Comment Positionner vos Enceintes de Monitoring ? | Projet Home Studio

Comment Positionner vos Enceintes de Monitoring ?

Vous avez des enceintes de monitoring, mais vous ne savez pas comment elles doivent être positionnées ?

Peu importe le modèle, il y a des règles très strictes à respecter. On ne peut pas les installer comme ça, au hasard, sur son bureau.

Ou bien, vous perdez tout l’intérêt d’avoir des enceintes de monitoring de qualité pour le mixage car la réponse en fréquences sera déséquilibrée.

C’est d’ailleurs pour cela que certains utilisateurs préfèrent utiliser un casque plutôt que des enceintes

A travers cet article, je vais vous guider pour que vous puissiez les installer de façon optimale et donc les utiliser au maximum de leur potentiel. Ainsi, l’objectif va être de déterminer un sweet spot, c’est-à-dire un point d’écoute idéal.

Position horizontale des enceintes

La première chose à prendre en compte, c’est que vos enceintes doivent absolument être mises en place de façon à former un triangle équilatéral.

Autrement dit, cela signifie que :

  • la distance entre votre siège et chacun des haut-parleurs doit être égale à la distance entre les haut-parleurs ;
  • l’ensemble doit former un angle de 60 degrés.

Pour mieux comprendre la situation, voici un schéma tout simple :

Position horizontale idéale d'enceintes de studio

Si les enceintes ne sont pas toutes les deux à la même distance de votre tête, les sons de gauche et de droite ne vont pas arriver au même moment à vos oreilles. En conséquence, il y aura des phénomènes d’annulation de phase, ce qui vous empêchera de faire un bon mix.

Si l’angle n’est pas de 60 degrés, le problème sera cette fois-ci lié à l’image stéréo : vous n’aurez pas une bonne répartition des sons dans l’espace. En effet, s’il est inférieur à 60°, vous aurez l’impression de mixer en mono. S’il est supérieur à 60°, l’image stéréo sera cette fois-ci trop large.

Position verticale des enceintes

Pour ce qui est du positionnement vertical, il y a là encore une méthode précise à respecter.

La règle

D’une façon générale, il faut que les tweeters (haut-parleurs aigus) soient orientés vers votre tête.

En effet, les fréquences aiguës sont plus directionnelles que les fréquences graves. Donc votre position par rapport aux woofers (haut-parleurs graves) est légèrement moins importante.

En images :

Position verticale idéale d'enceintes de studio

Attention toutefois si vous inclinez vos enceintes à ce qu’elles ne pointent pas trop vers votre bureau. Sinon, les ondes sonores se refléteront sur la table pour rebondir vers vos oreilles. Du coup, votre perception des fréquences sera inégale.

De plus, dans la mesure du possible, assurez-vous que vos enceintes et surtout vos oreilles ne se retrouvent pas à mi-chemin entre le sol et le plafond. Sinon, vous risquez d’expérimenter des résonances gênantes pour certaines fréquences.

Peut-on coucher ses enceintes de monitoring ?

Soyons très clair : c’est une mauvaise idée, sauf si le manuel de vos enceintes vous indique que c’est possible.

L’explication est assez technique, alors je vais essayer de faire au plus simple :

Le design des guides d’ondes qui se trouvent au niveau des tweeters est souvent optimisé pour que le sweet spot soit le plus large possible… lorsque les enceintes sont en position verticale. En les couchant, vous réduisez tout simplement cette zone d’écoute idéale.

En gros : à part si vous n’avez pas le choix, ne couchez pas vos enceintes sur le côté.

Position dans la pièce

Une histoire de résonances

Toutes les pièces sont naturellement sujettes à des résonances. On parle des modes de la pièce.

Si votre pièce est carrée, vous aurez du mal à les éviter. Cependant, si votre pièce est rectangulaire, certaines astuces vous permettront de positionner au mieux vos enceintes pour minimiser ces problèmes.

Idéalement, votre position d’écoute doit être située à 38% de la longueur de la pièce.

Par exemple, si votre pièce fait 5 mètres de long, votre tête devra se trouver à :

5 x 38% = 5 x 38 / 100 = 1,9 mètre du mur de la largeur.

(ne vous inquiétez pas si ce n’est pas très clair, il y a un schéma juste en-dessous)

Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais ce chiffre ne sort pas de nulle part. En fait, si vous vous placiez au milieu de la pièce, vous constateriez une forte perte d’intensité de certaines fréquences. Idem à 25% de la pièce, et à de nombreuses autres subdivisions.

