FabFilter Pro-Q 3 : Le Test Complet

9.5/ 10

Qualité sonore - 9.5

Fonctionnalités / Interface - 10

Rapport Qualité/Prix - 9

Acheter

POUR
La facilité d'utilisation, le mode d'égalisation dynamique intégré, les nombreux filtres, les possibilités Mid/Side avancées...

CONTRE
Rien !

Parmi les plugins utilisés en studio, il y a des marques peu connues, des marques moyennement connues, et quelques marques qui ressortent largement du lot parce qu’elles sont devenues des standards de la production musicale.

FabFilter en fait partie, proposant généralement des outils alliant généralement qualité sonore, fonctionnalités sympathiques et facilité d’utilisation.

Parmi les plugins de cette marque originaire des Pays-Bas, on retrouve notamment Pro-Q, l’un des égaliseurs les plus connus – mais également l’un des plus utilisés en studio.

Avec Pro-Q 3, FabFilter nous offre une nouvelle version renforcée, intégrant notamment un nouveau mode d’égalisation dynamique.

Je ne vous en dit pas plus, plongeons de suite dans cette review — qui parlera toutefois du plugin de façon globale, même si je mettrai en évidence par moment certaines nouveautés.

L'interface de l'égaliseur Pro-Q 3 de FabFilter

Une interface esthétique…

À l’ouverture, Pro-Q 3 ressort avant tout par son interface esthétique, moderne, limpide. Tout est bien agencé et designé avec goût.

Et je n’exagérerais pas, je trouve, si je disais qu’il s’agit d’un des plugins les plus user-friendly que j’ai pu utiliser. Tout est intuitif. Les fonctionnalités sont nombreuses, mais sont toujours facilement accessibles.

Dans la barre du haut du plugin, on retrouve de façon assez classique les presets avec lesquels il est livré (même si, surtout pour l’égalisation, j’ai tendance à détester les presets) ainsi que la possibilité de faire des tests A/B entre deux sets de réglages.

A l’opposé, dans la barre du bas, on retrouve un certain nombre d’options utiles : MIDI Learn, mode de fonctionnement de l’analyseur de spectre, ainsi que le mode d’égalisation (zéro latence, phase naturelle ou phase linéaire).

Différents réglages de niveau et de phase sont aussi disponibles, auxquels s’ajoute une option très pratique d’ajustement automatique du gain en fonction de la courbe d’EQ que vous aurez construite.

Enfin, au centre du plugin, une sympathique visualisation graphique sert de base de travail, puisque c’est sur celle-ci que vous pourrez ajouter et régler la totalité de vos filtres.

De nombreux filtres disponibles

FabFilter Pro-Q 3 permet l’utilisation de pas moins de 24 bandes d’égalisation.

Probablement plus que vous n’en aurez jamais besoin, cela va de soi.

Ceci dit, pour chaque bande, un grand nombre de réglages sont disponibles. Prenons-donc le temps de les détailler un peu, car ça vaut vraiment le coup.

Les filtres de base

Neuf !

Oui, neuf formes de filtres différentes sont intégrées à Pro-Q 3, ce qui fournit énormément d’options pour sculpter en détail le son d’une piste ou d’un mix complet (oui, Pro-Q 3 est complètement utilisable pour le mastering).

On retrouve en effet des filtres :

  • En cloche (bell)
  • Passe-haut
  • Passe-bas
  • Low shelf
  • High shelf
  • Notch (pour retirer une fréquence particulière)
  • Passe-bande
  • Tilt shelf (filtre tilt classique, qui amplifie d’un côté de la fréquence de coupure et coupe de l’autre côté)
  • Flat tilt (nouveau dans la version 3 de Pro-Q : similaire au tilt shelf, si ce n’est que la courbe d’EQ est complètement linéaire)
Filtres de Pro-Q 3
Un filtre passe-bas « Brickwall » et un filtre « Flat Tilt »

A chaque fois, il est possible de régler la fréquence de coupure, le gain, le facteur Q, la pente (avec un nouveau mode « brickwall » correspondant à une pente extrêmement élevée pour les filtres passe-haut et passe-bas).

Bien sûr, suivant le filtre choisi, tous ces réglages ne sont pas applicables, mais vous voyez l’idée ! 🙂

Et pour parfaire le tout, si vous cliquez sur le petit symbole d’écouteur d’une bande donnée, vous pourrez entendre exactement les fréquences que vous coupez, et déplacer la bande pour l’ajuster plus précisément.

En termes de workflow, c’est idéal.

Gestion de l’égalisation dynamique

Aux options d’égalisation que l’on pourrait qualifier de « standard » s’ajoute une fonctionnalité toute nouvelle dans Pro-Q 3 — à savoir l’égalisation dynamique.

En effet, chaque bande est également dotée de réglages de dynamique et en particulier d’un threshold (seuil) ajustable.

De quoi s’agit-il ?

En fait, le concept de l’égalisation dynamique se rapproche de celui de la compression : si le signal dépasse le seuil fixé, alors une égalisation est appliquée. Si au contraire le signal est en-dessous du seuil, rien ne se passe.

