Test Plugin : Tape de Softube

9.2/ 10

Qualité sonore - 9.5

Fonctionnalités / Interface - 9

Rapport Qualité/Prix - 9

Acheter

POUR
La qualité excellente des simulations, la facilité d'utilisation, le feeling vintage subtil

CONTRE
Le réglage Dry/Wet positionné avant le gain de sortie

Les quelques mois précédant cet article ont été marqués par la sortie de nombreux plugins de simulation de bandes magnétiques (tapes).

Un peu difficile de faire son choix, du coup.

Heureusement, certaines marques ressortent, notamment Softube, dont le sérieux en ce qui concerne le développement d’effets audio est déjà reconnu.

J’ai donc souhaité tester Tape, leur plugin de simulation d’enregistreurs à bande, à propos duquel je lisais un certain nombre de commentaires très positifs sur les forums ainsi que sur Facebook.

Interface et Fonctionnement.

Le fonctionnement de Tape est on ne peut plus simple, puisqu’il s’agit d’une simulation d’un enregistreur à bande vintage (enfin, de trois magnétophones comme nous allons le voir) qui traite le son pour lui donner une coloration analogique, à l’image des studios des années 50 à 80.

L’interface, limpide, est agrémentée de jolies animations 3D. On aime ou on n’aime pas, mais je trouve que c’est plutôt une bonne chose dans la mesure où elles ne sont pas excessivement présentes.

Le plugin est structuré en deux parties, sous la forme de deux panneaux de réglages.

Le panneau principal

Le panneau principal du plugin Tape de Softube

On y retrouve tous les réglages classiques auxquels on pourrait s’attendre.

Trois simulations d’enregistreurs à bande sont disponibles :

  • Type A — Emulation de matériel suisse des années 60 (sans aucun doute une Studer) ;
  • Type B — Circuit à transformateur, un peu plus sombre mais mettant en évidence les basses ;
  • Type C — Machine anglo-saxonne, simulation ayant le feeling le plus vintage.

Pour chacune, il est bien sûr possible de contrôler la quantité d’effet ainsi que la vitesse. Pour cette dernière, on a accès à beaucoup plus d’options que sur la plupart des autres plugins du genre, ce qui est très sympathique :

  • 30 ips (inches par seconde), 15 ips — plutôt classiques, pour des résultats assez transparents ;
  • 7 1/2, 3 3/4 ou encore 1 7/8 ips — pour un son plus typé (exemple audio un peu plus bas).

Enfin, les deux vu-mètres sont aussi très pratiques, puisqu’il est possible de les faire afficher la THD (Total Harmonic Distorsion), et ainsi estimer la quantité de saturation ajoutée par Tape.

Le panneau d’options

Le panneau d'options du plugin Tape de Softube

Rétractable, ce panneau contient des options plus avancées :

  • Réglage Dry/Wet pour un traitement en parallèle ;
  • Quantité de wow et flutter (variation de hauteur, scintillement) sous la forme d’un contrôle de stabilité de la bande (Tape Stability) ;
  • Un égaliseur d’aigus terriblement efficace ;
  • Cross-talk entre les canaux.

De plus, deux sliders permettant de régler le niveau d’entrée et de sortie sont disponibles.

Pour moi, ils sont essentiels à l’utilisation du plugin. En augmentant le niveau du son en entrée, vous allez stimuler la simulation analogique de façon plus poussée, mais sans changer la quantité d’effet réglée sur l’autre panneau.

En conséquence, votre son saturera, mais d’une façon plus naturelle.

Par contre, petit point négatif, le réglage de niveau de sortie intervient après le bouton Dry/Wet. Il aurait été plus pratique de laisser le choix à l’utilisateur et que Tape s’adapte ainsi à la façon de travailler de chacun.

Le petit plus pour les utilisateurs de Studio One

Le DAW Studio One de PreSonus intègre une nouvelle technologie permettant d’appliquer l’effet de plugins « MixFX » à l’ensemble des pistes, mais en les ajoutant une seule fois.

Autrement dit, une seule instance du plugin pilote l’effet appliqué à chacune des pistes.

Softube, avec Tape, est à ma connaissance le premier développeur à utiliser cette technologie MixFX, ce qui s’avère vraiment très pratique et simplifie l’utilisation du plugin.

Un vrai feeling analogique

Le traitement que propose Tape est plutôt subtil, sauf bien sûr si l’on pousse le réglage Amount (quantité d’effet) ou bien le niveau d’entrée pour forcer la saturation.

Les différentes couleurs disponibles permettent de plus de varier les plaisirs, grâce aux différents modèles d’enregistreurs disponibles (j’ai préféré le B pour son effet sur les basses !) et aux différentes vitesses de bande simulées.

Le son est chaud mais sans hype, comme disent les anglais. C’est-à-dire que Tape n’exagère pas inutilement les caractéristiques analogiques du son pour faire croire qu’il est plus efficace : il se contente de faire ce qui est bien sans déstabiliser le mix.

C’est donc un vrai feeling analogique qui ressort, notamment grâce à l’option de crosstalk. Le son devient plus 3D et prend vie subtilement en ajoutant une glue sonore appréciable apportant de la cohésion au mix.

Si à l’échelle d’une seule piste on ne remarquera pas trop la différence, celle-ci est plus claire à l’échelle d’un mix (si bien sûr le plugin a été ajouté sur chacune des pistes).

Voici un exemple de ce qu’on peut faire, utilisant la chanson « All Souls Moon » de James May (avec son autorisation). Le premier fichier audio est sans effet, tandis que le deuxième utilise l’enregistreur à bande Type B avec une vitesse de bande de 7.5 pouces par seconde (IPS).

Faites notamment attention aux changements de la grosse caisse et à la saturation sur la voix.

D’autre part, si on pousse un peu les réglages, on peut aussi obtenir des effets sympathiques, par exemple sur les voix ou encore sur la basse :

Enfin, l’égaliseur des hautes fréquences (une seule bande non paramétrable) s’avère particulièrement utile et efficace.

En effet, l’enregistrement sur bande est connu pour rendre le son un peu plus sombre. Hors, cette option permet justement de les récupérer, comme par exemple pour renforcer la présence des hi-hats (charleston) et autres cymbales.

En conclusion

Bien sûr, l’effet est subtil : c’est le principe. Il ne faut pas s’attendre à un outil magique qui mixera à votre place, mais plutôt à un appui donnant vie à vos morceaux.

Tape améliore en effet le son d’une façon excellente en ajoutant une saturation douce et pleine de caractère, très agréable.

Le plugin aide également à assurer la cohésion du mix puisqu’il ajoute une certaine glue sonore très intéressante mais restant discrète, apportant par la même occasion une couleur vintage que l’on ne peut qu’apprécier.

Au final, il s’agit d’un excellent plugin de simulation de saturation à bande – Félicitations Softube !

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.