Dans un home studio, s’il y a un équipement absolument nécessaire, c’est une interface audio. Autrement dit, une carte son.

Cet article va vous expliquer en détails ce que c’est, pourquoi vous en avez besoin et surtout vous proposera une sélection des meilleures interfaces pour votre home studio.

Qu’est-ce qu’une interface audio ?

Lorsqu’on débute dans l’univers du home studio, le mot « interface » peut sembler un peu déroutant. Comme si il n’y avait pas assez de choses difficiles à mémoriser !

En fait, c’est très simple.

Une interface audio est tout simplement une boîte qui contient une carte son. Vous allez la connecter à votre ordinateur pour enregistrer par exemple votre voix ou votre guitare. Ou les deux à la fois.

Example d'utilisation d'une interface audio USB
Example de situation : une guitare et un microphone sont branchés simultanément sur une interface audio USB

Pourquoi ai-je besoin d’une interface ?

Vous pensez peut-être « Oui, mais dans mon ordinateur, j’ai déjà une carte son – je ne peux pas l’utiliser ? »

A cette question, j’ai envie de répondre « oui mais non ». Dit de façon simpliste, les cartes sons montées dans les ordinateurs du commerce sont tout juste suffisantes pour écouter de la musique. Pour enregistrer vos créations, vous avez absolument besoin d’une qualité supérieure.

Je ne vais pas rentrer dans les détails ici car c’est un sujet complexe. En gros, lorsque vous enregistrez par exemple votre guitare électrique, il y a à un moment un convertisseur AD/DA. C’est-à-dire un système qui convertit le signal électrique qui sort de votre guitare en données numériques compréhensibles par l’ordinateur. Et manque de chance, c’est l’un des nombreux points faibles des cartes sons déjà montées.

D’autre part, les interfaces contiennent des préamplis (préamplificateurs). Ceux-ci vont vous permettre de booster le signal audio que vous souhaitez enregistrer, autrement dit d’en régler le « volume ». Ils sont essentiels pour la plupart des applications home studio.

En résumé, il vous faut une interface audio (ou carte son) spécialisée pour pouvoir enregistrer dans de bonnes conditions.

Comment choisir mon Interface ?

Vous pouvez, si vous le souhaitez, aller voir directement mes recommandations matériel un peu plus bas dans cet article. Toutefois, je trouve qu’il est important pour les musiciens de comprendre un peu comment les interfaces fonctionnent, et surtout quels sont les principaux critères de choix.

Voici donc quelques informations pour vous guider à travers les fiches techniques.

Le nombre d’entrées/sorties

C’est le plus important.

Il faut absolument qu’avant d’acheter quoi que ce soit, vous sachiez de combien d’entrées et de sorties dont vous avez besoin. En gros, il s’agit du nombre d’instruments/micros (entrées) et du nombre d’enceintes (sorties) que vous voulez brancher en même temps.

Vous pouvez trouver aussi bien des interfaces avec une seule entrée, pour les musiciens solitaires, que des interfaces à 20 entrées/sorties pour les studios professionnels.

Attention : certains instruments ont besoin de deux entrées car ils ont eux-mêmes deux sorties. C’est le cas des instruments tels que les claviers ou les batteries électroniques qui génèrent un son stéréo. Comptez-les correctement !

Pour les sorties, c’est un peu plus simple pour la plupart des home studios : assurez-vous de pouvoir brancher deux enceintes de monitoring si besoin. Une sortie casque de qualité est également très pratique.

Vous pensez que vous n’avez besoin que d’une entrée, par exemple juste pour enregistrer votre guitare ?

Un conseil : visez un peu plus grand et prenez une interface à deux entrées. On ne sait jamais, peut-être que dans quelques mois vous voudrez jouer avec un ami ou enregistrer votre voix en même temps.

La Résolution

Assurez-vous que l’interface audio que vous achetez permet bien d’enregistrer en 24 bits. Cela permet de minimiser le rapport Signal/Bruit : le bruit de fond sera moins marqué et vos enregistrements seront meilleurs qu’en 16 bits.

En effet, aujourd’hui, enregistrer en 16 bits est une très mauvaise pratique au vu des technologies disponibles.

Le Direct Monitoring

Parfois sous-estimé, le Direct Monitoring est une option très utile.