Les 38% correspondent donc à une position théorique qui minimise ces effets. Dans la pratique, vous pouvez éventuellement tester d’autres positions, mais gardez-vous à tout pris de vous installer au centre dans la longueur.

Par contre, dans la largeur, il vaut mieux que vous soyez au milieu pour optimiser l’image stéréo.

Voici donc un schéma explicatif :

Les enceintes sont positionnées à 38% de la longueur de la pièce

Notez que suivant votre pièce, il faudra peut-être que vous fassiez face au mur le plus long, au lieu de celui de la largeur.

Si c’est le cas, c’est un peu moins bien, mais il vous suffit d’appliquer la même méthode en inversant largeur et longueur. Vous serez ainsi à 38% de la largeur de la pièce.

Des pieds et de la mousse

Enfin, n’oubliez pas qu’idéalement les enceintes de monitoring doivent être placées sur des stands dédiés. Donc, séparées physiquement du bureau sur lequel vous travaillez.

Vous pouvez par exemple utiliser ceux de K&M, qui bien qu’ils soient relativement chers, seront très stables.

Si vous placez vos enceintes sur votre bureau, celui-ci va résonner et transmettre les vibrations. Pour éviter ce problème, il est possible d’utiliser des blocs de mousse isolante.

Pour une solution à bas coût mais très efficace, je vous recommande notamment ceux fabriqués par Thomann :

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, positionner correctement ses enceintes de monitoring n’est pas toujours évident.

Ceci dit, si vous appliquez ces règles de placement le mieux possible, vous pourrez atteindre de bons résultats. Cependant, pour bien faire les choses, il vous faudra également des traitements acoustiques qui limiteront les réflexions sur les murs, par exemple derrière vos enceintes ou bien au plafond.

Commentaires (46)

Laisser un commentaire

Ludovic / Répondre

Bonjour,

Tout d’abord merci pour le site et les conseils!

Je viens de changer de pièce de travail, et elle ne fait que 14m2, avec trois contraintes:

par manque de place, mes monitors doivent êtres proches du murs et ont des events (j’ai pas mal de matériel à caser).
les monitors seront l’un dans un coin, l’autre à côté se la porte (qui elle fait l’angle donc pas possible de placer les deux monitors dans l’angle). Niveau acoustique, pas top non?
j’ai une paire de hs 8, est ce trop puissant/trop gros par rapport à la pièce?

Je prévois un aménagement acoustique avec au moins des bass traps derrière les monitors à cause de leur future proximité du mur…….

est possible malgré tout d’obtenir un résultat correct avec un traitement acoustique minilmal?

Merci d’avance

TB

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour,
Sur le sujet des évents, ce n’est pas très grave tant que les enceintes ne sont pas 100% collées quoi.
J’ai du mal à visualiser la forme de la pièce / la position des monitors… un petit dessin pourrait aider 🙂
Pour les HS8, pas de soucis particulier.
Adrien

drÖne / Répondre

Bonjour,

Merci pour vos articles, toujours précis et clairs. J’ai la chance d’avoir une pièce assez grande qui mesure 10m sur 3,84 m, sous combles (3m sous la faitière). C’est sympa, mais j’ai deux poutres horizontales qui traversent la pièce à 1,75 m de hauteur, ce qui fait que je ne peux pas placer si facilement que ça le studio (et que je me les prends régulièrement dans la tête si je ne fais pas bien attention quand je marche..). Je me retrouve donc à avoir placé ma chaise à 1,85m du mur, donc pas à 38%, et mes enceintes sont à 80 cm du mur. Si je devais me mettre à 38% du mur, cela gâcherait énormément d’espace. Est-ce que, compte tenu des dimensions de cette pièce, mon placement est problématique ? Le mur derrière moi étant à 8m, est-ce qu’il faut craindre des réflexion, ou est-ce que ce sera atténué par la distance ?

Merci d’avance.

Adrien Administrateur / / Répondre

Bonjour et merci,
Le 38% reste très théorique : je vous conseille de faire des mesures (tuto vidéo à venir courant Août sur ma chaîne YouTube normalement) pour avoir une vision plus précise de l’acoustique de la pièce.
Le fait que le mur arrière soit distant est plutôt quelque chose de positif. Il faudra sans doute le traiter, ceci dit, en absorption ou peut-être avec des diffuseurs.
Adrien

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.