Mercuriall Audio Software sort Spark, une Simulation d’Amplis à Lampes

Il n’y a pas à dire, Mercuriall Audio Software nous gâte pour les fêtes de fin d’année, avec la sortie d’un nouveau plugin de simulation d’amplificateurs guitare répondant au nom de Spark.

A l’intérieur, quatre modélisations d’amplis à lampes Marshall®, quatre baffles 4×12, quatre pédales overdrive et une série d’effets classiques.

Autrement dit, un plugin orienté résolument orienté gros son… et que je suis impatient de tester 🙂 !

Explications…

Mercuriall Spark - Simulation d'Amplis style Marshalls

Modélisation de circuits électroniques en temps réel

Spark est à la pointe des technologies de simulation en temps réel de circuits électroniques et de baffles mises au point par Mercuriall.

Les Amplis

Pour la première fois, ils ont modélisé un amplificateur de puissance de type « push-pull » à pentodes, annoncé comme étant particulièrement précis.

Ainsi, la saturation évolue par exemple en fonction du réglage de volume « Master », comme on pourrait l’entendre sur un vrai ampli. Même la charge électrique de la baffle guitare utilisée est prise en compte dans le calcul, pour un réalisme maximal !

Quatre simulations d’amplis sont donc disponibles :

  • Marshall AFD (quatre canaux)
  • Marshall JCM 800 (deux canaux)
  • Marshall JMP Super Lead (deux canaux) avec Master Mod
  • Marshall JMP Super Bass (deux canaux) avec Master Mod
Mesures de circuits électroniques avant simulation
L’équipe de Mercuriall mesure les circuits électroniques avec précision pour mieux les modéliser sous forme de plugins audio

Les baffles

La section baffle (cabinet en anglais) a été particulièrement travaillée.

Trois microphones sont disponibles : le classique SM57, le non moins célèbre Sennheiser MD441 et le micro à ruban Royer R121.

La grosse innovation est qu’il est possible d’ajuster la position de ces microphones de façon douce et fluide, exactement à l’endroit où vous voulez. A noter qu’au maximum, deux microphones sont utilisables simultanément.

Position des Microphones dans Spark

Les effets

Bien que Spark soit avant tout un simulateur d’ampli et baffles, la section FX n’a pas été laissée de côté pour autant. Elle inclut en effet :

  • un Noise Gate
  • 4 pédales d’overdrive (TS-808, TS-808 moddée, TS-7 Hot et un Grid Slammer)
  • des effets stéréo : Chorus, Delay, Reverb

Et enfin, quelques exemples sonores

Tout cela, c’est intéressant, mais en vrai ça sonne comment ?

Eh bien, ça peut sonner très agressif, mais pas que. En tous cas, le son est vraiment très propre et devrait satisfaire la plupart des guitaristes hard-rock/métal…

…et puis ceux qui aiment jouer en clean avec le son Marshall !

Je vous laisse écouter les exemples ci-dessous 😉

En conclusion

Spark est donc un plugin très prometteur, que je vous encourage à tester via la version démo disponible sur leur site.

Aujourd’hui, le plugin est propose à un prix d’introduction de 99 dollars – le prix réel étant de 120 dollars.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur la page officielle de Mercuriall Spark.

Formats disponibles : VST (32 et 64 bits), AAX, AU

7 réactions au sujet de « Mercuriall Audio Software sort Spark, une Simulation d’Amplis à Lampes »

  1. Julien Moulinié Réponse

    Je trouve ça pas mal de n’avoir que quelques modélisations d’amplis et effets par plugin.

    Pour avoir testé amplitube et guitar rig, on se retrouve avec de lourds plugins qui peuvent rapidement faire ramer notre système: pour peu qu’on ait 5 ou 6 pistes de guitares, ça commence à faire beaucoup pour le CPU.

    Ensuite, on peut supposer aussi que moins de modélisation = plus de soin apporté par modélisations, plus de qualité.

    Et enfin, moins on a de choix, mieux c’est!
    Amplitube et Guitar rig, c’est comme ouvrir les portes d’un immense magasin de guitare dans lequel tu peux tout essayer 🙂 c’est génial, mais tu peux y passer des heures… et pendant ce temps là, ta compo n’avance pas d’un yota!

    Alors il vaut mieux prendre une bonne modélisation simple et bien faite, et en avant!

    D’ailleurs Adrien, tu aurais une bonne modulation type Fender à conseiller?

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Julien – désolé pour ce retour tardif.

      Effectivement, avoir un nombre « limité » d’options est souvent bénéfique pour la créativité, mais également comme tu le dis pour le CPU. Après, il est vrai que les simulations d’amplis contiennent des algorithmes complexes, d’où cette charge du processeur.

      Du coup, si pour Fender j’ai quelque chose à te conseiller que j’ai déjà testé quand c’était sorti : les simulations de Kazrog. Il y a trois simulations d’amplis Fender (’59 Bassman, ’65 Deluxe Reverb et ’62 champ) : http://kazrog.com/products/thermionik/

      De mémoire ils étaient très bons, mais je ne les ai pas achetés donc je n’ai plus les démos sur mon ordinateur. J’utilise par contre d’autres simulations d’amplis du même développeur, et elles sont excellentes – donc j’imagine que la qualité sera aussi là 🙂

      En espérant que ma réponse t’ait fait découvrir quelque chose,

      A très bientôt

      Adrien

Laisser un commentaire