Devez-Vous Vraiment Utiliser des Filtres Passe-Bas ?

Lorsqu’on lit des articles sur le mixage et sur l’égalisation, on entend souvent parler d’ajouter des filtres passe-haut ou passe-bas pour rendre le son plus propre, pour nettoyer les enregistrements de fréquences non souhaitées.

Soit.

Pour ce qui est du filtrage des basses avec des filtres passe-haut, cela fait du sens. En effet, sans eux, les grondements de la basse, de la guitare, de la batterie se mélangeraient pour former une boue sonore indistincte. Pas terrible.

Mais qu’en est-il des filtres passe-bas, autrement appelés LPF (Low Pass Filter) ?

Sont-ils vraiment utiles ?

Un filtre passe-bas

PASSE-HAUT ET PASSE-BAS : QUELLE DIFFÉRENCE ?

Il y a souvent quelques confusions sur la différence entre ces filtres. Aussi, avant d’aller plus loin, je vous propose de faire un bref rappel.

Les filtres d'égalisation passe-haut et passe-bas

Les filtres passe-haut servent à atténuer les fréquences d’un signal dès lors que celles-ci sont inférieures à une fréquence de coupure choisie (cutoff en anglais). Ils possèdent également d’autres noms :

  • HPF = High Pass Filter
  • LCF = Low Cut Filter
  • Filtre Coupe-Bas (c’est logique, au final : si on laisse passer le signal au-dessus d’une fréquence, c’est aussi comme si on coupait celui en-dessous d’une fréquence — ça dépend du point de vue)

A l’inverse, les filtres passe-bas servent à atténuer les fréquences d’un signal lorsqu’elles sont supérieures à la fréquence de coupure choisie. On les appelle aussi :

  • LPF = Low Pass Filter
  • HCF = High Cut Filter
  • Filtre Coupe-Haut (même remarque qu’au-dessus)

Pour chacun d’entre eux, la pente représente la rapidité à laquelle les fréquences sont atténuées. Elle est souvent mesurée en décibels par octave (dB/octave).

QUAND UTILISER UN LOW PASS FILTER ?

Soyons clair : la plupart du temps, les filtres passe-bas sont inutiles et même à proscrire.

Je vais vous expliquer pourquoi, mais aussi dans quelles situations ils peuvent être pratiques 🙂

UTILISATION AU NIVEAU DU MASTER

On entend parfois parler d’ajouter un filtre passe-bas au niveau du master.

Malheureusement, c’est une mauvaise idée.

En effet, les fréquences aiguës du master sont l’addition des harmoniques et du bruit caractéristique de chacun des instruments de votre mix.

En conséquence, si votre filtre affecte l’ensemble du mixage, celui-ci semblera plus faible et terne car il manquera d’air.

UTILISATION AU NIVEAU DES PISTES

Si vous utiliser un filtre passe-bas sur toutes les pistes individuelles, bien entendu, vous arriverez au même problème que décrit précédemment.

Par contre, un certain nombre de situations peuvent se présenter pour lesquelles l’ajout d’un tel filtre sera efficace.

Par exemple :

  • Pour atténuer le côté digital/artificiel de certains instruments, notamment des synthétiseurs ;
  • Pour donner plus d’espace à la voix en retirant un peu d’air aux autres instruments ;
  • Ou plus couramment encore, pour couper le sifflement ou crachotement d’amplificateurs de guitare. En particulier pour tout ce qui est hard rock/métal où les amplis génèrent un gain élevé.

Comme vous pouvez le voir, il s’agit de cas bien précis. La plupart du temps, vous n’avez pas besoin de nettoyer le haut de votre spectre avec un Low Pass Filter car cela fera perdre « de la vie » à vos enregistrements.

AUTRES OPTIONS CRÉATIVES

Enfin, les filtres passe-bas peuvent également s’avérer utiles lorsqu’ils sont ajoutés sur des réverbes ou des delays (placés sur des pistes Send, bien sûr).

En effet, cela permet de rendre les réflexions un peu moins présentes mais en même temps plus réalistes. Et surtout, ça évite de recouvrir l’enregistrement brut par lui-même.

Voici un exemple audio, utilisant un extrait de la chanson « Believe » du groupe I Am Cassettes (avec leur aimable autorisation).

Tout d’abord, juste la voix et le delay non égalisé :

La résonance n’est pas très naturelle. Mais faisons la même chose mais avec un filtre passe-bas réglé à 4.5 kHz (pente usuelle de 12 dB/octave) et appliqué sur le delay uniquement :

La différence est nette, n’est-ce pas ?

QUELLES ALTERNATIVES AUX FILTRES PASSE-BAS ?

Exemple de filtre passe-bas résonant
Exemple de filtre résonant

Tout d’abord, au lieu d’utiliser le filtre passe-bas de base de votre DAW ou de votre égaliseur favori, vous pouvez en essayer d’autres avec une pente plus légère ou au contraire très forte, pour une découpe chirurgicale des fréquences.

Autre option : utiliser un filtre résonant, qui va à la fois couper le sifflement de votre ampli guitare ou le bruit des cymbales de votre piste de toms, tout en donnant plus de corps à votre instrument.

Exemple de filtre High-Shelf…Malgré tout, les filtres passe-bas sont souvent un peu trop extrêmes.

Que faire alors ?

La solution est simple : utiliser des filtres en plateau, également appelés high-shelf filter.

En effet, ceux-ci vont vous laisser sculpter les fréquences de votre mix à volonté mais de façon beaucoup plus subtile et surtout beaucoup plus musicale. Le son d’origine sera respecté et vous gagnerez en réalisme.

EN CONCLUSION

Vous l’aurez compris, d’une façon générale, il vaut mieux éviter au maximum d’utiliser des filtres passe-bas au risque de perdre en puissance et en clarté.

Sauf dans des cas bien précis tels quel l’égalisation d’amplis guitares, où ces filtres excellent.

Ceci dit, il ne faut pas que cet article vous empêche d’expérimenter : le mixage dépend aussi des enregistrements bruts. Si ceux-ci contiennent beaucoup trop d’aigus, alors un LPF sera peut-être de rigueur…

Et vous, dans quelle(s) situation(s) utilisez-vous des filtres passe-bas ? Laissez un commentaire ci-dessous 🙂

2 réactions au sujet de « Devez-Vous Vraiment Utiliser des Filtres Passe-Bas ? »

  1. Bruno L'Espérance Réponse

    Je m’en allais justement dire d’éviter les LPF. Tu perds trop de clarté et c’est essentiel pour un mix. Avec l’âge, on entend moins bien les highs. Alors, pas besoin! 😛

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Effectivement, on peut très vite perdre en clarté – presque sans s’en rendre compte !

Laisser un commentaire