Test Plugin : EQ84 d’Overloud

8.3/ 10

Qualité sonore - 8.5

Fonctionnalités / Interface - 8

Rapport Qualité/Prix - 8.5

Acheter

POUR
La simulation de préampli, l'efficacité de l'égalisation notamment sur les médiums

CONTRE
Pas de réglage de gain de sortie

EQ84 fait partie de la série Gems de la marque Overloud, qui consiste en une suite de plugins offrant un traitement du signal de haute qualité et simulant du matériel de studio vintage.

Ayant récemment testé Tapedesk, un autre effet de cette série, j’ai souhaité cette fois-ci me pencher sur cet égaliseur semi-paramétrique présenté comme une simulation fidèle du Neve 1084 (ce dernier étant une variante du célèbre 1073 avec quelques fonctionnalités en plus).

L’original étant très réputé dans les studios professionnels, EQ84 est-il tout aussi efficace pour égaliser ses instruments « in the box » ?

C’est ce que nous allons voir…

Design et Fonctionnement

Lorsque l’on ouvre EQ84, on se retrouve face à une interface très esthétique et large. Les contrôles sont eux-mêmes suffisamment grands pour être manipulés avec précision, et les options sont toutes bien visibles.

L'interface de l'égaliseur EQ84 d'Overloud

Les différents boutons sont organisés horizontalement en suivant la même logique que le compresseur Neve modélisé : ainsi les réglages des basses sont placés à droite de ceux des aigus. Si cela peut être légèrement déroutant au début, on s’y habitue vite.

En effet, le fonctionnement d’EQ84 est très simple, puisqu’il s’agit en essence d’une simulation de préamplificateur analogique suivie d’un égaliseur à 6 bandes :

Principe de fonctionnement d'EQ84

Le préampli

Sur l’interface, on retrouve donc en premier le préampli, qui permet de contrôler le niveau d’entrée.

Le bouton correspondant peut être tourné dans les deux sens, puisque deux circuits de préamplification sont modélisés : l’un, au niveau Line, et l’autre au niveau Mic. Cela signifie que vous avez accès à deux sonorités différentes, selon la position du contrôle.

Si c’est très intéressant en termes de son, il est à noter qu’il faut passer par la valeur +12 dB du mode Line pour accéder au préampli Mic. Ce n’est pas pratique : faites attention aux pics de volume en faisant la manipulation.

L’égaliseur

Sur le reste de l’interface, on retrouve les contrôles permettant d’ajuster les différentes bandes de fréquences de l’égaliseur.

On a tout d’abord accès à quatre bandes (boutons noirs) organisées de la façon suivante :

  • Un filtre High Shelf — de 10 à 16 kHz
  • Deux EQ identiques en forme de cloche — de 350 Hz à 7.2 kHz
  • Un filtre Low Shelf — de 35 à 220 Hz

Il est à noter que sur le modèle Neve original, une seule bande était disponible pour le réglage des médiums. Je trouve toutefois particulièrement utile le fait qu’Overloud en ait ajouté une deuxième sur EQ84, car cela facilite grandement le travail de mixage.

Ces deux filtres en cloche identiques possèdent d’ailleurs une option supplémentaire par rapport aux autres, à savoir la possibilité de leur affecter un facteur Q élevé. En activant le curseur « Hi-Q » correspondant, on obtient donc un filtre plus resserré mais qui reste tout de même musical et donc complètement exploitable.

Par ailleurs, le plugin intègre également un filtre passe-haut et un filtre passe-bas (boutons bleus), qui permettent de nettoyer facilement vos pistes et d’en contrôler la brillance.

Enfin, deux boutons-poussoirs localisés complètement à droite de l’interface offrent quelques fonctionnalités supplémentaires :

  • PHASE permet d’inverser la phase de la piste (+180°) ;
  • EQL permet de désactiver le module d’égalisation pour ne conserver que le préampli.

Un son riche en harmoniques

D’une façon générale, EQ84 nous offre un son riche en harmoniques, notamment grâce à l’importante saturation développée par le préamplificateur intégré.

Celui-ci, en soit, permet d’ajuster sans problème la couleur du son selon la tonalité recherchée. Ceci dit, ce qui m’a semblé gênant en termes de workflow, c’est plutôt l’absence d’un réglage de gain de sortie. En effet, si vous poussez un peu le préampli pour profiter de sa couleur, il vous faudra impérativement ajouter un plugin de « trim » après EQ84 pour corriger la différence de niveau sonore.

Le circuit d’égalisation s’avère par contre facile à régler. Les courbes des filtres sont très larges, très musicales et en conséquence tout à fait efficaces.

Sur les aigus, le High Shelf fait parfaitement son travail et ajoute une présence agréable. Par contre, je vous conseille de rester sur des réglages subtils, autrement votre son aura tendance à s’étioler et à devenir un peu fragile.

Sur les médiums et les basses, EQ84 s’avère particulièrement performant et musical. Le son est coloré, mais le plugin reste toutefois suffisamment polyvalent pour être utilisé sur un grand nombre de sources sonores.

Prenons l’exemple basique d’une prise de guitare acoustique moyenne, faite dans des conditions home studio de base avec un microphone MXL V67i :

Ajoutons maintenant EQ84 pour gagner en clarté et essayer d’équilibrer un peu plus le son en retirant les basses en trop :

Comme vous pouvez l’entendre, on a gagné en air et en présence grâce à des boosts vers 5 et 12 kHz, et les basses sont plus contrôlées.

Sympathique, n’est-ce pas ?

En conclusion

Après ces quelques semaines de test, force est de constater que l’EQ84 d’Overloud est un égaliseur à la fois performant et doté d’un caractère qui lui est propre.

Si l’on peut lui faire quelques petits reproches sur des détails, comme l’absence de réglage de gain de sortie, il permet d’effectuer des égalisations musicales avec une facilité déconcertante, donnant en même temps à vos pistes un son chaud spécifique.

Son prix de 119 € à l’heure où j’écris ces lignes pourra sembler un peu élevé, mais le plugin est très efficace et s’intégrera sans aucun problème à l’arsenal d’EQ de la plupart des home studios. 🙂

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page officielle d’EQ84.

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.