Avec FabFilter Pro-Q 3, vous pouvez donc pour chaque bande ajouter une égalisation de -30 à +30 dB qui se déclenche en fonction du niveau du signal. Si vous choisissez une valeur négative, l’égaliseur agira un peu comme un compresseur, tandis que si vous choisissez une valeur positive il fonctionnera plutôt en expansion.

Aspect pratique, il est possible de régler à la fois, pour une même bande :

  • une égalisation statique, qui s’appliquera dans tous les cas ;
  • et une égalisation dynamique, qui s’appliquera selon le niveau du signal.

D’une façon générale, lors de mes tests, j’ai trouvé le son de cet égaliseur dynamique très naturel, très transparent, mais en même temps extrêmement efficace. Que vos besoins d’égalisation dynamique soient larges ou bien centrés sur une fréquence précise, vous serez sans doute agréablement surpris par la souplesse de Pro-Q 3 pour les gérer.

Prenons un exemple très concret avec une piste de guitare extraite du morceau « Duty and Memories » du groupe français Perpetual Escape :

Si vous faites attention, à chaque fois qu’il y a un palm mute, le son se renforce de façon non contrôlée dans les basses, ce qui fait perdre en clarté à l’enregistrement. C’est un problème standard avec les guitares saturées.

Pour corriger ce problème, j’ai tout simplement ajouté un filtre EQ dynamique, une fois la bande de fréquences correspondante identifiée. Celui-ci ne se déclenche alors que lorsque c’est nécessaire — c’est à dire sur les palm mutes. Le reste du temps, aucun effet sur la piste.

Voici le screenshot de la correction toute simple apportée :

Filtre EQ Dynamique avec FabFilter Pro-Q 3

…et voici l’audio qui va avec :

Efficace, n’est-ce pas ?

Gestion de l’image stéréo

A tout ce qui a déjà été décrit s’ajoute également des fonctionnalités qui permettent d’altérer l’image stéréo.

Enfin, toutes proportions gardées, puisque l’on parle bien d’un égaliseur.

Tout d’abord, si les bandes sont par défaut stéréo, il est possible de faire en sorte qu’elles n’affectent que le canal gauche ou le canal droit. On peut même splitter une bande stéréo en deux bandes correspondant à ces canaux.

L’idée, c’est donc que vous puissiez facilement appliquer un EQ différent à gauche et à droite. Si je vous déconseille de le faire de façon trop marquée, de légères différences permettront toutefois de donner des effets stéréo intéressants.

Dans la même logique, une bande donnée peut aussi être affectée à un canal Mid ou à un canal Side. En quelques clics, il est donc possible de soulever légèrement les aigus sur le Side ou de raffermir les basses du Mid en les atténuant sur le Side.

Pour illustrer mes propos, je vous propose à nouveau un extrait audio sur lequel nous allons travailler. Le morceau en question est le jingle de ma chaîne YouTube :

Admettons tout d’abord que l’on souhaite renforcer la sensation d’image stéréo, l’aspect 3D du morceau.

Eh bien, on va par exemple pouvoir utiliser des filtres en cloche localisés sur des fréquences proches mais différentes pour chacun des deux canaux gauche/droite :

Egalisation différente sur les canaux gauche et droite

En termes de son, c’est très efficace — l’image stéréo s’élargit immédiatement :

En repartant du même morceau de base, imaginons cette fois que l’on souhaite différencier les canaux Mid et Side :

  • en renforçant les basses sur le Mid
  • et en soulevant les aigus sur le Side.

Rien de plus simple, FabFilter Pro-Q 3 nous permet de créer les courbes d’égalisation adéquates :

Le mode Mid/Side de FabFilter Pro-Q 3

Et le résultat sonore, à nouveau, correspond très bien aux attentes sans que l’EQ n’ajoute de réelle couleur ou de saturation :

En conclusion

Quand vous couplez ces options Mid/Side aux nombreux filtres disponibles ainsi qu’aux possibilités d’égalisation dynamique mentionnées un peu plus haut… vous vous rendez vite compte qu’en termes d’EQ, FabFilter Pro-Q 3 est sans aucun doute l’un des meilleurs que vous puissiez trouver sur le marché.

Certes, il ne s’agit pas d’un EQ vintage à forte coloration. Mais c’est bien sa force : Pro-Q 3 est un EQ neutre, transparent, qui pourra s’adapter à n’importe quelle piste parce que justement il n’ajoute pas de couleur. Il ne fait qu’égaliser.

De surcroît, à l’utilisation, Pro-Q 3 s’avère être très facile à manier, grâce à une interface intuitive et redimensionnable qui permet d’aller à l’essentiel en quelques clics.

Bref, un excellent égaliseur — si ce n’est le meilleur ? 😉

Crédits musique :

(C) 2016 Perpetual Escape
Produced by Florian Millot and Studio Pangos
Mixed by Florian Millot
Mastering at Studio Pangos

Laisser un commentaire