse caisse ou l’articulation de la guitare acoustique.

Niveau profondeur, la performance était plutôt bonne également, avec par exemple une séparation honorable de la réverbe et de la voix.

Enfin, j’ai également pu remarquer grâce à ce morceau que les T8V révélaient vraiment leurs qualités à des volumes relativement forts. Pour une raison ou pour une autre, à bas volume, je les ai trouvées un peu moins marquantes…

Tweeter à ruban des Adam Audio T8V
Le tweeter à ruban des T8V

Rage Against The Machine – Killing In the Name

Morceau culte des années 90, Killing In The Name de RATM est aussi un morceau très intéressant pour tester la capacité d’enceintes de monitoring à reproduire des morceaux plus denses, type rock/hard-rock/metal.

Niveau puissance, aucun problème : les T8V s’en sortent haut la main, et on peut apprécier la chanson comme il se doit.

Par contre, en termes de fréquences, la séparation des différents instruments n’est pas toujours nette : à de nombreux moments, la voix, la caisse claire et les guitares ont tendance à se mélanger et on a du coup du mal à avoir une écoute vraiment analytique.

Certes, le tweeter à ruban offre de nombreux détails, mais la séparation des fréquences n’est pas assez bonne à mon goût. Ceci dit, il est important de préciser que ce type de problème apparaît sur à peu près toutes les enceintes de cette gamme de prix, donc il n’est pas surprenant de le retrouver sur les T8V.

J.B. Lully – Marche pour la cérémonie des Turcs (Jordi Savall)

Et pour finir avec un quatrième morceau, il m’a semblé pertinent d’écouter un morceau de musique classique.

En l’occurrence, mon choix s’est porté sur du baroque, avec une œuvre de Lully jouée par Jordi Savall.

A nouveau, j’ai retrouvé le problème constaté sur le morceau précédent : la séparation des instruments n’était pas assez nette, donnant la sensation d’un voile dans les médiums gênant légèrement l’écoute.

Par contre, la gestion de la dynamique était bonne, de même que la reproduction globale des fréquences.

En conclusion

Au final, les T8V m’ont laissé une impression très positive.

Certes, elles ne sont pas parfaites — mais aucune enceinte ne l’est sur cette gamme de prix (les T8V sont à 269 € / enceinte à l’heure où j’écris ces lignes).

La qualité de fabrication est là ; la qualité du son est là même si certains aspects sont perfectibles — ce qui en fait de bonnes enceintes pour votre home studio, notamment si vous êtes à la recherche d’enceintes avec des boomers de 8″, pouvant donc descendre assez bas dans les basses.

Et si elles sont un peu trop grosses pour vous, vous pourrez bien sûr vous rabattre sur les T7V ou les T5V de la même marque… 😉

► Pour plus d’informations sur les T8V, rendez-vous sur la page officielle de la marque (en français).

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.