AudioThing Reels : le Test Complet

9.0/ 10

Qualité sonore - 9

Fonctionnalités / Interface - 8.5

Rapport Qualité/Prix - 9.5

Acheter

POUR
La qualité des simulations de bandes magnétiques, l'ambiance lo-fi que le plugin crée en quelques secondes, la facilité d'utilisation

CONTRE
Les quelques réglages manquants de la partie Echo

AudioThing est une marque que je connais depuis un petit bout de temps, mais à laquelle j’ai plus particulièrement commencé à m’intéresser en 2017 lors de la sortie de leur écho/réverbe Outer Space, tant la simulation était de qualité.

Au-delà de ce plugin précis, de nombreux autres effets ont été conçus par l’éditeur depuis 2011, certains orientés vers la créativité et l’innovation acoustique et d’autres plutôt axés sur la simulation de matériel old-school analogique.

Reels, comme son nom peut l’indiquer, fait partie de la deuxième catégorie puisqu’il s’agit d’une simulation de magnétophone à bandes magnétiques.

Attention toutefois : rien à voir avec la plupart des plugins du même style proposés par les marques concurrentes. On est ici sur quelque chose de bien plus spécifique, qui ravira notamment les beatmakers et les artistes ambient (mais pas que)…

Interface et Prise en main

L'interface d'AudioThing Reels

Les plugins d’AudioThing sont généralement plutôt jolis et faciles à prendre en main, et Reels ne déroge pas à la règle.

Comme vous pouvez le constater sur l’image ci-dessus, l’interface est assez esthétique avec de jolies couleurs passées (effet vintage garanti !), mais aussi très visuelle de façon à aller à l’essentiel lors du mixage.

Notez au passage que vous pouvez la redimensionner, ce qui lui permettra de s’adapter à n’importe quelle résolution d’écran.

Différents groupes de contrôles sont présents : certains concernent plutôt l’aspect simulation de bande magnétique tandis que d’autres sont dédiés à l’aspect écho (parce que, oui, il y a aussi un module de delay dans Reels).

A ceci s’ajoutent quelques options intéressantes, telles qu’un limiteur/soft-clipper, un bouton mono pour transformer un signal stéréo en un signal mono, ainsi que l’éternel bouton « Mix » pour régler la quantité d’effet que vous souhaitez entendre par rapport au signal en entrée.

Et puis, si vous aimez l’expérimentation, vous pourrez également cliquer sur l’icône de dé en haut de la fenêtre de Reels pour générer aléatoirement une combinaison de réglages (au besoin, vous pouvez en verrouiller certains pour qu’ils ne soient pas affectés).

Une simulation de magnétophone « lofi »

Le cœur du plugin est résolument l’effet simulant une bande magnétique.

Ou plutôt, un magnétophone à bande magnétique, puisque Reels émule le comportement d’un modèle de Toho 402, un magnétophone amateur des années 60.

Pourquoi un appareil amateur plutôt qu’un appareil de studio haut de gamme, me direz-vous… ?

Eh bien, c’est très simple, et c’est ça qui fait la force du plugin d’AudioThing : Reels est là pour vous offrir un son lo-fi. Et c’est tout.

Bien sûr, les différents réglages vous permettent d’accéder à un effet plus ou moins marqué.

Mais dans le fond, le plugin est là pour modifier vos sons en leur donnant une couleur résolument ancienne, old-school, rouillée…

Les réglages disponibles

Plusieurs bandes magnétiques disponibles dans ReelsPour cela, trois simulations de bandes magnétiques sont disponibles :

  • JP — une bande déjà utilisée mais ayant une réponse en fréquences large ;
  • IT — une bande NOS (New Old Stock) mais avec une réponse en fréquences un peu plus réduite ;
  • FR — une bande ayant été utilisée de très nombreuses fois avec une réponse en fréquences très mauvaise.