Le problème de fond est le suivant : le temps que met le son pour entrer dans l’ordinateur, être traité par votre logiciel et revenir à votre interface puis à vos oreilles est généralement de l’ordre de quelques millisecondes (ça s’appelle la latence). Ça peut sembler faible, mais en réalité c’est très souvent audible. Si vous enregistrez des percussions, ça va vous gêner pour jouer.

Avec le direct monitoring, vous entendez directement dans le casque ce que vous jouez, avant que le son arrive dans l’ordinateur. Résultat : pas de décalage !

L’alimentation fantôme (ou Phantom Power)

Certains microphones (les microphones à condensateurs notamment) ont besoin d’être alimentés par un courant électrique qui est généralement de 48 Volts.

Peut-être qu’au début, vous n’en aurez pas besoin. Cependant, ne pas avoir cette option risque de vous limiter fortement si vous souhaitez compléter au fur et à mesure votre équipement.

La qualité du Son

Avec les interfaces que j’ai sélectionnées un peu plus bas dans cet article, vous ne devriez pas avoir de problème de son.

Si vous regardez d’autres modèles, gardez un œil sur les commentaires se plaignant de problèmes de qualité du son, et notamment de souffle sur les préamplis. En effet, les interfaces non-professionnelles ont parfois des préamplis de qualité moyenne. S’ils sont poussés un peu fort pour compenser un signal audio faible, ils risquent de « souffler », c’est-à-dire produire des interférences non souhaitées.

La connectivité

Vous pouvez trouver des interfaces à connecter en FireWire, USB ou Thunderbolt.

Evitez FireWire, car c’est une connectique qui tend à disparaître.

Thunderbolt est une nouvelle connectique très rapide, mais les prix sont souvent beaucoup plus élevés. Plutôt pour les gros budgets.

Du coup, je vous conseille par défaut de vous orienter vers les interfaces USB, et si vous avez le budget de vous tourner vers Thunderbolt (avec les interfaces UAD par exemple).

Les meilleures interfaces audio

Pour se lancer dans l’enregistrement, il n’est pas nécessaire de débourser des milliers d’euros dans votre interface.

Aussi, pour vous éviter de passer des journées entières à comparer différents modèles, voici une sélection d’interfaces d’excellente qualité idéales pour le home studio.

Elles sont classées par séries, puisque chaque marque crée généralement plusieurs modèles se ressemblant mais possédant des caractéristiques légèrement différentes (nombres d’entrées, nombres de sorties…)

Ah, et puis si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans un commentaire, un peu plus bas. 😉

FOCUSRITE SCARLETT

L'interface USB 2i2 de Focusrite
L’interface USB 2i2 de Focusrite

Site web : Focusrite.com

Connectique : USB

Focusrite est une marque qui fait vraiment référence parmi les débutants, dans la mesure où elle propose des produits de bonne qualité à un prix plutôt abordable.

Les petits modèles de la série Scarlett (Scarlett Solo, 2i2…) sont tout à fait adaptés aux auteurs-compositeurs (songwriters comme on dit en anglais) qui travaillent en solo, mais les plus gros modèles satisferont très bien les utilisateurs home studio ayant besoin de plus d’entrées.

Si vous souhaitez vous enregistrer dans une configuration basique, je vous recommande particulièrement la Focusrite Scarett 2i2, qui possèdera juste ce dont vous avez besoin pour débuter.

Les préamplis sont plutôt neutres mais manquent un peu de gain, ce qui posera problème si vous souhaitez utiliser des micros à ruban. Attention, ils restent tout de même de bonne qualité et satisferont très bien les utilisateurs de microphones statiques, ou bien les guitaristes qui pourront se brancher directement.

Enfin, notez que les interfaces Focusrite Scarlett incluent le logiciel Ableton Live Lite, un certain nombre de plugins (dont d’excellents effets Softube), et que Focusrite pilote le « Plugin Collective » qui vous donne accès, chaque mois, à d’autres plugins généralement intéressants.

Je vous recommande notamment les modèles suivants, dont vous pouvez comparer les prix :

Audient iD

L'interface audio USB Audient iD22

Site web : Audient.com

Connectique : USB

Les interfaces Audient sont un peu plus chères que les Focusrite, mais cette différence de prix témoigne avant tout d’une qualité supérieure.

