[Quiz] Mp3 vs. Lossless – Pouvez-Vous Entendre la Différence ?

Nous tous, musiciens, ingénieurs du son, ingénieurs de mastering ou audiophiles, nous parlons souvent de qualité du son.

Nous investissons dans des enceintes de monitoring, dans des casques spécialisés pour une utilisation studio.

Nous parlons de subtiles différences entre tel ou tel préampli micro.

Ce qui génère un grand nombre de débats, en ligne ou pas, avec tout de même un certain nombre de règles pragmatiques qui même si elles sont parfois critiquées, restent mathématiquement correctes (je pense par exemple à la nécessité d’enregistrer et mixer en 24 bits au lieu de 16 bits).

Aujourd’hui même, je suis tombé par hasard sur Facebook sur une publication humoristique d’Audient, qui était la suivante :

Faîtes-vous la différence entre mp3 et lossless ?

Pour avoir déjà fait un certain nombre de tests de mon côté dans le passé, je me suis déjà fait mon propre avis quant à la différence entre une piste audio en Mp3 et une piste audio Lossless (donc sans perte).

Pour être plus précis, j’ai tendance à entendre, à certains moments, des différences :

  • dans les aigus, typiquement sur les cymbales qui perdent en corps ;
  • sur les transitoires, qui semblent parfois un peu plus écrasés ou moins puissants.

Ceci dit, en parcourant les commentaires de ce post d’Audient, je suis tombé sur un lien que j’ai pensé immédiatement partager avec vous : un quiz visant à déterminer si vous pouvez faire la différence entre Mp3 (@320 kbps) et Lossless.

Voici le lien : http://abx.digitalfeed.net/lame.320.html

Il suffit de sélectionner « Do the test », puis le nombre de tests que vous souhaitez faire, et le quiz commence.

Il convient alors de choisir si vous pensez que le morceau « X » correspond au morceau A ou B :

Un quizz entre mP3 et Lossless

J’ai fait le test avec les trois premiers morceaux, avec 20 tests à chaque fois, et je dois bien avouer que mes scores n’étaient pas très élevés.

Peut-on vraiment faire la différence entre un mp3 à 320 kbps et un morceau Lossless (type FLAC) ?

Il y a de quoi se poser des questions.

Sans doute pas sur tous les morceaux…

Mais je vous laisse juger par vous-même – et n’oubliez pas de poster vos résultats dans les commentaires ! 🙂

Adrien

Commentaires (8)

Laisser un commentaire

Laurent / Répondre

Super article ! J’ai fait le test je suis a 60% de moyenne ce qui prouve que c’est vraiment difficile de faire la différence.
Apres je pense que la différence est plus flagrante entre un mp3 et un wave

David / Répondre

Bonjour,
Si je n’arrive pas à faire dans la majeure partie des cas la différence, il y a quelque chose qui m’interpelle ; le lossless me semble bien plus équilibré que le mp3 (j’ai testé avec des dizaines de chansons entre Deezer et TIDAL, et ma chère platine cd).
D’autre part même si je ne perçois pas systématiquement les différences j’ai un plaisir bien plus élevé en écoutant mes cd (bon, ça dépend des productions aussi…) que les mêmes albums en mp3.
Des albums que je n’aime tout simplement pas en mp3 prennent une tout autre dimension en cd ou en streaming lossless.
Est-ce réel, une illusion ou autre ? Je ne saurais le dire. Ce sont juste des constatations que je fais depuis des années (malgré ma perte d’audition dans les aigus) et qui m’interpellent.
Un avis ?
Bonne soirée

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Est-ce que lors de l’écoute de ces différents médias, le système d’écoute est le même 🙂 ?
Je reste assez partagé sur le sujet car on ne maîtrise pas tous les paramètres : algo utilisé pour convertir en mp3, est-ce le même master à la base pour chaque support, etc.
Adrien

David / Répondre

Désolé je me suis trompé d’endroit pour répondre !
Non pas les mêmes masters.
J’ai fait des tests notamment avec un p30pro en utilisant TIDAL en Master et en hi-fi avec une enceinte Harman-Kardon et aussi avec deux casques différents, un Focal et un Sennheiser HD598.
Pour les versions mp3 j’utilisais Deezer en qualité supérieure.
Même constat à chaque fois, bien plus flagrant pour moi en jazz et en classique.
Je me pose aussi une autre question.
Le cerveaux peut-il différencier ces variations mêmes infimes et évaluer le plaisir ressenti de manières différentes en fonction des sources utilisées ?
David

Adrien Administrateur / / Répondre

Du coup, si ce ne sont pas les mêmes masters, la comparaison est probablement biaisée :/
Pour ta question, je pense que oui, il y a une parti de ressenti qui existe et dépasse ce qu’on peut écouter de façon analytique
Adrien

Sabine / Répondre

Merci pour cet article, j’ai fait le test j’obtiens du 50 50 sur 10 écoutes ! Je dois avouer aussi qu’avec l’âge on perd en audition à l’écoute, à 55 ans je n’entends plus les fréquences au-dessus de 12khz sur une oreille et 14khz sur l’autre alors si les subtilités se font dans les aigües…
Si l’humain perçoit les sons entre 20 et 20.000 Hz voir 22.000 cela n’est pas le cas tout au long de la vie… Et cela varie d’une personne à l’autre suivant l’environnement sonore auxquels ils ont été confrontés, campagne, ville (aéroport) etc.
Ayant pas mal lu sur les revue hifi et sur les taux de distorsions… il n’y a, pour de nombreux appareils, que les oscilloscope qui sont en capacité de faire la différence.
J’avais quand même inverti dans les années 90 d’un ampli double class AA et qui fonctionne toujours qui permet de supprimer les « ronron » du 50Hz lorsqu’il n’u a pas de source et poussé à fond on n’entend juste un souffle. De ce que je me souvienne de mon jeune temps.
De fait les MP3 320 me suffissent largement vu que mes oreilles ne sont plus en capacité d’entendre un bon nombre de différences.

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.