Overloud OTD-2 : Un Delay Pas Comme les Autres

9.3/ 10

Qualité sonore - 10

Fonctionnalités / Interface - 9

Rapport Qualité/Prix - 9

Acheter

POUR
La qualité du son, les nombreux réglages, la capacité à transformer un signal mono en un signal stéréo

CONTRE
Le manque d'un filtre passe-haut, l'impact des réglages de volume lorsque le plugin est bypassé

OTD-2 n’est pas le premier plugin de la série Gems d’Overloud sur lequel j’écris un article. Plusieurs autres sont en effet passés sur le banc de test, tels que Tapedesk, Comp G ou Comp670.

Il faut dire que c’est une marque que j’apprécie généralement, car leurs plugins combinent un design agréable à des simulations de matériel hardware vintage très convaincantes.

OTD-2, c’est tout simplement l’interprétation d’Overloud du A/DA STD-1, un delay analogique de type Bucket Brigade datant des années 80.

Si le hardware était à l’origine plutôt orienté vers la production de chorus, flanger et autres effets Leslie en raison de réglages temporels très courts, Overloud y a ajouté de nombreuses options vous permettant de profiter du son avec une flexibilité accrue.

Regardons-donc tout ça en détail… 🙂

Des fonctionnalités évoluées

L'interface d'OTD-2 d'Overloud

Comme d’habitude avec la marque, l’interface d’OTD-2 est réaliste et agréable à utiliser. On notera juste quelques lenteurs d’affichage sur certains nombres, mais rien de très gênant.

Les réglages sont regroupés de façon très logiques selon cinq groupes, ce qui facilite la programmation de l’effet.

Tout d’abord, on va retrouver les panneaux input/output, qui permettent bien entendu d’ajuster les niveaux d’entrée et de sortie, la quantité de signal avec effet (sachant qu’il est possible d’avoir un niveau différent dans les canaux gauche et droite), et surtout un bouton « Age » qui permet d’ajuster les propriétés de fréquences et de saturation du signal.

A ce titre, en position « Original », le plugin se comporte de façon identique au hardware — mais en allant vers la position « New » ou « Old » on peut ajuster son attitude sonore.

Petit point négatif : lorsque le plugin est bypassé en cliquant sur le bouton on/off en haut à gauche de l’interface, les réglages de volume restent actifs. A date, je ne suis pas sûr s’il s’agit d’un bug ou non, mais je viens d’en informer la marque.

Réglages de Taps
Les taps d’Overloud OTD-2

Ensuite, au centre d’OTD-2, on retrouve ce qui fait vraiment le cœur du plugin, à savoir les taps.

Parce que, oui, il s’agit en fait d’un delay multi-tap.

Au total, 6 taps sont disponibles. C’est-à-dire 6 répétitions, ou plutôt 12 puisqu’il est possible de traiter de façon différente les canaux gauche et droit — chose qui était impossible sur le hardware d’origine qui n’acceptait en entrée que des signaux mono.

Vous avez donc la possibilité d’envoyer chaque tap dans le canal de gauche ou de droite, indépendamment de leur position dans le signal source.

Par ailleurs, l’autre réglage super important dans ce panneau « Tap Assign » est celui nommé « Quantize » : en position « Original », les réglages temporels des taps seront identiques au hardware de base, mais du coup moins réguliers ; en position « Even », les écarts temporels entre les taps deviendront plus harmonieux, bien que l’on perde un peu de vibe analogique.

Ensuite, il y a le panneau Regeneration.

Derrière ce nom un peu original, on va retrouver tous les réglages associés au circuit de feedback du signal, avec notamment un filtre coupe-haut pour éviter des delays trop brillants ainsi que différents modes stéréo permettant d’influer sur la densité du son.

J’aurais aimé un filtre passe-haut en plus pour mieux contrôler les basses, mais ce n’est pas indispensable (on peut filtrer après-coup, si besoin…).

Enfin, via le panneau Delay, vous pourrez contrôler l’attitude des échos par eux-mêmes via différents boutons :

  • un sélecteur de mode (Standard, Wide pour des intervalles de temps 30 fois plus larges ou Sync pour synchroniser les taps avec le tempo du DAW) ;
  • un multiplicateur de durée ;
  • et deux LFO imbriqués pour générer des modulations (pratique pour tout ce qui est Chorus ou Leslie).

Un delay avec du caractère

OTD-2 est un plugin très particulier.

Ce n’est pas un delay que vous allez utiliser sur tous vos mixages, et sur toutes vos pistes.

Mais c’est normal : on est sur un outil qui est extrêmement performant mais dont l’usage est assez spécifique.

Ce n’est pas un EQ, quoi.

Sa première qualité, à mon goût, est de pouvoir agir comme un doubleur de piste. Pour élargir l’image stéréo d’une prise de son mono, par exemple.

En effet, dans ce type d’utilisation, OTD-2 s’avère efficace tout en maintenant une bonne compatibilité mono.

Écoutons un exemple sur une piste de guitare acoustique tirée du morceau All Souls Moon de James May :

Pas mal, non ? Personnellement, je trouve ça littéralement bluffant.

La couleur de l’écho est merveilleuse, et les différents réglages permettent d’arriver sur des caractères sonores différents, ce qui donne au plugin une certaine adaptabilité.

D’ailleurs, si l’effet va avant tout plaire aux guitaristes, il est aussi utilisable pour d’autres types de prises de son — comme par exemple pour les voix.

En partant d’un preset (ils sont vraiment sympa !) un peu modifié, on peut ainsi obtenir des choses vraiment intéressantes. Ici, j’ai poussé l’effet au maximum, mais utilisé avec parcimonie le résultat peut s’avérer impressionnant :

(extrait vocal issu du même morceau)

Enfin, sur des synthés lead ou ambient, on peut également imaginer toutes sortes d’utilisations car OTD-2 aide à apporter profondeur et intérêt aux pistes sur lesquelles il est appliqué.

En voici la preuve avec une piste simpliste de synthé (U-He Tyrell N6) :

En conclusion

S’il ne conviendra pas à tous vos mix de par son caractère assez spécifique, OTD-2 est toutefois un plugin très sérieux permettant d’accéder à des delays, des chorus ou des effets de flange très agréables.

Au final, je suis particulièrement impressionné par sa capacité à apporter une dimension 3D convaincante aux pistes mono. Mais bien entendu, grâce aux nombreux réglages disponibles et qui aident à ajuster la couleur du signal de sortie, de nombreuses autres applications sont possibles sur toutes sortes d’instruments — acoustiques ou non.

Bref, à nouveau un très bon produit made-by Overloud ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *