LALAL.AI : Extrayez une Voix ou un Instrument d'un Morceau (le Test !) | Projet Home Studio

LALAL.AI : Extrayez une Voix ou un Instrument d’un Morceau (le Test !)

9.0/ 10

Qualité sonore - 8

Fonctionnalités / Interface - 9.5

Rapport Qualité/Prix - 9.5

POUR
La facilité d'utilisation, la puissance des algorithmes, la possibilité d'extraire autre chose que la voix

CONTRE
Quand même quelques artefacts sonores

Quand j’ai été contacté par Lalal.ai, qui me proposait de faire une review de leur service d’extraction de pistes audio (instrument, voix…) à partir d’un fichier audio, j’avoue avoir été un peu dubitatif : je me suis dit « encore une n-ième plateforme en ligne qui ne propose je ne sais quel service numérique qui ne me sera pas utile ».

Mais j’étais loin de la réalité, et après quelques tests rapides, je me suis rendu vite compte que les outils proposés par Lalal.ai pouvaient au contraire être très utiles aux musiciens travaillant aussi bien en home studio qu’en studio pro.

A travers cette review, je vous propose donc de vous montrer un peu comment tout cela fonctionne, avec quelques idées d’utilisations possibles.

Quoi qu’il en soit, comme il y a une version gratuite, je vous invite bien sûr à tester par vous-même avec vos propres morceaux… 😉

Logo de Lalal.ai

Lalal.ai, c’est quoi ?

Personnellement, j’avais déjà vu le nom passer sur le web mais je ne savais pas grand chose de plus sur la marque.

Visiblement, il s’agit d’une plateforme en ligne existant depuis 2020, et qui permet donc de séparer musique et voix d’un master complet. Vous pouvez aussi extraire différentes pistes d’instruments à partir de n’importe quel fichier audio.

Pour cela, Lalal.ai utilise un algorithme qui a évolué au fil du temps, avec différents noms : Rocket d’abord en 2020, puis Cassiopea en 2021, et enfin Phoenix qui je crois est en train d’être mis en place en ce moment (août 2022).

Un algorithme, du coup, basé sur l’intelligence artificielle, et amélioré régulièrement pour essayer d’avoir des extractions les plus qualitatives possibles, avec de moins en moins d’artefacts audio.

Alors oui, le terme « intelligence artificielle » peut faire un peu peur (surtout que c’est un peu à la mode), mais concrètement ça veut dire que :

  1. L’équipe Lalal.ai a pris des morceaux (2 téraoctets pour la version Phoenix) ;
  2. Ils les ont mis dans l’algorithme ;
  3. Et l’algorithme a appris tout seul à quoi ressemblait les différents instruments que l’on souhaitait extraire.

Et une fois cet apprentissage fait, il a pu être déployé sur la plateforme en ligne pour que vous puissiez, vous aussi, faire passer vos morceaux dedans.

Mais concrètement, ça sonne bien ?

Eh bien franchement j’ai été agréablement surpris par les résultats que j’ai eus durant mes tests.

Mais plutôt que de me croire sur parole, regardons plus en détail comment Lalal.ai fonctionne et surtout, écoutons ce que la plateforme produit ! 🙂

La fonctionnalité de base, enfin en tous cas celle qui me semble être la plus utile au plus grand nombre de personnes, c’est l’extraction de voix à partir d’un morceau complet.

Commençons donc par tester ça.

La procédure est vraiment simple : il vous suffit de glisser/déposer un de vos fichiers audio (ou vidéo si vous utilisez la version payante) sur la zone adéquate de la page web de Lalal.ai.

Uploadez vos morceaux pour extraire la voix

Suite à cela, vous patientez une grosse poignée de secondes, après quoi vous aurez accès à votre résultat sous la forme d’extraits audio :

L'interface de Lalal.ai

Cela vous permet de vérifier que tout vous convient avant de valider le traitement sur le morceau complet.

Remarque : tant que vous ne validez rien, les minutes de traitement disponibles sur votre compte ne sont pas déduites (cf. le dernier chapitre de cette review). Autrement dit, vous pouvez écouter autant d’aperçus que vous voulez.

Voici un exemple de l’extraction de la piste de voix sur le morceau « Body Between » du groupe Sky Parallel (je vous mets aussi le passage correspondant du morceau de référence tel que je l’ai uploadé) :

Pas mal non ?

Sur des mixages plus denses, plus complexes, l’algorithme peut avoir un peu plus de mal, avec un peu plus d’artefacts, mais tout de même sur la voix ça fonctionne vraiment très bien.

