Bass Traps : Contrôlez les Basses de Votre Studio

Malheureusement, plus de 90% des home studios ne possèdent pas de bass traps. Il s’agit pourtant partie de l’un des éléments essentiels du traitement acoustique de studio.

Je dis « malheureusement », puisque pratiquement toutes les pièces sont sujettes à des problèmes dans les basses fréquences.

Avez-vous parfois du mal à bien régler les basses dans vos mix ?

Avez-vous l’impression que, d’une note à l’autre, certaines fréquences basses vibrent super fort — tandis que d’autres semblent quasiment inaudibles ?

Eh oui : ce sont deux des signes que votre pièce a besoin de bass traps.

Traitement acoustique au studio The Freq Zone (Nathan Hamiel)

Certes, plus celle-ci est petite (ce qui est souvent le cas en home studio), plus vous allez voir de problèmes dans le bas du spectre de fréquences.

Il y a toujours des compromis à trouver.

Ceci dit, si vous avez un peu d’espace pour ajouter des bass traps, vos mix ne s’en porteront que mieux — encore faut-il choisir « les bons » bass traps et surtout bien les placer.

A travers cet article, nous allons donc aborder les sujets suivants :

Remarque : cet article mentionne principalement une utilisation ou home studio des bass traps, mais les principes sont exactement les mêmes si vous souhaitez traiter l’acoustique d’une pièce audiophile.

A quoi servent les bass traps ?

Commençons tout d’abord par bien comprendre ce qu’est un bass trap et quel problème il est sensé régler.

Remarque : dans cet article, nous allons aborder quelques notions un peu complexes d’acoustique. Certains schémas seront donc peut-être un peu difficiles à lire dans un premier temps, mais je vais faire mon possible pour les vulgariser au maximum dans le texte.

Les problèmes de résonances modales

Dans n’importe quelle pièce non traitée correctement, il y a des problèmes de basses.

Pour vous en rendre compte, je vous invite à faire l’expérience suivante :

  1. Jouez une musique avec une bonne quantité de basses sur vos enceintes (voici une suggestion) ;
  2. Placez-vous au centre de la pièce
  3. Avancez progressivement en direction d’un coin de la pièce, jusqu’à ce que vous soyez le plus près possible du mur ;
  4. Éventuellement, continuez à vous déplacer dans le reste de la pièce.

En faisant cela, vous allez constater que les basses que vous entendez évoluent : à certains endroits, certaines fréquences ressortent de façon extrêmement marquée, tandis qu’à d’autres endroits, elles semblent littéralement disparaître.

Le phénomène est très facile à remarquer, surtout qu’il est courant d’avoir des creux de -30 dB, voire plus !

Sur la mesure ci-dessus effectuée dans une pièce typique de home studio, sans traitement acoustique, on retrouve des variations de niveau sonore de plus de 25 dB !

Au niveau de votre point d’écoute, c’est-à-dire de la chaise sur laquelle vous mixez vos morceaux, là-aussi, il y aura donc des problèmes de basses — ou plus précisément des problèmes de résonances modales.

En fait, ces résonances sont fonction des dimensions de la pièce dans laquelle vous vous trouvez, et se produisent notamment lorsque vous avez deux surfaces parallèles (deux murs) : les ondes sonores émises vont rebondir sur les murs, et vous allez avoir des interférences entre les ondes émises par vos enceintes et les ondes réfléchies.

Si le sujet vous intéresse, j’en parle un peu plus en détail dans mon dossier sur le traitement acoustique.

L’utilité des bass traps

C’est ici que les bass traps entrent en jeu.

En effet, en installant ce type de traitement acoustique, vous allez pouvoir contrôler l’énergie des basses fréquences et réduire les résonances modales propres à votre pièce en transformant cette énergie en chaleur par friction.

Attention : il ne s’agit pas de réduire les basses de façon globale, mais bien d’absorber les réflexions qui correspondent à ce type de fréquences.

Autrement dit, contrairement aux panneaux acoustiques absorbants qui peuvent rendre une pièce « morte » car en trop grand nombre, vous pouvez en théorie mettre autant de bass traps que vous voulez — ça ne posera pas de problème.

Regardons d’ailleurs le graphique ci-dessous, sur lequel vous retrouvez en abscisse les fréquences et en ordonnée la quantité d’absorption :

Courbes d'absorption d'un bass trap et d'un panneau absorbant broadband

Il s’agit bien sûr de valeurs théoriques, mais on se rend bien compte que nos bass traps, de par leur fabrication et leur positionnement, vont surtout cibler les basses — mais très peu absorber les médiums et les aigus.