En particulier, pour le prix, les convertisseurs AD/DA (Analogique/Numérique et Numérique/Analogique) sont vraiment très bons — tout comme les préamplis très silencieux qui sont dérivés des consoles haut de gamme de la marque.

Si vous avez déjà un petit home studio et que vous souhaitez acheter une meilleure interface sans pour autant investir beaucoup, c’est clairement vers cette série que je vous conseille de vous tourner.

A noter que les interfaces Audient iD incluent le pack logiciel Arc Creative Hub, avec notamment Cubase LE et deux plugins de la marque Eventide (!).

Au final, des interfaces avec un rapport qualité/prix vraiment excellent – mon coup de cœur pour les home studios.

Comparez les prix des différentes modèles :

Universal Audio (Séries Arrow et Apollo)

L'interface audio Thunderbolt Apollo Twin d'Universal Audio
Photographie © Universal Audio

Site web : Uadaudio.fr

Connectivité : USB ou Thunderbolt

Avec les séries Arrow et Apollo de la célèbre marque Universal Audio, on passe dans une gamme supérieure qui pour le coup ne sera pas à la portée de tous les budgets. Par contre, le matériel est de très bonne qualité.

Les préamplis intégrés sont très solides et permettent, via une technologie de DSP embarquée, d’émuler un enregistrement à travers du matériel vintage (préamplis Neve, API, Manley…). Ce qui est intéressant, c’est que ces simulations sont calculées directement dans l’interface, et donc avec un impact sur la latence minimal. C’est d’ailleurs cette possibilité qui constitue la plus grosse différence avec les Audient iD, à mon goût.

Par contre, il est certain que ces logiciels intégrés ne seront pas utiles à tout le monde, car il est bien sûr possible d’ajouter des effets (par exemple de saturation) ultérieurement lors du mixage.

Sur les autres points, les interfaces UAD se défendent très bien : les convertisseurs sont haut de gamme, les fonctionnalités nombreuses et utiles, la fabrication est solide et plutôt esthétique.

Si votre budget vous le permet, ne vous en privez pas 🙂

Je vous recommande en particulier les modèles suivants :

  • Arrow (le modèle le plus simple mais le plus moderne, mais avec une connectique Thunderbolt 3) : WoodbrassThomannAmazon
  • Apollo Twin USB Duo (USB) : WoodbrassThomann
  • Apollo Twin MKII Duo (Thunderbolt, 2 modules DSP intégrés) : WoodbrassThomann
  • Apollo Twin MKII Quad (Thunderbolt, 4 modules DSP intégrés) : WoodbrassThomann

RME Babyface et Fireface

L'interface USB Fireface UC de RME
Copyright by RME

Site web : Rme-audio.de

Connectivité : USB

A nouveau, si votre budget vous le permet, vous pouvez vous orienter vers des interfaces RME haut de gamme.

En termes de qualité, on est globalement cohérent avec ce que fait UAD : excellents préamplis, excellents convertisseurs.

De plus, les drivers audio RME sont connus pour être très stables et les convertisseurs AD/DA offrent une latence extrêmement basse.

Un certain nombre de modèles sont disponibles, mais je vous recommande particulièrement la Babyface Pro si vous cherchez quelque chose de simple pour un petit studio. Si au contraire vous cherchez quelque chose de plus grand pour vraiment installer votre studio, orientez-vous plutôt vers une Fireface UC/UCX. A noter que ces modèles sont tous en USB.

Comparez les prix ici :

En conclusion

Voici donc une sélection des meilleures interfaces audio que vous puissiez trouver dans le commerce pour votre home studio.

Les deux dernières sont peut-être un peu plus réservées aux utilisateurs avertis, mais dans tous les cas toutes vous permettront d’enregistrer dans des conditions optimales et avec un effort minimum pour faire fonctionner l’appareil.

Par ailleurs, si certains de ces modèles qui incluent gratuitement des logiciels d’enregistrement, il s’agit souvent de versions « allégées » et vous avez peut-être besoin d’un logiciel plus complet : il s’agit du prochain chapitre sur les DAWs.

En cas de doute pour choisir votre interface, n’hésitez surtout pas à poser vos questions dans un commentaire en bas de cette page…

21 réactions au sujet de « Quelle Interface Audio Choisir Pour le Studio ? »

  1. Test Réponse

    Merci, pour tous tes précieux conseils, j’ai lu l’intégralité de tes articles, et je trouve cela très bien organisé. Toutefois je me pose une question sur les interfaces audio. Je compte travailler uniquement avec des banques de son. Une interface audio est-elle toujours nécessaire dans ce cas ?
    Merci d’avance 🙂

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour tes commentaires très positifs – ça fait plaisir de lire ça 🙂 !

      C’est une bonne question.

      Dans ton cas, la carte son dédiée va t’apporter :
      – une latence faible
      – une meilleure qualité de son (meilleurs convertisseurs analogique>numérique)

      Toutefois, si tu utilises juste des banques de son et un clavier midi, une solution assez simple est d’utiliser le driver audio Asio4all qui permet déjà d’accéder à une latence faible, et sans avoir de carte son. Du moins, tu peux tester avant d’investir – dans le passé j’ai composé des sons de cette façon, avec juste un clavier MIDI, et objectivement sans être parfait ça peut être très correct pour se lancer… 🙂

      Adrien

  2. Test Réponse

    Merci pour tes deux commentaires qui à l’image de tes articles m’éclaire beaucoup 🙂

  3. MOUSS Réponse

    hello !! En dehors des entrées sorties a-t-on un meilleur rendu avec une 18i8 qu’avec une 2i2? Merci pour la réponse

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      La 18i8 se branche sur secteur via un adaptateur, tandis que la 2i2 est alimentée par USB, ce qui génère en théorie une petite différence, qui se manifeste par exemple par un écart mineur de headroom entre les deux modèles (plage dynamique très légèrement plus grande pour la 18i8).

      Ceci dit on est vraiment dans la même gamme de produit et à l’utilisation il n’y aura pour ainsi dire aucune différence. Si vous n’avez besoin que de deux entrées la 2i2 suffira largement.

      Bien cordialement,

      Adrien

  4. Gael Réponse

    Bonjour Adrien,

    Je rencontre un problème de bruit de fond important en utilisant ma carte son Audiobox sur le port USB de mon Mac ( ce problème semble assez fréquent apparemment.. ) , ce problème m’empêche d’enregistrer du signal audio ce qui est plutôt problématique.. Qu’en est-il des cartes sons thunderbolt a ce sujet ?

    Merci d’avance, Gael

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Gael,

      Merci pour votre commentaire.

      Je peux imaginer qu’effectivement le problème est ennuyeux. PreSonus a un article (en anglais, mais j’imagine qu’avec Google Translate ça sera tout de même suffisamment compréhensible) sur le sujet : « Mon AudioBox produit ou enregistre du bruit. Que Faire ? ». Ca sera peut-être utile.

      Toutefois, si effectivement il s’agit d’un bruit électrique et non pas de bruit de fond environnant ou provenant des préamplis (à combien réglez-vous habituellement ces derniers ?), le problème vient probablement de l’alimentation électrique ou de la connectique USB.

      Deux idées (qui rejoignent d’ailleurs ce que PreSonus suggère) :

      • Mettez votre Mac sur batterie : le problème persiste-t-il ? Si ce n’est pas le cas, le problème vient de l’alimentation de votre ordinateur en courant. Essayez une autre prise, ou encore utilisez un régulateur électrique pour nettoyer le signal
      • Essayez un autre câble USB

      Si le problème vient par exemple de l’alimentation de votre ordinateur, alors j’ai peur que Thunderbolt n’y change pas grand chose. En soit, les cartes USB peuvent être très performantes et l’audiobox de PreSonus est de bonne qualité, aussi j’aurais tendance à penser que la solution au problème ne serait pas un changement de carte son.

      Bien cordialement,

      Adrien

  5. mickael Bouteilley Réponse

    Bonjour,

    je suis à la recherche d’un interface audio compatible avec linux unbuntu pour enregistrer avec un micro aston origin (que j’ai choisi grace à vos bon conseils, merci), pouvez vous m’aider dans cette recherche ? car il me semble que peux d’interface soit compatible via unbuntu.
    Avec un buget max d’environ 200€ pour 2 entrées !

    Merci

    Mickael

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,

      Bonne question – il semblerait que de nombreuses personnes aient réussi à faire fonctionner la 2i2 de Focusrite sur Ubuntu. N’utilisant pas Linux moi-même je ne pourrais l’affirmer, mais les commentaires semblent aller en ce sens que ce soit en français ou en anglais 🙂 !