Pour illustrer cela, voici un autre exemple avec une reprise d’un morceau de l’Eurovision par le groupe de metal Unseelie :

Mais ce n’est pas tout ! Comme je le disais dans l’introduction, Lalal.ai permet également d’extraire d’autres instruments du morceau que vous uploadez.

Ainsi, vous pouvez extraire les percussions, la basse, la guitare électrique, la guitare acoustique, le piano ou encore les pistes de synthétiseur.

Voici donc un troisième exemple avec l’extraction d’une ligne de basse à partir d’un morceau hard-rock bien vitaminé du groupe Magna Opus (lien Bandcamp) :

Comme vous pouvez l’entendre, le résultat est plutôt pas mal — surtout que le mix global est tout de même assez intense, avec pas mal de choses se passant en même temps.

Au global du coup, je trouve que Lalal.ai fait très bien le job, avec des résultats vraiment exploitables la plupart du temps.

Certes il y a un peu d’artefacts, surtout lorsque le morceau est complexe, mais il est impossible d’imaginer qu’un algorithme puisse complètement « détricoter » les pistes d’un morceau sans aucun impact sonore.

Utilisations possibles de Lalal.ai

Mais du coup, que peut-on faire avec Lalal.ai ?

Eh bien, je ne sais pas vous, mais moi en m’amusant à tester cette application, j’ai pensé à plusieurs choses.

Tout d’abord, vous pouvez bien sûr isoler les voix a capella ou plutôt les retirer, par exemple pour vous entraîner à chanter par-dessus (ou à jouer par-dessus, si vous retirez un instrument plutôt que la voix).

(ou pour faire un karaoke…) 🥳

Ca, c’est sans doute le premier usage auquel tout le monde pense, et il faut dire que c’est bien pratique.

Mais on peut aussi faire d’autres choses.

Par exemple, dans le cas de musiques électroniques notamment, vous pourriez chercher à récupérer certains sons ou certaines parties du morceau pour faire un remix.

Ou bien, vous pourriez aussi extraire une piste instrument d’un morceau masterisé pour réécrire la partition : même si l’extraction n’est pas parfaite, au moins vous pourrez vous concentrer sur le son de l’instrument plutôt que d’être distrait(e) par le reste du mix.

D’ailleurs, si vous n’êtes pas encore à l’aise avec la réécriture de partitions mais que vous souhaitez tout de même trouver les notes d’un morceau (je pense notamment à la ligne de basse), eh bien un petit coup de Lalal.ai devrait vous aider grandement !

Remarque : sur Lalal.ai, vous avez également accès via le menu à un outil nommé « Voice Cleaner », qui permet de retirer le bruit de fond d’un enregistrement de voix.

Comment utiliser Lalal.ai ?

Par défaut, tout le monde a accès à 10 minutes gratuites de traitement.

Ca veut dire que vous pouvez uploader un total de 10 minutes, en une ou plusieurs fois, et effectuer les extracts de votre choix à partir de fichiers .wav, .mp3 ou .ogg.

Pour aller plus loin (parce que mine de rien, 10 minutes c’est assez court), vous avez deux packs possibles : le pack Lite et le pack Plus, qui vous donnent respectivement accès à 90 et à 300 minutes.

Ces packs vous permettent :

  • d’augmenter le temps de traitement autorisé ;
  • d’avoir un traitement plus rapide au global ;
  • d’uploader des vidéos ou d’autres types de fichiers audio ;
  • d’avoir accès à certaines fonctionnalités bien pratiques comme l’upload en masse.

A vous donc de choisir en fonction de vos besoins.

En conclusion

Au final, après quelques semaines de tests, je trouve l’algorithme de Lalal.ai vraiment exploitable et utilisable dans un certain nombre de situations auxquelles, nous autres home-studistes ou ingénieurs du son, nous nous retrouvons un jour ou l’autre confrontés.

Certes, il y a de petits artefacts dans le son, surtout les masters les plus complexes, mais ça ne retire pas l’utilité de la plateforme pour les utilisations mentionnées plus haut en particulier.

Bref, vous l’avez compris, je vous conseille si ce n’est pas déjà fait de tester Lalal.ai — ne serait-ce pour que vous vous fassiez votre propre avis : https://www.lalal.ai 😉

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Nono M / Répondre

Hello Adrien,
un outil qui va certainement m’être utile d’ici quelques temps… en effet, on m’a demandé d’extraire la voix de quelques morceaux pour pouvoir jouer par dessus… une démarche que je trouve complètement à l’inverse de ma logique instrumentale, enfin bon… Merci pour ce super test !

Adrien Administrateur / / Répondre

Ah bah ça va être complètement utile pour le coup 🙂 !
Adrien

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.