Vous pouvez donc en mettre beaucoup dans votre pièce (et généralement, il en faut une certaine quantité !), sans toutefois transformer votre studio en chambre sourde…

Les types de bass traps

Il existe deux grands types de bass traps :

  • les bass traps poreux, qui vont plutôt travailler à absorber les basses de façon générale ;
  • les bass traps résonants, qui vont plutôt cibler des fréquences spécifiques.

Les bass traps poreux

Les bass traps poreux prennent généralement la forme de panneaux ou de blocs triangulaires massifs contenant un matériau capable de résister au passage des molécules d’air dans les espaces interstitiels qu’il contient.

Autrement dit, capable d’absorber les basses.

La plupart du temps, il s’agit de laine minérale avec des propriétés physiques bien précises : laine de verre, laine de roche… — mais il existe également des bass traps conçus à partir de mousses acoustiques ou par exemple de Caruso IsoBond.

Le tout est habituellement recouvert de tissu et parfois maintenu par une structure en bois ou en métal.

Bass traps poreux
Des bass traps de chez Gik Acoustics

L’épaisseur peut varier, mais ce qui est sûr, c’est que plus il y a de matière dans le bass trap, plus il sera capable d’absorber efficacement les basses fréquences.

Dans certains cas, une feuille de papier ou d’aluminium est intégrée au dispositif pour s’assurer qu’il réfléchisse les ondes sonores supérieures à 400 ou 500 Hz, de façon à éviter de rendre la pièce « morte » via une surabsorption des médiums et des aigus.

Enfin, par rapport aux bass traps résonants, les bass traps poreux ont deux grands avantages :

  • ils coûtent moins cher, notamment car ils sont plus simples à fabriquer ;
  • et surtout, ils peuvent absorber l’énergie sonore sur une bande de fréquences assez large.

Les bass traps résonants

Les bass traps résonants, quant à eux, sont accordés de façon à absorber des fréquences spécifiques par vibration sympathique.

C’est-à-dire que si vous avez un problème exactement à 80 Hz dans votre pièce, un bass trap résonant peut le cibler avec précision et le corriger ou l’atténuer.

Toutefois, cela nécessite bien sûr de connaître la fréquence exacte à corriger, en utilisant des calculateurs de résonances modales et des mesures acoustiques sur place.

Deux grands types de bass traps résonants existent :

  • les résonateurs de Helmholtz ;
  • les bass traps à membrane.
Les résonateurs de Helmholtz datent de la fin du XIXème siècle. En studio, ils n’ont toutefois pas la même forme que ceux-ci… (image : CC-BY-SA Max Planck Institute for the History of Science)

Les résonateurs de Helmholtz correspondent à des structures creuses possédant une ou plusieurs ouvertures mesurées spécifiquement pour absorber une bande de fréquences très étroite.

Souvent vides, ils peuvent ceci dit être remplis d’un matériau absorbant pour élargir un peu la bande de fréquences.

Une analogie efficace pour comprendre comment ils fonctionnent est la bouteille d’eau au bord de laquelle on souffle pour la faire résonner : en fonction de la taille de l’ouverture et du volume disponible, la fréquence de résonance va changer.

Eh bien, c’est un principe similaire qui régit les résonateurs de Helmholtz.

Les bass traps à membrane, eux, sont très différents : ils contiennent une membrane souple ou rigide qui entre en vibration lorsqu’elle est soumise à une fréquence précise.

Devant cette membrane (il faut imaginer une plaque de contreplaqué qui serait maintenue simplement au niveau des coins), une plaque de matériau absorbant type laine minérale est positionnée, avec un espace réduit entre les deux (Xavier Collet explique très bien le fonctionnement de ce système dans la formation SawUp sur le traitement acoustique).

Et c’est l’ensemble de cette structure qui est capable d’absorber correctement les fréquences pour lesquelles il a été conçu.

Nécessairement, par rapport aux bass traps poreux, les bass traps résonnants sont beaucoup plus complexes à construire : ils nécessitent d’effectuer un certain nombre de calculs mathématiques et de prendre en compte des paramètres de construction tels que le changement d’accordage en fonction de l’humidité.

Ils ont par contre l’avantage d’être capables de descendre beaucoup plus bas dans les basses fréquences, ce qui peut être pratique pour corriger, par exemple, une résonance modale à 70 Hz.