      En espérant vous avoir éclairé un petit peu quand même,

      Adrien

  6. Orion1986 Réponse

    Bonjour,
    merci pour cette article de fort bonne aloi

    j’ai une petite question, je suis néophyte dans l’enregistrement, je compte investir dans le focusrite 2i2 2nd Gen. Ma question est la suivante, est-ce que les effets via guitar RIG auront une bonne qualité (Delay, distorsion, trmolo etc etc)

    Merci,
    Bien cordialement,

    Mathis

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire 🙂
      Avez-vous déjà Guitar Rig ?
      Dans tous les cas, l’interface n’influencera pas la qualité des effets de Guitar Rig ou de n’importe quel plugin : vous allez enregistrer un signal brut, celui de la guitare. Il va ensuite passer dans des effets comme ceux de Guitar Rig. Mais la qualité de ceux-ci ne changera pas (sauf si la qualité du signal brut n’est pas bonne, bien sûr).
      Les 2i2 sont très bien pour débuter au passage 🙂
      Adrien

  7. philippe Réponse

    Focusrite est vraiment une bonne marque et pour tous les budgets. Si jamais pour les personnes ayant un budget un peux plus gros, RME.

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Oui effectivement – j’ai prévu de mettre à jour l’article pour intégrer, notamment, RME et Audient 😉

  8. Fred "Nedja" Réponse

    Merci pour pour ces conseils utiles, complets et pro ! Je fais des enregistrements depuis quelques temps pour la déconne mais quand on veut du bon son c’est assez difficile. Je viens de prendre une Audient iD4 et pour mon gros saturé, elle est reconnue instantanément dès qu’on la branche en usb et son utilisation est très simple, je regrette bien de ne pas avoir acheter une bonne interface audio plus tôt… Merci pour le petit guide vraiment très bien fait bravo encore pour tout ce travail…

  9. Lise Réponse

    Bonjour (:

    Je viens de faire l’acquisition du microphone Rode NT2A et je ne pensais pas avoir besoin d’une interface… je n’y connais vraiment rien en enregistrement, j’ai pour habitude de chanter tranquillement dans ma chambre ^^
    Il va donc me falloir une interface pour pouvoir brancher mon micro à mon ordinateur et en tirer quelque chose. Il y a tout de même une chose que je n’ai pas compris : qu’est-ce qu’une alimentation fantome, et en ai-je vraiment besoin si j’ai déjà une interface ?
    Merci pour tous tes conseils ! 😀

    Lise

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Lise,

      Oui, il te faudra une interface effectivement (par exemple, la 2i2 de Focusrite qui est sympa).

      Alors l’alimentation fantôme : en gros, certains micros ont besoin d’être alimentés (comme ton Rode) et d’autres pas (comme le célèbre Shure SM58). Alimentés, avec une tension de 48 volts. Autrement, pas de son. Cette alimentation, elle passe par le câble du micro (connectique XLR), et la plupart des interfaces (notamment la 2i2 dont je parlais) incluent ce type d’alimentation. En gros, quand tu as besoin d’alimenter un micro, tu cliques sur le bouton « alimentation fantôme » sur ton interface, et voilà ton micro est alimenté.

      Attention : par sécurité mieux vaut brancher d’abord le micro, et ensuite activer l’alimentation fantôme.

      En espérant avoir répondu à ta question – n’hésite pas si tu as besoin de précisions / d’autres questions.

      Bien cordialement,

      Adrien

  10. Lise Réponse

    Merci beaucoup pour cette réponse. Je comprends mieux ! Une dernière question (:
    Je ne trouve pas le câble qui va de l’interface à l’ordinateur. Il est écrit USB, pourtant l’entrée sur l’interface a l’air différente. Il n’est pas fourni malheureusement.

    Un grand merci !

    • Adrien Auteur ArticleRéponse

      De quelle interface s’agit-il ?

      Souvent il s’agit d’un câble USB effectivement, mais avec une connectique USB B sur l’interface. Voir par exemple cette image.

      Adrien

  11. Lise Réponse

    Je pensais prendre la focusrite Scarlett Solo (qui contient également une alimentation fantôme il me semble). Quand on regarde ses branchements derrière, il y a la prise USB. On dirait un USB 2.0 B mâle

Laisser un commentaire