LEWITT LCT 140 AIR Stereo Pair : le Test Complet

9.3/ 10

Qualité sonore - 9

Fonctionnalités / Fabrication - 9

Rapport Qualité/Prix - 10

POUR
La qualité du son, la présence des deux modes flat & air, le prix

CONTRE
Le bruit de fond un peu élevé

Pour ceux qui ne la connaissent pas, LEWITT est une marque autrichienne localisée à Vienne, qui tend à se démarquer par une certaine volonté d’innover dans les microphones qu’elle propose.

Alors certes, on n’est pas nécessairement sur des révolutions — mais l’approche générale (et ça se voit avec le design) ne suit pas la tendance actuelle de clonage de microphones vintages.

Ayant ajouté les LCT 140 Air en version Stereo Pair à mon home studio, je vous propose aujourd’hui un test complet de ces microphones qui sont, comme le nom « Stereo Pair » le sous-entend, appairés.

Appairés, kesako ? Eh bien, deux microphones sont dits appairés lorsqu’ils sont sélectionnés pour être les plus proches possibles en termes de spécifications. Chaque marque a ses critères bien sûr, mais l’idée est d’avoir deux microphones les plus semblables possibles.

Cela permet, notamment, de rendre les prises stéréo plus homogènes.

Les LEWITT LCT 140 Air Stereo Pair

Des micros légers mais bien fabriqués

Les LCT 140 air sont livrés, proprement emballés, dans une boîte en carton. Toutefois, une pochette à deux compartiments en similicuir est incluse, ce qui vous permettra de les stocker facilement sur le long terme sans avoir à utiliser la boîte.

Dans cette dernière, on retrouve donc les deux LCT 140 Air, deux pinces ainsi que deux bonnettes anti-vent qui ne serviront peut-être pas trop en studio mais seront par contre utiles si vous faites des field recordings avec.

Lorsque j’ai pris pour la première fois ces microphones dans la main, j’ai été surpris par leur très faible poids (et effectivement, ils font 66 grammes chacun !). Inconsciemment, on associe ce faible poids à une qualité « cheap » — ceci dit dans les faits, la qualité de fabrication est très bonne et l’ensemble a l’air très solide.

Aucune inquiétude, du coup, sur cet aspect — même pour les pinces qui sont faites d’un plastique de bonne qualité.

Par ailleurs, les LCT 140 Air contiennent une capsule de 17mm, et 3 switchs sont positionnés sur le corps du microphone et donnent accès aux options suivantes :

  • ajustement du son entre le mode « Air » et le mode « Flat », pour lequel les aigus sont atténués ;
  • filtre passe-haut à 80 Hz ;
  • pad -12 dB pour atténuer le signal (pratique pour l’enregistrement de batterie en overheads, par exemple).
Enregistrement d'une guitare acoustique avec les LEWITT LCT 140 Air Stereo Pair

Un nouveau standard pour les home studios ?

Bon, le titre de ce chapitre est un peu extrême, mais j’ai au global été positivement impressionné par les performances des LCT 140 Air.

Tout d’abord, l’appairage est parfait (malgré une petite frayeur au début, mais j’avais juste enclenché le pad -12 dB sur un des deux microphones par erreur). Donc pour les prises stéréo, ces micros sont vraiment intéressants.

Le son quant à lui est plutôt très détaillé, surtout lorsque l’on regarde le prix somme toute abordable, ce qui permettra d’approcher la prise de son de différents instruments avec confiance.

Notamment tout ce qui est instruments à cordes d’orchestre, guitares acoustiques, mais aussi les percussions ou, dans une logique plus orientée cinéma, les field recordings.

On appréciera notamment l’existence des deux modes flat/air, qui permettent de passer d’un microphone plutôt neutre et fidèle à quelque chose de bien plus brillant.

Pour l’occasion, je vous propose un petit enregistrement de violon fait par mes soins (mise en garde : je me suis remis au violon très récemment après une pause d’une dizaine d’années au moins, alors soyez indulgents sur la justesse, mais pour cette review j’ai souhaité vous mettre cet exemple audio tout de même… 🙂 ).

(Préamplis utilisés : RME UFX II, qui sont particulièrement neutres)

Notez la différence de texture dans les aigus, beaucoup plus ouverts dans le mode « air » — tandis qu’en mode « flat » le son est bien plus intimiste.

Ceci dit, bien entendu, les prises de son avec la paire de LCT 140 Air prennent tout leur sens à partir du moment où on les positionne en stéréo :

Ici, sur la guitare acoustique, l’enregistrement est en mode « flat », mais on pourra bien sûr récupérer des aigus pour mieux entendre le claquant des cordes, même si ce choix dépendra avant tout de l’objectif sonore que l’on s’est fixé (en fonction du style musical).

On remarquera par contre la présence de bruit de fond sur la deuxième prise, pour laquelle le signal source (arpèges de guitare) était très faible. Il est d’ailleurs possible que ce bruit vienne du couple micro/préampli. Ce n’est pas extrêmement gênant ceci dit, mais juste à avoir en tête si vous souhaitez capturer exclusivement des sons très faibles.

Au global, le son est moderne dans l’attitude, avec des médiums qui peuvent parfois être un peu durs, mais en même temps on arrive aisément avec ces microphones à une prise de son facile à mixer.

Notez également qu’il n’y a aucune dureté dans les aigus, contrairement à un grand nombre d’autres microphones sur la même gamme de prix.

En conclusion

Au final, j’ai été vraiment et agréablement surpris par ces microphones qui sonnent très bien et présentent surtout un excellent rapport qualité/prix.

L’intégration de deux types de sonorité, flat et air, en fait également des microphones qui feront du sens dans un contexte home studio puisque cela les rend bien plus polyvalents que l’on pourrait penser.

LEWITT ne faisait pas nécessairement partie, avant de tester ces microphones, des marques que je connaissais bien — mais aujourd’hui je vais regarder leurs microphones avec beaucoup plus d’attention, car visiblement la qualité est là ! 😉

Laissez un commentaire

Nous respectons votre vie privée : votre adresse mail ne sera pas publiée.