De fait, il s’agit généralement d’appareils plutôt dédiés à des studios haut de gamme disposant d’un budget important — en home studio, je vous conseille fortement de rester plutôt sur des bass traps poreux.

Où placer ses bass traps ?

Bien positionner ses bass traps est essentiel pour s’assurer qu’ils soient efficaces : mal placés, ils pourraient même nuire à l’acoustique de votre studio ou de votre pièce audiophile.

D’une façon générale, les bass traps sont toujours mis dans les coins de la pièce, car c’est l’endroit où l’on peut influencer sur un maximum de résonances modales.

Je m’explique :

Les résonances modales sont créées par des ondes rebondissant entre deux parois parallèles (du moins, pour ce qui est des modes axiaux — car il existe aussi d’autres types de modes qui sont plus difficile à contrôler, et généralement non pris en compte en home studio).

Lorsque vous placez un bass trap dans un coin de votre pièce, vous intervenez donc sur les résonances modales des trois directions :

  • longueur (on parle de mode 1 0 0) ;
  • largeur (0 1 0) ;
  • et hauteur (0 0 1).

On peut d’ailleurs s’en douter si l’on regarde ce type de modélisation 2D, qui représente les variations de pression dans une pièce rectangulaire :

Simulation de résonances modales dans une pièce rectangulaire
Modifié d’après une image CC-BY 2.0 Ralph T. Muehleisen

Ceci dit, « placer ses bass traps dans les coins » n’est pas suffisamment précis pour savoir comment bien les installer.

En effet, si les coins sont des positions idéales pour la raison citée juste au-dessus, on ne place pas de la même façon un bass trap résonant et un bass trap poreux.

Comment positionner un bass trap résonant

Les bass traps résonants, tels que les résonateurs de Helmholtz, travaillent en pression — c’est-à-dire qu’ils fonctionnent lorsque l’air est à une pression maximale.

En gardant cette information en tête, regardons le schéma suivant qui matérialise l’amplitude des variations de pression (courbe rouge) associées à une onde stationnaire, c’est-à-dire à une onde générant des résonances modales :

Variations de pression et déplacement d'une onde
Animation partagée avec l’aimable autorisation du Dr. Dan Russell, Grad. Prog. Acoustics, Penn State

Comme on peut le voir, au niveau du mur qui est positionné sur la droite du schéma, les variations de pression sont maximales : la courbe de pression rouge oscille d’une valeur maximale à une autre.

C’est donc exactement l’endroit où vous devrez placer vos absorbeurs résonants pour qu’ils soient efficaces.

Si vous les écartez du mur, ils perdront toute utilité.

Comment positionner un bass trap poreux

Maintenant, pour les absorbeurs poreux, c’est une autre affaire.

En effet, ceux-ci ne travaillent pas en pression, mais en vélocité. Lorsque les molécules d’air passent au travers d’un bass trap poreux, elles se frottent aux parois des pores du matériau et perdent ainsi de l’énergie : grâce à cette friction, leur mouvement est transformé en chaleur.

Du coup, que se passe-t-il si vous positionnez votre bass trap tout contre le mur ?

Eh bien, il ne servira (presque) à rien.

En effet, à l’instant où une onde sonore vient frapper un mur, sa pression est maximale mais la vitesse de déplacement des particules est égale à zéro !

Pour nous en convaincre, regardons à nouveau la simulation mathématique de tout à l’heure, mais en faisant désormais attention à la courbe noire :

Variations de pression et déplacement d'une onde
Animation partagée avec l’aimable autorisation du Dr. Dan Russell, Grad. Prog. Acoustics, Penn State

Cette fois-ci, au niveau du mur situé à droite, on voit bien que la courbe noire reste toujours à zéro : c’est normal, à cet endroit, la vitesse de déplacement des particules est nulle.

Par contre, dès que vous vous éloignez un peu du mur (en allant donc vers la gauche du schéma), vous pouvez constater que des variations de vitesse produisent.

Au lieu de coller des bass traps poreux aux murs, il est beaucoup plus utile de laisser un espace vide en les positionnant au niveau du maximum de vitesse de déplacement des particules, qui se trouve très précisément à 1/4 de la longueur d’onde que l’on souhaite absorber.

Pour être précis et/ou pour ceux qui aiment les mathématiques, la formule est la suivante :

Formule pour calculer l'espace nécessaire pour les bass traps poreux.

où le nombre 343 correspond à la vitesse moyenne du son à 20 °C.