Couplez ces options au fait que deux vitesses différentes sont également disponibles : cela vous donne pas moins de 6 attitudes sonores différentes.

Plusieurs réglages vous permettent bien sûr d’ajuster le comportement du plugin : agressivité, quantité de scintillement (wow/flutter), ducking et crosstalk.

Vous pouvez même ajuster le niveau du bruit de fond et du bruit du moteur ! 🙂

Un son lo-fi mais très intéressant

En termes de son, Reels est réellement impressionnant.

Certes, vous aurez du mal à aller dans la coloration subtile (sauf à faire usage du bouton Mix, bien sûr !).

Mais d’une façon générale la coloration sonore qu’il offre est assez unique dans l’univers des plugins.

Le son est écrasé, compressé, voire même parfois dénaturé — avec des phénomènes de scintillement et de ducking très réalistes.

On retrouve très bien l’ambiance « à bande », mais de façon démultipliée.

Reels apporte en effet une saturation pleine de caractère, qui participera littéralement à votre processus créatif si vous êtes beatmaker ou que vous vous intéressez au sound design.

De même, dans une optique de mixage plus standard, Reels vous permettra de salir facilement le son de certaines pistes — je pense en particulier aux pistes de caisse claire qui devraient pouvoir facilement profiter d’un tel effet.

Mais je vous laisse vous faire une idée vous même, voici quelques exemples sonores de ce que le plugin peut faire (avec utilisation de la fonctionnalité de « Tape Stop » en fin de morceau) :

Un module d’écho intéressant

Au module de saturation à bande magnétique s’ajoute un module d’écho à bande dont la présence est la bienvenue — puisque saturation et delay sont souvent associés dans les mix.

Synchronisable bien sûr avec le tempo de votre DAW, l’effet d’écho de Reels peut être contrôlé grâce à quelques boutons assez standards :

  • rythme du delay ;
  • quantité de feedback ;
  • filtre passe-bas ;
  • niveau de l’effet.

Si bien sûr ces réglages sont pertinents, j’ai été un peu surpris de ne pas retrouver de filtre passe-haut. En effet, dès que l’on parle de delay ou de réverbe, il me semble absolument indispensable de pouvoir filtrer comme on le souhaite le signal.

Après, vous pouvez bien sûr ajouter un EQ supplémentaire dans votre chaîne de traitement, mais ajouter un filtre aussi simple dans Reels m’aurait semblé plus logique.

Aucun problème majeur sur le son par lui-même : avant tout, j’ai l’impression qu’il s’agit d’un module d’écho assez simple s’appuyant sur l’algorithme de saturation présenté plus haut dans l’article.

En termes d’écho à bande, on a donc ici un très bon effet avec beaucoup de coloration du signal : très bon pour le dub bien sûr, mais Reels s’avère au final très adaptable malgré un caractère particulier.

Vous pourrez donc l’utiliser pour toutes sortes de styles musicaux.

Un petit exemple audio pour illustrer ce module de delay :

En conclusion

Au final, Reels est pour moi une très bonne surprise.

Tout d’abord, à cause de l’approche un peu « à contre courant » consistant à simuler un enregistreur à bande magnétique bas de gamme plutôt qu’une machine de studio révérée de tous.

Mais aussi à cause du son par lui-même du plugin, qui ouvre la porte en quelques secondes à un univers lo-fi à la fois extrêmement intéressant et permettant véritablement l’expérimentation.

Sur l’ambient (un des styles dans lesquels j’évolue, d’ailleurs), il sera parfait.

Sur tout ce qui est hip-hop/RnB ou tout simplement musique à base de beats, il sera parfait.

Sur le dub ou le reggae, j’imagine plein d’opportunités de l’employer.

Et après, plus ponctuellement, vous pourrez sans aucun doute lui trouver des utilisations pour le rock, le metal, ou que sais-je encore.

Bref, je ne peux que vous conseiller de tester ce plugin d’AudioThing !

► Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page officielle de Reels.

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.