Audiority GrainSpace 2 : Le Test Complet

8.7/ 10

Qualité sonore - 8

Fonctionnalités / Interface - 9

Rapport Qualité/Prix - 9

Acheter

POUR
La créativité du plugin, les nombreuses possibilités de sound design

CONTRE
Les artefacts qui peuvent apparaître dans certains cas

Ces dernières années, de nombreux plugins cherchent à simuler tel ou tel matériel vintage.

Ici, un égaliseur. Ici, un compresseur. Ici, une réverbe à plaque d’Abbey Road.

Et si vous lisez régulièrement les articles de ce site, vous savez sans doute que je les adore.

Pourtant, de temps en temps, des plugins d’autres types sortent sur le marché, souvent plus orientés vers une utilisation créative.

Certes, ils s’inspirent parfois du passé — mais avant tout ils visent à construire quelque chose de novateur.

C’est le cas de GrainSpace 2 d’Audiority, un plugin de traitement granulaire conçu autour de la granularisation et de la réverbération en temps réel d’un signal audio.

L'interface de GrainSpace 2

Interface & Fonctionnalités

L’interface de GrainSpace 2 est plutôt jolie, très sobre avec un effet un peu old-school — et en tous cas suffisamment grande pour la plupart des écrans.

Les boutons des différents modules fonctionnels sont colorés de façon différente, ce qui facilite le repérage des différentes sections.

Ainsi, on retrouve tout d’abord une partie qui forme, à mon sens, le cœur du plugin : les réglages de gestion des grains.

Si vous êtes familier avec la synthèse granulaire, ça devrait vous parler tout de suite. Si ce n’est pas le cas, imaginez que le signal audio que vous allez envoyer dans GrainSpace va être découpé en petits fragments (les grains), lesquels peuvent alors être traités de façon indépendante.

On retrouve donc des réglages assez poussés pour effectuer ce traitement. Il est possible :

  • de modifier la taille des grains ;
  • de modifier la distance entre eux, pour permettre ou non le chevauchement des grains lorsqu’ils sont rejoués ;
  • d’ajuster le pitch ;
  • de contrôler le feedback (quantité de grains passant à nouveau dans la chaîne de traitement audio) ;
  • d’étirer ou de compresser les grains ;
  • de sélectionner leur position par rapport au signal en entrée ;
  • de figer le signal grâce à l’option « Freeze ». Un peu comme ce que l’on retrouve sur certaines réverbes.

A ceci s’ajoute un classique étage d’égalisation comprenant des filtres résonnants (passe-haut, passe-bas, passe-bande…) dont la saturation est ajustable.

Ensuite, au niveau des boutons de couleur rose, on retrouve tout ce qui est modulation. Et pour le coup, il est possible de faire énormément de choses, puisque GrainSpace vous donne accès à pas moins de 4 sources de modulation : 2 LFOs et 2 générateurs aléatoires.

Les LFOs sont complètement paramétrables : vous pouvez aussi bien programmer des évolutions lentes et douces s’appuyant sur des formes d’onde de type « Sine » que des modulations plus agressives utilisant par exemple la forme d’onde « Blips ».

Et la bonne nouvelle, c’est que ces modulations peuvent être affectées à la plupart des paramètres que nous avons vu précédemment, donc aussi bien au niveau du réglage des grains que des filtres.

Enfin, au-delà du réglage de sortie qui permet une utilisation mono, stéréo ou side, deux modules d’effets supplémentaires sont disponibles :

  • une réverbe avec beaucoup de caractère, très orientée « ambient » à mon goût ;
  • un « Chord Resonator » très intéressant pouvant également servir de filtre en peigne résonant.

Un plugin orienté Sound Design

Mais qu’en est-il du son ?

Si vous téléchargez la démo, ce que je vous conseille, ça peut valoir le coup de tester un par un les nombreux presets livrés avec GrainSpace 2.

Oui, c’est vrai, j’ai tendance à être contre l’utilisation de presets, mais avec ce plugin cela vous aidera à avoir une idée de ce qu’il est possible de faire.

Vous pourrez ainsi constater que de par sa nature, GrainSpace 2 est orienté Sound Design.

C’est en effet un plugin qui offre beaucoup d’options sonores, mais presque toutes servent à déconstruire et reconstruire le signal de façon plus ou moins expérimentale.

Même s’il faudra parfois prendre le temps de le régler, le son est généralement très bon, assez chaud avec une certaine coloration vintage.

Dans certains cas cependant — et c’est probablement le seul point négatif de cet article, des artefacts audio peuvent apparaître. Leur présence est normale, car l’algorithme de séparation granulaire intégré à GrainSpace 2 est basé sur du code « old school », ce qui peut dans certains cas générer des artefacts. Il faut donc faire attention aux réglages effectués.

Difficile toutefois de décrire le son de GrainSpace sans passer par des exemples.

Pour les amateurs d’ambient, voici par exemple ce que l’on peut faire à partir d’une simple ligne de synthé (en l’occurrence, TyrellN6 de U-He).

Comme vous pouvez l’entendre, GrainSpace permet véritablement de transformer un enregistrement simple en un son complexe, évolutif, texturé.

La qualité des ambiances que l’on peut générer est excellente. En quelques clics, on construit un monde sonore complet et je trouve ça vraiment sympathique.

Bien entendu, il n’y a pas que l’ambient : GrainSpace 2 s’avère être une très bonne option pour soutenir et donner de la dimension à un instrument sans toutefois transformer fondamentalement son caractère sonore.

Voici un exemple que je trouve très parlant, basé sur une simple mélodie de clavier Rhodes :

En Conclusion

Plutôt facile à utiliser grâce à une interface bien pensée, GrainSpace 2 est un très bon plugin fournissant de nombreuses options sonores. La qualité du son est là, même si quelques artefacts absolument normaux seront parfois présents suivant vos paramétrages.

Idéal voire indispensable pour tout ce qui est ambient et sound design, il pourra également s’avérer utile pour donner un effet 3D, subtilement ou pas, à vos pistes et les aider à prendre leur place dans vos mix.

Au final, un plugin très intéressant et innovant — ce que l’on ne peut qu’apprécier aujourd’hui où beaucoup de plugins se ressemblent…

► Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel d’Audiority.

Laisser un commentaire