Concrètement, cela se traduit par deux options de design pour vos bass traps poreux :

Positionnement idéal des bass traps
  • soit vous laissez un espace pour pouvoir absorber correctement les basses fréquences ;
  • soit vous mettez en place des bass traps très volumineux.

Typiquement, dans le premier cas, on va utiliser des panneaux que l’on va positionner en diagonale dans les coins, mais avec un espace d’air à l’arrière.

Dans le deuxième cas, par contre, on va utiliser des bass traps type « superchunks », massifs, qui auront souvent une forme triangulaire leur permettant d’être facilement positionnés dans les coins de la pièce.

Quoi qu’il en soit, si vous traitez chaque coin de la pièce (ce qui est souvent plus une cible idéale qu’une cible atteignable en contexte home studio, puisqu’il y a toujours une porte ou un meuble qui gène…), votre traitement acoustique prendra une place certaine…

Quel modèle de bass trap choisir ?

Par curiosité, en préparant cet article, je suis allé voir s’il y avait des bass traps pas chers sur Aliexpress.

Et oui, ça existe : pour quelques euros, vous pouvez récupérer une dizaine de bass traps.

Le bon plan pour les home studios avec un budget limité ?

Bass traps pas chers sur Aliexpress
Trop beau pour être vrai ?

« La question elle est vite répondue », comme dirait l’autre : évitez tant que possible ce type de traitement low-cost, que l’on retrouve également sur Amazon ou consorts.

D’une part, les dimensions n’ont rien à voir avec de vrais bass traps : 12×12 centimètres, ça n’absorbera absolument rien.

C’est-à-dire que ça ne peut même pas être une solution temporaire ou entrée de gamme : ça n’aura juste aucun effet sur l’acoustique de la pièce.

De plus, rien ne vous garantit que les normes d’inflammabilités qu’il est conseillé de suivre dans les studios (on utilise tout de même pas mal de matériel électronique) soient respectées.

Et puis, si vous pouvez éviter les mousses acoustiques pour vos bass traps, ce sera tout aussi bien : ce ne sont pas les matériaux idéaux pour ce genre d’applications.

Toutefois, la marque américaine Auralex propose tout de même des produits qui peuvent être intéressants pour un home studio via ses bass traps « LENRD » dont vous pouvez regarder le rapport de test en laboratoire en suivant ce lien.

Les bass traps LENRD d'Auralex, en mousse
Plusieurs couleurs sont disponibles (gris, violet et burgundy)

Certes, ce n’est pas parfait, mais ça peut tout de même faire le job — au moins au-dessus de 100 Hz.

Il existe toutefois d’autres options de bass traps à mettre dans votre home studio.

Ainsi, HOFA est une marque allemande que j’apprécie fortement.

Elle fabrique (en Allemagne !) des bass traps de bonne qualité, déclinés en deux séries différentes :

  • la série classique, nommée simplement HOFA Basstrap, contient de la laine minérale ;
  • la série HOFA Basstrap Natural, elle, contient un matériau conçu à partir de laine de mouton — donc plus écologique et potentiellement meilleur pour la santé.
Les Bass Traps de la marque Hofa Akustik

Enfin, une autre option est de se tourner vers la très sérieuse marque GIK Acoustics, dont les produits sont facilement accessibles en France, et qui produit différents types de bass traps plus ou moins évolués en termes de conception.

Parmi ces différentes séries, les « Bass Trap 244 » seront le modèle à regarder en premier si vous cherchez quelque chose de simple et sans fioriture, mais particulièrement efficace.

Les bass traps 244 de chez Gik Acoustics

► Voir le prix actuel directement sur le site (francophone) de Gik Acoustics

Fabriquer ses bass traps

Si vous avez quelques compétences en bricolage, vous avez également la possibilité de fabriquer vos propres bass traps en mode DIY.

Certes, construire un bass trap de Helmholtz ou à membrane sera sans doute un gros projet, avec un risque d’erreur important et surtout la nécessité d’effectuer divers calculs mathématiques pour définir les dimensions parfaites.

Par contre, les bass traps poreux sont beaucoup plus simples à fabriquer, que vous vous orientiez vers des modèles massifs type superchunk ou vers des panneaux à placer en travers des angles de votre pièce.

Dans l’absolu, il suffit de créer une structure en bois dans laquelle vous entasserez un matériau avec de bonnes propriétés d’absorption dans les basses, comme certaines laines minérales (attention, toutes ne conviennent pas).

Bien sûr, les dimensions et l’épaisseur ont une certaine importance aussi.

Je vous ferai dans quelques temps un article sur le sujet, pour vous expliquer comment fabriquer vos propres bass traps… 😉

En conclusion

Voilà, vous savez désormais ce qu’est un bass trap, à quoi ça sert et comment positionner ce type de traitement dans votre pièce.

Pour aller plus loin, je vous recommande de lire mon guide sur le traitement acoustique, qui contient plein d’autres informations pour améliorer l’acoustique de votre studio, home studio ou pièce audiophile.

Commentaires (12)

Laisser un commentaire

  1. Man Répondre

    Salut Adrien ✌Top l’article ! Merci a toi.Moi g opté pour du bass trap rectangle dans chaque coin 🙂 50 par 60 cm.a priori très efficace. Tu parles de superchunk triangle pour les angles 🙂 pour un gain de place je suppose ? Mais penses tu que cest mieux carré/rect ou triangle du coup ? Xavier dans sa formation parlait de la forme carré comme une « arme secrète »

    • Adrien Administrateur / Répondre

      Hello,
      Merci bien pour le commentaire !
      Oui en carré c’est très bien aussi. Il y a sans doute des études qui comparent les formes mais je ne les ai pas en tête, il faudrait que je check. Pas de raison que ça soit moins bien, en tous cas !

  2. Marc Répondre

    Bonsoir Adrien.
    J’ai une question.
    Dans un home studio lorsque l’on a quand un minimum traité le périmètre et qu’il existe encore qq soucis, peut on utiliser des plugins comme sonarworks et les inclure dans, par exemple le contrôle room de cubase et non pas dans le bus masser de sortie? Est ce une solution intéressante selon toi.
    Merci de ton retour.

  3. JASON Répondre

    Bonsoir Adrien,

    Déja ! Super article

    Les Basstrap Gik Acoustics 244 m’interessent beaucoup mais j’avais un question ?
    Sont-ils aussi efficicaces sur les Medium/Aigus aussi ou faut-il compléter avec des panneaux acoustiques classique ?

    Merci d’avance

    • Adrien Administrateur / Répondre

      Bonjour,
      Non, rien à voir — pour le coup il faudra les placer dans les coins, alors que les panneaux acoustiques absorbants sont à placer notamment aux points de première réflexion 🙂
      Adrien

  4. Arnaud Répondre

    Bonsoir Adrien,

    Merci pour cet article très intéressant!
    J’aurais juste une question, quelles références de laine minérale faut-il prendre exactement pour faire un bass trap ? Je n’ai jamais trouvé de réponse précise à cette question sur internet, ou alors des matériaux introuvables en france.
    Merci beaucoup
    Arnaud

    • Adrien Administrateur / Répondre

      Bonjour,
      Sur les laines minérales dispos en france, je n’ai pas de références actualisées à passer, il faudrait que je regarde à nouveau le marché pour être de bon conseil 🙂
      Par contre le WLG 040 de Caruso Isobond est une bonne alternative.
      Adrien

    • Adrien Administrateur / Répondre

      Bonjour,
      Je ne connais pas du tout la marque mais comme ça, le site ne m’inspire pas du tout confiance :

      • Afficher « Alternative au piège à basses Hofa » me semble complètement malsain en termes de pratique commerciale. C’est comme si je marquais « ma formation, alternative à la formation de l’autre site ».
      • Les descriptions ne veulent rien dire « Piège à basses ovale Piège à tuyaux / Piège à tubes conçu pour éliminer les basses résonances de la pièce. Son utilisation élimine le bruit dans la pièce et améliore la lisibilité. »
      • Sur leur page Facebook avec seulement une 50aine de fans, les posts ne sont pas tous dans la même langue : https://www.facebook.com/Pik-acoustics-panels-1710428935931349/
      • Il n’y a pas de Conditions de Vente : https://www.pikacoustics.com/fr/content/3-terms-and-conditions-of-use
      • Idem, quand on clique sur « nos magasins » il y a un bug et on ne voit pas de boutique

      Bref, non seulement le produit est inconnu, mais le site me semble particulièrement douteux. Du coup, je ne recommande pas.
      Objectivement, il n’y a pas de produit de qualité et « moins cher » concernant le traitement acoustique : la meilleure solution, en termes de coûts, consiste à fabriquer les panneaux soi-même 🙂
      Adrien

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.